Menu
Felix the Cat
  • Tout support
  • GB
  • Nes
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Felix the Cat
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de A_Bkdm
L'avis de A_Bkdm
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 juin 2011 à 16:49:47
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.3/20
Test : Felix the Cat
Nes
Partager sur :

Le célèbre matou Felix et son sac magique fut un des plus anciens héros de dessins animés, créé par les deux américains Otto Messmer et Pat Sullivan dans les années 1900. Ce n'est qu'en 1992 qu'il sera accueilli dans les bras du développeur Hudson, pour devenir le sujet d'un jeu de plates-formes sorti sur NES. Un titre de plus pour plaider en faveur de la boîte.

Felix the Cat

Oh non ! Le Professeur a réussi à enlever votre chère et tendre Kitty, et vous demande en rançon votre sac magique ! Comme vous voulez garder les deux, vous vous élancez à la recherche de votre douce pour l'arracher des griffes de ce truand malsain... Un scénario on ne peut plus classique pour un titre de la génération 8 bits. Mais doit-on vraiment prendre en compte le synopsis, qui ne constitue pas le principal attrait des jeux de plates-formes NES en général ? Tout ce qui nous intéresse ici, c'est de vite mettre les mains dans la pâte. C'est ainsi que nous nous retrouvons dans la peau de notre gentil félin noir et blanc, équipé de son sac enchanté. Le matou se dirige avec la croix directionnelle, et peut effectuer un saut d'une pression sur la touche A. Le sac magique s'utilise avec le bouton B. La prise en main, typique des jeux de ce genre à l'époque, se fait donc instinctivement. Bien que le saut et l'attaque se révèlent simples et agréables à placer, les déplacements donnent une très légère impression de glisser sur du savon, ce qui demandera un petit moment d'adaptation. Mais rassurez-vous, rien de bien méchant.

Felix the Cat
Le jeu est très coloré.
Le sac que porte Felix paraît inoffensif en soi, mais il s'avère être parmi les plus redoutables équipements imaginés. En effet, il possède la capacité de se transformer en divers armes et véhicules, qui seront d'une aide précieuse tout au long de l'aventure. Lorsqu'on commence un niveau, nous ne serons qu'en possession d'un gant de boxe à ressort, comique mais tout de même utile. Au fur et à mesure qu'on amasse les têtes de chat disséminées un peu partout, le sac évolue et donne par la suite un chapeau et une baguette magique heurtant les monstres avec des étincelles, une voiture sportive abattant les méchants au bruit de son klaxon, puis un tank tirant des boulets de canon ! Bien entendu, ces transformations sont modérées par des contraintes qui rendent le jeu plus équilibré. Elles sont limitées dans le temps, jaugées par des cœurs en haut à droite de l'écran qui disparaissent progressivement, bien qu'il soit possible de retarder l'échéance en ramassant des bouteilles de lait. A chaque fois que vous vous faites toucher par un ennemi, vous rétrogradez vers la transformation antérieure. De plus, si vous avez le malheur de vous faire heurter une nouvelle fois alors que vous n'êtes en possession d'aucune d'elles, vous perdez tout simplement une vie. Notez qu'ils existe d'autres transformations du sac magique selon le niveau, par exemple une montgolfière dans un niveau aérien, ou un sous-marin dans un niveau aquatique. Un accessoire qui a le mérite d'être plutôt original, et qui rend le titre encore plus dynamique et vivant.

Felix the Cat
La montgolfière, une des nombreuses transformations du sac magique.
Le jeu est divisé en neuf mondes à thèmes, chacun d'eux comptant trois niveaux et un boss. Ce qui fait un total de 23 niveaux, si on considère le fait que les deux derniers mondes ne sont composés que d'un unique level. La difficulté est progressivement plus élevée, tant dans la longueur et les embûches qui sillonnent votre chemin que dans l'attitude des ennemis. Au final, le titre offre environ une heure et demie de jeu pour les plus habitués du genre, un peu faible mais ce n'est pas vraiment à blâmer étant donné l'absence de sauvegarde. Le décor se montre diversifié et différent à chaque monde (plaines, désert, montagnes...), de même que les monstres et les ennemis. Cependant, on ressent fortement la linéarité qui caractérisait les jeux de plates-formes de cette période. On avance, on avance, on avance ; on finit le niveau, et le suivant arrive, imposé par le système. La lassitude est donc hélas de rigueur. Les fins de mondes sont ponctuées par un appel téléphonique du méchant Professeur, exposant son mécontentement à propos de votre noble victoire sur ses sbires, et vous menaçant de venir lui-même en découdre avec vous. Ces petites pauses blabla sont moyennement supportables même si elles redorent l'ambiance mignonne et sympathique du jeu, on aura vite fait de vouloir les passer avec les boutons A, B ou Start... sans que cela soit possible !

Felix the Cat
"O Sole Mio !"
Graphiquement, le jeu est plutôt bon. Les couleurs sont vives, presque criardes. Ou même criardes tout court dans le monde 8, possédant déjà un arrière plan rouge vif qui donne un mal terrible aux yeux, et risque de virer au mal de crâne si on s'attarde suffisamment dessus ! Le protagoniste, les monstres et les décors sont assez fins, mais nous sommes en droit d'exiger mieux, du fait que la console, en fin de vie, a déjà présenté bien des titres aux graphismes plus élaborés. Enfin, les bruitages et la musique de fond sont corrects, sans plus. La bande-son n'est pas des plus mémorables, avec des notes un peu floues par-ci par-là et une basse 8 bits proéminente, mais se mariant quand même bien avec l'ambiance du jeu. Les effets sonores, eux, sont des plus classiques.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Même si le jeu offre un univers graphique bien en accord avec son contexte, on lui reprochera d'être très (trop) coloré, particulièrement dans le monde 8, ou l'arrière plan se révèle presque épileptique. C'est correct, mais pas exceptionnel pour les jeux de cette période.

  • Jouabilité 16 /20

    La prise en main se fait de manière instinctive. On remarque cependant un léger effet « glisse » dans les déplacements, auquel on s'habitue vite. Les transformations du sac de Felix sont nombreuses et variées, ce qui donne un plaisir non négligeable à leur découverte ou à leur utilisation.

  • Durée de vie 12 /20

    Le jeu présente un total de 23 niveaux accessibles de la manière la plus linéaire qu'il soit. Les niveaux sont progressivement plus longs et plus difficiles, mais ne totalisent malgré tout qu'une heure trente de jeu. On tend plutôt à fermer les yeux sur ce fait puisque qu'aucune sauvegarde n'est présente.

  • Bande son 14 /20

    Les musiques de fond et les bruitages sont convenables. Rien d'exceptionnel, mais ça colle assez bien au contexte et à l'ambiance du jeu.

  • Scénario /

Felix the Cat est un jeu de plates-formes comme on les aime. On avance, on saute, on tire. Fondé sur un gameplay pour le moins original grâce aux transformations successives du sac, ce titre mettant en scène le célèbre félin bicolore est agréable à jouer. A conseiller aux amateurs du genre.

Profil de A_Bkdm
L'avis de A_Bkdm
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 juin 2011 à 16:49:47
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.3/20
Mis à jour le 16/06/2011 à 16:49
Nes Action Plate-Forme Hudson Soft
Dernières Preview
PreviewCyberpunk 2077 : Nos impressions après les 15 premières heures de jeu en exclu 19 nov., 18:30
PreviewFootball Manager 2021 : Simple affinage à l'horizon 10 nov., 09:15
PreviewHyrule Warriors : L'Ère du Fléau - La préquelle de BOTW inquiète autant qu'elle fait envie 09 nov., 15:19
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Hitman 3
20 janv. 2021
3
Blood Bowl III
2021