CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Eyeshield 21
  • Tout support
  • Wii
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview Eyeshield 21
Profil de Romendil,  Jeuxvideo.com
Romendil - Journaliste jeuxvideo.com

Encore assez méconnu en Occident, le manga Eyeshield 21 tente de réitérer le phénomène Captain Tsubasa (Olive et Tom en VF) en proposant une approche héroïque et surréaliste du foot américain à la sauce japonaise. Autant dire que les inconditionnels de Madden peuvent déjà passer leur chemin, Eyeshield 21 s'adresse avant tout aux amateurs du manga original, dont la plupart n'ont d'ailleurs aucune affinité avec ce sport.

Eyeshield 21

Même si nous sommes plus ou moins contraints de classer ce soft dans la catégorie des titres sportifs, on ne peut pas dire que celui-ci nous donne, à aucun moment, le sentiment de jouer réellement au foot américain. Certains désapprouveront, mais les autres seront ravis de constater que le jeu, à l'instar du manga, réalise l'exploit de plaire à un public éclectique, et même aux plus réfractaires à ce sport. Ainsi, pas besoin de connaître les règles du foot US pour se lancer dans un match d'Eyeshield 21. Les bases du système de jeu s'apprennent sur le tas, et les schémas tactiques sont grandement simplifiés. A l'inverse, la dimension spectaculaire des rencontres est renforcée par le talent surhumain des joueurs, capables d'accomplir les techniques spéciales les plus folles pour se jouer de leurs adversaires en prenant les poses les plus ridicules possible.

Eyeshield 21
Dommage que toute tentative de slalom soit vouée à l'échec.
Eyeshield 21 est en effet un manga qui n'a aucunement la prétention de se prendre au sérieux. Si son style graphique peut rebuter en raison du caractère caricatural du design des personnages, celui-ci confère en réalité une dimension agréablement parodique à cet univers où personne ne semble vraiment normal. Le manga, que l'on doit à Yûsuke Murata pour les dessins et Riichirô Inagaki pour le scénario, a été prépublié au Japon dans le magazine Weekly Shônen Jump et est actuellement édité en France chez Glénat. Toujours en cours de publication dans son pays d'origine, le manga se prolonge au travers d'une série animée qui dépasse déjà la centaine d'épisodes mais qui est pourtant encore inédite en France à l'heure actuelle. Espérons que les choses bougent assez rapidement à ce niveau-là, car l'originalité de cette oeuvre sans équivalent mérite très largement le coup d'oeil.

Eyeshield 21
En attaque ou en défense, choisissez l'une des 4 options tactiques disponibles.
L'histoire se déroule dans un lycée japonais et raconte l'ascension des Deimon Devil Bats, une équipe amateur de foot US qui ne compte au départ que deux membres : Hiruma, le terrible quaterback aux dents de requin, et Kurita, le pilier de la ligne de défense aux proportions démesurées. Tout semblait condamner cette équipe à connaître un sort funeste et peu enviable, jusqu'à l'entrée en scène de Sena, un gamin frêle et peu courageux, souffre-douleur des cancres de son lycée. Rendu imbattable à la course grâce à sa couardise sans nom, Sena rejoindra d'abord l'équipe en tant que manager pour devenir finalement le fameux running back Eyeshield 21 à la vitesse phénoménale. Si la constitution de l'équipe des Devil Bats représente l'essentiel des premiers volumes du manga, le jeu dans sa version Wii débute alors que l'équipe est déjà formée, que les joueurs ont survécu à la Death March et qu'ils s'apprêtent à prendre part aux différents tournois du Christmas Bowl.

Eyeshield 21
Le QG des Devil Bats sert de plaque tournante au scénario.
La plupart des joueurs regretteront sans doute à juste titre qu'une grande partie de l'histoire soit ainsi occultée, mais l'accent est mis sur les principaux matches et la rencontre avec les différents adversaires que devront affronter les Devil Bats au cours du tournoi. Le soft comprend ainsi une douzaine d'équipes parmi lesquelles on trouve les White Knights, les Wild Gunmans, les Poséidons, les Cyborgs, les Caméléons, les Spiders ou encore les Nasa Aliens. La bonne idée est qu'on peut aussi constituer sa propre team en empruntant des joueurs issus d'équipes différentes, même s'il n'est pas question de dépasser le quota de points indiqué en choisissant uniquement les joueurs les plus performants. Principal attrait du jeu, du moins au début, le mode scénario affiche une étonnante fidélité à l'histoire du manga original, mais ne vous attendez pas à jouer tous les matches dans leur intégralité. Les phases de jeu sont entrecoupées de dialogues entre les joueurs, avec parfois l'intervention de personnages clés comme Musashi. L'originalité du mode Scénario réside dans le fait qu'il nous impose généralement un certain nombre de consignes à respecter pour que le match se déroule comme dans l'oeuvre originale. A vous de suivre les instructions pour faire en sorte qu'un joueur agisse de telle façon durant la partie pour déclencher la bonne technique qui fera avancer l'histoire.

Eyeshield 21
Chaque personnage important dispose d'une ou plusieurs techniques spéciales.
La plupart des joueurs disposent ainsi d'une ou plusieurs bottes secrètes que l'on peut activer à tout moment pour tromper la vigilance de ses adversaires. Leur déclenchement donne lieu à de sympathiques cut-scenes, pas toujours très impressionnantes mais ayant au moins le mérite de respecter leur version papier. Les matches offrent quatre types de gameplay qui diffèrent quelque peu selon que vous êtes en phase d'attaque ou de défense. Le run consiste à couvrir un maximum de terrain en esquivant les assauts des défenseurs dans le but d'effectuer un touchdown. Comme il est quasiment impossible de slalomer en modifiant sa trajectoire, on se contente de tracer en ligne droite et de se préparer à anticiper le mouvement du ou des défenseurs. Il faut alors attendre le dernier moment pour savoir de quel côté celui-ci va partir, et faire un geste rapide avec la Wiimote pour indiquer une autre direction. Que vous utilisiez ou non des techniques spéciales à ce moment-là, le run continue tant qu'il vous reste un peu de marge dans la jauge d'esquive et que vos réflexes vous permettent d'anticiper les réactions adverses. La ligne permet de faciliter la course du running back et consiste à trouver le bon timing pour repousser les brutes de l'équipe ennemie en agitant la Wiimote le plus rapidement possible. Le système de passe exige davantage de précision, puisqu'il faut d'abord trouver le meilleur moment pour effectuer le lancer, avant d'intercepter le ballon à l'aide du viseur. Enfin, le tir entre les poteaux est aussi une question de timing et de précision, mais sa réussite dépend surtout de la distance qui vous sépare du but.

Eyeshield 21
Des mini-jeux vraiment sympa.
Le gameplay relève donc davantage du jeu de réflexes que d'une simulation sportive où les tactiques auraient une importance déterminante dans le déroulement des matches. Ici, on joue clairement pour s'amuser tout en redécouvrant les temps forts d'Eyeshield 21, et c'est avec plaisir qu'on débloque les divers bonus associés, comme la galerie ou les mini-jeux. Ces derniers sont d'ailleurs franchement bien pensés et surtout très originaux, au point qu'on regrette qu'ils ne soient pas plus nombreux et ne comportent pas différents degrés de difficulté. On y trouvera notamment des matches de sumo avec Komusubi, des concours de grillades avec Kurita, des tirs de pénalties contre l'équipe de foot locale, une séquence d'équilibriste ainsi qu'une course d'obstacles contre Riku et une poursuite dans la forêt avec le chien Cerberos à nos trousses. Les musiques sont globalement sympathiques mais ce ne sont pas celles de l'anime, et on pourra surtout regretter que le système de jeu avoue ses limites un peu trop rapidement, la durée de vie étant d'ailleurs bien maigrichonne. Signalons tout de même que d'autres adaptations ont déjà vu le jour sur DS, PSP, PS2 et GBA, mais qu'aucun éditeur n'a encore eu la bonne idée de les distribuer en Europe.

Wii Nintendo Sport
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Zehyr Zehyr
MP
le 28 oct. 2011 à 12:29

Et bien , ce jeu intéresse du monde ...
Dommage , pour une si bonne série .

Lire la suite...
Derniers tests
17
TestCrisis Core : Final Fantasy VII Reunion
PC PS5 Xbox Series
17
TestWorld of Warcraft : DragonFlight
PC Mac
15
TestThe Callisto Protocol
PC PS5 Xbox Series
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
La vidéo du moment