Menu
Black Future '88
  • Tout support
  • PC
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Black Future '88 / Tests Black Future '88 /

Test du jeu Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

Test : Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk
PC Switch
Black Future '88
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de JeromeJoffard
L'avis de JeromeJoffard
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
23 novembre 2019 à 15:00:02
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Amazon Switch 30.00€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Black Future '88, la dernière création du studio indépendant SuperScarySnakes propose aux joueurs de vivre une expérience cyberpunk hautement ancrée dans un fantasme alternatif des années 1980 afin de vivre une expérience métallique, dynamique et sans temps mort. Ce run & gun s'inspirant autant des productions d'antan que des roguelike d'aujourd'hui vous propose donc de prendre les armes, de tourner le volume de votre casque audio ou de votre barre de son à son maximum et d'user de vos différents atouts afin d'espérer venir à bout de ce cauchemar intemporel.

Black Future '88 - Vaincre Duncan, une tâche facile en mode assisté ?

Chargement de la vidéo Black Future '88 Gameplay

Vous n'avez même pas commencé votre aventure qu'il ne vous reste déjà plus que 18 minutes pour vivre. 18 minutes pour vivre, mais également 18 minutes pour escalader une gigantesque tour métallique afin de vaincre le maître des lieux. Ce dernier, un certain dénommé Duncan a déclenché un cataclysme nucléaire durant l'été 1988 avant de plonger le monde dans un hiver sans fin. Depuis le temps s'est arrêté. Votre objectif est donc de mettre fin au règne de Duncan avant que sonne votre heure inévitable.

Un gameplay parfaitement ficelé

Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

Black Future '88, en plus de son aspect course contre la montre fortement accentué, propose aux joueurs de choisir un personnage parmi les cinq héros disponibles et de traverser plusieurs mondes parsemés d'un bestiaire éclectique, allant du robot pouvant planer, aux androïdes armés de canons surpuissants. Même si vous avez le choix entre un arsenal varié disposant de plus d'une cinquantaine d'armes (épée, fusil à pompe, fusil plasma...) et offrant une véritable sensation de puissance, votre meilleure chance de survie, comme dans tout bon run & gun moderne qui se respecte, réside dans l'utilisation abusive de votre dash. Ce dernier, rendant les affrontements bien plus dynamiques, permet notamment d'atteindre des plates-formes lointaines ou d'être invincible pendant un court laps de temps afin d'éviter des projectiles ennemis. Mais ne pensez pas que cet atout vous permettra de terminer les cinq mondes sans mal, puisque même si vous êtes un habitué du genre ou armé des meilleurs lance-roquettes du jeu, Black Future '88 mettra vos nerfs à rudes épreuves. Le titre, constamment précis dans ce qu'il propose, n'hésitera pas à vous punir à la moindre erreur.

Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

Surtout que Black Future '88, à l'image de l'excellent The Binding of Isaac : Rebirth, génère des salles aléatoirement et propose des atouts ou des maléfices variant d'une partie à une autre. Il est donc impossible d'apprendre par cœur l'agencement des lieux et d'éviter les nombreux pièges qui se tiennent sur votre chemin. Une bonne idée sur le papier qui permet notamment de vivre une nouvelle aventure à chaque run et de découvrir par la même occasion une nouvelle façon de jouer. Malheureusement, le système procédural mis en place dans le jeu comporte bon nombre de défauts, à commencer par la répétition des agencements des salles et des décors ou encore par la création de pièces aux obstacles bien trop dangereux. À partir du monde quatre, la difficulté augmente succinctement. Les multiples explosions ne vous laisseront aucune chance de survie, ce qui vous amènera à pester fréquemment devant votre écran.

Un mode accessible pour tous
Si vous trouvez l'expérience bien trop difficile, et c'est d'ailleurs plus ou moins le cas, Black Future '88 propose aux joueurs en difficulté un mode assisté qu'il est possible d'activer à tout moment. Il permet de progresser plus facilement à travers les cinq mondes, de bénéficier d'un nouveau pouvoir permettant de ralentir le temps et de découvrir les différents paternes des boss. Idéal pour ne pas être surpris par ces derniers lors d'une run plus traditionnelle.
Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunkBlack Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

Le titre propose également un atout de taille, celui de pouvoir vivre cette expérience à deux sur le même écran. Ce mode coopératif bien plus difficile que le mode solo propose aux survivants en herbe de s'unir afin de faire face aux ennemis attaquant sans prévenir. Pour contrer cette hausse de difficulté, les joueurs ont la possibilité de se réanimer entre eux afin d'obtenir une seconde chance. Malheureusement, même si nous avons rarement été gênés par les déplacements de caméra, ce mode coopératif n'arrive pas sans heurt. En effet, le titre est encore plus confus que d'ordinaire. Les projectiles fusent de toutes parts et l'écran se fige pendant un dixième de seconde à chaque fois qu'un robot ennemi est détruit. Une mécanique de jeu accentuant la puissance des attaques en solo, mais qui ne fonctionne pas en multijoueur. La production semble alors subir de nombreux ralentissements rendant les affrontements, autrefois agréables, indigestes.

Black Future '88 - Tentative de survie en coopération

Chargement de la vidéo Black Future '88 Gameplay
Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunkBlack Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunkBlack Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

"Tous les scénarios mènent à la mort"

Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

"Tous les scénarios mènent à la mort", voici l'accroche de Black Future '88. Mais même si cette phrase quelque peu provocante peut attirer le joueur au premier abord, il s'avère que c'est aussi le plus gros point faible du jeu. La faute à des parties limitées dans le temps, le titre de SuperScarySnakes n'arrive pas à créer dans le cerveau du joueur un sentiment d'accomplissement et de progression constant. Une fois le niveau 54 atteint, le niveau maximum du jeu, et l'empire de Duncan mis au tapis à plusieurs reprises, le jeu nous propose simplement de relancer une énième partie en recommençant une nouvelle fois au tout début afin de vaincre pour la dixième ou quinzième fois les mêmes adversaires et les mêmes boss. La boucle temporelle de Black Future '88 n'est donc pas un atout poussant le joueur à jouer sans se lasser, mais bel et bien une malédiction.

Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

Lorsque le joueur réussit à vaincre Duncan, ce dernier a la possibilité de continuer la run en cours afin de profiter d'une toute nouvelle difficulté et de maléfices rares tout en conservant les diverses améliorations ainsi que son chronomètre jusqu'à sa prochaine mort. On aurait alors aimé que cette victoire fasse office de sauvegarde afin de donner aux joueurs la possibilité de démarrer directement une partie dans cette nouvelle difficulté et ainsi relancer de l'intérêt. On aurait également apprécié un système de scoring pour la campagne principale à l'image de ce mode défi quotidien disponible dans le menu principal afin d'ajouter aux amateurs de jeu arcade, un but supplémentaire.

Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunkBlack Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunkBlack Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

La synthwave s'immisce dans le jeu vidéo

Mais Black Future '88 ne serait rien sans sa direction artistique rétro et fourmillant de détails. Le titre rappelant à plusieurs reprises les couleurs du cinéma de Nicolas Winding Refn réussit à nous plonger dans son univers glacial. Il propose des premiers plans constamment traversés par des vaisseaux en tout genre et des arrières plans flattant la rétine à l'aide d'éclairages fantomatiques venus tout droit de la production cinématographique de Ridley Scott, soit Blade Runner de 1982. Malheureusement, tout comme pour le mode coopération, ces nombreux effets visuels viennent régulièrement nuire à la lisibilité du jeu. La caméra ne cesse de trembler lorsque nous utilisons un arsenal hautement explosif et l'image se dédouble lorsque notre héros est touché.

Black Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunkBlack Future '88 : Quand The Binding of Isaac se tourne vers le cyberpunk

Le titre est également mis en avant par une bande originale sublime rappelant cette fois-ci Neon Chrome, un roguelike au scénario plus ou moins similaire sorti pour la première fois le 28 avril 2016. La playlist composée exclusivement par Tremor Low renforce cette ambiance rétro et métallique en offrant des sons distordus et des musiques lorgnant constamment du côté de la synthwave. Le tout est bien évidemment accentué par un sound-design plus qu'efficace nous poussant à nous surpasser à tout instant lors de nos affrontements. Un conseil, n'hésitez pas à pousser vos enceintes dans leurs derniers retranchements lorsque vous parcourez ce monde étrange teinté de bleu et de violet.

Les notes
+Points positifs
  • Un arsenal complet et varié
  • Un gameplay vif, dynamique et précis
  • La possibilité de jouer en coopération
  • Une ambiance visuelle et sonore inspirées
  • Le mode assisté permettant de toucher un plus large public
-Points négatifs
  • Une run limitée à environ 18 minutes de jeu
  • Un manque flagrant de contenu, six boss, cinq mondes, un scénario
  • Quelques ralentissements en coopération et dans les menus
  • Certaines salles trop punitives et une difficulté mal dosée
  • Souvent confus
  • Des crashs réguliers sur PC
Sublimé par une direction artistique visuelle et sonore inspirée des meilleurs œuvres vidéoludiques ou cinématographiques, Black Future '88 propose de vivre une aventure glaciale au gameplay maîtrisé au millimètre près. Malheureusement, la production de SuperScarySnakes loupe le coche en mettant en place des salles parfois bien trop punitives et des runs limitées dans le temps. Cette mécanique de jeu empêche tout sentiment de progression et enferme rapidement le joueur dans une routine. Ce dernier aura alors la sensation d'avoir fait le tour du jeu après avoir vaincu Duncan, le chef de ce gratte-ciel sans fin, pour la toute première fois.
Profil de JeromeJoffard
L'avis de JeromeJoffard
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
23 novembre 2019 à 15:00:02
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Mis à jour le 25/11/2019
PC Nintendo Switch Action Aventure Roguelike Good Shepherd Entertainment SUPERSCARYSNAKES Cyberpunk
Dernières Preview
PreviewDragon Ball Z Kakarot : Vers un Action-RPG respectueux et dynamique ? 10 déc., 16:05
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020