Menu
MotoGP 17
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Course / Derniers tests jeux vidéo / MotoGP 17 /

Test du jeu MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux

Test : MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux
PS4 ONE
MotoGP 17
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
06 juillet 2017 à 11:15:01
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace PC 2.95€ Amazon PC 11.50€ Amazon ONE 12.97€ Amazon PS4 12.99€ Fnac Marketplace PS4 14.99€ Amazon ONE 16.43€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Aussi disponible sur :PS Now
Partager sur :

Après une pause d'un an, pour mieux célébrer Valentino Rossi dans un jeu entièrement consacré à sa gloire, Milestone revient aux affaires avec MotoGP 17. Sans aller jusqu'à dire qu'ils étaient très attendus sur ce nouvel épisode, les Italiens avaient pourtant fort à faire pour convaincre un public de plus en plus exigeant. Il faut dire que le studio a parfois du mal à se tirer de sa zone de confort, et donc à innover franchement. Un risque, lorsque l'on revient chaque année avec un nouveau jeu de course...

MotoGP 17 vrombit sur nos écrans

Chargement de la vidéo MotoGP 17 trailer

Des progrès visuels indéniables

MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux
Visuellement, le jeu évolue dans le bon sens.

MotoGP est donc de retour en 2017, après avoir laissé la place au Docteur, le temps d'un jeu un peu à part, et qui, malgré ses défauts, nous avait un tant soit peu convaincu. Sans surprise donc, le jeu s'aligne sur ce qui existait dans les précédents épisodes de la série, et donc notamment MotoGP 15. Plus beau, plus riche, et donc plus complet, on pouvait s'attendre à un cru absolument immanquable pour les amateurs de deux roues. Après essai, nous sommes certes plus réservés, mais l'expérience ne nous a pas déplu pour autant.

MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseuxMotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseuxMotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux

En revanche, et c'est ici beaucoup plus fâcheux, on a constaté plusieurs chutes de framerate, en course. Elles se produisent généralement aux pires moments, soit dans les virages, lorsque plusieurs pilotes sont affichés à l'écran. Des tressaillements qui peuvent engendrer des pertes de contrôles, et donc vous faire perdre une place ou deux. Voilà qui est bien embêtant.

Une certaine richesse de contenus

MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux
On peut choisir le style de pilotage de son pilote. Voilà qui fera plaisir aux amateurs.

Nonobstant ces considérations purement techniques, il convient de reconnaître que MotoGP 17 a mis les petits plats dans les grands pour proposer un contenu généreux, à même de séduire les amoureux de motos. Ce que l'on constate dès le menu d'accueil du jeu. Outre les habituels modes Carrières, Multijoueur et parties rapides, on trouve également un mode Carrière de Manager qui vous mettra, comme son nom l'indique, dans la peau d'un gestionnaire-pilote. Globalement, c'est tout le titre qui donne l'impression de vouloir offrir toujours plus. Les plus exigeants réclameront sans doute plus de bottes, casques et autres gants pour customiser plus en détails leur avatar, mais lorsque l'on voit le nombre de pilotes à débloquer, on ne peut que saluer la performance.

MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux
Les plus nostalgiques pourront "collectionner" les anciens pilotes, et leurs motos.

Car en plus des stars de la saison actuelle de Moto GP, les gamers auront aussi la possibilité de déverrouiller de très nombreux pilotes qui ont marqué l'histoire de la discipline... Mais aussi leurs motos. Noboru Ueda, et sa Honda de 1997 ; Olivier Jacques, lui aussi en Honda, en 1998 ; Luca Cadalora, et sa Yamaha de 1993... et ainsi de suite. Les pilotes sont répartis en plusieurs catégories (125 cm3 deux temps, 250 cm3 deux temps, 500 cm3 deux temps, et MotoGP quatre temps), et c'est une soixantaine de pilotes qui viendront enrichir le roster. De quoi booster la durée de vie du titre, bien entendu, et aussi motiver les joueurs à améliorer leurs performances, puisque certains pilotes ne seront jouables qu'à la condition que vous ayez accumulé suffisamment de victoires. Une carotte, certes, mais une carotte intelligente, qui pourrait convaincre certains fans de rester accrochés à leurs manettes, le temps de débloquer leur star favorite.

Pas si profond et pas si original

Pourtant, et si l'on salut l'introduction de tous ces pilotes, il ne faut se faire d'illusion : dans sa globalité, le titre de Milestone manque d'originalité et de profondeur. Concentrons-nous dans un premier temps sur les fameux modes de jeu avant de parle plus tard de la conduite. Outre les modes de jeu vus et revus, on constate rapidement que les deux sections les plus intéressantes sont finalement assez creuses. On parle ici des modes Carrière de Pilotes et Carrière de Manager, qui ne manqueront pas de décevoir les joueurs qui attendaient ici une vraie révolution.

MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux
On retrouve les mêmes petites cinématiques que dans MotoGP 15.

Prenons le cas du premier : il s'agit ni plus ni moins du même mode Carrière que celui de MotoGP 15. Dans l'absolu, vous me direz, c'est toujours mieux que le mode Carrière de MXGP 3, sorti récemment et également développé par Milestone. Comme dirait un certain chevalier gallois, « c'est pas faux ». Néanmoins, ce n'est pas une excuse suffisante et l'on était en droit d'attendre de MotoGP 17 qu'il enrichisse la formule. En proposant des dialogues interactifs, en proposant une vraie gestion de la relation aux sponsors et aux managements des équipes chez qui l'on signe, par exemple. Rien de tout cela ici. Alors certes, assurer de bonnes perfs pour faire grimper sa côte de popularité et pouvoir accéder aux plus hauts étages de la compétition, cela a quelque chose d'assez agréable. La sensation de progression est réelle, a fortiori lorsque l'on joue dans un mode de difficulté élevé, sans aucune aide à la conduite. Mais... C'est quelque chose que l'on a déjà trop vécu, et sans aucune forme de vraie nouveauté, difficile de se passionner pour ce nouveau mode Carrière.

MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseuxMotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseuxMotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux

C'est donc du côté du mode Carrière de Manager que l'on est allé chercher le frisson de la découverte. Autant vous dire que l'on a rapidement été déçu. Dans la peau d'un manager d'équipe, vous aurez également le rôle de premier pilote. En créant votre propre équipe, vous devrez donc gérer un staff et gérer recrutement, partenariats, jusqu'à la section R&D de votre équipe de mécano. Enfin ça, c'est sur le papier. Dans les faits, la partie « gestion » d'équipe se résume à valider régulièrement de nouveaux investissements, pour prolonger vos techniciens, vos community managers, etc, et surtout débloquer de nouvelles compétences pour les individus qui travaillent pour vous... Et qui n'ont aucun visage, aucun nom. La seule difficulté, s'il y en a vraiment une, réside finalement dans le fait d'assurer vos rentrées d'argent en assurant autant que possible une fois en course. Pas bien compliqué, d'autant que vos sponsors vous permettent de gagner assez facilement de jolies sommes.

MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseuxMotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseuxMotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux

Dommage donc que ces deux modes de jeux affichent un réel manque de profondeur. Rien de scandaleux bien entendu, mais c'est précisément sur ce genre de points que l'on attendait MotoGP 17, afin qu'il permette à la série de passer un cap. Clairement, ce ne sera pas pour cette année.

Une conduite agréable

MotoGP 17 : Un épisode intéressant mais paresseux
Les sorties de virages sont parfois de bons moments de stress.

Reste que, sur le papier, MotoGP 17 est un jeu de course très correct. Les sensations sont très agréables : d'abord parce que la bande-son a été avantageusement revue et corrigée, ensuite parce que l'impression de vitesse, notamment dans les virages, est vite grisante. Enchaîner correctement les virages est un exercice exigeant mais gratifiant : il faut doser soigneusement son freinage, son accélération, et aborder chaque courbe avec souplesse et douceur. Et à vrai dire, on s'amuse. C'est d'autant plus vrai lorsque l'on constate que les développeurs ont fait un joli boulot sur la physique. C'est très probant sur la sensation de décrochage, notamment sur la roue avant, qui devrait vous causer de belles frayeurs. Des sensations qui prennent en relief dès lors que l'on accède au plus haut niveau de la compétition, avec des motos surboostées qui vous demanderont le meilleur. En arrivant en MotoGP, on a vraiment l'impression de débarquer dans un autre monde, et de devoir réapprendre à conduire. Ce qui, finalement, arrive dans la plupart des sports mécaniques, comme dans n'importe quel sport, en fait. Ici, clairement, MotoGP 17 joue la carte du réalisme, et il s'en sort plutôt bien.

C'est moins vrai lorsque l'on parle de l'IA. Sans être complètement désastreux, les autres pilotes donnent régulièrement la sensation d'être placés sur des rails et de suivre trop souvent un chemin prédéterminé. Ceci donne parfois lieu à des situations cocasses, pour ne pas dire désagréables. Trop souvent, les pilotes adverses viennent s'empaler sur votre deux roues, quitte à mordre la poussière ; ce qui permet aussi de constater que le moteur physique du jeu peut se montrer plutôt généreux sur les collisions. À de trop nombreuses reprises, on a ainsi pu dégager de la piste des adversaires, sans jamais en pâtir.

Savoir prendre en mains sa carrière

Chargement de la vidéo MotoGP 17 trailer
Les notes
+Points positifs
  • Plutôt joli
  • De nombreux pilotes à débloquer
  • De nombreux modes de jeu
  • Conduite agréable
  • Les sons de motos améliorés
-Points négatifs
  • Le framerate qui tousse un peu par moments
  • Manque de profondeur en Carrière
  • Un online perfectible

MotoGP 17 est un jeu très correct. Un bon jeu, même, sur bien des aspects. Mais l'on aurait souhaité qu'il fasse plus, et se montre moins paresseux. Le jeu reprend trop d'éléments des précédents épisodes de la série, sans vraiment chercher à les améliorer, à les approfondir. Dommage, avec une conduite améliorée, un sound design revu et corrigé, et quelques bonnes idées, MotoGP 17 a tout ce qu'il faut pour convaincre les fans de deux roues. Malheureusement, il innove trop peu pour être un véritable immanquable.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
06 juillet 2017 à 11:15:01
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/20
Mis à jour le 06/07/2017
PlayStation 4 Xbox One Course Simulation Milestone
Dernières Preview
PreviewNeed for Speed Heat : Courses et customisation enragées sous le soleil de Floride Il y a 9 heures
PreviewDisco Elysium : un RPG particulièrement ambitieux 07 oct., 15:53
PreviewOverwatch sur Switch : le fun à 30 fps ? 03 oct., 18:18
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019