Menu
Tetris Effect
  • PS4
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PS4 / Tetris Effect sur PS4 /

Test Tetris Effect sur PS4 du 12/11/2018

Test : Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure
PS4
Tetris Effect
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 novembre 2018 à 13:11:30
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Tous les prix
Prix Support
24.06€ PS4
36.99€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :

Lorsque Tetsuya Mizuguchi publia son Lumines en 2004, la presse compara immédiatement le titre à un Tetris musical. Une affiliation que le créateur de Rez officialise 14 ans plus tard en apportant pour de bon ses tetriminos à l’édifice. C’est ainsi que le puzzle-game le plus connu de l’histoire revient avec un “Te-trip” immersif où le son et l’image construisent la destruction de lignes. Pour un résultat où tout se joue sans fausse note ?

Tetris Effect, notre avis en trois minutes

Chargement de la vidéo Test Tetris Effect en vidéo

Audio, video, disco, tetrimino !

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure

Nombreux sont les joueurs ayant connu Tetris sur Game Boy au début des années 1990. À cette époque, les habitués du puzzle-game écoutent puis sifflent à tue-tête l’hymne de Nikolaï Alekseïevitch Nekrassov, intitulé Korobeiniki, pendant qu’ils encastrent leurs briques et suppriment des lignes. Dans un sens, la musique a toujours eu son importance lors des parties parfois endiablées de Tetris. Aujourd’hui, les équipes d’Enhance Games font revenir le mythe et décident de lui greffer un univers fait d’étoiles scintillantes et de musiques électroniques. Chaque pixel de Tetris Effect porte l'empreinte de Mizuguchi.

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure

De Rez et Child of Eden, il en prend avant tout l’habillage audiovisuel. Les habitués reconnaîtront effectivement sans difficulté divers éléments inspirés des précédents rail shooters de l’artiste, à l’image des constructions volantes du niveau “Da Vinci”, des effets sonores aquatiques de “Prayer Circles” ou des animaux étoilés des fonds marins de “The Deep”. Le mode “Périple” fait parcourir sous la forme d’un Tetris des univers tantôt mécaniques, tantôt organiques, ou tout simplement abstraits, dont les thèmes ont déjà été abordés au cours des précédentes oeuvres du créateur japonais. Les 27 tableaux présentés en tant que cailloux lumineux créant un chemin dans l’espace nourrissent d’autant plus cette impression de suivre les songes de l’auteur.

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure
Un titre qui en dit long
Le “Tetris Effect”, ou syndrome Tetris, signifie que toutes les pensées d’un individu sont focalisées sur une activité particulière à laquelle il lui consacre du temps. Cela peut altérer sa manière de percevoir son environnement, jusqu’à s’initier dans ses rêves.

De Lumines, Tetris Effect s’inspire des tableaux qui s’enchaînent et qui évoluent en temps réel, en plus d’un traitement audio similaire : chaque pièce déplacée joue un sample qui s’intègre parfaitement à une musique évoluant au fil des points glanés. Ces sons causés par les actions du joueur et qui s’ajoutent au morceau sont parfois très mis en valeur, ce qui donne l’impression grisante de composer en temps réel la musique. Au sein d’un même niveau, la vitesse de chute des tetriminos est amenée à varier, rendant quelques fins de chapitres particulièrement corsées. Quand le Speed Meter passe brusquement de cinq à dix, c’est l’oeil rivé sur ses déconstructions que le joueur, secoué mais concentré, compte les lignes restantes pour valider le niveau. Enhance Games a en tout cas écouté les joueurs frustrés par la difficulté du mode “Défi” de Lumines en proposant de recommencer chaque niveau échoué au lieu d’obliger à tout recommencer depuis le début comme à l’accoutumée. Le seul malus réside dans la perte de ses points, ce qui équivaut à un rang final forcément gangrené par des échecs. Il est à noter qu’il est possible de sélectionner un niveau de difficulté parmi trois disponibles (débutant, normal, expert).

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure

Enter the Tetris

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure

Malgré ses libertés, Tetris Effect respecte globalement les règles de ses aînés tout en ajoutant aux mécaniques de base une fonctionnalité intitulée “Zone. Elle donne en fait la capacité au joueur de geler le temps, et donc le défilement obligatoire des pièces, jusqu’à ce que la jauge dédiée se vide. Dans cet état, chaque ligne complétée ne se détruit pas. Elle glisse simplement en bas de la construction et patiente jusqu’à la fin du timer pour exploser de concert avec toutes les autres lignes comblées. Plus il y a de blocs qui explosent, plus le joueur marque de points. Si la variation de tempo en cours de partie peut mener à quelques erreurs causées par la surprise, les développeurs ont été indulgents en ce qui concerne le timing lié à tout ce qui touche au T-Spine. En effet, il est possible d’effectuer encore plusieurs rotations même si la pièce manipulée est arrivée au terme de sa chute, ce qui peut s’avérer particulièrement utile pour combler un trou quand le Speed Meter est à son maximum.

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure

Avec un PlayStation VR sur la tête, Tetris Effect gagne forcément en immersion. De l’aveu même de Mizuguchi, le jeu est pensé dans le but de couper le joueur du monde réel. Dans cette configuration, les éléments qui passent au premier plan sont plus impressionnants. Les ambiances visuelles gagnent également en impact, surtout dans les moments où les effets climatiques ou pyrotechniques se déchaînent. La caméra étant la plupart du temps stable (sauf si le joueur décide de la réorienter grâce aux joysticks), la VR est accessible à tous, même à ceux assujettis à la cinétose. Nous constatons néanmoins de rares mouvements pouvant causer un léger embarras, lorsque le niveau défile vers l’arrière ou vers l’un des côtés de l’écran. À l’instar de Lumines, l’omniprésente musique se contente d’habiller Tetris Effect. Il n’y a de ce fait aucune mécanique basée sur le rythme ou sur la modulation des mélodies. La bande sonore dynamique reste néanmoins indispensable dans l’appréciation de l’expérience, d’autant plus que les compositions sont inspirées et très mélodiques. Les hymnes proposés couvrent un large éventail de styles attachés à la musique électronique. On y découvre entre autres de l’Ambient, du Tribal, de la Techno/House, de la Dance ou encore un soupçon de Lounge.

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure

Les faits, rien que l’effet

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure

Tetris Effect possède de nombreux modes de jeu afin de ne pas laisser redescendre le joueur trop rapidement. La rubrique “Effets” dispose de quatre grandes catégories, elles-mêmes découpées en plusieurs modes distincts. La catégorie “Classique” est composée des modes tournés vers la course aux points (Marathon, Ultra, Sprint, Master). La catégorie “Relaxé” mise tout sur l’expérience au détriment du challenge puisque le Game Over y est supprimé. “Concentré” propose des défis orientés sur l’agilité et l’observation, tandis que “Aventureux” ajoute les modes “Compte à rebours”, “Purifier” et “Mystère” où les malus sont légion dans le but de mettre des bâtons dans les briques du joueur. La section “Effets” est donc calibrée pour le scoring (hors “Relaxé”) et assure une rejouabilité conséquente à ceux qui apprécient le challenge et la compétition. Les options de jeu sont conséquentes et apportent des manières intéressantes et originales d’appréhender le puzzle-game. Enfin, des événements spéciaux prévus le week end sont prévus et demanderont aux joueurs de participer à des modes de jeu précis afin de faire monter un compteur de points commun. Si le score est atteint, alors chaque participant repartira avec un avatar in-game.

Tetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesureTetris Effect : Le syndrome Tetris qui rentre dans la tête pour lui faire battre la mesure
Les notes
+Points positifs
  • Une bande sonore variée et d'excellente qualité
  • Habillage visuel réussi
  • Rejouabilité monstrueuse pour les amateurs de scoring
  • Immersif en VR, et parfaitement jouable sur une TV classique
-Points négatifs
  • Pas de mode multijoueur en ligne ou en local
  • Quelques rares effets de caméra désagréables en VR

Plutôt que de mettre ses briques dans le côté social aux limites du party-game à la façon de Puyo Puyo Tetris, le titre d’Enhance Games vise le joueur solo désireux de s’enfermer dans une bulle grâce à son casque VR. Propulsé la tête dans les étoiles, il va virevolter entre plusieurs univers fabuleux où ses actions influencent le son et l’image. Mieux vaut que son cerveau soit convenablement oxygéné pour qu’il réussisse les nombreux défis de ce puzzle-game à l’ambiance entêtante. Que ce soit en réalité virtuelle ou directement sur sa télévision, Tetris Effect est un plaisir solitaire renversant.

Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 novembre 2018 à 13:11:30
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Mis à jour le 12/11/2018
PlayStation 4 Puzzle-Game Enhance Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live