The Invisible Hours
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS4
Créer un contenu
Test : The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR
PC PS4
The Invisible Hours
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Panthaa
L'avis de Panthaa
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 octobre 2017 à 15:03:46
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
  • Partager sur :

Tequila Works a un souci avec le temps et sa manipulation. Après les très bons Rime et Sexy Brutale, voilà que l'éditeur espagnol nous gratifie d'un tout nouveau titre, en réalité virtuelle, nommé The Invisible Hours. Et si le pitch est envoutant à souhait et mérite le plus grand des respects, cette "pièce de théâtre vidéoludique" se saborde légèrement à cause d'une mauvaise adaptation de son concept ô combien ambitieux et original... Zoom sur un drame bien réel.

Notre vidéo-test de The Invisible Hours

Chargement de la vidéo Test The Invisible Hours en vidéo
The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

A mi-chemin entre Le Prestige et Les Dix Petits Nègres, The Final Hours nous propose de suivre l’enquête menée dans la précipitation suite au meurtre de Nikola Tesla. Sept personnes, toutes désormais suspectes, sont donc isolées sur une ile cernée par une inquiétante tempête. Les protagonistes s'y sont d'ailleurs rendu sur invitation de Tesla en personne et sont arrivés quelques heures avant que ce dernier ne se fasse assassiner. L'invitation précisait que chacun d’entre eux pouvait « réparer ses erreurs passées » durant ce séjour sur l’ile… Notre tâche dans tout ce raffut nous est clairement précisée dès les premiers instants de jeu : nous devons analyser méticuleusement les comportements et les interactions entre les différents suspects, à travers 4 chapitres qui se déroulent tous après le meurtre du célèbre inventeur.

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

Une mise en garde très intéressante nous est affichée lorsque nous tentons de démarrer une partie pour la première fois : « The Invisible Hours n’est pas un jeu, ce n’est pas un film, c’est un théatre immersif » : un disclaimer qui utilise exactement les bons mots puisque le titre se suit plus qu’il ne se joue et se définit comme "une histoire non-linéaire en VR" car le point de vue choisi pour assister aux événements sera celui que vous souhaitez, du moins c'est ce que promet l'expérience. Tel un spectateur omniscient, vous allez pouvoir vous balader un peu partout dans ce huis clos, en utilisant le système de téléportation classique et pourrez même rembobiner ou l'accélérer à votre convenance. Pour comprendre la magie qui opère dans ce titre, il suffit de jouer les 10 premières minutes.

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VRThe Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VRThe Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

Un casting de choix

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

Le jeu introduit donc notre premier « héros », Gustaf Gustav, enquêteur suédois dont les exploits ont jadis été stoppés nets par une affaire qu’il n’a malheureusement pas réussi à élucider. Son erreur de jugement a couté la vie à 9 personnes et il est depuis tombé en disgrâce aux yeux de ses pairs au point de développer un net penchant pour l'alcool. Dépêché sur l'ile, nous le suivons en nous téléportant à ses côtés. Puis, il tombe sur Flora, une jeune femme en pleurs qui sanglote sur le belvédère de l'ile. Les deux personnages s'approchent lentement du manoir de Tesla quand tout d'un coup, Gustaf aperçoit le cadavre de l'inventeur. Un majordome aveugle se dirige alors vers le corps, sonne la cloche qui rameute immédiatement les autres invités de cette soirée, parmi lesquels on compte Thomas Edison, grand rival de Tesla, ou encore Sarah Benhardt, célèbre comédienne française qui aime visiblement séduire les hommes qui l'entourent...

Le choix des personnages est assez bon et leurs origines et comportements sont suffisamment variés et bien retranscrits pour que l'on y croie. Le côté théâtre fonctionne terriblement bien et l'on a constamment sous les yeux une véritable pièce où les unités de temps et de lieu sont d'une importance capitale. Car il ne faut pas perdre des yeux notre but : découvrir qui est l'assassin de Tesla.

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VRThe Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VRThe Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

Un découpage curieux

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

Découpé en 4 tranches horaires, incarnant les différents chapitres, The Final Hours se vit donc comme une enquête, le hic c’est que vous n’aurez strictement aucune influence sur le tissu narratif qui se créera sous vos yeux… Il vous suffit simplement de "suivre" la séquence dans le manoir, en assistant aux discussions entre les personnages et en lisant les quelques documents que vous trouverez sur les lieux. Il n'y a littéralement rien d'autre à faire. Et si durant le premier chapitre il est amusant de rembobiner la scène en suivant un nouveau personnage qui vient tout juste de faire son entrée, on adoptera plus tard très vite une routine assez simple : suivre tour à tour les différents personnages durant le chapitre. De cette manière, on ne manquera rien de l'intrigue et l'on ne risque pas de se retrouver dans l'incompréhension a force de se balader dans la maison pour tenter d'assister à des scènes croisées.

Quand « jouer » rend le scénario plus difficile a comprendre…

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

Il y a donc un profond souci de game design dans la mesure où le moyen le plus abordable pour comprendre l'enquête est de rester passif face à chacune des 7 histoires. Il est même possible de laisser braquée la caméra sur un personnage, ce qui revient à terminer le jeu en ayant appuyé au total sur une quinzaine de touches de sa manettes. Le tout est d'"assister" à des événements pour que le jeu le comptabilise et débloque la fin de l'enquête. Ce n'est pourtant pas de la triche : c'est juste de la facilité, et rendre le titre plus difficile vous octroiera certes plus de dynamisme dans la mise en scène mais vous privera potentiellement d'un petit indice, d'une petite bribe de conversation qui a son importance...

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

Il est donc très difficile d'évaluer The Final Hours tant on a l'impression en le finissant que notre façon de jouer n'était pas la bonne. Les développeurs s'attendaient peut être à ce que les joueurs se baladent dans la maison du chapitre 1 à 4 puis refassent l'aventure en entier en se forçant à aller assister à d'autres scènes... Mais alors pourquoi avoir intégré une fonction de rembobinage et d'accélération, une caméra de suivi, une mini-map sur laquelle on dispose de toutes les positions des personnages si ce n'est pour que l'on utilise ces outils d'omniscience afin de ne pas perdre une miette de ce qui se déroule sur l'ile ?

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VRThe Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

Une belle expérience malgré tout

The Invisible Hours : quand Agatha Christie se la joue VR

En dehors de ça, il est important de se dire que la finalité de tout ceci vous sera donnée de manière automatique : il n'y a rien à découvrir, il suffit juste de suivre l'histoire jusqu'au bout. Le joueur est donc sollicité pour suivre, invité à contempler les coupures de presse, les messages et autres journaux intimes de Tesla, mais jamais ce savoir ne l'aidera à comprendre le meurtre. Il faut donc de le savoir avant de commencer The Invisible Hours : il s'agit véritablement de théâtre immersif et non de jeu vidéo. Côté acting justement, les personnages sont assez bons et leurs rôles sont bien respectés malgré les clichés évidents qu'ils incarnent. On notera par ailleurs une réalisation correcte malgré un effet de pixellisation assez prononcé dès que les éléments sont à plus de 2 ou 3 mètres sur le PSVR (notre plateforme de test). Côté voix, on saluera la présence d'un doublage français intégral, de bonne facture, que nous vous conseillons toutefois d'éviter pour savourer les accents des différents personnages, ce qui renforce les provenances variées et les motivations diverses des protagonistes. Dommage donc avec une telle réalisation et un tel concept que nous ne soyons pas en présence d'un vrai jeu et que l’on reste ici dans la passivité la plus totale...

Les captures et sessions de jeu ont été effectuées sur PSVR, grâce à une PS4 classique.

L'un des nombreux mystères de la maison...

Chargement de la vidéo The Invisible Hours Gameplay
Les notes
+Points positifs
  • Un concept terriblement original et envoutant
  • Des personnages crédibles et dotés d'un background bien pensé
  • Une bonne réalisation et un très bon sound design
  • Le plaisir d'explorer librement le manoir de Tesla
-Points négatifs
  • Un jeu qui favorise l'inactivité et la passivité la plus totale pour comprendre le scénario
  • Pas mal d'instants où les persos ne font rien
  • Quelques soucis de lisibilité sur le PSVR : les éléments pixellisent très vite à quelques mètres
  • On a absolument aucune influence sur l'enquête et on ne peut rien déduire...

Déroutant, original, The Final Hours dispose d'un solide concept qui s'essouffle malheureusement dès la fin du premier chapitre : a partir du moment où le joueur comprend qu'il peut utiliser toute sorte d'outils pour se faciliter la tâche et ne pas manquer une miette. L'omniscience active laisse alors place à la passivité la plus totale dans le but de suivre successivement nos 7 personnages. En somme, The Final Hours vous pousse gentiment à regarder 7 courts métrages dans le but de découvrir la fin d'une enquête plutôt que de vous laisser mener librement. Dommage.

Profil de Panthaa
L'avis de Panthaa
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 octobre 2017 à 15:03:46
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 10/10/2017
Réalité virtuelle PC PlayStation 4 Aventure Tequila Works GameTrust
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Star Wars Battlefront II : une campagne qui pose question
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Past Cure : Quand les grandes ambitions ne suffisent pas...
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Steep Road to the Olympics : L'école des champions
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live