Menu
Dracula : Résurrection
  • Tout support
  • PC
  • iOS
  • Android
  • PS1
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Dracula : Résurrection
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 novembre 1999 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (48)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.6/20
Test Dracula

Dracula : Résurrection : Sortie sur Androïd

4 248 vues

Avec Dracula, l'éditeur français Index continue sur sa lancée des jeux d'aventure, mais cette fois sans le volet éducatif. Voyage et peur au coeur de la Transylvanie...

Dracula

Vous incarnez Jonathan Harker, héros de Dracula, le célèbre roman de Bram Stoker. Votre épouse Mina, qui avait failli être vampirisée par le Comte Dracula sept ans auparavant, a quitté Londres pour se rendre en Transylvanie, dans le château du vampire, victime d'une sorte d'appel. Vous faites alors vous aussi le voyage, pour sauver votre bien-aimée de l'emprise du mal... Mais faites vite ! Le temps vous est compté. A l'instar de L'Amerzone ou d'Atlantis 2, Dracula se joue en vues panoramiques précalculées à 360 degrés, de telle sorte que vous pouvez lever, baisser, tourner la tête à souhait, et ainsi fouiller chaque écran de fond en comble, nécessaire pour ce genre de jeu où la recherche d'objet est à la base de l'intrigue. Dès lors, vous devrez ouvrir des armoires, des tiroirs, bouger des meubles, scruter le pied des arbres, trouver des passages dissimulés etc., il sera également indispensable de discuter avec les personnages (rares) que vous rencontrerez, faute de quoi vous ne pourrez avancer dans la partie. De même, le sens de l'orientation est mis à mal, surtout au début du jeu, où vous devez trouver votre chemin dans les alentours de l'auberge, la nuit, en pleine forêt...

Dracula
L'entrée de l'auberge, au début du jeu. Interrogez-y le vieil alcoolique et la grosse patronne.
Il règne dans Dracula une atmosphère angoissante et très pesante. Comme c'est souvent le cas en ce moment, les développeurs aiment apporter une dimension cinématographique à leurs jeux, pour les rendre ainsi plus vrais, et plonger plus facilement le joueur dans l'histoire. Ici par exemple, chaque dialogue pourrait être une pure scène du septième art : gros plans, plongées, contre-plongées, profils... c'est d'autant plus saisissant que les visages des personnages sont absolument criants de réalisme, un peu comme dans L'Amerzone. De plus, le mouvement des lèvres colle exactement aux remarquables voix, prêtées par des comédiens de talent. Les lieux, hostiles et lugubres, semblent cacher un terrible mystère ; à tout instant, on redoute que du fin fond du décor, ne surgisse une créature diabolique. Le son sert magnifiquement cette impression générale : des craquements de plancher, des bruits en forêt, le crépitement du feu, le souffle du vent... bonjour l'ambiance !

Dracula
Cette pièce inquiétante se trouve dans le château de Dracula.
Le problème de Dracula se situe au niveau du scénario et du déroulement de l'enquête. Les énigmes, de difficulté inégale, ne sont pas toutes forcément logiques par rapport à l'histoire, et on est parfois amené à faire de grandes manoeuvres pour bien peu de choses. Par ailleurs, Dracula est on ne peut plus linéaire, ce qui s'avère dérangeant si vous oubliez un objet ou une discussion en cours de route. Il vous faut alors faire machine arrière (parfois longtemps) pour colmater les brèches et reprendre le bon itinéraire. Enfin, on peut regretter le peu de rencontres, seule une douzaine de personnages vont tiendront compagnie durant la longue partie. Terminons ce petit tour d'horizon par un bon point : le jeu, qui tient sur deux CD, promet une bonne vingtaine d'heures de casse-tête - ce qui est satisfaisant pour une aventure de ce type. En fin de compte, la légende de Dracula trouve dans ce produit, co-édité en partenariat avec Canal + et France Télécom, sa plus prenante des réalisations dans le petit monde du jeu vidéo.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Le panoramique est maintenant devenu un classique, et il est ici très bien exploité puisque l'effet granuleux est plus ou moins maquillé. Les décors extérieurs et intérieurs semblent tout droit sortis d'un conte fantastique, avec leurs personnages aussi extraordinaires qu'inquiétants...

  • Jouabilité 15 /20

    L'ergonomie est simpliste, les curseurs explicites, mais le pointeur de la souris est ennuyeux, en ce sens qu'il faut vraiment cliquer de façon trop précise pour passer d'un écran à un autre. Le jeu n'en est que plus lourd.

  • Durée de vie 16 /20

    On nous promet une vingtaine d'heures de jeu, ce qui n'est pas mal...

  • Bande son 18 /20

    Excellent. Le son contribue énormément à l'atmosphère oppressante de Dracula. De plus, les voix des dialogues et des scènes de narration sont l'oeuvre d'acteurs faisant preuve de beaucoup de talent.

  • Scénario 12 /20

    C'est en quelques sortes le maillon fébrile du jeu, les épreuves ne sont pas toutes logiques ou d'importance, certaines ralentissent même le jeu. Dracula est linéaire, et ne propose pas beaucoup d'interactivité dans l'ensemble. Dommage enfin qu'il n'y ait pas plus de vie (personnages) dans la partie.

Indéniablement, dès l'intro, on est pris à la gorge par l'ambiance de Dracula... on sentirait presque le froid de Transylvanie s'échapper de l'écran et nous fouetter le visage ! Le graphisme, le son, les animations des personnages... c'est du haut de gamme. Dracula est cependant limité par un cheminement des énigmes incertain et un scénario un peu creux. Mais au finish, c'est une belle réussite.

Note de la rédaction

16
13.6

L'avis des lecteurs (48)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
Par Rédaction Jeuxvideo.com
MP
Dernières Preview
PreviewRainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ? 07 janv., 16:00
PreviewDolmen : un mélange de Dead Space et de Dark Souls ? 30 déc. 2021, 19:35
Les jeux attendus
1
Légendes Pokémon : Arceus
28 janv. 2022
2
Gran Turismo 7
04 mars 2022
3
Dying Light 2 : Stay Human
04 févr. 2022