Clash Royale
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : iOS Android
Créer un contenu
Test : Clash Royale : SuperCell confirme son talent
iOS Android
Clash Royale
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de kevin-j
L'avis de kevin-j
MP
Rédaction jeuxvideo.com
09 mars 2016 à 18:02:02
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (109)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/20
  • Partager sur :

Après quelques mois passé en soft-launch, afin de tester en conditions réelles l’équilibrage de son titre, Supercell s’est enfin décidé à lâcher sur le monde son tout nouveau hit : Clash Royale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’éditeur mobile numéro un sur le marché a d’ores et déjà remporté son pari, puisqu’il vient tout juste d’annoncer avoir dépassé les 100 millions d’utilisateurs actifs sur une journée. Bien évidemment, il s’agit là d’un nombre qui englobe l’intégralité du catalogue de Supercell, mais tout de même, cette annonce tombe quelques jours à peine après la sortie de Clash Royale, qui a sans doute largement contribué à ce total vertigineux. Si jamais vous n’avez pas encore lu l’aperçu réalisé sur le sujet en janvier dernier, vous vous demandez sans aucun doute ce qu’est Clash Royale, et pourquoi ce titre suscite un tel engouement. Deux choses que nous allons tenter de vous expliquer dans les lignes qui suivent. Place donc à notre test de Clash Royale.

Chargement de la vidéo Test Clash Royale en vidéo

Néanmoins, et avant de nous attaquer au cœur du sujet, prenons quelques minutes pour planter le décor. Clash Royale, c’est avant toute chose le dernier né de Supercell, l’éditeur mobile à qui tout sourit. Fondée en 2010 à Helsinki, cette entreprise de 180 salariés a connu une ascension fulgurante qui la place aujourd’hui parmi les acteurs du jeu mobile les plus importants du marché. Imaginez un peu, GungHo Online Entertainment (la firme japonaise qui édite le très rentable Puzzle & Dragons ou encore Ragnarok Online) a tout de même investi près de 1,5 milliards d’euros pour acquérir 51% des parts de la société. Un investissement très rentable, puisque avec ses deux succès majeurs, Clash of Clans et Boom Beach, SuperCell engrange près de 2 millions de dollars par jour. Rien que ça. Avec un tel succès, et des impératifs économiques importants, l’arrivée d’un nouveau jeu est loin d’être anodin pour Supercell. Afin d’assurer la pérennité de la société, et ne pas décevoir les investisseurs et les joueurs, le studio se devait de lancer un produit irréprochable, capable de réitérer le succès de ses précédentes créations. Le résultat ? Clash Royale, un titre à la croisée du MOBA, du Tower Defense et du Jeu de cartes à collectionner, le tout arrangé à la sauce Clash of Clans, et saupoudré d’une pincée de Free to play. Un mélange diablement réussi, qui risque de "truster" longtemps les classements des différentes boutiques mobiles.

"Easy to learn, hard to master"

Clash Royale : SuperCell confirme son talent
La hutte à gobelins, une carte très intéressante à jouer.

Afin de séduire un large public, et s’assurer un certain succès dès le départ, Supercell a adopté une stratégie loin d’être idiote. Plutôt que de créer ex-nihilo un nouvel univers dans lequel inscrire Clash Royale, le développeur a fait le choix d’utiliser sa licence la plus populaire, à savoir Clash of Clans. Avec plusieurs dizaines de millions de joueurs actifs à travers le monde, ce jeu fait partie du quotidien de nombre d’utilisateurs de smartphones, qui connaissent sur le bout des doigts l’univers, les créatures, et l’iconographie du titre. En faisant de Clash Royale une sorte de spin off, les joueurs de Clash of Clans sont naturellement attirés vers lui, et surtout, se retrouvent en terrain familier dès le lancement de l’application. Mais cette raison n’explique pas à elle seule le succès de Clash Royale, car ce titre, comme les précédentes productions de SuperCell, a bénéficié d’un soin tout particulier lors de sa conception, en faisant une machine de guerre bien huilée. En piochant allégrement des éléments de gameplay dans des genres aussi populaires que le MOBA, le jeu de carte à collectionner ou le Tower Defense, Supercell a créé un gameplay aussi simple à comprendre qu’empli de subtilités. Et si l’on peut s’amuser immédiatement, et jouer sans trop se prendre la tête, maîtriser toutes les arcanes de ce Clash Royale demandera tout de même pas mal d’investissement, ainsi qu’une bonne compréhension des différentes mécaniques inhérentes au jeu (notre guide vous permettra d’ailleurs de découvrir quelques-unes d’entre elles).

Clash Royale : SuperCell confirme son talent
Le champ de bataille dans toute sa splendeur.

Mais qu’est-ce alors que ce Clash Royale ? Il s’agit avant toute chose d’un jeu mettant en scène des affrontements en un contre un, sur un terrain de jeu divisé en deux camps distincts. Chaque camps, est l’exacte réplique de l’autre, et possède deux tours défensives, ainsi qu’un donjon, et tout ce beau petit monde est relié par deux routes, à l’instar des lanes dans le premier MOBA venu. Afin de triompher de son adversaire, deux solutions : détruire le donjon adverse, ou bien avoir détruit le plus de bâtiment à la fin du temps imparti. Avant de débuter une partie, chaque joueur constituera un deck avec les cartes qu’il a en sa possession, entre créature, sorts, et autre générateurs de créatures. A la manière d’un Tower Defense, chaque joueur possède un pool d’Elixir, qui se recharge au fil du temps, et qu’il est possible de dépenser afin d’utiliser les cartes de son deck afin d’aller démolir le portrait de son adversaire. Ces éléments constituent le cœur du jeu, et au final, un deck solide ainsi qu’une gestion intelligente des Elixir sera bien souvent la clef de la victoire. Néanmoins, et c’est là la très grande force de ce Clash Royale, si l’on gratte un tantinet la surface, le jeu de Supercell s’avère au final bien plus profond qu’il n’y paraît au premier abord, car si dans les premiers temps on constitue son deck à l’emporte-pièce, étudier les cartes, leurs caractéristiques, permettra de franchir un palier dans l’appréciation du jeu, et d’en découvrir les subtilités.

Extrait de gameplay de Clash Royale

Chargement de la vidéo Clash Royale Gameplay

Croire en l’âme des cartes

Clash Royale : SuperCell confirme son talent
Le deck, l'âme de votre jeu.

Car au cœur de Clash Royale résident les cartes, et le deck building. Chaque carte, que ce soit une créature ou non, possède de nombreux attributs : coût en Elixir, temps d’invocation, portée, vitesse, force, nombre de PV, etc… Connaître ses différents attributs sera la clef de la réussite, et ce, pour plusieurs raisons. Pour commencer, cela vous permettra de constituer un deck efficace, équilibré, et capable de vous mener à la victoire. Il est en effet possible de découvrir pas mal de synergies entre les cartes (le combo Géant et Armée de Squelettes fonctionne très bien), ou bien des idées de déploiement (laisser son Nécromant loin en arrière afin qu’il spamme le plus de squelettes possible durant son trajet). Cette connaissance des mécaniques inhérentes à chaque carte vous permettra ainsi de mieux jouer, et fera souvent la différence avec un adversaire qui joue ses créatures sans trop y penser. Mais ce n’est pas tout, car bien connaître les cartes permettra aussi de contrer les plans de votre adversaire. Savoir comment fonctionne une créature tout juste posée vous permettra de déployer la contre-mesure appropriée, et ainsi réduire à néant les efforts de l’ennemi. Ces connaissances s’avèrent loin d’être anodines, et démontrent toute la subtilité du gameplay mis en place par Supercell. Histoire de pousser les joueurs à l’excellence, le développeur a mis en place un système de Replay intégré au jeu qui permet de regarder les matchs de la communauté, l’occasion d’assister à des affrontements hauts en couleurs entre joueurs de haut niveau, ce qui permet de découvrir tout un tas de nouvelles stratégies, et au final, de s’améliorer.

Clash Royale : SuperCell confirme son talent
12h pour ouvrir ce coffre, mais l'attente en vaut la chandelle.

Cette composante sociale s’avère d’ailleurs très présente au sein de Clash Royale, et il s’agit d’un point à ne pas négliger. Afin de faire progresser son deck, il est possible d’améliorer chacune de ses cartes, leur octroyant ainsi plus de puissance, et des statistiques plus élevées. Pour ce faire, il vous faudra obtenir des exemplaires supplémentaires de ces cartes en ouvrant des coffres, obtenus suite à vos combats, et ouverts après quelques heures de temps réel. Au premier abord, ces temps d’attentes peuvent sembler rédhibitoires, et n’être qu’un prétexte pour pousser le joueur à passer à la caisse pour accélérer la manœuvre, Clash Royale étant après tout un Free to play comme les autres. Néanmoins, on s’aperçoit vite que les fonctionnalités sociales, par le biais du système de clan, permet de palier à ce problème. Lorsqu'on rejoint un clan, il est possible de demander aux autres joueurs de nous donner des cartes, et d’en donner aux autres demandeurs. Une manière d’écluser les sorts ou créatures qui ne nous servent pas, et de récupérer des éléments qui nous permettront de progresser. Bien évidemment, ce système n’est pas parfait, et repose sur un compte à rebours qui peut s’avérer pénible, voire insupportable pour certains. Néanmoins, Supercell semble avoir réussi à proposer un système relativement équilibré, qui évite malgré tout l’écueil de la frustration.

  • Test réalisé sur un iPhone 6 et un iPad 2

Bande-annonce de Clash Royale

Chargement de la vidéo Clash Royale trailer

Découvrez toutes les astuces et guides de Clash Royale

Les notes
+Points positifs
  • Un gameplay addictif et très bien pensé
  • Des mécaniques Free to play peu envahissantes
  • Un mélange de MOBA et de jeu de cartes qui fonctionne bien
  • Simple à prendre en main, mais au final relativement profond
  • Le système de clans qui apporte vraiment quelque chose
  • Application parfaitement optimisée pour le mobile
-Points négatifs
  • Les temps d’ouverture de coffre, parfois trop longs
  • Le matchmaking, parfois problématique
  • Les coûts d’évolution, parfois prohibitifs

Il y a quelques temps de cela, nous avion eu l’occasion de tester Clash Royale à l’occasion de son soft-launch, et nous avions pu nous rendre compte de l’énorme potentiel du dernier né de Supercell. Aujourd’hui, alors que le titre vient de sortir dans le monde entier, le temps est venu de confirmer tout le bien que nous pensions de ce jeu. Avec des mécaniques simples à prendre en main, plus profondes qu’il n’y paraît, et incroyablement addictives, ce Clash Royale est capable de séduire un grand nombre de joueurs. En piochant des éléments au sein du MOBA, du jeu de carte à collectionner et du Tower Defense, Supercell a créé un hybride capable de jouer sur plusieurs tableaux, et c’est là sa très grande force. Si l’on souhaite s’impliquer dans Clash Royale, il est possible d’y découvrir une profondeur insoupçonnée, qui permet de déployer tous ses talents de stratèges. Bien évidemment, il est possible de noter quelques problèmes, le principal étant cet aspect pay-to-win qui pourra déséquilibrer le jeu à plus haut niveau. Néanmoins, et il faut le souligner, l’aspect collaboratif apporté par les clans permet de pallier ce problème en misant sur l’entraide entre joueurs. Vous l’aurez compris, Clash Royale, c’est du tout bon. Vous pouvez donc foncer les yeux fermés et découvrir ce titre qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Profil de kevin-j
L'avis de kevin-j
MP
Rédaction jeuxvideo.com
09 mars 2016 à 18:02:02
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (109)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/20
Mis à jour le 03/06/2016
iOS Android Stratégie Supercell Heroic Fantasy
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Indivisible : Un Action RPG 2D enchanteur
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - MAC
  • Aperçu : Bravo Team : la nouvelle référence du tir en coop ? sur PS4
    PS4
  • Aperçu : Que vaut L.A. Noire en réalité virtuelle ? Nos premières impressions sur PC
    PC
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Xenoblade Chronicles 2
    SWITCH
    Vidéo - Gaming Live