Menu
Sid Meier's Railroads !
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Sid Meier's Railroad!
PC
Sid Meier's Railroads !
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Superpanda
L'avis de Superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 octobre 2006 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Fnac PC 6.99€ Amazon PC 43.63€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Depuis de nombreuses années, la série des Railroad Tycoon domine largement le marché des jeux de construction de réseaux ferrés. Mais des challengers arrivent périodiquement sur ce créneau et tentent de détrôner le maître du genre en visant parfois d'autres publics. C'est le cas de Sid Meier's Railroad qui s'adresse avant tout aux joueurs débutants et non pas aux férus du genre qui le trouveront vite limité. Parviendra-t-il à s'imposer ? Rien n'est moins sûr...

Sid Meier's Railroad!

Vous êtes aux commandes d'une toute jeune compagnie ferroviaire et vous allez devoir construire des voies, acheter des trains et planifier leurs déplacements pour tenter de relier différentes villes et industries. Tout cela dans un seul but : gagner de l'argent et faire prospérer votre société. Le jeu propose au total sept scénarios dans lesquels vous aurez différents objectifs à accomplir en fonction du niveau de difficulté choisi. Il s'agira la plupart du temps d'atteindre un certain niveau de revenu ou de relier des villes entre elles avant une date butoir. Sept scénarios, ça ne fait pas beaucoup, d'autant que chacun d'entre eux se termine assez rapidement, et ce, même si la période couverte s'étale de 1829 à 1989. Pour compléter le tableau, des cartes fantaisistes ont été créées de toutes pièces. Au nombre de huit, elles ne vous demanderont que d'être le dernier entrepreneur sur place. Enfin, un générateur de maps est de la partie, mais celui-ci ne fait que modifier la topographie des lieux et la position des villes. En aucun cas il ne crée de nouveaux objectifs à accomplir. C'est en quelque sorte un mode bac à sable.

Sid Meier's Railroad!
Chaque ville a ses propres besoins.
Côté gameplay, on constate avec bonheur que Sid Meier's Railroad est très facile à prendre en main. Pas besoin de se préoccuper du relief ou des rivières : les tunnels et les ponts sont automatiquement construits lorsque vous placez vos voies. Il n'est pas non plus nécessaire de contourner les villes pour créer un accès ou une gare puisque les immeubles s'écartent d'eux-mêmes lorsque vous placez vos infrastructures. En clair, vous pouvez faire une saignée dans une ville pour placer vos lignes sans aucun problème. Tout est automatique et vous n'avez qu'à cliquer sans aucune contrainte pour placer vos voies. Cette grande facilité fait que les premières minutes de jeu sont très agréables. Hélas ça ne dure pas car lorsqu'on veut mettre en place un réseau un peu plus poussé avec des doubles ou triples voies et des aiguillages, ça se complique largement. Déjà, il faut savoir qu'il est impossible de placer directement une double voie. Pour ce faire, il est nécessaire d'upgrader une voie simple existante. C'est assez fastidieux d'autant qu'on sait généralement à l'avance qu'il faudra une double voie mais que le jeu nous interdit sa construction directe. Cela nous oblige donc à passer par des manipulations supplémentaires et totalement inutiles.

Sid Meier's Railroad!
Il est possible d'acheter l'exclusivité d'une technologie aux enchères.
Mais le point le plus déstabilisant dans Sid Meier's Railroad, c'est l'échelle qui a été choisie. En effet, les trains et les voies sont énormes comparé aux villes et à la distance qui les sépare. Ainsi par exemple, un train (avec ses huit wagons) fait presque la moitié de la longueur de la ligne Paris-Nancy. Certes, le jeu ne revendique pas un quelconque réalisme, mais ce point est particulièrement gênant lorsqu'on joue contre trois autres entrepreneurs contrôlés par l'IA. Celle-ci n'hésite alors pas à créer ses propres lignes sur des communes et des industries que vous desservez déjà ce qui fait qu'on se retrouve vite avec un enchevêtrement de voies qui nuisent à la lisibilité. Un peu plus de distance entre les villes et des cartes plus grandes n'auraient pas été du luxe. Bref, au bout de quelques dizaines de minutes on éprouve de plus en plus de difficulté à placer ses propres voies car elles ne peuvent en aucun cas se superposer à celles des adversaires. Résultat : des ponts se créent automatiquement au-dessus des différentes lignes et on ne comprend plus grand-chose à la situation. Si vous souhaitez en plus doubler certaines lignes, vous ne serez pas loin de la crise de nerfs.

Sid Meier's Railroad!
Un enchevêtrement de voies. Et encore là, ce n'est rien.
Pour minimiser les difficultés que l'on ressent lors des parties contre trois IA, une solution existe : celle de se limiter à relier un tout petit nombre de villes et d'industries. En se concentrant sur la liaison de quatre ou cinq communes au maximum et du même nombre d'industries, on arrive à faire monter de façon très importante son compte en banque et à accomplir les objectifs très facilement. Trop facilement d'ailleurs, puisqu'on perd tout challenge. Pour accroître encore vos richesses, vous avez aussi la possibilité d'acquérir des industries. Si vous le faites, vous gagnez sur les deux tableaux : en livrant les matières premières dont elles ont besoin, mais aussi en faisant des profits sur la production de biens qu'elles réalisent. Et là, c'est le jackpot. Pour peu que l'on procède par étape et sans être trop gourmand au début, on est très facilement riche dans le jeu et on peut donc sans problème racheter ses concurrents. Lorsque cela se produit, vous pouvez soit choisir d'intégrer les lignes à votre réseau, soit les détruire.

Sid Meier's Railroad!
Une carte plutôt réussie graphiquement parlant.
En multijoueur, et malgré ses défauts, Sid Meier's Railroad est plutôt plaisant et c'est d'ailleurs ce qui le sauve parce qu'en solo, les parties se suivent et se ressemblent. Il y a trop peu de cartes et la technique à adopter pour gagner est toujours la même. Le générateur de maps aléatoires n'y peut rien puisque c'est le gameplay trop limité qui est en cause. Sid Meier's Railroad est donc bien moins riche et par voie de conséquence, bien moins intéressant sur le long terme qu'un Railroad Tycoon 3. Cependant, les joueurs débutants désireux de découvrir le genre peuvent se laisser tenter, avant de passer à quelque chose de plus consistant et qui leur offrira un challenge autrement plus motivant.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Les graphismes sont séduisants. Colorés, chatoyants, ils sont mignons tout plein. Hélas, les bugs sont aussi de la partie : rails invisibles sur certaines portions, tunnels mal positionnés par rapport aux voies...

  • Jouabilité 12 /20

    Les cartes sont trop petites et les villes trop rapprochées si bien que lorsqu'on a des concurrents, on se retrouve vite avec un enchevêtrement peu lisible de rails qui partent dans tous les sens. On notera aussi un certain manque de challenge du point de vue de la gestion ce qui fait que le gameplay s'avère être un peu "creux". Dommage, car l'interface était intuitive et que le soft était tout particulièrement adapté aux joueurs débutants.

  • Durée de vie 12 /20

    Le manque de profondeur du gameplay fait que le titre est vite répétitif. La technique pour se faire un maximum d'argent est toujours la même et on la répète à l'infini dans n'importe quel scénario. Le mode multijoueur arrive néanmoins à sauver la durée de vie.

  • Bande son 13 /20

    La bande-son est très correcte, mais sans surprise avec des musiques et des bruitages honnêtes sans plus.

  • Scénario /

Beau, accessible, Sid Meier's Railroad a des atouts pour séduire les joueurs peu habitués au genre. Oui mais voilà, les limites du titre se font très vite sentir : peu de scénarios, des difficultés pour construire des voies complexes et surtout un certain vide du point de vue de la gestion. Pour peu que l'on soit très prudent dans son développement, le challenge est quasiment nul car on gagne de l'argent trop facilement. Seul le mode multijoueur arrive à retenir un tant soit peu notre attention. Le titre de Firaxis est cependant une bonne entrée en matière pour tous ceux qui n'ont jamais touché à un jeu de construction de chemins de fer, mais il ne faut pas lui en demander beaucoup plus.

Profil de Superpanda
L'avis de Superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 octobre 2006 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Mis à jour le 26/10/2006 à 18:00
PC Gestion Firaxis 2K Games
Dernières Preview
PreviewRollerCoaster Tycoon 3 - Complete Edition : un portage Switch sur de bons rails 14 sept., 15:00
PreviewRide 4 : L'épisode de transition prometteur pour Milestone ? 11 sept., 14:00
PreviewImmortals Fenyx Rising : entre Zelda et Assassin's Creed, son coeur balance 10 sept., 21:45
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Gotham Knights
2021
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020