Menu
Star Ocean : First Departure
  • Tout support
  • Switch
  • PS4
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Star Ocean : First Departure
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 octobre 2008 à 16:02:08
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Test Star Ocean First Departure

Sony présente les jeux de cet hiver en musique

21 465 vues

Sorti le 19 juillet 1996 au Japon, Star Ocean premier du nom fait certainement partie des RPG majeurs de la Super Famicom aux côtés de Chrono Trigger, Final Fantasy VI et Seiken Densetsu 3. Resté injustement inédite jusqu'à aujourd'hui, l'oeuvre fondatrice de la plus grande saga de tri-Ace nous tend enfin les bras à l'occasion de sa sortie sur PSP. Remake providentiel et incontournable, Star Ocean First Departure nous invite pour un voyage par-delà le temps et l'espace.

Star Ocean First Departure

En l'an 346 du calendrier spatial, l'équipage d'un vaisseau terrien s'échoue sur une planète isolée dont la population est sur le point d'être décimée par un terrible fléau. Ayant échappé de peu à la pétrification qui condamne irrémédiablement tous les habitants de leur monde, Roddick et Millie acceptent de partir avec Ronyx et Ilia pour un voyage qui leur permettra peut-être de sauver leur ami Dorne victime de l'impitoyable fléau. Mais très vite, les événements se succèdent et nos amis se retrouvent séparés aux quatre coins du continent.

Star Ocean First Departure
La réalisation de ce remake est nettement embellie, mais dommage que les textes soient en anglais.
Star Ocean marque avant tout la naissance d'un univers à deux visages, l'un futuriste, l'autre médiéval-fantastique, qui sera repris de manière systématique dans tous les volets de la série. Si le scénario s'apparente finalement à un périple épique à travers un monde multiracial, il marque surtout la rencontre entre des peuples que tout oppose et qui vont pourtant oeuvrer de concert pour réaliser une cause qui leur est commune. Dans ce remake PSP qui conserve l'essence old-school du jeu original, on est rapidement impressionné par l'efficacité de la narration et la rapidité avec laquelle s'enchaînent les événements. Profitant d'une réalisation intégralement remaniée, aussi bien sur le plan graphique que sonore, le jeu s'ouvre sur une cinématique réalisée en animation traditionnelle qui permet de s'attacher immédiatement aux différents acteurs de l'histoire. L'immersion ne retombe jamais grâce à l'omniprésence des voix, la quasi totalité des dialogues du jeu étant doublés en anglais avec beaucoup de réussite. Seule ombre au tableau, les textes n'ont pas été traduits dans notre langue, un constat dommageable pour ce titre qui ne parlera qu'aux anglophones malheureusement.

Star Ocean First Departure
Les prémices du système de combat de la série.
Le premier Star Ocean étant resté inédit en Europe jusqu'à aujourd'hui, la découverte de ce remake nous sera d'autant plus profitable que le travail accompli sur cette version PSP est à mille lieues de l'épisode Super Famicom sur le plan technique. Tout n'est certes pas parfait, mais on appréciera néanmoins le mélange 2D/3D qui met bien en valeur la richesse des environnements fixes, tels les villages et les intérieurs hautement détaillés. Le rendu se révèle cependant parfois inégal, mais le résultat reste très satisfaisant en dehors des scènes de bataille qui manquent de finesse sur le plan graphique. La carte du monde a été refaite en 3D et permet de se déplacer librement de cité en cité, à pied ou à dos de lapin, pour ceux qui auront la bonne idée d'enrôler une fille-chat un peu farouche. On arrive ainsi au sujet qui fait toute la particularité de Star Ocean, à savoir sa multiplicité de personnages, de situations et de fins différentes, qui en font l'un des RPG les plus intéressants en terme de rejouabilité.

Star Ocean First Departure
Les skills s'achètent par lots mais se développent séparément.
Lorsque vous entamez une partie dans Star Ocean First Departure, vous avez la possibilité, au fil de l'aventure, de recruter jusqu'à huit personnages différents, dont seulement quatre pourront rejoindre le groupe actif simultanément. Mais contrairement à la grande majorité des RPG, la construction du jeu permet en réalité de croiser une bonne douzaine de protagonistes différents qui ne pourront évidemment pas tous faire partie de votre équipe et parmi lesquels il faudra donc choisir ceux qui vous plaisent le plus. Ce choix ne se fait toutefois pas directement mais dépend de la façon dont vous allez orienter les dialogues durant l'aventure, et surtout des relations que vous allez nouer avec tel ou tel membre de votre équipe. Concrètement, à chaque fois que la mention Private Actions apparaît à l'écran, vous pouvez déclencher une scène vous autorisant à aller vous-même vers vos compagnons pour essayer de mieux les connaître. Vos relations avec vos compagnons seront alors directement influencées par l'issue de ces scènes, vous rapprochant généralement d'un personnage au détriment d'un autre. Sachant que la fin de l'aventure dépend également de ces Private Actions, on voit bien que les concepteurs ont tout fait pour inciter le joueur à recommencer le jeu plusieurs fois pour en découvrir toutes ses possibilités. La durée de vie du soft n'est de toute façon pas énorme, nécessitant en moyenne 25 à 30 heures pour en voir le bout.

Star Ocean First Departure
Le lapin, une créature qui vous permet de voyager sur la carte 3D en évitant les combats.
Ceux qui n'ont pas eu l'opportunité de jouer à Star Ocean dans sa version d'origine s'attendent probablement à découvrir ici toutes les particularités de gameplay qui ont permis à la série de se démarquer de ses concurrents, à l'instar du système de combat plutôt singulier. C'est le cas dans une certaine mesure, mais on constate surtout que ce Star Ocean possède un fort sentiment de déjà-vu lorsqu'on connaît un certain Tales of Phantasia. Les similitudes entre les deux titres sont d'ailleurs tellement nombreuses qu'on ne pourra pas les évoquer toutes, mais sachez que Star Ocean en reprend la majeure partie des idées, jusqu'aux objets à identifier à l'aide des lunettes ("spectacles") ou au personnage optionnel à recruter dans l'arène. Ceci s'explique par le fait qu'une partie des développeurs de tri-Ace qui ont oeuvré sur Star Ocean provenait justement du staff de Tales of Phantasia sorti quelques mois plus tôt chez Namco...

Star Ocean First Departure
La "symbologie" dans Star Ocean donne lieu à quelques beaux effets de sorts.
Plutôt que de s'attarder sur les idées reprises par Star Ocean à Tales of Phantasia, on s'intéressera donc surtout aux particularités injectées dans le gameplay de ce titre et son remake. A commencer par la notion de distance qui modifie le comportement des personnages selon qu'ils se trouvent à courte ou à longue portée de leurs adversaires. Se déroulant en temps réel, les combats ont le mérite de permettre au joueur de se déplacer librement sur le terrain afin d'esquiver les attaques et de prendre ses ennemis à revers. Très dynamique, le déroulement des combats est enrichi par la possibilité d'exécuter toutes sortes de techniques à maîtriser, et de lancer des sorts mis en valeur par de tout nouveaux effets graphiques. Les adeptes de la "symbologie", appellation donnée à la magie dans Star Ocean, peuvent, comme les autres personnages, affecter deux de leurs techniques aux gâchettes pour s'en servir comme touches de raccourci durant les batailles. A tout moment, le joueur peut figer l'action pour changer de héros et ainsi contrôler n'importe lequel de ses alliés. Bien que le niveau de difficulté ne soit jamais très élevé, il peut également être utile de passer dans le menu des tactiques pour choisir la formation adoptée par ses unités ou pour modifier le comportement IA des personnages gérés par la console.

Star Ocean First Departure
Les Private Actions sont le seul moyen d'enrôler certains personnages.
En plus d'être à la fois passionnante à découvrir et vraiment très agréable à jouer, l'aventure offerte dans Star Ocean First Departure est aussi enrichie par la façon dont sont gérées les compétences (skills) des membres de l'équipe. Ce sont au total 48 compétences différentes qu'il va falloir développer pour débloquer les talents de chaque personnage et renforcer leurs aptitudes en combat. Ces talents donnent accès à toutes sortes de fonctions bien spécifiques. L'option Item Creation permet par exemple de créer, de répliquer et d'améliorer des objets dans différents domaines (mécanique, alchimique, culinaire, artistique...). Le menu Specialty offre toutes sortes de fonctions spéciales permettant par exemple d'augmenter ou de réduire les rencontres aléatoires, de réclamer le présage d'un oracle, de composer de la musique ou encore d'envoyer un oiseau ou un autre familier chercher de la nourriture. Enfin l'option Super Specialty fait partie des nouveautés exclusives à ce remake PSP. Elle permet notamment de réunir les aptitudes de chaque membre de l'équipe pour développer des talents communs de chef cuisinier, de chef d'orchestre, d'éditeur de journal, de forgeron ou même de contrebandier. Ces derniers requièrent l'achat d'objets spéciaux pour être activés, mais ils contribuent à la grande profondeur ludique de Star Ocean First Departure. Inutile de préciser que si vous n'avez jamais goûté à cette aventure, la sortie de ce remake PSP est une véritable aubaine pour franchir le pas et découvrir ainsi l'épisode fondateur de la série présenté sous son meilleur jour.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Issu de la Super Famicom, le soft a été entièrement remanié graphiquement pour offrir quelque chose de neuf sans dénaturer l'esprit du titre original. La version PSP comporte également plusieurs séquences d'animation 2D inédites et une carte du monde réalisée en 3D.

  • Jouabilité 14 /20

    La plupart des modifications apportées rendent cette version plus accessible que l'originale sur Super Famicom. Les combats en temps réel rendent la progression d'autant plus agréable que les événements s'enchaînent rapidement. Le soft emprunte toutefois énormément à Tales of Phantasia.

  • Durée de vie 15 /20

    Pensé clairement pour favoriser au maximum la rejouabilité, ce premier Star Ocean oblige le joueur à mener de façon très personnelle les multiples Private Actions pour obtenir les personnages et la fin qui lui correspondent le mieux. L'aventure ne requérant pas plus de 25-30h de jeu, on y retourne cependant volontiers.

  • Bande son 16 /20

    Ce remake PSP assure sur le plan sonore avec le doublage quasi intégral des dialogues doublés en anglais et la mise en valeur des musiques mélodieuses composées par Motoi Sakuraba. Les personnages n'hésitent pas à s'exprimer pendant les combats et contribuent ainsi au caractère vivant du titre.

  • Scénario 15 /20

    Le scénario de Star Ocean premier du nom posait déjà les bases de ce qui allait devenir l'identité de la série, à savoir un voyage futuriste à la rencontre de civilisations médiévales fantastiques. L'histoire se développe différemment selon les personnages que vous enrôlez et les relations que vous développez avec eux via les Private Actions. Dommage que les textes n'aient pas été traduits en français et que l'histoire ne soit donc accessible qu'aux anglophones.

L'épisode fondateur de la série Star Ocean dont nous avions été privés à l'époque de sa sortie sur Super Nintendo nous arrive enfin par l'intermédiaire de son remake providentiel sur PSP. Plus efficace que jamais grâce aux nombreux remaniements opérés sur cette version, le soft est à découvrir sans hésitation pour quiconque souhaite se plonger dans les origines de la saga de tri-Ace.

Note de la rédaction

15
16.4

L'avis des lecteurs (26)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Romendil,  Jeuxvideo.com
Par Romendil, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PSP RPG Square Enix Tri-Ace
Dernières Preview
PreviewSIFU : Le jeu d'arts martiaux qui met KO ? 09 sept., 16:00
PreviewCall of Duty Vanguard : Après Cold War, est-ce que le multijoueur passe la Seconde ? 07 sept., 19:30
PreviewWorld War Z Aftermath : Une vue FPS pour jouer façon Left 4 Dead ? 07 sept., 16:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022
3
New World
28 sept. 2021