Menu
Alienation
  • PS4
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Alienation : Dead Nation contre les extra-terrestres
PS4
Alienation
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Rédaction jeuxvideo.com
03 mai 2016 à 09:02:02
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (21)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Tous les prix
Partager sur :

Fondé en 1995 à Helsinki, le studio Housemarque s'est forgé une solide réputation auprès des possesseurs de machines PlayStation. Les Finlandais, provenant de la scène démo de l'Amiga, sont de véritables spécialistes du shoot. Leur dernier titre en date, Dead Nation : Apocalypse Edition, a été salué par la critique pour son atmosphère apocalyptique réussie et son fun indéniable. Forts de cette expérience, les développeurs du pays nordique, soucieux de parfaire leur maîtrise du genre, reviennent avec un jeu d'action survolté. Mais cette fois-ci, les zombies à la peau verdâtre laissent la place à des aliens ayant élus domicile sur Terre. Et vous savez quoi ? Ils sont vraiment pas cools !

Test Alienation en vidéo

Chargement de la vidéo

Lorsque l'invasion extra-terrestre a débuté, les gouvernements ont tenté d'étouffer les évènements, mais c'était sans compter sur les intentions hostiles des visiteurs. Cela fait maintenant des décennies que la grande guerre contre les Xénos fait rage et l'humanité est au bord de l'extinction. Les derniers bastions sont sur le point d'être anéantis et il ne reste que peu d'espoir pour sauver ce qui reste de la planète, autrefois bleue. Dans un ultime soubresaut, le gouvernement mondial de l'UNX a conçu des exosquelettes de combat capables de résister à la technologie avancée des envahisseurs. En clair, et pour rendre hommage à ce bon vieux Reggie Fils-Aime, il va falloir botter des fesses et sauver le monde en se grimant en super-soldat ! C'est sûr, ce n'est pas avec le scénar' d'Alienation que les développeurs vont écrire un best-seller mais il s'inscrit parfaitement dans le thème explosif du jeu.

Les développeurs finlandais maîtrisent la PlayStation 4 et ils le démontrent une nouvelle fois.

Alienation : Dead Nation contre les extra-terrestresAlienation : Dead Nation contre les extra-terrestres

APOCALYPSE NOW

Les amateurs de Dead Nation ne seront pas dépaysés. On retrouve la configuration du célèbre shoot de zombies, avec une vue de dessus et des environnements vastes à explorer et à nettoyer. En découvrant Alienation, les plus vieux ne pourront s'empêcher de penser à un certain Millennium Soldier Expendable. Qualifié de démo technique à l'époque de sa sortie, ce jeu signé Rage Software prend place dans un univers de science-fiction avec des hordes d'aliens et de robots à détruire et on retrouve un peu l'atmosphère du dernier-né de Housemarque. Manette en main, Alienation se fait rapidement dompter. Les deux sticks servent à se déplacer en orientant les tirs et quelques minutes suffisent pour s'adapter aux différentes armes et capacités de son soldat. Pour l'occasion, les développeurs ont imaginé trois classes : le Biospécialiste a la faculté de soigner ses collègues tout en attaquant l'ennemi avec des nanomachines, le Tank est le costaud de la bande avec son arsenal puissant et son bouclier protecteur et enfin le Saboteur peut se rendre invisible et demander des frappes d'artillerie. Ces capacités spéciales viennent ainsi épauler des armes ultra variées, allant du révolver au fusil-plasma en passant par le lance-flammes, le lance-missiles ou encore les mines. Chaque soldat peut manier, en tout et pour tout, trois armes (principale, secondaire, lourde) et un équipement. De quoi faire d'énormes dégâts sur un champ de bataille dont certains éléments sont interactifs. Et comme nous allons le voir, l'utilisation de l'environnement est primordial pour s'en sortir.

Alienation : Dead Nation contre les extra-terrestresAlienation : Dead Nation contre les extra-terrestresAlienation : Dead Nation contre les extra-terrestres

UN VRAI CHALLENGE

Alienation : Dead Nation contre les extra-terrestres
Le jeu propose un classement mondial et la France est plutôt bien positionnée.

Alienation est un jeu qui se montre particulièrement ardu, surtout en mode de difficulté le plus élevé (parmi trois choix disponibles). Les vagues d'ennemis se succèdent à une vitesse folle, obligeant le joueur à switcher très rapidement d'une arme à une autre. Les attroupements d'aliens ne sont pas rares et ces derniers n'hésiteront pas à vous coller à la peau comme de véritables sangsues. Dans ces conditions, les bidons explosifs, les véhicules ou les mines feront de formidables feux de joie. En solo, le jeu de Housemarque se montre dynamique et spectaculaire mais ces sensations sont décuplées dès que d'autres joueurs rejoignent la partie. Vous pouvez ainsi former une escouade de 4 soldats pour vivre des combats en ligne intenses et faire grimper votre pays au classement mondial. Pour aider le joueur dans cette lourde tâche, les développeurs ont intégré un système d'upgrade (via des cellules de puissance à récupérer sur le terrain) ainsi qu'un arbre de compétences passives et actives. On peut ainsi améliorer la puissance de l'arsenal, ce qui ne sera pas du luxe pour résister à des ennemis dont le niveau ne cesse d'augmenter. Lorsqu'une arme ne vous sert plus, vous pouvez la recycler afin de récupérer des pièces qui viennent agrémenter les pétoires que vous utilisez. Dans le cœur de l'action, il n'est pas rare que la barre de vie soit littéralement grignotée par la hargne des Xénos. Pour survivre, vous devrez ainsi récupérer les xenofleurs (qui octroient un boost de vitesse ou une optimisation des attaques) et veiller à activer des balises de respawn, sous peine de vous retaper une partie de la carte pour rejoindre l'objectif. Et pour les joueurs hardcore, sachez qu'il existe un mode éponyme où la mort, cette fois, est définitive. Ça calme !

Alienation : Dead Nation contre les extra-terrestres

BARBECUE ENTRE AMIS

Alienation : Dead Nation contre les extra-terrestres
À la fin de la mission, un hélicoptère vous récupère.

À l'époque, il était possible de se jouer de la technique en faisant en sorte d'afficher le nombre maximum d'ennemis à l'écran. De nos jours, ce n'est plus le cas et il faudra vous farcir, au bas mot, entre 50 et 60 extra-terrestres qui vous colleront sans arrêt aux basques. Dans ces conditions, la fuite permet de prendre de la distance avec ses poursuivants et il vous arrivera très souvent de déguerpir devant la masse d'ennemis s'agglutinant par paquets de douze. Pas de doute, on souffle et on souffre avec le jeu de Housemarque mais le fun est omniprésent et les assauts sont vraiment pêchus. Pour ne rien enlever à ce tableau apocalyptique, les graphismes sont très corrects, avec des effets visuels qui sont assurément l'un des points forts de cette production. Flammes, explosions, pluie, écran de fumée, particules qui volent dans tous les sens... les développeurs n'y sont pas allés de main morte. Du côté de la musique, on retrouve le talentueux compositeur Ari Pulkkinen (Resogun, Dead Nation, Trine...) et le résultat s'avère, une nouvelle fois, des plus convaincants. Vraiment, Alienation n'a rien à envier à certains titres à plus gros budget. Mais il n'est pas parfait pour autant...

UN DÉSÉQUILIBRE PALPABLE

Alienation : Dead Nation contre les extra-terrestres
L'ambiance est réussie mais les décors sont peu nombreux. Dommage.

Le problème, c'est qu'on ne peut s'empêcher de relier Alienation à son grand frère Dead Nation. Si les deux jeux distillent une atmosphère différente, on a parfois la désagréable sensation de plonger dans un skin du jeu de zombies, tout en se coltinant des défauts énervants. Déjà, du côté des niveaux, on aurait aimé que les décors soient plus variés. On visite des lieux comme le Brésil, l'Alaska ou encore l'Ukraine et sa tristement célèbre Prypiat mais les allers-retours sont fréquents et le dépaysement n'est pas forcément très marqué d'une carte à une autre. L'autre problème vient du respawn parfois insupportable des ennemis. Ainsi, lorsqu'on meurt, on est redirigé vers le dernier point de restauration mais les extra-terrestres éliminés auparavant... sont de nouveau présents ! Dans des coins différents de la map, mais quand même ! On en vient donc à se retaper les mêmes séquences encore et encore (du grind, encore du grind), pour gagner de l'expérience et espérer progresser. Cette redondance dans l'action est vraiment un point noir. C'est d'autant plus vrai que les objectifs sont loin d'être des modèles d'originalité. Détruire des incubatrices, se rendre à tel endroit pour récupérer des munitions, éliminer un ou des ennemis précis... mouais, on a déjà vu plus excitant. Il ya bien sûr quelques évènements de temps à autre, comme une horde à détruire ou des monstres plus imposants qui en veulent à votre jolie frimousse, mais cela ne diversifie pas pour autant un gameplay qui finit par tourner en rond. Pour terminer, et cela vaut pour tous les développeurs, il serait grand temps d'arrêter de s'appuyer sur des stéréotypes qui ont fait leur temps, comme le fait de se farcir trois réapparitions d'un groupe d'ennemis dans une même zone pour allonger artificiellement la durée de vie. Au bout d'un moment, cela finit vraiment par se voir et c'est agaçant... Heureusement, on passe au-dessus de ces quelques défauts et on passe un moment plutôt sympa en solo mais c'est vraiment en multi, avec des potes, que ce titre prend tout son sens.

Bande-annonce de Alienation

Chargement de la vidéo Alienation trailer
Les notes
+Points positifs
  • L'ambiance réussie
  • Les effets visuels spectaculaires
  • La coopération en ligne
  • Du fun à en revendre
-Points négatifs
  • Recyclage des cartes
  • Missions qui manquent de variété
  • Difficulté parfois mal dosée
  • Trop proche de Dead Nation

Sous ces airs de Dead Nation déguisé, Alienation est un shooter frénétique qui a le mérite d'être très joli à parcourir. Une nouvelle fois, le studio Housemarque démontre tout son potentiel en matière de shoot mais ne parvient pas à rendre une copie parfaite. En attendant le mode local (qui est en développement), il y a quand même de quoi s'éclater en solo ou à plusieurs en ligne. Il ne reste plus qu'à espérer que les développeurs finlandais s'essayent à de nouvelles expériences dans le futur.

Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Rédaction jeuxvideo.com
03 mai 2016 à 09:02:02
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (21)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Mis à jour le 03/05/2016
PlayStation 4 Autres Housemarque
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce