Menu
Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote
  • MD
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote sur MD /

Test du jeu Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote sur MD

Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de danabnormal
L'avis de danabnormal
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 décembre 2011 à 18:51:40
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Test Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote

Même si elles restent moins connues que leurs homologues de l'univers Disney, les adaptations vidéoludiques des héros de la Warner furent nombreuses sur Megadrive. Que ce soit le diable de Tasmanie (par deux fois), Bugs Bunny, Daffy Duck ou encore les Tiny Toons, tous ont un jour ou l'autre fait une petite escale sur la 16 bits de Sega. Il était donc logique que Bip Bip et son meilleur ennemi le coyote en fassent de même.

Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote

Sorti en 1995 et développé par Blue Sky Software, Desert Demolition est un jeu de plates-formes qui retrace les aventures de deux des plus illustres personnages de la Warner : à ma droite le très espiègle Bip Bip (oiseau bleu de son état) et à ma gauche le très persévérant Vil Coyote dont le rêve le plus fou est de manger de la volaille à son dîner. Autant dire que Bip Bip devra être vigilant s'il ne veut pas terminer dans l'assiette du canidé. Après une petite séquence d'introduction agrémentée de la célèbre musique des cartoons de la Warner, le joueur découvre ce qui fait toute l'originalité du titre : il doit choisir lequel des deux protagonistes il souhaite incarner durant le jeu. De ce choix découlera un gameplay très différent, mais avec une constante : le temps pour terminer un niveau est limité, et lorsque le compteur arrive à zéro, le héros perd une vie et doit recommencer le stage depuis le début. La gestion du chrono est donc un élément prépondérant pour progresser sereinement, surtout avec le coyote.

Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote
Le titre propose d'incarner au choix les deux personnages.
Venons-en maintenant aux spécificités des deux personnages. Avec Bip Bip, il va falloir courir à toute vitesse à travers les niveaux pour échapper aux crocs acérés du coyote, qui est souvent caché dans des caisses. Quelques items, comme des turbos ou des graines qui redonnent de la vie, sont disséminés çà et là pour aider l'oiseau à terminer chacun des mondes. Avec Vil coyote, la progression est un peu moins nerveuse, dans la mesure où l'animal est bien moins rapide que l'oiseau. Il faudra donc passer un peu plus de temps à explorer les niveaux pour trouver des sabliers qui redonneront quelques précieuses secondes au timer. Dans chaque niveau, le coyote devra déjouer certains pièges et il croisera souvent la route de Bip Bip, qu'il pourra essayer d'attraper soit en lui courant après, soit en utilisant l'une de ses lumineuses inventions (trampoline ambulant, tyrolienne, canon, patins à roulettes…). Si par chance il arrive ne serait-ce qu'à toucher un petit bout de plume de l'oiseau, Vil récupère un petit bonus de temps. A noter que, au gré de ses pérégrinations, il pourra lui aussi ramasser quelques petits items sympathiques comme des pots de vitamines, des turbos ou des vies supplémentaires.

Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote
Le coyote a plus d'un tour dans son sac pour tenter d'attraper Bip Bip.
Le fait de proposer deux progressions radicalement différentes est donc véritablement une bonne idée, d'autant plus que l'architecture des niveaux s'en trouve profondément modifiée : avec l'oiseau, le level design est très horizontal, avec de grandes sections en ligne droite entrecoupées parfois de loopings qui rappellent fortement les épisodes 2D de Sonic. Avec le coyote, les niveaux sont beaucoup plus axés sur l'exploration, de telle sorte que leur construction est plus verticale. Il est en revanche dommage que, quel que soit le personnage choisi, les environnements graphiques soient les mêmes. On aurait vraiment apprécié quelques niveaux exclusifs pour chacun des personnages. Cela aurait permis par la même occasion de rallonger un peu la durée de vie. En effet, le titre est court avec seulement six mondes principaux (entrecoupés de bonus stages que l'on débloque en ramassant un certain nombre d'items), et il est de surcroît très facile à terminer, surtout avec Bip Bip.

Desert Demolition starring Road Runner and Wile E. Coyote
Lorsque l'on incarne Bip Bip, les niveaux se parcourent extrêmement rapidement.
Du côté de la réalisation, nous avons affaire à un titre graphiquement très réussi : que ce soit pour le niveau dans le désert, celui dans le train ou encore le stage final dans l'usine, tous les mondes bénéficient de graphismes de toute beauté. Colorés et bien dessinés, ils constituent un bien bel hommage au cartoon. Et que dire de l'animation de nos héros, qui est sans doute l'une des plus belles que la 16 bits de Sega ait jamais vue : le coyote et l'oiseau disposent en effet d'une palette de mouvements très variée, et ils nous gratifient régulièrement de mimiques qui sont toutes aussi drôles les unes que les autres. A noter aussi que, malgré la vitesse de certains passages, le jeu ne souffre d'aucun ralentissement. Traverser les niveaux est donc très plaisant, soutenu en cela par une maniabilité tout bonnement excellente faisant que nos deux amis répondent au doigt et à l'œil. Ce Desert Demolition est vraiment un très bon jeu. Un peu méconnu, car sorti en fin de vie de la Megadrive, il mérite vraiment que l'on s'y attarde car il s'agit d'un soft amusant et très bien réalisé. Malgré ses petits défauts, il s'agit sans aucun doute de l'une des meilleures adaptations vidéoludiques de héros de la Warner sur consoles 16 bits.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Esthétiquement, Desert Demolition est une réussite indéniable. Les graphismes, qui reprennent les univers classiques du dessin animé, sont fins et dotés de couleurs judicieusement choisies. Mais le jeu brille surtout par la qualité de son animation, que ce soit celle du coyote ou celle de Bip Bip. Les mimiques de nos deux comparses sont très drôles et très variées, de telle sorte que l'on a parfois l'impression d'être en face d'un véritable dessin animé interactif !

  • Jouabilité 16 /20

    Dans la mesure où certains jeux tirés de l'univers Warner disposaient d'une maniabilité plus que douteuse (qui a dit Taz Mania ?), on pouvait légitimement avoir des craintes pour ce Desert Demolition. Heureusement, quelques minutes avec la manette en mains suffisent à se rendre compte que le soft ne souffre d'aucune lacune quant à sa jouabilité : les deux héros se manient très bien, et on arrive rapidement à faire ce que l'on veut avec eux.

  • Durée de vie 12 /20

    Les six niveaux que nos amis devront parcourir sont courts et relativement simples. Ce constat prend tout son sens quand on choisit de faire le jeu avec Bip Bip, qui file à toute berzingue à travers les stages et les termine en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Avec le coyote, bien moins rapide que son ennemi, les niveaux sont heureusement un peu plus longs. Dans l'ensemble, il se dégage du titre une grande impression de facilité, même dans le mode de difficulté le plus élevé.

  • Bande son 14 /20

    Pour coller au plus près du dessin animé, le titre bénéficie d'une ambiance sonore extrêmement discrète. Les quelques notes de musiques qui parsèment les niveaux se déclenchent à des moments très précis, en fonction de l'action et des déplacements des personnages. Les bruitages sont quant à eux excellents.

  • Scénario 14 /20

    Comme il fallait s'y attendre, le scénario est réduit à sa plus simple expression : Bip Bip doit tout mettre en œuvre pour échapper au coyote… pendant que ce dernier fera tout son possible pour attraper Bip Bip !

La Megadrive nous offre avec Desert Demolition un très bon jeu de plates-formes, un de plus serait-on tenté de dire. Très fidèle au cartoon, le titre est magnifiquement réalisé et bénéficie d'une excellente jouabilité. Le fait de pouvoir choisir d'incarner soit l'oiseau, soit le coyote, est un indéniable atout, même si l'on aurait aimé quelques niveaux supplémentaires et une difficulté plus relevée. Mais malgré cette facilité, le titre dispose d'une replay value excellente, tant il est agréable à parcourir. Il constitue, à n'en pas douter, une valeur sûre sur la 16 bits de Sega.

Note de la rédaction

15
16.2

L'avis des lecteurs (12)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de danabnormal,  Jeuxvideo.com
Par danabnormal, Journaliste jeuxvideo.com
MP
MD BlueSky Software, Inc. Sega Plate-Forme Action Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewTotal War Warhammer 3 : Le jeu de stratégie ultime pour un univers fantastique de référence ? Il y a 22 heures
PreviewRainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ? 07 janv., 16:00
PreviewDolmen : un mélange de Dead Space et de Dark Souls ? 30 déc. 2021, 19:35
Les jeux attendus
1
Légendes Pokémon : Arceus
28 janv. 2022
2
Gran Turismo 7
04 mars 2022
3
Dying Light 2 : Stay Human
04 févr. 2022