CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Neocron
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test Neocron

Neocron : Cinématique introduction

1 294 vues
Profil de Dinowan,  Jeuxvideo.com
Dinowan - Journaliste jeuxvideo.com

Pari ambitieux que celui de vouloir apporter du changement dans le monde des MMORPG. C'est pourtant celui qui est à l'origine de Neocron, jeu de rôle online qui au lieu de nous expédier dans un monde d'Héroic-Fantasy préfère jouer la carte du cyber-punk.

Neocron

Au 28ème siècle, la planète bleue est devenue une vaste poubelle toute grillée à force de guerres et de pollution intensive. Forte de ce constat, une partie avisée de l'humanité quitte son berceau pour aller sur on ne sait quelle planète du moment qu'on peut y implanter une base militaire et balancer des pesticides. Mais pendant ce temps, la lie de l'humanité (vous et moi en gros) reste sur Terre et se réfugie dans d'immenses villes tentaculaires régies par la loi du plus fort, un pouvoir que se disputent de grandes corporations. L'univers de Neocron c'est un mélange de Blade Runner, de Deus Ex et même de 1984 d'Orwell si on cherche bien du côté de la faction City Admin.

Neocron
Le nav-ray est vraiment très pratique pour se repérer dans les méandres de Neocron.
C'est dans la ville de Neocron que le joueur évoluera. Premiers pas, la création du perso (jusqu'à 4 par compte). 4 classes sont disponibles, le privé (équilibré), l'espion (subtile et malin), le tank (ben, comme son nom l'indique) et le moine psy (aux pouvoirs mentaux développés). On ajoute quelques compétences assez classiques et un choix pas très varié de professions et voilou. Bon les choix ne sont pas très nombreux, y compris au niveau du design du perso dont les fringues sont limitées mais on a déjà de quoi se distinguer un peu. Ce qui devient plus interessant c'est le choix de la faction au background détaillé, de City Admin qui a des relent de la police de 1984 à Tsunami qui fait son beurre sur la drogue et la prostitution, le joueur pourra assouvir ses penchants les plus vils. Hop, arrivée dans la zone réservée aux newbies que l'on quitte en zigouillant deux ou trois bestioles et nous voilà dans notre appartement. L'occasion de découvrir City Com, le réseau Internet de Neocron qui nous propose aussi bien un service de mails, des forums assez variés en rapport avec divers aspects du jeu, des news et des offres d'emplois. Les premières quêtes seront d'ailleurs bien gonflantes, si vous pensiez éviter le bastonnage de rats pour vous faire les dents c'est raté, car les premières missions qui vous seront confiées vous enverront dans les égouts ou livrer des paquets. Mais il faut reconnaître que le système de progression s'avère bien fichu et très régulier. Tous vos actes sont méritoires, missions ou pas, et on augmente ses niveaux assez vite.

Neocron
Vous passerez pas mal de temps dans les égouts au début.
Divisé en diverses zones, le monde de Neocron sait s'ouvrir à tous les joueurs. En ville, il est presque toujours interdit de sortir une arme mais il existe des zones d'anarchie (comme le quartier chaud) dans lesquels il vous sera possible de donner libre court à vos envies de baston, de même les sièges de factions sont des zones de combats autorisées. Mais s'en prendre à un autre joueur a des conséquences et modifiera votre aura entraînant divers désagréments (tient, mon inventaire ne revient pas après une mort ?) et il est même possible de finir sur une liste de personnes recherchées ! Pour ceux qui souhaitent en découdre tranquillement, il existe les arènes néofrags où l'on pourra se mettre sur la tronche peinards. Les zones extérieures seront le terrain de jeu des aventuriers de hauts niveaux qui pourront au besoin se réfugier dans les avant-postes de leur faction. Différents services sont également à votre disposition, outre les nombreuses boutiques dans lesquelles on pourra commercer et même acheter des actions le joueur trouvera un métro très utile pour traverser cette immense ville, d'ailleurs le nav-ray qui vous indique le chemin à suivre pour vous rendre où vous le souhaitez est loin d'être une mauvaise idée. En résumé, un monde vaste et qui offre de nombreuses possibilités d'actions pour s'occuper dans un univers cyber-punk bien rendu.

Neocron
Entre autres joyeusetés comme les mails ou les offres d'emplois, City Com offre des forums et un service de news.
Mais tout n'est pas rose. Le principal reproche qu'on adressera au titre c'est son hermétisme et son côté « tu te débrouilles ». Oublions le mode d'emploi et le tutorial particulièrement peu efficace, ils n'apprennent presque rien (de plus le manuel est assez mal traduit). Bon soit, alors on y va, on se dépatouille. Pas de bol, il se trouve que l'interface de Neocron est très peu ergonomique ou conviviale, du coup sa prise en main et la compréhension du « comment » et du « pourquoi » s'avère assez délicate. Exemple, vous voulez une arme ou un autre objet de haute technologie assez obscur. Vous avez trois possibilités, soit vous l'achetez à prix d'or en boutique (et elle sera minable) soit vous avez recours à l'interface de construction quand vous aurez mis la main sur les plans et les pièces (Ou ? Comment ? Tu te débrouilles.) et que vos compétences seront suffisantes. Mais vu le temps qu'il faut pour maîtriser le système, on se retrouve vite dans l'obligation de s'adresser à d'autres joueurs pour faire affaire et ne pas rester démuni pendant trop longtemps. Tout cela implique le risque de se faire entourlouper comme un bleu qui ignore les prix. Tout ça pour vous dire que les premières heures de jeu sont assez pénibles, surtout si l'on est du genre qui n'ose pas franchement demander de l'aide. Cette interface carrément pas « user friendly » couplée à certains éléments de gameplay plutôt obscurs risquent de décourager bon nombre de débutants. Mais peut-être que cette entraide forcée pourrait avoir un rôle positif sur le renforcement de la communauté de Neocron. Pour comprendre les tenants et les aboutissants, je vous recommande chaudement les fans sites dédiés au jeu.

Neocron
Un peu de magie sur de beaux ennemis.
Côté réalisation, on peut dire que le design tant visuel qu'audio est réussi. Neocron a tout d'une mégalopole « futuro-apocalyptique » et la voix monocorde qui annonce les nouvelles infos met dans le trip. Mais techniquement, Reakktor se l'ait coulée douce. Les décors sont très carrés et les personnages sont découpés à la hache. On apprécie en tout cas l'absence de lag en cours de jeu. Comme tout MMORPG débutant, le titre souffre encore de bugs plus ou moins gênants. Le plus gros problème rencontré concerne les NPC. Il m'est arrivé fréquemment de devoir laisser tomber une mission en raison d'un NPC qui refuse obstinément d'interagir et ça, c'est très, très gonflant. De menus soucis qui seront sûrement corrigés avec la prochaine série de patches qui viendra s'ajouter aux nombreux précédents.

Les notes
  • Graphismes14/20

    Le design est réussi mais techniquement Neocron n'est pas vraiment une merveille, les modélisations sont faites à la hache et les textures sont parfois grossières.

  • Jouabilité14/20

    Gros défaut du jeu, son gameplay à beau être varié et offrir de nombreuses possibilités d'occupation, son interface est trop hermétique et pas suffisamment ergonomique et intuitive, on finit pas prendre le coup de main mais au prix d'un apprentissage pénible. Outre les actions diversifiées, le système d'upgrade est aussi un point appréciable.

  • Durée de vie14/20

    L'univers est vaste, mais la ville n'est toutefois pas aussi énorme que ce que l'on peut voir dans d'autres titres. Ceci dit les interactions politique, économique et guerrières complexes entre les factions rendent le soft assez scotchant.

  • Bande son15/20

    Discrète mais efficace, la voix monocorde qui nous livre des informations sur la ville (présence de hors la loi etc.) assure à elle seule une bonne partie de l'ambiance.

  • Scénario16/20

    Riche, c'est le moins qu'on puisse dire. Le must restant l'établissement des relations entre les différentes factions du jeu.

Un univers qui change et au backround très détaillé, très riche, des possibilités de jeu variées dans un monde plutôt vaste, Neocron a de beaux atouts pour lui mais on regrettera des choses mineures comme les premières quêtes ennuyeuses voire laborieuses mais surtout cette interface rébarbative au possible et qui le rend difficilement accessible. Neocron, c'est sympa, ça change mais ça se mérite.

Note de la rédaction

15
14.8

L'avis des lecteurs (11)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
PC Reakktor Focus FPS RPG MMOFPS MMO Multi en ligne
A lire aussi
Wiki de Neocron 07 déc. 2014, 17:14
07:20
00:54
Dernières Preview
PreviewThe Alters est le jeu vidéo de SF a surveiller cette année et voici pourquoi Il y a 44 minutes
PreviewHades 2 : J'ai joué 25 heures et le jeu commence vraiment maintenant. Je n'ai qu'une envie, y retourner ! 06 mai, 19:00
Preview20 ans après, l’un des meilleurs jeux vidéo Mario de la Gamecube revient sur Nintendo Switch. On a joué à Paper Mario La Porte Millénaire et on veut déjà voir la suite 25 avr., 15:00
Les jeux attendus
1
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Hades II
2024
La vidéo du moment