Menu
Far East of Eden : The Apocalypse IV
  • Tout support
  • PSP
  • Saturn
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux RPG / Derniers tests jeux vidéo / Far East of Eden : The Apocalypse IV /

Test du jeu Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV

Test : Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV
PSP Saturn
Far East of Eden : The Apocalypse IV
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de adopteuncheik
L'avis de adopteuncheik
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
29 septembre 2018 à 19:00:02
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Partager sur :

Contributeur

Les années 90, quelle période faste pour les amoureux de J-RPG. Aux côtés des Final Fantasy, Dragon Quest et autres Phantasy Star, se tenait alors la série des Far East of Eden (Tengai Makyô au Japon) dont le fort succès contribua grandement à l'essor du format Super CD de la PC Engine sur le territoire nippon. Après l'épisode Zero sorti en 1995 sur Super Famicom, Red Entertainement sortait au début de l'année 1997 l'opus qui est depuis souvent considéré comme l'un des, si ce n'est le meilleur, de la licence, ainsi que l'un des plus brillants J-RPG de l'ère 32/64 bits, Far East of Eden : The Apocalypse IV (de son nom complet Tengai Makyô : Daiyon no Mokushiroku).

Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV

Alors que les Far East of Eden nous avaient habitués à voyager dans les variantes d'un Japon féodal fictif baptisé "Jipang", c'est un tout autre tournant que prend cet épisode qui décide de prendre pour cadre l'Amérique de la fin du XIX ème siècle. L'histoire commence en Louisiane en 1893. Vous débutez votre aventure en plein milieu d'une partie de cache-cache sous les traits d'un jeune garçon prénommé Raijin, leader d'une bande d'orphelins parmi lesquels se trouvent Yumemi, amie d'enfance de Raijin secrètement entichée de ce dernier, et son frère jumeau Sam. Une fois la partie terminée, leur insatiable curiosité les amène à planifier l'un de leurs nouveaux jeux : investir un manoir hanté qui, selon la rumeur, abriterait une apparition fantômatique.

Après une brève excursion dans ledit manoir, ils provoquent bien malgré eux le réveil de l'apparition en question, une entité démoniaque du nom de Sanetomo. Pris par la panique, les enfants s'enfuient et tombent sur Red Bear, fameux chasseur de démons indien et mentor de Raijin, qui les fait mettre à l'abri. Ce n'est qu'une fois en sécurité qu'ils s'aperçoivent que Sam manque à l'appel. Décidant d'y retourner avec son jeune disciple, Red Bear lui rappelle que la marque du Fire Clan qu'il porte sur son bras l'engage à de grandes responsabilités. Mais à leur retour le pire est arrivé : ayant pris le contrôle de Sam, Sanetomo est parvenu à prendre possession d'un ouvrage ancien et à invoquer une pluie de fléaux sur l'Amérique.

Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV
Votre périple vous amènera à rencontrer d'autres porteurs de la marque du Fire Clan.

Six ans se sont écoulés depuis ces incidents, Raijin et Red Bear sont partis vivre en Alaska pour parfaire leur entraînement, Yumemi est quant à elle partie vivre en Californie tenter le rêve hollywoodien, et Sam est toujours porté disparu. Un jour, notre héros apprend à son réveil que son mentor court un grand danger face à un monstre dénommé Blizzard, et prend la décision de partir à sa recherche, rejoint en cours de route par un mystérieux guerrier du nom de Seiya. Après un long effort, les deux combattants finissent par venir à bout de Blizzard, qui se révèle être un des membres d'une organisation maléfique connue sous le nom des "douze apôtres", mais le mal est déjà fait. Mortellement touché, Red Bear profite de ses derniers instants pour apprendre à Raijin que d'autres porteurs de la marque existent et que c'est en joignant leurs forces qu'ils parviendront à ramener la paix sur l'Amérique. C'est ainsi que débutera votre périple à travers les différentes contrées du jeu, avec en tête l'objectif de se joindre aux autres porteurs de la marque, de purifier les flammes d'Eden éparpillées aux quatre coins du pays, et de contrecarrer les mystérieux plans des douze apôtres. Des prémices d'une aventure qui peut sembler classique à première vue, mais qui en vérité réserve son lot de rebondissements, de moments forts et de révélations.

Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV
Le genre de séquence complètement WTF dont le jeu est friand.

Car l'une des grandes forces de ce Far East of Eden, c'est bien son sens du rythme et de la composition. Vous faisant voyager à travers différents états de l'Amérique, de Seattle à New York en passant par le Texas ou la Californie, le jeu propose un renouvellement permanent au cours de la grosse trentaine d'heures que vous prendra la quête principale. S'il est un point qui a fait la réputation de la série, c'est bien son sens de l'humour, et cet épisode n'y déroge pas : entre les situations drôlatiques, les dialogues savoureux et les phases de jeu absurdes que ne reniereait pas un certain EarthBound, chaque entame de chapitre est vécue comme une aubaine par le joueur, qui se demande bien quelle fantaisie le jeu va bien pouvoir lui concocter.

On citera, pêle-mêle, une horde de teenagers sous l'emprise de l'influence maléfique d'une star de la pop, un combat au sommet entre un robot geisha et un singe géant, un village atteint de "bleuïte aigue" sous la malédiction d'un démon enfermé dans un livre d'éveil pour enfants, ou encore des autochtones transformés en hommes-poulets par des androïdes ayant juré de se rebeller contre le genre humain. Et ce n'est qu'un échantillon… théâtre de ce concentré de non-sens, le pays de l'Oncle Sam n'est évidemment pas épargné, ainsi on trouvera nombre de références tournant en dérision la société américaine, ses travers (capitalisme, proéminence des médias, obésité), ses symboles (Fort Alamo, Alcatraz, le Mont Rushmore) et même ses icônes (avec en prime l'un des combats de boss les plus improbables qu'on ait pu voir dans un jeu vidéo). Le seul point qui pourrait poser problème est que le jeu n'est disponible qu'en japonais... heureusement, grâce à son aspect très visuel, même le non initié pourra comprendre les situations dans leurs grandes lignes.

Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV
Bien que souvent tourné vers l'humour, le jeu sait aussi se montrer poignant.

Un concentré de n'importe quoi qui se marie pourtant, et ce de façon étonnante, avec une histoire plus lugubre et grave que dans les standards habituels de la série, et c'est là l'une des réussites du jeu qui sait comment ajuster son ton et qui parvient à jongler entre les intermèdes légers visant à exploiter son potentiel comique, et les instants plus sérieux où son sens de la dramaturgie et de la mise en scène ne brillent que davantage, lui permettant de délier son intrigue et développer ses personnages sans que cela ne paraisse forcé ou impromptu. Concernant les personnages justement, ils se montrent à la fois mémorables, intéressants et attachants, tantôt drôles et tantôt touchants. Qu'il s'agisse de Yoh-Noh l'intrépide et fière guerrière indienne en proie à ses démons intérieurs, de Yumemi l'amie dévouée qui derrière son côté bienveillant et optimiste cache une facette plus sombre, d'Ace le cowbow légèrement schizophrène, un brin mégalo et vantard, ou de Zengo l'autoproclamé samouraï totalement dépourvu de courage et de raison, c'est une nouvelle réussite du titre, et il est à noter que les rôles secondaires ne sont pas en reste de leur côté. L'occasion aussi de saluer le travail des comédiens de doublage, complètement dans leur rôle et qui arrivent à insuffler de la vie aux protagonistes qu'ils incarnent.

Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV
Les attaques duo, souvent spectaculaires et dévastatrices !

Dans la forme, le jeu est un J-RPG tour par tour au sens le plus traditionnel. Un peu à la manière des premiers Dragon Quest ou d'un Mother, les personnages ne sont pas affichés à l'écran, seuls les ennemis vous feront face. Le système de jeu est quant à lui on ne peut plus classique : attaques physiques, attaques spéciales propres à chaque personnage qui consomment des points PT, et magies utilisables par tous qui consomment une jauge de PM commune aux membres de l'équipe, et qui s'obtiennent en rendant visite aux chefs des différents villages indiens. Passé un certain stade du jeu, vous aurez également accès à des attaques duo qui se débloquent par la progression de l'intrigue et qui en plus d'offrir de superbes séquences animées, sont souvent dévastatrices. Un ajout bienvenu qui ne parvient pas non plus à estomper la sensation de se retrouver en face d'un système certes efficace mais un peu rudimentaire, d'autant plus que le jeu n'est pas bien difficile, et assez mécanique dans sa progression, ce qui s'explique aussi par son approche résolument story-driven. Heureusement, le jeu n'impose pas un grinding intensif, et facilite même la tâche du joueur en rendant les ennemis visibles sur la map et dans les donjons, lui permettant d'esquiver un certain nombre d'affrontements, lesquels s'enchaînent très rapidement.

Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV
Les cinématiques donnent lieu à de belles séquences animées.

Visuellement, le jeu adopte une jolie 2D pour les décors et les modèles des personnages, avec en prime de subtils effets de lumière, d'eau et de transparence, preuve que la Saturn s'en est toujours mieux sortie avec ce genre de productions qu'avec celles utilisant la 3D. Mais à l'instar de ses devanciers, Far East of Eden : The Apocalypse IV se distingue surtout par ses séquences d'animation, tous les dialogues revêtant une importance scénaristique étant doublés et animés, donnant encore plus de vie et de mouvement aux échanges. Il en va de même pour les cinématiques, fluides et particulièrement propres pour de la Saturn, et qui servent toujours superbement les moments qu'elles sont censées accompagner. Du côté de la partie sonore, outre la qualité des doublages, il convient de féliciter le travail accompli par Toshiyuki Sasagawa, avec des musiques qui restent en tête et qui s'accordent toujours très bien au contexte. Si le thème de combat standard est assez passable, on notera entre autres le frénétique thème des boss principaux, celui du Fort Alamo et son refrain entêtant, l'hymne des Sun Crusaders et sa cadence militaire, ou encore l'hypnotique musique des villages indiens. Et c'est sans parler des superbes thèmes symphoniques et autres numéros musicaux chantés qui viennent ponctuer l'aventure.

Oldies : Far East of Eden - The Apocalypse IVOldies : Far East of Eden - The Apocalypse IVOldies : Far East of Eden - The Apocalypse IV
Les notes
+Points positifs
  • Renouvellement permanent des situations
  • Le non-sens, la dérision, le burlesque
  • L'Amérique vue du Japon, ça vaut le coup d'œil
  • Le sens de la mise en scène et de la composition
  • Le rythme
  • Personnages mémorables et attachants
  • Séquences animées d'excellente facture
  • La qualité des doublages et des passages musicaux
  • Scénario classique mais prenant et très bien distillé
-Points négatifs
  • Un peu linéaire
  • Un peu facile, aussi
  • Combats et progression très classiques
  • Disponible seulement en japonais

Far East of Eden : The Apocalypse IV, en plus de concrétiser tout le savoir-faire d'un studio passé maître en la matière, réunit tous les ingrédients qui ont pu faire les grands J-RPG de l'époque. Drôle, touchant, prenant, inspiré, intelligent, il est non seulement l'un des meilleurs jeux de la Sega Saturn, mais également l'un des plus brillants J-RPG 2D à avoir vu le jour.

Profil de adopteuncheik
L'avis de adopteuncheik
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
29 septembre 2018 à 19:00:02
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 25/09/2018
PlayStation Portable Saturn RPG Red Entertainment Hudson Soft
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020