Menu
DayZ
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / DayZ /

Test du jeu DayZ, des jours meilleurs pour l'alpha ?

Test : DayZ, des jours meilleurs pour l'alpha ?
PC PS4 ONE
DayZ
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Gregor_Samsa
L'avis de Gregor_Samsa
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
19 mai 2018 à 20:00:01
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (262)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Tous les prix
Prix Support
39.99€ PS4
39.99€ ONE
Voir toutes les offres
Partager sur :

Contributeur

Noter DayZ "standalone" en 2018 n'est pas un exercice des plus aisés, surtout quand on sait que le titre est en early access depuis 2013. Plus encore, lorsqu'on est au fait que ses développeurs sont régulièrement moqués et rabaissés sur la toile. Néanmoins, d’où vient cet acharnement, et surtout, est-il justifié ? Retour sur un jeu délaissé bien que toujours actif, loin des projecteurs de genres dont il aurait pu être un fier représentant.

DayZ, des jours meilleurs pour l'alpha ?
Qu'est-ce que DayZ ?

L'histoire commençait plutôt bien. DayZ aurait même pu être un de ces contes magiques que l'on a déjà connu par le passé avec Makus Persson et Minecraft, et que l'on constate encore aujourd'hui aussi avec le créateur d'un certain PlayerUnknown's Battlegrounds. Celle d'un type qui arrive à créer un nouveau concept ou en améliore un déjà existant, et réalise des milliers (voire des millions) de ventes à une vitesse qui ferait envier les plus gros mastodontes du jeu vidéo. Dans le cas présent, DayZ atteindra les 3 millions de ventes. Derrière ce projet faramineux existait déjà un mod sorti sous le nom de DayZ Mod porté par le titre ArmA II du studio Tchèque Bohémia, ainsi que d'un de leurs employés, un certain Dean Hall, jeune néo-zélandais et ancien militaire. Il s'est avéré au fil du temps, que la petite communauté autour de ce mod n'a fait que croître et gagner en popularité jusqu'à devenir le mod le plus populaire d'ArmA II. Dean Hall, comprenant l'engouement, décide donc de se lancer dans le développement d'un standalone avec une petite équipe.

Les mois s'égrènent, les années passent et il faut se rendre à l'évidence, le développement de DayZ est laborieux. Les mises à jour se font de plus en plus rares, et même si moult optimisations ainsi que des ajouts d'armes et modifications de la carte redonneront l'espoir de voir le titre être un jour finalisé, le développement stagne et le jeu perd au fil du temps le gros de sa communauté. Dean Hall quitte l'aventure en redonnant les clés à Brian Hicks et le bateau coule, mais les musiciens jouent encore. Que s'est-il passé en interne ? Nous ne le saurons probablement jamais, cependant ce dont nous pouvons êtres sûrs c'est que DayZ sera désormais un jeu de niche, et que de ses 3 millions d’acheteurs, il ne reste aujourd'hui qu'une petite communauté de quelques milliers d'irréductibles. On est alors en droit de se demander quel intérêt ils y trouvent. Après tout, DayZ n'est plus vu comme un succès, mais bel et bien comme un titre sans avenir dont les développeurs et plus particulièrement Dean Hall, sont encore aujourd'hui régulièrement conspués sur la toile. Néanmoins, le jeu est-il si mauvais que ça en définitive ?

DAYZ TON UNIVERS IMPITOYABLE

DayZ, des jours meilleurs pour l'alpha ?

Petite remise en contexte : DayZ se déroule dans une région imaginaire post-soviétique du nom de Chernarus (carte légendaire d'ArmA II). Vous êtes un survivant d'une invasion de zombies et le but est évidemment de survivre, en palliant à vos besoins, mais aussi en s'armant contre certains dangers comme les morts-vivants (sans blague) et surtout d'autres joueurs. Chernarus est une vaste carte d'environ 225km² ressemblant aux campagnes de la République Tchèque, avec ses conifères à perte de vue et ses petits villages escarpés établis pour certains dans des vallons. En somme, une véritable image de carte postale, en apparence du moins...

En arrivant pour la première fois dans DayZ, il est vrai que la plupart des joueurs débutants sont déroutés. Un petit temps est nécessaire afin de s'habituer aux mécaniques un peu raides sauce Bohemia Interactive, mais aussi car le jeu vous met directement dans le feu de l'action. Vous apparaissez en sous-vêtements, comme un type qui se réveille après une soirée qui a mal tourné, sur une plage ou dans les terres. À partir de ce moment-là, il va falloir faire preuve de pragmatisme. La première chose qu'il vous faudra faire sera de rejoindre une grande ville en tentant d'éviter les lieux possiblement trop peuplés afin d'esquiver la bagarre, ou d'opter pour une petite randonnée à travers les villages et espérer tomber sur du loot apparaissant aléatoirement dans les maisons, HLM, voitures, camps militaires et quelques autres bâtiments. En général, le système de "pop" d'objets fait en sorte que vous trouviez certains outils ou armes dans des lieux bien spécifiques et relativement logiques. Par exemple, vous ne trouverez jamais une AKM ou une M16 dans la maison de Vladimir Petrouchev, petit artisan du village de Gorka, mais plutôt un fusil de chasse ou un pistolet datant de la Seconde Guerre. Pour les armes plus lourdes, il faudra se frotter aux camps militaires. Les maisons seront d'ailleurs le meilleur moyen de retrouver une ou deux boites de conserve, laissées là par leurs malheureux ex-résidents, histoire de commencer l'aventure du bon pied. Tout ce beau petit matériel sera stocké dans un inventaire très typé RPG, qui s'agrandira dès que vous trouverez des vêtements et un sac à dos.

DayZ, des jours meilleurs pour l'alpha ?
DayZ a évolué depuis la prise de ce screen et évoluera encore...

À travers les différentes versions du jeu, l'équilibrage en terme de looting sera plus ou moins cohérent. De plus, la raréfaction de certains éléments rendait le jeu complètement sans intérêt, voire déséquilibrait sa philosophie de base. DayZ est un titre où il existe beaucoup de possibilités de survie. Nous pouvons nous nourrir de baies, de gibier, de plantations faites par nos soins et évidemment de boîtes de conserve. Cependant, le premier gros défaut, c'est que le jeu n'a jamais su comment réellement équilibrer la nourriture, jusqu'à rendre certains de ses mécanismes obsolètes, voire tout simplement inutiles. Par exemple, la plantation est un élément existant bel et bien dans le jeu, mais vous ne serez finalement jamais suffisamment dans le besoin pour avoir à user de cette technique tant la nourriture en conserve n'est pas "rare". Mis à part dans un contexte RolePlay, l'agriculture et même par extension la chasse au gibier n'aura aucune utilité, un comble dans un jeu de survie qui se veut hardcore. Espérons néanmoins que la mise à jour permettant de créer des camps sophistiqués arrive un jour, et que cela puisse nous donner goût à enfin avoir la main verte.

FLIRTER AVEC LA MORT

DayZ, des jours meilleurs pour l'alpha ?

DayZ est une expérience réellement difficile, cependant la difficulté réside finalement peu dans les besoins primaires comme on pourrait s'y attendre. "Chasser ou être chassé", c'est au travers de cette phrase que le jeu trouve son principal intérêt. DayZ pourrait presque se résumer à une immense partie de cache-cache mortelle où la plupart des joueurs chercheront à vous plomber le derrière plutôt que de simplement crier "trouvé !". La mort est une composante essentielle du gameplay puisqu'à travers elle, vous perdrez tout. Et quand je dis tout, c'est à la manière d'un Die & Retry. Vous perdrez toutes vos boites de conserve durement lootées, vos fringues, en passant par le flingue de tonton Vladimir et peut-être même aussi votre patience. La mort peut frapper de plusieurs manières et à tout instant si vous relâchez votre vigilance. Que ce soit par la faim, la soif, un zombie, une maladie, si vous oubliez par exemple de purifier l'eau que vous venez de boire, ou pire encore, un joueur qui aurait envie de vous faire la peau et de vous manger et c'est le game over… eh oui, dans DayZ, le cannibalisme est socialement accepté.

A ce stade-là, vous pourriez penser que c'est une expérience ne s'adressant pas à tout le monde, mais plutôt à certains sociopathes un brin dérangés du ciboulot et vous n'auriez pas totalement tort. J'ai 662 heures et une santé mentale peut-être un peu discutable. Plaisanterie mise à part, c'est là aussi que DayZ sait probablement tirer une de ses forces. Malgré les heures de loot, le jeu peut avoir un certain pouvoir d'attraction et même d'addiction sur le joueur, souvent poussé par le goût de l'aventure et donc à en vivre une différente à chaque fois. Ceci étant dit, les défauts de moteur et autres bugs peuvent aussi venir ternir une aventure entamée déjà depuis quatre heures et vous faire mourir de manière totalement aléatoire en sautant d'une hauteur ridicule ou par le biais de problèmes d'interface qui ne vous transmettront plus si vous avez soif, faim, ou si vous êtes contaminé par une quelconque maladie. Des soucis à vous mettre quelque peu à cran.

ARE THERE FRIENDLIES IN CHERNO ?

DayZ, des jours meilleurs pour l'alpha ?

Parlons maintenant du cœur du jeu, l'expérience en multi. Je n'ai jamais vécu DayZ de la même manière à chacune de mes parties et même si aujourd'hui j'y joue beaucoup moins, je suis capable d'affirmer avec certitude que j'ai vécu des expériences qu'on ne peut pas vivre ailleurs. Il faut le dire, survivre à plusieurs en coopératif est certainement la meilleure façon d’apprécier le titre et je pense me souvenir de beaucoup plus d'aventures avec mes camarades d'infortune que seul en mode loup solitaire. En effet, si le jeu reste tout à fait plaisant dans ce cas de figure, il peut vite décourager le plus téméraire. DayZ, c'est aussi une expérience sociale des plus intéressantes qui permet de mieux cerner la personnalité de tout un chacun face aux difficultés d'un monde en perdition et les rencontres in-game nous en apprennent parfois beaucoup sur la psychologie humaine. La rencontre joueur/joueur dans DayZ fait presque penser à celle que l'on pouvait retrouver dans un titre comme Journey du point de vue du premier contact. On s'épie comme des bêtes sauvages, et au final le contact se fait ou non selon notre humeur, même si dans DayZ deux possibilités qui suivent la rencontre : l'amitié éphémère ou la mort. Évidemment, le contexte des deux jeux n'est pas le même et la différence principale, c'est que dans Journey la rencontre est forcément amicale, alors que dans DayZ ce n'est souvent pas le cas. Il arrive parfois que même après un contact qui semble aller dans le bon sens, la personne rencontrée vous abatte pendant que vous ramassiez quelques balles que vous alliez partager avec lui... oui, DayZ est un jeu cruel sur bien des aspects et permet au joueur de s'inventer une personnalité selon ses humeurs du jour.

Certains regretteront que le nombre de personnes mal intentionnées ait augmenté depuis quelque temps, amenant avec lui un autre problème : DayZ est devenu un simple Battle Royale. Quand on parle de ce titre, il faut savoir que l'ombre d'ArmA plane toujours un peu au-dessus de lui et que par extension, DayZ est un jeu de simulation de survie, mais aussi et surtout de simulation militaire. Les mécaniques de tir se veulent réalistes dans le sens où il existe un recul, l'arme doit être stabilisée par le joueur et les balles sont soumises à la gravité. Les sensations de tir sont absolument excellentes et il est facile de comprendre que certains deviennent accros à la gâchette. J'ai moi-même passé énormément de temps à me concentrer uniquement sur le côté PvP en squad et vécu parmi les moments les plus intenses en tant que joueur, à épier un camp militaire, une ville, à élaborer et à réaliser une tactique avec mes compagnons afin de prendre l'ennemi à revers. Il faut dire que la survie hors combat étant mal exploitée, DayZ ne pouvait que devenir ce qu'il est actuellement, à savoir, ni plus ni moins qu'un ArmA Battleroyal avec un système de faim et de soif qui devient une corvée et des zombies qui ne sont une menace sérieuse que dans quelques cas bien spécifiques, c'est à dire quand vous avez les jambes cassées...

JE T'AIME, MOI NON PLUS

DayZ, des jours meilleurs pour l'alpha ?

DayZ est une expérience pleine de charme, une relation d'amour et de haine à travers laquelle j'ai personnellement trouvé pendant un bon moment ce que je cherchais en terme d'expérience multijoueur. Néanmois le titre souffre de beaucoup trop de problèmes intrinsèques relatifs à son moteur, mais aussi d’équilibrage et de game design pour rester une aventure agréable. Il ne parvient plus non plus à convaincre à côté d'un PUBG efficace, sorte de DayZ simplifié sur bien des aspects, qui convainc néanmoins par son gameplay et l'instantanéité de son PvP. Et ce même si en terme de map, celle du titre de Bohemia reste bien au-dessus, surtout visuellement, que ce soit en terme de respect des échelles mais aussi de dépaysement. Malgré tout, DayZ restera, probablement, un jeu dont on parlera essentiellement au passé. Il nous laisse tout de même espérer avec sa version 0.63 qui devrait pointer le bout de son AK dans les prochaines semaines, et la BÊTA, annoncée en 2018. Quelque part, les aficionados de l'expérience espèrent toujours que le phénix renaîtra de ses cendres afin de revivre avec le même engouement, leur vie de baroudeur des terres désolées de Chernarus.

DayZ Gaming Live

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Un dépaysement total
  • Chernarus et ses 225 km²
  • L'expérience sociale proposée
  • Les sensations de tir
  • Une certaine singularité
-Points négatifs
  • Un développement poussif qui se ressent
  • Système de loot déséquilibré
  • La survie pas au point
  • Les zombies et leur IA

DayZ est une expérience singulière, quasi unique et finalement c'est un peu à la fois une de ses meilleures qualités, mais aussi un de ses défauts. On a l'impression d'être face à un jeu qui a voulu en faire trop, poussé par une équipe de développement au départ sûre d'elle, qui au fil du temps se rendra compte que DayZ est une utopie. Belle c'est vrai, mais qui n'arrive toujours pas à se montrer solide sur ses fondations. Qui sait, peut-être que l'arrivée de la beta au cours de l'année réussira à faire de cette expérience, ô combien riche d'un point de vue sociologique, un titre nouveau qui réussira à prendre à contre-pied les Battle Royale à la mode. Son originalité siéra peut-être davantage à une niche de joueurs ayant à coeur de retrouver certaines qualités propres à des jeux sociaux, comme les MMO, mais aussi celles d'un jeu de survie/tir exigeant ou dureté et détermination font loi.

Profil de Gregor_Samsa
L'avis de Gregor_Samsa
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
19 mai 2018 à 20:00:01
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (262)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Mis à jour le 17/05/2018
FPS TPS Tir Survival-Horror MMOFPS Open World PC PlayStation 4 Xbox One Action Survie Bohemia Interactive Studio Post-apocalyptique Zombies Horreur
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : The Dark Pictures Man of Medan : Une aventure horrifique à vivre en coopération
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce