Menu
Anno 2205
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?
PC Mac
Anno 2205
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 novembre 2015 à 18:24:35
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (92)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.9/20
Tous les prix
Prix Support
8.99€ PC
8.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après avoir fait hurler de désespoir pour finalement rallier à sa cause les fans craintifs de voir Anno s'embarquer dans le futur, Blue Byte a choisi de reproduire une recette qui a fonctionné en donnant un petit frère au très réussi Anno 2070 qui sera baptisé cette année Anno 2205. Toutefois, le studio allemand ne s'est pas reposé sur ses acquis et s'il a certes repris les bases de son précédent jeu, il en a largement modifié l'approche et a pris des choix assez drastiques qui risquent clairement de dérouter les férus de la saga Anno.

Notre vidéo-test d'Anno 2205

Chargement de la vidéo Test Anno 2205 en vidéo

Nous y sommes : en l'an 2205, la lune est à portée de main et avec elles les ressources rares que l'on peut puiser dans son sous-sol. Cette nouvelle perspective vous conduira à vous engager dans une course au pouvoir à la tête de votre corporation, dont vous pouvez choisir le nom et le logo dès les premières minutes de jeu. Avant de lancer votre première partie, vous aurez le choix entre 3 cartes différentes, chacune étant située dans des zones tempérées et répondant à un projet global : projet ornemental, énergétique ou visant à exploiter des matériaux rares, à vous de choisir. De plus, des indications concernant la taille et les ressources disponibles dans chaque zone vous sont fournies, élément impactant directement vos ambitions à long terme. Notez que, futur oblige, l'ensemble de vos constructions respectent l'environnement et qu'il n'existe plus cette séparation écologiste / industrielle que l'on trouvait dans l'épisode précédent.

Des bases classiques avant les étoiles

Une fois lancé sur votre nouvelle colonie, vous vous retrouverez rapidement en terrain connu. Il s'agira dans un premier temps de construire de quoi accueillir vos premiers ouvriers. Outre les habitations d'usage, il faudra évidemment subvenir à leurs besoins en eau, en nourriture et en énergie afin de faire évoluer vos bâtiments et ainsi attirer dans vos filets une population plus qualifiée. Au départ assez limités, le nombre de bâtiment croîtra en même temps que votre population, toujours plus exigeante et demandeuses en produits de qualité. Il faut toutefois garder à l'esprit que les ressources les plus avancées demanderont de bâtir les différentes industries nécessaires à leur production. Effectivement, les industries sont pour la plupart dépendantes des autres, et demanderont une surveillance permanente de la quantité de leur production. La prolifération de vos industries engrangera fatalement des coûts de plus en plus élevés en énergie, main d'oeuvre et transport et dès les premiers instants, il faudra veiller à bien préserver l'équilibre entre expansion et économie. En somme, l'aspect gestion pure d'Anno est toujours aussi agréable, d'autant plus que le moteur maison de Blue Byte fait des petites merveilles.

Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?

Si faire tourner le jeu en ultra s'avère tout de même assez gourmand, il faut bien admettre qu'Anno est très joli, regarder vos building s'élever et observer la vie qui s'écoule dans vos rues futuristes est toujours aussi plaisant, la direction artistique d'Anno 2205 étant franchement inspirée, évitant avec succès de basculer dans une vision du futur surréaliste. Notez par ailleurs que si vos îles sont certes morcelées, la taille des cartes reste suffisamment étendue pour vous permettre de bâtir d'immenses cités prospères. Toutefois, vous ne resterez pas longtemps dans la zone tempérée. En effet, votre spatioport, l'équivalent de l'ARK de 2070, trône fièrement au milieu de l'océan et il vous appartiendra de l'améliorer afin d'y ajouter une sorte ascenseur spatial autorisant la conquête des étoiles. L'ensemble est régit par des objectifs clairs (obtenir X ouvriers qualifiés, produire telle ou telle ressource) et une fois ceux-ci remplis, vous pouvez vous lancer dans l'amélioration de votre spatioport et accéder à la carte stratégique, ouvrant alors la porte à la gestion de ce que Blue Byte a appelé les « multi-sessions », autorisant la gestion de plusieurs colonies simultanément.

De l'intérêt de la multi-session et des différentes zones

Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?

