Menu
Gravel
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Gravel, une bonne surprise signée Milestone
PC PS4 ONE
Gravel
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 mars 2018 à 18:53:14
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.4/20
Tous les prix
Prix Support
14.16€ ONE
16.79€ PS4
17.48€ PS4
19.74€ ONE
29.99€ PC
29.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Dévoilé il y a un an par le studio Milestone, qui nous apprenait alors qu'il abandonnerait petit à petit son moteur maison pour adopter l'Unreal Engine 4, Gravel présentait alors le visage d'un jeu de course arcade médiocre, comme il en sort trop depuis maintenant des années. Mais voilà, par moments, des miracles interviennent et il arrive que certains titres changent du tout au tout, une fois leur développement terminé. Gravel en est le parfait exemple.

Test Gravel en vidéo

Chargement de la vidéo

Si vous aimez les jeux de course de course arcade, on ne va pas se mentir : les temps sont durs. Alors forcément, chaque sortie est auscultée, analysée, disséquée. On établit des comparaisons, on cherche des points communs, des dissonances, des améliorations. Avec Gravel, l'exercice ne devrait pas être des plus compliqués puisque le jeu ne dissimule ni ses intentions, ni ses inspirations. Et on l'en remercie.

Professeur Gravier

Gravel, une bonne surprise signée Milestone
Sur la plage abandonnée...

Alors, parlons peu, parlons bien. Gravel est un jeu de course arcade pur jus, qui ne fait jamais dans la fioriture. Comme son nom l'indique, les épreuves tournent autour du même concept : les courses off-road. Au programme donc, sable, boue, terre, gravier, gazon et à l'occasion, un peu d'asphalte. Gravel se prend très vite en main, et la conduite est assez instinctive ; difficile de se perdre sur la manette quand seulement trois touches sont utilisées : une gâchette sert à freiner, l'autre à accélérer, tandis qu'un dernier bouton permet d'accéder au frein à main. Comme on pouvait s'y attendre, le titre de Milestone ne fait pas vraiment dans la finesse : il s'agit surtout d'aller vite, très vite, de sauter, de déraper, et donc de s'amuser en contrôlant des bolides de tout genre (SUV, trophy trucks, voitures de rallye...) à travers des environnements plutôt ouverts. L'influence de titres tels que Forza Horizon, MotorStorm ou même les antiques V-Rally et Sega Rally se fait régulièrement ressentir, et l'on ne s'en plaindra pas. Cela étant, ceux qui avaient apprécié les derniers jeux de Playground Games ne pourront s'empêcher de relever des points communs, notamment en ce qui concerne les courses dites « Cross Country », qui non contentes d'emprunter ce nom à Horizon 2 et 3, reposent sur le même concept, le même genre de design. Il s'agit de rallier au plus vite la ligne d'arrivée, en traversant à toute vitesse des étendues sauvages, en n'oubliant pas de passer par les « portes ». On n'est pas surpris pour un sou mais la recette fonctionnait à merveille dans ces deux jeux, alors pourquoi pas dans Gravel ?

L'influence des deux derniers Forza Horizon se fait ressentir

Gravel, une bonne surprise signée MilestoneGravel, une bonne surprise signée MilestoneGravel, une bonne surprise signée Milestone

D'autant que le soft se différencie assez largement par sa conduite, toute en drift et en glissade. Plutôt généreux sur les contacts et les changements de direction intempestifs, Gravel ne s'embarrasse pas de règles de physiques trop pointues dans le même temps qu'il réclame un peu de finesse. Notamment lorsqu'il s'agit d'éviter au dernier moment un dangereux obstacle, ou de passer le plus rapidement possible un virage à angle droit. L'IA étant du genre pugnace et accrocheuse, il faut perdre le moins de temps possible et c'est justement dans le bon dosage du freinage, des coups de volants et de l'accélération que Gravel fait son beurre. Il est toujours possible d'improviser et d'aborder chaque difficulté avec son propre style, d'autant que le jeu s'amuse à multiplier les déviations et les chemins détournés, qui dans certains cas permettent de gagner quelques précieuses secondes. Malheureusement, tous les tracés ne sont pas aussi bien designés et un bon nombre d'entre eux manquent un peu d'inspiration.

Gravel, une bonne surprise signée MilestoneGravel, une bonne surprise signée MilestoneGravel, une bonne surprise signée Milestone

La course est dans le pré

Gravel, une bonne surprise signée Milestone
Les voitures disponibles dans Gravel ne peuvent pas être personnalisées mais on débloque petit à petit des livrées différentes.

Le cœur de Gravel se trouve dans son mode « Off-Road Masters », sorte de show de télé-réalité dans lequel des pilotes s'affrontent dans des épreuves quotidiennes. Gravel nous gratifie donc d'une ambiance façon « retransmission télévisuelle » qui aurait gagné à être plus ambitieuse, et mieux réalisée. La voix française, plate et monocorde, agace rapidement, tandis que le reste manque un peu d'épaisseur. Dommage ! Le reste en revanche est assez classique : on enchaîne les courses et à force de victoire, on gagne le droit d'affronter un champion, en duel, sur une série d'épreuves. Là encore, si chaque champion est présenté par une petite vidéo d'introduction, on aurait aimé plus d'interactions, afin que le combat soit plus personnel. Mais qu'importe : le sentiment de progression est là et on s'amuse à accumuler les étoiles pour débloquer plus de programmes de courses, et donc plus de voitures et de livrées. On obtient assez régulièrement de nouveaux bolides, ce qui est assez plaisant puisqu'entre la diversité des épreuves et le nombre conséquent d'autos que l'on obtient rien qu'en jouant, aucune course ne se ressemble vraiment. On peut d'ailleurs remercier les artistes de Milestone pour cela car ils ont su imaginer des décors tous très différents les uns des autres ; on passe ainsi des forêts d'Alaska aux savanes de Namibie, aux plages de sable fin d'une île du Pacifique jusqu'aux pentes enneigées du Mont Blanc. Techniquement parlant, on est très loin du rendu visuel des grosses productions du moment mais Gravel assure le minimum syndical et le choix des couleurs ainsi que la bonne utilisation d'effets de lumière en tout genre rendent l'expérience assez plaisante, là encore.

Gravel, une bonne surprise signée MilestoneGravel, une bonne surprise signée MilestoneGravel, une bonne surprise signée Milestone
Gravel, une bonne surprise signée Milestone
Le côté aléatoire des courses Smash-up les rendent d'autant plus désagréables.

Comptez une petite quinzaine d'heures, en difficulté medium, pour boucler cette Carrière qui ne fait jamais vraiment de fausse note. On pourra en revanche pester contre les courses contre-la-monte dites « Smash-up » qui dénaturent un peu le concept du jeu ; le joueur doit en fait traverser une série de portes qui se composent de quatre panneaux. Au joueur de se montrer assez habile pour toucher les panneaux verts et éviter les panneaux rouges, qui le ralentiront. Et c'est bien là que le bât blesse puisque les Smash-up forcent les joueurs à suivre certaines trajectoires, là où le jeu était plutôt une ode à la liberté. La génération aléatoire de la disposition des panneaux rouges et verts agace parce qu'elle force souvent le joueur à freiner pour changer de direction à l'approche de la porte, ce qui casse le « flow » des courses. D'autant que les dites portes sont parfois mal placées, par exemple après une petite bosse, la perte de contrôle induite rend parfois les choses frustrantes plus qu'amusantes. C'est le seul véritable faux pas que l'on a pu constater sur ce mode Off-Road Master qui, dans l'absolu, est aussi simple qu'efficace.

Une dimension multijoueur sous-exploitée

Gravel fait dans le simple et efficace et il en est de même lorsque l'on inspecte un peu les menus du jeu. Le jeu en ligne se limite à un simple matchmaking ou la possibilité d'inviter des amis, pour jouer avec eux. Les parties en ligne ne se déroulent pas sans accrocs : lors de notre test, nous avons constaté plusieurs latences agaçantes et les courses s'enchaînent assez lentement. Dans l'absolu, rien de bien grave et l'on espère que les quelques imperfections que nous avons constatées seront rapidement corrigées lors de mises à jour futur. Le style de course de Gravel se prête particulièrement bien au jeu en ligne parce qu'arcade oblige, tous les coups sont permis. Poussettes, virages portières contre portières, sortie de route... tout peut arriver et forcément entre amis, cela fonctionne plutôt bien.

On aurait même voulu que les tracés de Gravel fassent preuve de plus de folie, notamment lors des courses en arène qui manquent un peu de personnalité ; même chose pour le rally-cross. On aurait en fait préféré que le jeu se concentre sur le Cross-Country et le Wild Run, tant pis pour la variété.

Les notes
+Points positifs
  • Variété des circuits
  • Variétés des épreuves
  • De nombreuses voitures à débloquer
  • Un vrai jeu de course arcade comme on les aime
  • Conduite rapide, nerveuse, et accessible
-Points négatifs
  • Pas de multijoueur en écran scindé
  • Les courses Smash-up
  • Certains circuits moins inspirés que d'autres

Bonne surprise que ce Gravel qui sans révolutionner le genre, apporte un peu de fraîcheur au monde défraîchi des jeux de course arcade. Plein d'entrain et de bonne volonté, le jeu n'invente absolument rien mais ce qu'il propose est simple, efficace et suffisamment amusant pour intéresser tous les amateurs de course arcade. Gravel est rapide, nerveux et tout simplement fun. Il nous rappelle qu'il suffit de bien peu de choses, en vérité, pour qu'un jeu de course soit divertissant. Espérons que Milestone peaufine sa formule pour une éventuelle suite, car cette fois, on l'attendra de pied ferme.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 mars 2018 à 18:53:14
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.4/20
Mis à jour le 02/03/2018
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : The Division 2 : Une expérience coopétitive intense
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Metro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortie
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Monster Energy Supercross 2 : nouvel essai pour plus de réussite ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Kingdom Hearts III
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live