Depth
PC
Créer un contenu
Test : Depth
PC
Depth
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 janvier 2015 à 17:53:12
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
  • Partager sur :

Incarner un plongeur à la recherche de trésors enfouis à des centaines de mètres sous l'eau, pendant que des hordes de requins vous attaquent, cela vous intéresse ? Et si je vous dis qu'il ne s'agit pas du pitch d'un futur nanar distribué uniquement en DVD, qui finira en promotion à 5 € dans les rayons de la supérette locale, mais de celui d'un jeu axé multijoueur, cela vous parle plus ? Comme je vous comprends.

Depth

Inutile de vous dire que la première fois que l'on m'a parlé de Depth, un jeu développé par le petit studio Digital Confectioners, je n'ai pu m'empêcher de ricaner. Tout prêtait à rire : le concept du jeu, rappelant les meilleures soirées « série Z » entre copains, les bases du gameplay, asymétriques et fleurant bon les Evolve du pauvre (entre autres), ainsi que son petit prix, parfois assez indicateur, lorsqu'il s’additionne aux éléments sus-mentionnés, d'une qualité de production des plus discutables. Mais comme il ne faut jamais juger avant d'avoir joué, j'ai mis de côté ma peur phobique des profondeurs et de l'eau pour m'attarder plus que longuement sur Depth, qui s'est révélé être, en fin de compte, une assez bonne surprise.

Un gameplay des plus basiques

Depth
Dès le lancement de la partie, on a l'impression d'être en terrain connu.
Depth ne brille pas particulièrement pour la profondeur de son gameplay, ce qui est assez paradoxal vu les environnements proposés par le jeu, vous en conviendrez. Si l'on met de côté le concept du jeu (proposer des combats « plongeurs contre requins »), qui pour le coup en fera toute sa saveur, on se retrouve avec un bête jeu multijoueur, permettant à deux équipes de s'affronter. D'un côté les plongeurs, qui devront suivre un robot submersible un peu partout sur la map, et qui devront ramasser des objets de valeur se trouvant sur le sol, ici et là. Le robot, S.T.E.V.E. de son petit nom, marquera de temps à autre un arrêt pour ouvrir un coffre, imposant aux joueurs de le protéger des attaques des requins. Pour lutter contre les squales, ils disposent de différentes armes qu'ils pourront acheter à chacun de leurs respawns, allant du pistolet au lance-harpon plus costaud. Un système rappelant par exemple Counter-Strike, pas original mais plutôt efficace puisqu'il obligera les joueurs à s'éloigner pour aller ramasser des trésors, ou à combattre les requins, pour emmagasiner de l'argent. Il existe aussi quelques consommables (torches, mines...) qui rajoutent rapidement à Depth un côté quasi stratégique qu'il faudra rapidement adopter si l'on souhaite survivre aux attaques des requins.

Depth
On peut choisir son type de requin et lui attribuer certaines capacités.
Puisque, autant vous le dire, les requins ne sont pas en reste. Enfin si, mais on en parlera un peu plus bas. Les premières minutes de jeu donnent en fait l'impression qu'ils partent avec un très, très large avantage. Leur mission est autrement plus simple que celle des plongeurs, puisqu'ils n'ont qu'une chose à faire : les dévorer ! Alors même si les plongeurs partent avec plus de vies que les requins, et qu'ils sont à 4 contre 2 (dans le mode de jeu principal), les mangeurs d'hommes sont capables de nager à très grande vitesse et de sectionner en quelques secondes n'importe quel homme-grenouille un peu trop tendre de la cuisse. Mais jouer requin n'est finalement pas si amusant... Plusieurs raisons à cela. Contrairement aux hommes, ils ne disposent pas (ce qui est assez logique) de toutes ces armes et accessoires qui apportent une certaine variété aux parties. Alors certes, ils peuvent détruire une bonne partie des éléments du décor et surgir par surprise dans le dos d'un plongeur, mais même les capacités spéciales que vous pouvez acheter entre chaque respawn ne garantissent pas vraiment de variété entre les parties. L'autre raison, c'est que l'on se rend compte assez rapidement des limites des requins, qui, s'ils peuvent marquer des points assez facilement en début de partie, se retrouvent très vite désavantagés dès la seconde moitié de la partie.

Un gameplay mal équilibré ?

Si, en début de partie, les plongeurs ne disposent que d'un couteau et d'un pistolet, les rendant particulièrement vulnérables, ils amasseront rapidement assez d'argent pour acheter des harpons, des lance-filets et des mines, leur permettant véritablement de se barricader dans une pièce, en attendant tranquillement les squales, sans pression. Pour peu que S.T.E.V.E. marque un arrêt dans une petite grotte ou dans une minuscule pièce d'un bateau gisant au fond de l'océan, la partie s'avère assez aisée pour les humains, qui, équipés de lance-filets, n'auront qu'à attendre l'arrivée des requins par telle ou telle ouverture, si une mine ne les a pas fait exploser  ; une fois piégés dans un de ces filets, les requins ne peuvent pratiquement plus bouger, ils n'auront qu'à attendre un coup de harpon aussi efficace qu'onéreux pour être mis à mort. Jouer requin est rapidement frustrant, et puisque Depth nous le permet, on sélectionnera dès le menu son camp, afin de s'assurer de jouer toujours du "bon" côté.

Jouer requin, c'est un peu toujours la même chose...

DepthDepthDepthDepthDepthDepth

Un contenu à la hauteur du prix du jeu

Alors soyons d'accord, le jeu ne coûte que 22,99 € sur Steam, au moment où ces lignes sont rédigées, et effectivement on ne peut pas attendre de Depth qu'il soit aussi riche qu'un titre vendu à 50 ou 60 €. Néanmoins, après avoir joué quelques heures, on se rend compte que l'on tourne assez vite en rond... Il n'existe finalement que deux types de parties, le format classique dont je parlais plus haut, et le mode Elimination, qui mettra lui en scène des affrontements à 1 contre 5. Le joueur seul incarne en fait un mégalodon, un requin préhistorique gigantesque. Le but du jeu est ici assez simple puisqu'il s'agit d'un simple deathmatch. Amusant au départ, on se lasse un peu de secouer sa souris dans tous les sens pour dépecer le plus rapidement possible sa victime.

Ceci étant, comme je l'ai dit plus haut, le jeu propose pas mal d'options, allant jusqu'à vous permettre d'utiliser les manettes PS4, Xbox One ou 360, de jouer contre d'autres humains ou contre des bots (utiles pour apprendre les bases du gameplay)... En outre, les arènes sont plutôt riches en éléments décoratifs : les développeurs ont fait un véritable effort pour proposer des cartes ayant toutes une identité réelle. Que ce soit les abords pollués d'une plate-forme de forage pétrolier, les couloirs d'un temple aztèque submergé depuis des centaines d'années, ou les cales de vieux bateaux grignotées par la rouille, les cartes ont toutes un certain charme, et, à leur manière, savent mettre les joueurs incarnant les plongeurs plutôt... mal à l'aise.

Une véritable ambiance

Depth
Manifestement, le copain a eu un petit problème... Moment d'angoisse.
C'est sans doute là la force de Depth, qui devrait faire revenir pas mal de joueurs. Le soft possède une véritable ambiance, surtout si vous jouez du côté des plongeurs. Les premières minutes que vous passerez sous l'eau vous paraîtront terriblement longues, puisque vous serez rongé par un sentiment d'insécurité constant. Les jeux de lumière sont plutôt efficaces, sachant mettre en valeur une brèche dans une coque, tout en gardant masqué ce qui se trouve de l'autre côté. L'eau peut parfois être parfaitement trouble, que ce soit à cause des émanations de pétrole... ou du sang de vos coéquipiers, que vous entendrez hurler à la mort régulièrement, vous empêchant ainsi de voir ce qui pourrait être en train de vous tourner autour. Mais c'est lorsque vous commencerez à entendre des battements de cœur, de plus en plus rapprochés, qu'il faudra vous inquiéter, puisqu'ils signalent la proximité d'un requin. On finit par redouter ce son, limitant nos déplacements, regardant dans tous les sens... La menace peut venir de tous les côtés, et c'est généralement au dernier moment qu'on comprend d'où elle arrivait... C'est très, très efficace ! Mais là encore, cela ne fait que mettre en exergue la faiblesse de Depth : jouer plongeur est plus largement plus intéressant que jouer requin. Un peu dommage.

Notre vidéo-test de Depth

Chargement de la vidéo Test Depth en vidéo

Notre Gaming Live de Depth

Chargement de la vidéo Depth Gaming Live
Les notes
+Points positifs
  • Une ambiance saisissante, oppressante même, lorsque l'on joue un plongeur
  • L'équipement mis à disposition des joueurs, qui apporte un aspect tactique appréciable
  • Chaque carte possède une identité qui lui est propre
  • Vendu au bon prix
  • Véritablement fun entre amis
-Points négatifs
  • On aurait aimé un peu plus de modes de jeu
  • Visuellement pas fou, même pour un jeu à 20 euros
  • Des déséquilibres dans le gameplay : avec un peu de teamplay, les requins n'ont presque aucune chance
  • Jouer requin, finalement peu amusant
  • Seul, on rigole quand même beaucoup moins

Alors oui, Depth n'est pas vraiment beau et en termes de contenus, c'est plutôt léger. Mais parbleu, il ne coûte "que" 23 € et repose sur un concept plutôt original, tout en réussissant à installer une ambiance assez particulière qui n'a pas fini de faire frissonner les plus craintifs (surtout si vous avez peur des profondeurs, de l'eau, des requins, de la mort...). Lorsque vous jouez plongeur bien entendu, puisque l'on prend finalement assez peu de plaisir à jouer les grands squales mis à disposition. Si vous cherchez un jeu sympa pour passer de bonnes soirées entre amis, et si vous êtes lassé des Left 4 Dead et autres Counter-Strike, donnez une chance à Depth, qui saura vous séduire, le tout à petit prix.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 janvier 2015 à 17:53:12
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Mis à jour le 15/01/2015
PC Action Survival-Horror Animaux
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Past Cure : Quand les grandes ambitions ne suffisent pas...
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Steep Road to the Olympics : L'école des champions
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : World of Warplanes : Plus fun, plus accessible, le simulateur de vol fait peau neuve sur PC
    PC
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live