Menu
Final Fantasy IX
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
  • PS3
  • iOS
  • Android
  • PS1
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PS4 / Final Fantasy IX / Final Fantasy IX sur PS4 /

Test du jeu Final Fantasy IX : Le grand voyage médiéval sur PS4

Test : Final Fantasy IX : Le grand voyage médiéval
PS4
Final Fantasy IX
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 novembre 2017 à 10:00:01
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (50)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
6.6/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

À la fin des années 1990, alors que Final Fantasy VIII est encore en développement, Hironobu Sakaguchi confie la réalisation d'un nouvel épisode à son équipe en charge du film Final Fantasy : Les Créatures de l'Esprit. Le directeur Hiroyuki Itô fait alors appel à plusieurs professionnels de l'industrie cinématographique, dont l'artiste suisse Christian Lorenz Scheurer. En travaillant de concert sur le long-métrage et le jeu, ils parviennent ensemble à donner vie à un univers surprenant à base de bateaux volants et de cités majestueuses. Au fil des mois, la production, qui est à l'origine un spin-off, devient un épisode à part entière. Réalisé par un staff multiculturel à Honolulu, Final Fantasy IX est alors imaginé comme une pièce de théâtre mêlant background médiéval et scénario fantastique. À l'arrivée du jeu, Zidane Tribal (renommé Djidane en Europe pour éviter toute confusion avec un spécialiste du ballon rond bien connu) et toute sa troupe sont très bien accueillis et reçoivent l'éloge des joueurs et de la presse. Et même si cet épisode est le moins vendu des trois volets canoniques de la PlayStation, il n'en demeure pas moins exceptionnel. C'est sans doute pour son esprit différent que Square Enix a décidé de produire une adaptation sur PlayStation 4. Et 17 ans après sa sortie nippone, on peut le dire, ce FF est toujours aussi exquis !

Notre avis sur Final Fantasy IX en moins de trois minutes

Chargement de la vidéo Test Final Fantasy IX en vidéo
Final Fantasy IX : Le grand voyage médiéval

Initialement sorti durant l'été 2000 au Japon, Final Fantasy IX raconte les mésaventures de Djidane Tribal, membre d'une bande de voleurs appelée les Tantalas. Alors que le jeu débute, vous apprenez que ce groupe, a priori peu recommandable, a décidé de kidnapper la Princesse Grenat d'Alexandrie. Seulement, une fois sur place, le plan ne se déroule pas tout à fait comme prévu. Grimée en troupe théâtrale, les Tantalas vont alors être pris dans un tourbillon scénaristique où les évènements tragiques vont s'enchaîner. Malgré son approche médiéval-fantastique, ce neuvième épisode distille des messages forts et se montre bien plus noir qu'on pourrait l'imaginer au premier abord.

Final Fantasy IX : Le grand voyage médiévalFinal Fantasy IX : Le grand voyage médiévalFinal Fantasy IX : Le grand voyage médiéval
Le jeu étant identique à l'original, nous vous invitons à découvrir le test de Final Fantasy IX publié dans nos colonnes lors sa sortie. Vous pourrez ainsi obtenir de plus amples renseignements sur le gameplay et les différentes nouveautés. En complément de ce dernier, vous pouvez aussi redécouvrir la critique de l'adaptation Android/iOS datant du début 2016.

Conçu sous la forme d'une pièce de théâtre, Final Fantasy IX s'appuie sur une mise en scène remarquable, des personnages hyper attachants et des passages cultes. Le scénario, épique et parfois surprenant, est accompagné d'un concept ingénieux : les Active Time Event (ou ATE). Dès que la commande s'affiche à l'écran, il suffit d'activer la séquence pour découvrir ce que vos compagnons (ou d'autres personnages) sont en train de faire. Cela permet d'avoir plusieurs niveaux de lecture et surtout d'apporter plus de profondeur aux protagonistes secondaires. L'original tenant sur pas moins de 4 CD, la durée de vie reste conséquente (une bonne cinquantaine d'heures sans se presser) et ne pourra que faire succomber celles et ceux qui n'ont jamais touché à la version de base. Les autres, quant à eux, redécouvriront une histoire passionnante.

Les superbes décors de l'époque auraient mérité un meilleur traitement.

Final Fantasy IX : Le grand voyage médiévalFinal Fantasy IX : Le grand voyage médiéval

L'APPORT DE LA PS4

Final Fantasy IX : Le grand voyage médiéval

Comme on pouvait s'y attendre, ce portage se révèle très proche de la mouture PC. Cela signifie que les modèles ont été retravaillés pour un rendu plus acceptable sur les téléviseurs actuels. Il ne faut pas s'attendre à une révolution visuelle mais on est loin de la "bouillie" de l'époque. Forcément, pour les joueurs d'aujourd'hui, l'ensemble fera très cubique mais c'est tout de même plus agréable à regarder. Ce qui n'est pas le cas des décors qui conservent la bonne vieille 2D plaquée de l'ère 32-bits. Le passage au 1080p est assez radical mais le choc est encore plus grand sur une PlayStation 4 Pro avec un écran 4K. C'est bien simple, on déguste une sorte de ratatouille avec des couleurs qui bavent dans tous les sens, un peu comme un photographe qui a oublié de faire sa mise au point. Par conséquent, les - satanées - bandes noires (absence de format 16:9) ont au moins l'avantage d'atténuer le ramassis de pixels qu'on se tape régulièrement. Ces décors, bien que lissés, auraient vraiment mérité un meilleur traitement. Malgré cela, l'ambiance absolument géniale et l'intrigue permettent d'oublier rapidement cet écueil graphique.

Final Fantasy IX : Le grand voyage médiévalFinal Fantasy IX : Le grand voyage médiévalFinal Fantasy IX : Le grand voyage médiéval

PROMENADE DE SANTÉ

Au risque de faire hurler certaines personnes, Final Fantasy IX propose des options qui permettent de profiter de l'histoire sans se préoccuper des combats ou presque. Une simple pression sur la touche OPTIONS permet ainsi d'activer quatre fonctionnalités fort utiles. Vous pouvez rendre vos personnages invincibles et/ou surpuissants. Chaque coup porté est à son maximum (9999) et il suffit d'une seule attaque pour vaincre le plus résistant des boss. Certains estimeront que cette façon d'opérer tue l'intérêt du jeu et on ne peut que vous conseiller de désactiver les aides les plus importantes mais elles pourront néanmoins être pratiques lors de certains passages bien ardus. En complément de cela, vous pouvez augmenter la rapidité du jeu (la musique continue d'être jouée à un rythme normal) ou bien encore supprimer tous les combats aléatoires lors des phases d'exploration ou sur la map. Pour terminer, sachez qu'il existe de petits ajustements dans les menus, puisqu'il est possible, si l'option est activée, d'automatiser les tâches afin que l'équipement (armes, amure, etc.) soit optimisé pour chaque personnage mais aussi d'obtenir le max de gils et de magikolithes. De quoi faire de ce FF une promenade de santé.

Final Fantasy IX : Le grand voyage médiévalFinal Fantasy IX : Le grand voyage médiéval

UNE OST FABULEUSE

Final Fantasy IX : Le grand voyage médiéval

Final Fantasy IX ne serait pas de cette qualité sans sa bande son. Toujours chapeautée par le grand Nobuo Uematsu, elle a demandé des mois et des mois de travail. Le Directeur du jeu, Hiroyuki Itô, a en effet proposé au compositeur de réaliser un thème par personnage ainsi que d'autres mélodies liées à divers sentiments comme la peur, l'héroïsme, la surprise... Le maestro s'est attelé à cette tâche pendant plus d'un an pour aboutir à la conception de 160 morceaux (pour en conserver environ 140). L'artiste s'est ainsi inspiré d'un voyage en Europe (il est allé visiter de vieux châteaux allemands et autres monuments médiévaux dans divers pays du Vieux Continent). Le résultat est sans appel. Entrecoupé de thèmes à la teinte celtico-médiéval, l'OST de Final Fantasy IX s'imprègne de plusieurs courants musicaux et demeure à ce jour l'une des plus appréciées de son créateur. À l'écoute, la qualité de ces thèmes et leur diversité forcent tout simplement le respect.

Les notes
+Points positifs
  • Cette OST du bonheur
  • Personnages poignants et attachants
  • L'univers entre médiéval et fantastique
  • Les aides activables ou non à la volonté de chacun
  • Meilleur confort visuel
  • Conserve son âme d'antan
  • Cinématiques en HD
-Points négatifs
  • Les décors en mode bouillie
  • Satanées bandes noires
  • Progression de l'époque, donc linéaire
  • Le rendu ultra cubique de la map
  • La refonte de certains modèles (la tronche des chats !)
  • Prix un peu excessif (environ 20 euros)

S'adressant aussi bien aux fans du passé que ceux de l'avenir, Final Fantasy IX est un épisode hommage remarquable. À la fois drôle, épique et parfois déstabilisant par la nature de ses propos, l'œuvre de Square était le volet de la maturité sur PlayStation. Près de deux décennies plus tard, il rejoint la ludothèque PS4 et parviendra largement à satisfaire les amoureux du genre. Même si la réalisation a vieilli, ce portage permet de profiter de cinématiques en haute définition, de modélisations améliorées et d'options optimisant le confort de jeu. Une merveille reste une merveille.

Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 novembre 2017 à 10:00:01
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (50)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
6.6/20
Mis à jour le 11/11/2017
PlayStation 4 RPG Square Enix
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Marvel's Avengers, une formule jeu-service qui interroge - gamescom 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : gamescom 2019 : Blair Witch, récit de notre balade tumultueuse au cœur de la forêt maudite
    PC - ONE
  • Preview : The Witcher 3 : Wild Hunt Complete Edition - Premier contact avec le portage Switch
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce