Menu
Sonic R
  • Tout support
  • PC
  • Saturn
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Sonic R / Sonic R sur Saturn /

Test du jeu Sonic R sur Saturn

Test : Sonic R
Saturn
Sonic R
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de shametblame
L'avis de shametblame
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 mars 2011 à 13:09:36
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (52)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Partager sur :

Initiée avec la série des Sonic Drift sur Game Gear, la sortie de jeux de courses estampillés Sonic s'est depuis montrée extrêmement irrégulière tant au niveau du gameplay que de la qualité. Alors que le fun immédiat dégagé par le dernier titre en date, Sonic & Sega All-Stars Racing, a pu convaincre, il est de bon ton de revenir sur un des meilleurs épisodes de la série qui s'avère être un des jeux de courses les plus atypiques.

Sonic R

En son temps, la Saturn a eu du mal à convaincre les joueurs de ses qualités intrinsèques. Cette tâche, souvent confiée à la mascotte d'un constructeur, ne sera, ici, pas assurée par Sonic, le hérisson le plus rapide de tous les temps. La console de Sega n'aura en effet jamais la chance de jouir d'un jeu de plates-formes original incluant son mammifère aux poils aiguisés. Pourtant, 1997 sera l'année de parution de Sonic R, jeu de courses pas si éloigné que ça du genre de prédilection de notre hérisson favori. En effet, ses principaux atouts ne sont autres que l'amplitude des environnements parcourus et la présence de nombreux embranchements dont une parfaite traversée demande l'adroite utilisation des capacités spécifiques de Sonic et ses amis.

Sonic R
Quelques décors magnifiques.
Le jeu propose ainsi dix personnages jouables dont six doivent être débloqués au fil des parties. C'est donc en compagnie de Sonic, Tails, Knuckles et de la jolie Amy que l'on commence à découvrir ce monde fantastique où la compétition prime avant tout. Ces joyeux lurons ont tous comme point commun la capacité de courir (se déplacer en voiture, dans le cas d'Amy), d'amasser des anneaux trouvés sur leur chemin et d'aborder des pentes abruptes et autres loopings propres à la série. Mais chaque personnage possède également ses spécificités. En plus d'être caractérisés par leur vitesse de pointe, leur accélération ou encore leur tenue de route, tous les protagonistes disposent de mouvements uniques, plus ou moins issus du jeu de plates-formes éponyme. Tails est ainsi capable de voler durant une période de temps limitée, Knuckles peut planer et Sonic dispose d'un double-saut. Tous ces mouvements ont évidemment un impact important sur la progression au sein des niveaux, ces derniers étant construits très différemment des standards du genre.

Sonic R
Ramassez 20 anneaux pour ouvrir la porte du fond.
Particulièrement travaillée, la structure des parcours est en effet le principal intérêt du soft. Il n'est nullement question ici de se contenter de suivre une route goudronnée et parfaitement balisée. Bien au contraire, vous aurez plus de chance d'atteindre la ligne d'arrivée le premier en sautant au-dessus d'une barrière ou d'un cours d'eau ou encore en vous aventurant dans un coin a priori inhospitalier. Chacun des cinq niveaux abordant un environnement différent, on découvre ainsi une plaine traversée par une rivière, une ville illuminée par l'éclat des néons, un temple ancien, une usine et un labyrinthe d'émeraudes aux effets fantasmagoriques des plus réussis. Des anneaux sont également disséminés à travers les niveaux. Ces derniers permettent d'une part d'ouvrir des portes donnant accès à des chemins autrement inexplorables, ou peuvent d'autre part être utilisés au travers de machines qui les consomment en échange d'une forte accélération. Finalement, une bonne connaissance des différents trajets pouvant être empruntés, de la position des anneaux et des raccourcis, peut permettre la construction d'une tactique d'appréhension des parcours, indispensable à quiconque souhaitant se frotter au mode Contre-la-montre.

Sonic R
A deux, la profondeur de champ en prend un sacré coup.
Cependant, cela n'est pas suffisant pour rattraper une durée de vie a priori calamiteuse. Cinq niveaux, dont un à débloquer ; on ne peut en effet pas parler d'une corne d'abondance de contenu… Les objectifs à accomplir pour accéder à l'ensemble des personnages ainsi qu'à la dernière course viennent pourtant augmenter la longévité du titre de façon non négligeable. Chaque niveau devra donc être parcouru à plusieurs reprises afin de récupérer un ensemble d'emblèmes, trouver des émeraudes du chaos ou vaincre les potentiels nouveaux coureurs en affrontement singulier. Remarquez également que la plupart des personnages cachés ne jouent pas dans la même catégorie que ceux qui sont disponibles dès le début. Ces derniers jouissent en effet de capacités décuplées à tous les niveaux et certains peuvent, par exemple, se déplacer sur l'eau ou atteindre une vitesse de pointe phénoménale. Au moment du choix de votre protagoniste, l'ordinateur, quant à lui, sélectionnera d'ailleurs des concurrents dont le niveau est adapté au vôtre. Bien sûr, il est également possible de faire appel à un ami pour disputer des courses endiablées, bien que l'absence de personnages additionnels dirigés par l'IA ou d'un mode trois ou quatre joueurs rende ces parties nettement moins délirantes que dans d'autres jeux du genre. A vrai dire, il est même difficile de classer Sonic R dans une catégorie bien précise. Très loin des softs de courses standards, il ne joue cependant pas la carte du fun à tout prix, et évite même toute intervention de la chance, sous quelque forme que ce soit. En conséquence, un néophyte ne peut décemment pas espérer faire mieux qu'un habitué.

Sonic R
La voiturette d'Amy est tout sauf rapide.
D'un point de vue technique, le jeu s'en sort bien et propose des graphismes full 3D plus que décents pour la Saturn, et ce, malgré l'ampleur des décors traversés. Il ne faut pas longtemps pour être totalement plongé dans l'univers que représente un niveau, la pléthore de détails graphiques y contribuant largement. Par contre, la modélisation des personnages laisse à désirer, ces derniers étant grossièrement polygonés et relativement méconnaissables. Mais ce dont se souvient tout joueur ayant essayé Sonic R à sa sortie, c'est avant tout sa bande-son entièrement chantée ! Chaque niveau dispose en effet d'une composition originale dans un genre électro pop qui assure le rythme des parties. A défaut d'être appréciées de tous, ces chansons témoignent du grand soin apporté à la bande-son du jeu. Et comme le dit si bien le thème principal : "When you're super sonic racing, there's no time to look around !"

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    En demi-teinte, les graphismes se présentent sous leur meilleur jour au travers des décors composant les niveaux. Leur découpage en plusieurs sections arborant des détails graphiques qui leur sont propres est très convaincant, le premier parcours en témoignant avec ses ruines anciennes, ses bois et ses cours d'eau. D'un autre côté, les personnages sont polygonés à outrance, et ce, même au regard des autres productions de l'époque. Le résultat reste plus que correct et peu de jeux peuvent en effet se vanter de proposer des environnements si vastes tout en conservant une parfaite fluidité.

  • Jouabilité 16 /20

    Principal atout du titre, la jouabilité se démarque des autres jeux du genre grâce à son panel de mouvements allant du classique « dérapage » en maintenant une gâchette enfoncée jusqu'au double-saut ou vol plané propres à certains personnages. Cela entraîne un changement de gameplay renouvelant les possibilités du jeu à chaque nouveau coureur débloqué. La taille des parcours et le nombre de chemins s'entrecroisant qui en découlent donnent lieu à des courses vraiment particulières. Mais ne vous attendez pas à un Mario Kart-like : la jouabilité laisse peu de place aux fous rires et aux renversements de situation.

  • Durée de vie 10 /20

    Cinq parcours et deux fois plus de participants, ce n'est pas vraiment avec ça que l'on accroche un joueur à sa manette. Débloquer l'entièreté du contenu demande l'étude de la structure des niveaux et rallonge la durée de vie du titre de façon non négligeable. Bien sûr, c'est avant tout les parties entre amis qui devraient forger l'intérêt d'un jeu de courses, mais ces dernières se limitent ici à deux participants et le manque de pêche dont elles souffrent ne risque pas d'attirer un public très large.

  • Bande son 17 /20

    Chacun des cinq parcours disponibles propose une composition originale chantée ! Dans un genre électro pop assez guimauve, la bande-son ne plaira cependant pas à tout le monde. Que l'on soit fan ou pas, il faut bien avouer que l'on se surprend facilement à se dandiner au rythme des mélodies. La plupart des bruitages (sauts, ramassage d'anneaux...) sont quant à eux issus du jeu original sorti sur Megadrive. Seul le son de vos pas sur le sol peut irriter vos oreilles par leur omniprésence tout au long des parties, mais cela reste de l'ordre de l'acceptable.

  • Scénario /

    Sonic a pris des kilos et a décidé de se remettre au sport ? Ou en avait-il assez d'assister à des courses automobiles polluant la planète, d'où l'idée d'un jeu de courses à pied ? Non, rien de tout ça, Sega ne s'est pas donné la peine de créer un prétexte qui motiverait la participation de ses personnages à des courses effrénées.

Malgré des qualités intrinsèques très enthousiasmantes comme ses superbes environnements ouverts ou sa bande-son légendaire, Sonic R ne parvient pas tout à fait à convaincre. Son gameplay, bien qu'original et bien rodé, donne lieu à des parties plaisantes, mais pas transcendantes. Bien moins fun qu'un Mario Kart et loin de la technicité demandée par une simulation automobile, le jeu se situe à mi-chemin de genres et ne s'adresse donc pas à un public bien précis. Mais plutôt qu'élargir le nombre d'intéressés, cette décision risque plutôt de limiter les joueurs potentiels aux fans du hérisson bleu de Sega. Au final, si chaque partie constitue une expérience de jeu intéressante par son originalité et grâce aux qualités techniques du soft, l'intérêt s'essouffle trop rapidement pour parler de réussite totale. Un jeu sympathique, mais pas indispensable donc.

Profil de shametblame
L'avis de shametblame
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 mars 2011 à 13:09:36
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (52)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Mis à jour le 11/03/2011 à 13:09
Saturn Course Sega Rétrogaming
A lire aussi
Dernières Preview
PreviewWatch Dogs Legion : Le bac à sable ultime pour les hackers en herbe ? Hier, 21:45
PreviewAssassin's Creed Valhalla : Une plongée prometteuse dans l'âge des Vikings Hier, 21:45
PreviewTwin Mirror : Le nouveau Dontnod (Life is Strange) plus narratif que jamais 10 juil., 17:26
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020