Au départ assez limitée, la carte stratégique vous offre en premier lieu la possibilité de coloniser une zone arctique. Il va de soit que l'on ne construit pas une ville dans une zone au climat si hostile comme on le ferait en zone tempérée et Anno 2205 révise son gameplay pour mieux coller à la réalité de votre environnement de jeu. Il ne s'agira pas ici de placer vos habitations et industries comme bon vous semblera, puisque le facteur « chaleur » est tout simplement déterminant dans vos plans d'urbanisme. En effet, en tentant de placer une usine, vous noterez qu'elle est entourée d'un cercle orange correspondant à la chaleur qu'elle dégage. Ainsi, il faudra prendre soin de positionner habilement vos usines et vos habitations, faute de quoi une résidence dans le froid ne pourra jamais évoluer pour accueillir une population plus qualifiée. Notez toutefois, et tant pis pour l'entorse au réalisme, qu'il est possible d'un simple clic de déplacer n'importe quel bâtiment du jeu. Ainsi, si vous vous rendez compte que déplacer une usine permettrait d'englober plus d'habitations dans sa zone de chaleur, le jeu vous le permet d'une manière franchement pratique. Cette fonctionnalité accompagne d'ailleurs une autre nouveauté d'Anno 2205 : celle vous donnant l'opportunité de bâtir des extensions à vos usines.

Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?

Un système d'extensions de bâtiment bien pensé

S'il était autrefois indispensable de multiplier les industries pour augmenter l'afflux de ressources, vous ne serez plus contraints désormais de le faire. Passé un certain temps de jeu, il sera effectivement possible d'ajouter des extensions à vos fermes, vos mines ou vos pompes à eau pour en accroître la productivité. Plus cohérente, plus esthétique, cette possibilité vous forcera à repenser en amont le positionnement de vos industries, en anticipant l'ajout d'extensions et donc en aménageant davantage de place atour d'elles. Notez que là encore, la possibilité de déplacer d'un clic vos infrastructures vous permettra de gommer d'éventuelles erreurs de positionnement.

Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?

To the moon and back

Une fois votre zone arctique fournissant des ressources rares nécessaires à la conquête de la lune, il sera temps d'améliorer à nouveau vos spatioports et d'aller coloniser notre satellite naturel afin d'en exploiter les biens. La zone lunaire fonctionne à peu de choses près comme la zone arctique, exception faite qu'il ne s'agira pas de protéger vos bâtiments du froid mais de météorites. Pour cela, des boucliers sont mis à votre disposition, chacun disposant d'un rayon limité de protection. Ainsi, là encore, tout sera question de positionnement. Les boucliers étant particulièrement coûteux, autant dire que vous serez rapidement contraint à optimiser au mieux leur zone de couverture.

Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?

Globalement, la gestion de chacune de vos colonies est régie par les mêmes mécaniques même si évidemment, toutes les zones ne produisent pas les mêmes biens et c'est sur ce point que la carte stratégique et le principe de multi-sessions trouvent leur légitimité. En effet, la carte stratégique vous offre une vision globale de vos différentes zones d'occupation et avec elle les différentes carences et excédents de ressources. Si par exemple, votre colonie lunaire est à cours de nourriture, un rapide accès à la zone tempérée permettra d'augmenter la production des biens de première nécessité. Une fois ladite production excédentaire, vous pourrez très rapidement créer une route commerciale faisant transiter (moyennant finances) les denrées d'une colonie à une autre.

Un aspect militaire cloisonné et dispensable

Ainsi Anno 2205 présente un aspect gestion toujours aussi agréable, et fait preuve d'excellentes idées pour renouveler ses mécaniques, même si nous notons une plus grande accessibilité que par le passé. L'aspect militaire n'a pas été oublié mais s'avère bien différent des épisodes précédents. Il n'y aura pas énormément de frictions ni même d'interactions avec les factions en présence, qui se manifesteront la plupart du temps par l’intermédiaire de popups, vous permettant de savoir dans quelle mesure vous les devancez. On regrettera donc un aspect diplomatique réduit à sa plus simple expression. En revanche, la faction Orbital Watch, sorte de terroriste local, menacera les abords de vos colonies et vous contraindra à rejoindre des « Zones de crise » accessibles depuis la carte stratégique.

Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?

Ces zones de crise vous positionnent à la tête d'une flotte composées de plusieurs navires, chacun avec une vitesse de déplacement et une puissance de feu différente. Il vous appartiendra de remplir des objectifs principaux (détruire une position stratégique, libérer un navire allié...) et certains autres secondaires, vous permettant à terme de récolter des ressources rares. Pas franchement intéressantes, les phases de combat consisteront surtout à dégommer des barrages, des navires et à récolter des pièces d'énergie vous permettant d'activer boucliers et soins sur votre flotte. Si l'ensemble demande un minimum d'attention pour être mené à bien, sachez que l'on ne vous demandera pas d'être un génie militaire pour réussir votre mission. Annoncées comme facultatives, les sessions de combat s'avèrent en réalité indispensables en raison de la rareté des ressources que vous pouvez y récolter, ces dernières étant requises pour ajouter des extensions aux usines de vos colonies.

Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?

Des absences qui se font (trop) sentir

Ce n'est d'ailleurs pas le seul reproche que l'on peut invoquer à l'encontre d'Anno 2205. Amoureux du multijoueur, sachez que ce nouvel opus a troqué ses précédentes features contre des fonctionnalités online, se contentant de régir le marché mondial. Ce dernier vous permettra d'acheter ou de vendre certaines ressources dont le prix sera conditionné par les autres joueurs sur la base des l'offre et la demande. L'ensemble est plutôt sympathique quoi que pas très profond, puisqu'il s'agira de guetter le bon moment pour vendre vos denrées excédentaires au meilleur prix.

Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?Anno 2205 : le début d'une nouvelle ère de la licence ?

Côté online se trouve enfin le Conseil, qui réunit les 5 corporations les plus influentes du jeu. Un système de vote est régulièrement organisé et sur les recommandations de votre conseillère, vous pourrez voter pour la corporation de votre choix, afin de profiter des avantages qu'elle propose.

Pour finir, il faut avoir à l'esprit qu'Anno 2205 ne propose aucun mode bac à sable. Si l'absence de ce mode est justifiée par les besoins du scénario et du background, il est regrettable pour tout jeu de gestion qui se respecte de ne pas proposer ce type d'option. Gardons toutefois à l'esprit que les cartes sont très grandes, les zones nombreuses et les possibilités immenses, ce qui devrait largement suffire à vous occuper de très longues heures durant. Néanmoins, et c'est là aussi de l'ordre du détail mais cela peut s'avérer problématique, le jeu s'affranchit de toute sauvegarde manuelle. Ainsi, si dans un élan d'audace vous désirez prendre le risque de remodeler votre île et que vos actes mettent en péril votre économie, impossible pour vous de revenir en arrière, il sera nécessaire de créer une nouvelle corporation pour repartir à zéro.

Le multi-session selon Ann 2205

Chargement de la vidéo Anno 2205 trailer
Les notes
+Points positifs
  • Toujours aussi joli
  • Le gameplay adapté à l'environnement (arctique, lunaire...)
  • La possibilité d'ajouter des extensions à vos industries
  • Interdépendance des différentes zones agréables à gérer (jusqu'à 9 zones simultanées)
  • La carte stratégique : un moyen clair et efficace de connaître les besoins de vos colonies
  • Gestion efficace des routes commerciales
  • Bande-son et direction artistique soignée
-Points négatifs
  • Missions militaires pas franchement excitantes mais quasi obligatoires
  • Scénario embryonnaire
  • Globalement un peu trop facile
  • Optimisation pas impeccable
  • Diplômatie toujours aussi maigrelette
  • Pas de mode bac à sable
  • Pas de mode multijoueur
  • Impossibilité d'effectuer une sauvegarde manuelle

Si l'on juge Anno 2205 à l'aune du 2070, difficile de ne pas ressentir l'absence de certaines fonctionnalités chères au coeur des joueurs, reste à savoir si ces derniers pardonneront à Blue Byte ses nouveaux choix. Toutefois, il serait malvenu de sanctionner ce nouvel opus d'Anno qui s'autorise d'excellentes idées (les différentes zones, le multi-sessions, le système d'extension des industries) tout en conservant cet aspect apaisant propre aux jeux de gestion pacifiques. En dépit de certains défauts et de choix pas toujours explicables, Anno 2205 vous offrira de longues heures de jeu, servies par une esthétique soignée et des mécaniques toujours aussi plaisantes. Sans être l'incontournable attendu, la saga de Blue Blyte reste toujours dans le haut du panier des jeux de gestion.

Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 novembre 2015 à 18:24:35
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (92)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.9/20
Mis à jour le 29/11/2015
PC Mac Gestion City Builder Stratégie Ubisoft Related Designs Futuriste Science-Fiction
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce