Menu
RIGS : Mechanized Combat League
  • PS4
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PS4 / RIGS : Mechanized Combat League sur PS4 /

Test RIGS : Mechanized Combat League sur PS4 du 13/10/2016

Test : RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?
PS4
RIGS : Mechanized Combat League
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 octobre 2016 à 18:44:09
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Tous les prix
Prix Support
12.70€ PS4
19.90€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :

Le premier cru de jeux du catalogue du casque PlayStation VR s’accompagne de quelques bonnes surprises. Si les premiers concepts exploités révèlent trop régulièrement de la démo technique élevée au rang de jeu, RIGS : Mechanized Combat League s’impose rapidement comme l'une des réussites de ce lancement. RIGS est un titre orienté sport du futur vous mettant dans la peau, ou plutôt dans le cockpit d’un mécha en tant que pilote de la MCL, la Mechanized Combat League. Votre mission : marquer des points pour votre équipe et si besoin éliminer vos adversaires pour atteindre les sommets du classement de la ligue. Les matchs se déroulent ici dans des arènes de taille moyenne où deux équipes de trois joueurs s’affrontent pour marquer le plus de points possible en deux mi-temps de courte duré. Un concept relativement simple, mais réalisé de façon solide et spectaculaire une fois le casque devant les yeux. Êtes-vous prêts à devenir la vedette des stades ?

RIGS : Mechanized Combat League

En immersion dans son mécha

RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?
Chaque RIGS dispose de capacités spéciales

RIGS propose de devenir pilote de méchas pour participer à des matchs en 3v3 ou en 1v1 en arène. Mi-FPS, mi-football américain et re-mi basket derrière, le titre dispose à la fois d’un mode hors-ligne dans lequel vous participerez à une saison de championnat contre des IA et d’une mode compétitif en ligne où votre maîtrise du pilotage sera mise à rude épreuve. Immersif, frénétique, mais aussi tactique et très adapté à son support VR, le jeu se révèle être l’une des bonnes surprises du catalogue de lancement du casque de Sony.

C’est Guerrilla Games, ou plutôt sa branche de Cambridge (le studio à l’origine de KillZone Mercenary) que l’on retrouve au développement du jeu. RIGS débute sur un long tutoriel obligatoire chargé de nous expliquer les rudiments du pilotage de mécha. Le PS VR vissé sur le crâne, on nous explique que nos mouvements de tête serviront à la fois à faire pivoter notre machine et à viser nos cibles. On avance avec le stick gauche, on saute avec la croix et on actionne nos armes avec les deux gâchettes. Le jeu n'utilise donc pas d'accessoires de type PS Move pour être contrôlé.

RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?

Adopte un Mécha

Les RIGS (nos méchas) sont répartis en quatre catégories, quatre types de châssis offrant chacun leurs spécificités, avantages et inconvénients. Le modèle Hunter représente le mécha de base, petit et rapide, il est capable de se déplacer avec aisance dans les arènes, mais dispose de peu de défense. Les Sentinelles sont beaucoup plus massives, orientées vers la défense et les attaques au corps-à-corps, mais disposent en contrepartie d’une vitesse de déplacement réduite. Le modèle Tempête peut s’élever dans les airs pendant un instant tandis que le Mirage représente un certain équilibre entre puissance et mobilité tout en étant doté d’un double saut.

RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?
Il faudra varier les modèles pour composer des équipes cohérentes.

Une fois le tuto terminé, le joueur est transféré à son QG où il personnalisera son expérience de jeu : choix de son équipe, de ses sponsors, de la customisation de son pilote et le plus important, de son premier RIGS personnel. Les méchas sont répartis entre plusieurs catégories leur accordant des capacités supplémentaires. Les Atomiques explosent une fois détruits infligeant de lourds dégâts aux cibles autour, les ingénieurs peuvent soigner leurs coéquipiers et perturber les radars ennemis tandis que les vampires peuvent récupérer de l'armure après avoir détruit un adversaire.

L’équipement de base d’un RIGS est dicté par son châssis et sa classe de combat. Il est donc possible d’obtenir des armes différentes en fonction de vos combinaisons. Pour débloquer de nouveaux RIGS, il faudra les acheter avec l’argent gagné lors des matchs. Avec un total de 24 RIGS, ll faudra tâtonner un peu avant de trouver un mécha à sa convenance même si tous les modèles peuvent être testés dans l’arène d’entraînement du jeu.

Fort heureusement, le titre de Guerilla se montre plutôt généreux en récompenses monétaires pour nous permettre d’expérimenter de nouveaux styles de jeu. RIGS dispose aussi d’une mécanique de sponsors associés à des défis à relever pour débloquer des bonus cosmétiques. Réaliser une série d’éliminations sans être détruit, marquer plusieurs buts à la suite, le système se montre bien pensé et gratifiant sur la durée car il permet de tout débloquer assez facilement.

RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?

Qu'est ce qu'il y connaît au sport, RIGS Hunter ?

Trois types de matchs s’offrent à nous à la fois en mode hors ligne et en ligne :

  • Le Team Takedown représente l’approche la plus basique puisqu’elle ne fait pas intervenir d’élément issus du monde du sport dans sa formule. Dans ce mode, les deux équipes s’affrontent pour s’éliminer les uns les autres, le score monte à mesure des kill sur une période de temps déterminée.
  • Le mode Endzone se calque sur une partie de football américain dont les joueurs seraient des méchas. Ici, le ballon apparaît au milieu de l’arène et devra être récupéré par un joueur qui devra aller marquer un takedown dans le camp adversaire. Passes, vol de balle (en cas d’attaque au cac ou de destruction), ce mode se joue en deux mi-temps et ne dépasse pas les cinq minutes.
  • Le dernier style de jeu se nomme Power Slam, lorsqu’un RIG entre en overdrive (après avoir récupéré des power up ou lors de l’élimination consécutive de trois cibles) il doit se rendre au centre de la carte pour franchir une sorte de panier de basket géant flottant dans les airs. Dans ce mode, le joueur incarne donc une sorte de ballon mobile, motivé par le frag certes, mais aussi par un objectif de jeu clair et original et très disputé.
RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?
Marquer un but avec son robot, où quand le joueur se transforme en ballon !

Les deux modes purement sportifs de RIGS se révèlent être très tactiques dès lors que l'on aborde le jeu en ligne avec un peu d'ambition. Entre les différentes combinaisons de méchas et les capacités spéciales de leur classe, il devient primordial de composer une équipe cohérente pour espérer emporter la victoire. En solo, le travail effectué par l'IA des bots est honnête, sans pour autant briller par un niveau de jeu capable de nous impressionner.

La prise en main à la manette associée à l’immersion de la VR sont les deux domaines où ce RIGS brille tout particulièrement. Le joueur fait pivoter sa machine d’un simple mouvement de tête sur les côtés de l’écran et vise les méchas adverses d’un simple regard dans leur direction. Pour des questions de confort personnel, il est possible d’attribuer la rotation de la caméra au stick droit de la manette ce qui modifie quelque peu l’expérience de jeu. Les RIGS sont équipés de deux armes indépendantes à déclencher avec les deux gâchettes de la DualShock 4, elles se rechargent automatiquement et leur nature dépend de la classe de mécha choisie. Canon rotatif, lance-roquette, rayon canalisé, les armes offrent différentes approches des affrontements. Chaque RIGS est aussi doté d’une attaque en mêlée à déclencher d’une pression sur le stick droit, une action qui, de par sa capacité à nous propulser vers l’avant, fait aussi office d’aide à la mobilité.

Un gameplay plus tactique qu'il n'y paraît

RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?
Les quatre arènes du jeu bénéficient de multiples recoins à explorer.

Outre la faculté d’une équipe à coordonner ses actions pour marquer le plus de points possibles, le joueur devra apprendre à jongler entre trois différents modes d’action pour son RIGS : un boost de vitesse, une augmentation de son attaque et une capacité d’auto réparation. Puisqu’un seul de ces modes peut être actif à un moment donné, le pilote skillé apprendra à alterner à la volée en fonction des besoins du moment.

Lorsqu’un RIGS réussit une série de trois éliminations ou parvient à ramasser suffisamment de power up laissés au sol, il entre en mode Overdrive. Cet état temporaire déclenche les trois améliorations en même temps afin de bénéficier d’un net avantage dans l’arène. Plus rapide, plus offensif et plus résistant, il ne tient qu’à vous de profiter de ce boost pour réaliser une série de belles actions. Si les quatre arènes du jeu (Rio de Janeiro, Macau, le Nevada et Dubaï), semblent assez aseptisées au premier abord, elles bénéficient d’une grande verticalité, de tunnels et de recoins que seuls certains types de RIGS peuvent exploiter pour profiter de différents avantages tactiques.

Vous l’aurez compris, le gameplay du titre de Guerilla Games est une vraie réussite. Si le concept pourrait fonctionner sans casque de réalité virtuelle en tant que simple jeu de sport futuriste, il prend une autre dimension une fois la visière devant les yeux. Cette impression de vitesse et de contrôle total de la tridimensionnalité de nos déplacements pourront néanmoins donner quelques vertiges aux néophytes de la VR. RIGS n’est donc pas à mettre entre les mains des personnes en tant soit peu victimes de « motion sickness », c’est dit !

RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?

Ce "vis ma vie de pilote de mécha" renforce notre immersion par une série de détails tout droit venus du monde du sport. Des entrées en scène d’avant match au retour au QG en avion après une partie en passant par toute l’imagerie graphique propre au milieu sportif, la sensation d’évoluer dans la peau d’un champion en devenir est parfaitement retranscrite. Notre carrière évolue au fil des victoires, attirant de nouveaux sponsors et donc de nouvelles récompenses jusqu’à la concrétisation suprême de remporter le championnat et de devenir chef de ligue.

RIGS : Mechanized Combat League, Sport et VR font-ils bon ménage ?
La modélisation des mécha est convaincante.

Côté technique, RIGS marque des points grâce à la modélisation réussie de ses méchas que l’on prendra plaisir à observer en détails une fois à bord. Les arènes, un peu moins inspirées, parviennent néanmoins à bien s’inscrire dans leur environnement comme avec celles de Rio de Janeiro, perchée sur les hauteurs du pic du Corcovado. On note aussi une certaine redondance dans les commentaires audio du jeu dont le narrateur trop bavard ne peut s’empêcher de commenter de manière condescendante nos moindres actions. Le titre aurait gagné à se doter d’un peu plus d’humour et d’aspérités, quitte à parfois malmener le joueur en cas de contre-performance. On compensera ensuite avec un angle de vision légèrement réduit par un cercle noir autour des yeux, une gêne que l'on fini par oublier après quelques heures de jeu.

Bien que présent au catalogue de lancement du PlayStation VR, RIGS détient le potentiel suffisant pour perdurer au sein de l’écosystème des jeux compétitifs en ligne sur PS4. Si son contenu peut sembler un brin léger aujourd’hui (trois modes de jeu, quatre maps), il faut capitaliser sur de futures mises à jour (gratuites ou non) pour que sa formule persiste au fil des mois.

Bande-annonce de RIGS

Chargement de la vidéo RIGS : Mechanized Combat League trailer
Les notes
+Points positifs
  • Parfaitement adapté à son support VR
  • Gameplay nerveux, tactique à la prise en main aisée
  • Immersion totale au sein des arènes
  • Très tactique lorsqu'il s'agit de bien jouer en équipe
  • La modélisation des méchas
-Points négatifs
  • Un contenu qui demande à s'étoffer
  • Narrateur peu inspiré et trop condescendant
  • Manque un peu d'aspérité et d'humour
  • Attention au Motion Sickness si vous êtes peu habitué à la VR

Avec RIGS : Mechanized Combat League, le PlaySation VR se dote d’un jeu de sport futuriste à la fois original, tactique, dynamique et tout à fait adapté à la réalité virtuelle. Guerrilla Cambridge livre ici une expérience hybride, mélange de First Person Shooter et de jeu football/basket à jouer à bord de différents méchas aux commandes très accessibles. Si la VR renfoce de bien belle manière notre immersion, c'est aussi par la solidité de son concept que le jeu est parvenu à nous séduire. Reste un contenu qui demande maintenant à s'étoffer au fil des patchs pour espérer perdurer sur la scène compétitive console. Assurément, l'un des meilleurs jeux de lancement du casque VR de Sony !

Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 octobre 2016 à 18:44:09
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Mis à jour le 13/10/2016
PlayStation 4 Action FPS Sony Futuriste Mecha
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce