Menu
Monster Energy Supercross 2
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Course / Derniers tests jeux vidéo / Monster Energy Supercross 2 / Tests Monster Energy Supercross 2 /

Test du jeu Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant

Test : Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant
PS4 ONE
Monster Energy Supercross 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de izokay
L'avis de izokay
MP
Rédaction jeuxvideo.com
14 février 2019 à 09:58:29
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Tous les prix
Prix Support
31.50€ PS4
33.50€ PS4
39.99€ ONE
49.90€ PC
49.99€ PC
49.99€ ONE
Voir toutes les offres
Partager sur :

Le décevant Monster Energy Supercross est déjà rangé au placard après la sortie de la nouvelle référence motocross MXGP Pro. Histoire de prouver sa progression dans le domaine de la poussière et de la boue dans une ambiance rock, le développeur italien revient avec Monster Energy Supercross 2. Une suite à la licence officielle du prestigieux championnat américain pour oublier un faux départ.

Tout savoir de Monster Energy Supercross 2 en trois minutes

Franchir la ligne d'arrivée le poing serré, en lévitation, la combinaison noire de boue et sous les cris d'une foule en délire, tel est le combat du Supercross américain. Du motocross en compétition dans les plus grands stades des États-Unis, une lutte qui fait rage entre une vingtaine de pilotes, des sauts de bosses et des virages périlleux, Monster Energy Supercross est de retour.

© Made in America

Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant
Les circuits les plus prestigieux du championnat sont bien là

Qui dit jeu officiel de la compétition, dit licences officielles présentes sur le soft. "MES 2" ne fait pas l'impasse et fait le généreux dans cette catégorie. Que ce soit au niveau des stades (une trentaine disponibles), des pilotes du championnat, des marques de bécanes ou des publicités, les fans s'y retrouvent parfaitement. On pourra donc retrouver avec plaisir les fameux Zach Osborne, Adam Ciancarulo ou les frenchies Dylan Ferrandis et Marvin Musquin. La modélisation n'est certes pas parfaite, mais l'effort est là pour retrouver les grands noms et faciliter l'immersion. Pendant les courses certains détails du folklore américain comme les feux d'artifices et effets pyrotechniques du dernier tour ne manquent pas à l'appel pour pimenter le tout et rappeler au joueur qu'il est bien sûr les terres de l'oncle Sam. Tout comme les sponsors, qu'ils soient sur le bord du terrain, sur les motos, dans les tribunes, podium ou évidemment dans le nom même de la compétition, ils sont omniprésents. L'occasion était d'ailleurs trop belle pour ne pas permettre au joueur de mettre de la publicité sur le postérieur de son coureur en carrière.

Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant

Une carrière enfin lancée

Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant
On peut maintenant programmer la prépa de la semaine en carrière

La carrière, un mode si ce n'est le mode le plus attendu de ce cru 2019. Dans le premier opus, il ne représentait qu'une pâle succession de courses en catégorie 250 pour débloquer ensuite la catégorie supérieure en 450. Les seuls moments humains de cette carrière étant les courtes célébrations ou gestes d'humeur du pilote après la course, et messages illusoires via une plateforme style réseau social ici et là. Milestone a écouté les critiques, et a approfondi la mouture sur ce point. On a désormais le choix du sponsor avec les différentes offres détaillées à chaque renouvellement de contrats, et une gestion inédite des semaines d'avant-course.

Ainsi, entre les jours de repos, il est possible de définir les activités à mener, qu'elles soient commerciales avec les journées publicitaires pour faire plaisir au sponsor et amasser un peu plus d'argent, sociales en effectuant des rencontres avec les fans ou journalistes pour amasser du prestige et monter de niveau, ou totalement sportives. S’'i l'on souhaite pratiquer entre les temps morts, on peut donc choisir de s'entraîner dans la vitesse ou la technique en réalisant des petits exercices en pleine nature, ou en défiant un rival sur une épreuve de contre-la-montre. Les possibilités de customisation du pilote ou de la moto côté cosmétique sont donc conditionnées par une gestion plus publicitaire, même si les victoires engrangées avec l'aide de l'entraînement sont utiles dans ce sens. Néanmoins, si le soft se montre plus généreux que son prédécesseur sur le mode en posant les bases, MES 2 ne va pas plus loin''' et la marge de progression de cette carrière est énorme. Côté immersion, Milestone peut encore revoir sa copie.

Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant

Par tous les temps

L'autre grande interrogation vient bien sûr du gameplay. Et sur ce point, on constate un progrès sans doute expliqué par le résultat critique du dernier jeu motocross de Milestone, MXGP Pro. La physique auparavant jugée trop arcade se veut moins permissive, que ce soit dans les virages et les sauts. Il faut un certain doigté pour ne pas manquer ses courbes, sous peine de perdre un temps considérable dans le décor ou la vitesse pour bien relancer sur le saut suivant. Des sauts de bosses d'ailleurs plus exigeants, et l'orientation du poids du corps via le stick droit est parfois indispensable pour une bonne réception et garder sa bonne vitesse de croisière. Monster Energy Surpercross gomme certaines erreurs donc, mais reste lâche sur les scrubs. Ces positions si typiques du Supercross s'avèrent être complètement inutiles en termes d'apports sur la vitesse en plus d'être compliquées à exécuter. Dommage pour les puristes qui peuvent s'en passer pour gagner les différentes courses.

Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant
La boue se fait ressentir par temps de pluie

En revanche, il faut compter sur les conditions météo qui varient constamment de stade en stade, et pas seulement au niveau visuel. Il faut le dire, le rendu de la pluie est un régal à l'oeil, par la boue qui se forme, la combinaison qui se tache, les sillons qui se forme dans des terrains détrempés... Profitons-en pour dire que pour le genre, MES 2 est assez bien fichu graphiquement parlant, grâce aux éclairages notamment. Mais les différences climatiques ne s'arrêtent pas à la rétine et vont jusqu'aux pneus. Chaque type de conditions climatiques se font ressentir sur le gameplay, la maniabilité et ce de manière plus fine qu'au premier opus. Les traces qui creusent le terrain sont exploitables par temps de pluie plus que par temps sec, en particulier dans les portions avec du sable.

Une belle feature de l'esprit Supercross qui se fait sentir. Concernant l'IA, les interrogations sont les mêmes que l'année passée. Elle peut s'avérer extrêmement punitive en cas de petite erreur sur un virage, comme très laxiste sur les premiers virages en groupe, où le joueur averti sera le seul à vouloir contourner la mêlée. En tout cas, le jeu est très nerveux et procure une sensation de vitesse vraiment grisante, combinée à la volonté de dépasser les adversaires un par un.

Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant

Un tour encore trop rapide

En termes de contenu, difficile de dire que l'on soit totalement satisfait de Monster Energy Supercross 2. Même si le mode carrière a été peaufiné, on vient vite à bout des catégories 250 et 450 cc et les autres modes solos (des courses classiques ou en contre-la-montre) ne rassasient pas. On pense donc forcément à se rabattre sur l’online du titre. Malheureusement, c'est une des grosses déceptions du jeu. On enchaine les courses simples avec des inconnus, sans réel matchmaking et sans système de progression si ce n'est l'indicateur de niveau de prestige. Pas de compétitions, de ranking sur la longueur et donc pas vraiment d'enjeu. En local c'est encore pire : il n'est pas possible d'affronter un pote sur la même console en écran scindé. Autant de défauts qui sont un comble pour le jeu officiel d'une compétition.

Le mode éditeur de circuits est par contre toujours de la partie. Sans bouger dans sa configuration, il permet de créer rapidement après avoir pris en main le tuto des maps pour faire parler ses talents créatifs et les partager en ligne. Même s'il n'est pas possible de modifier le tout d'un point de vue visuel (la couleur des protections en bord de piste, la déco etc.), la base est là et est tout aussi plaisante. Idem pour le mode Compound, genre de grand terrain sauvage où l'on peut tester sa bécane et ses skills dans la nature, un bac à sable et une réussite déjà aperçue dans MXGP Pro.

Monster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avantMonster Energy Supercross 2 : Un petit bond en avant
Les notes
+Points positifs
  • Les licences officielles du championnat, avec pas mal de circuits
  • Bien nerveux
  • Les conditions météo graphiquement réussies
  • L'éditeur de circuit, sympa
  • Un mode carrière en progrès...
-Points négatifs
  • ...mais le contenu du jeu au final léger
  • Des scrubs pas franchement utiles
  • Une IA parfois bancale
  • Pas de multi en écran splitté
  • Un online décevant

Une chose est sûre, Milestone est en progrès. Sûrement lancé par son très bon MXGP Pro dans le registre moto-cross, le développeur a corrigé pas mal de défauts du premier opus pour la licence officielle du championnat de Supercross. Même si la marge de progression est encore importante, Monster Energy Supercross 2 propose enfin un mode carrière avec de vrais choix de gestion et une physique moins arcade. En revanche, l'online dispensable et l'absence de multi local restent d'énormes points noirs dans un jeu compétitif dans l'âme.

Profil de izokay
L'avis de izokay
MP
Rédaction jeuxvideo.com
14 février 2019 à 09:58:29
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Mis à jour le 14/02/2019
PlayStation 4 Xbox One Course Milestone Moto
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Daemon X Machina : de grandes idées mais des combats qui ne convainquent pas encore
    SWITCH
  • Preview : Dual Universe étoffe ses possibilités avec l'arrivée de l'industrie
    PC
  • Preview : Oninaki : Une ode sombre et moderne au J-RPG
    PC - PS4 - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce