Menu
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Switch
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 novembre 2019 à 16:45:02
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.1/20
Rakuten Switch 42.99€ Amazon Switch 44.49€ Cdiscount Switch 47.02€ Fnac Switch 49.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Depuis 2007, les deux frères ennemis d'hier sont devenus les meilleurs amis d'aujourd'hui. Ayant effacé leurs différents grâce au sport, Mario & Sonic coulent des jours paisibles et reviennent régulièrement sur nos consoles en profitant des Jeux Olympiques d'été comme d'hiver. Une belle histoire qui aurait sans doute fait verser sa petite larmichette à notre bon vieux baron de Coubertin.

Tout savoir de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en l'espace de trois minutes

Prenant un brin d'avance sur la compétition officielle qui ne débutera que le 24 juillet prochain, Mario, Sonic et toute la clique débarquent sur Switch en cette fin d'année 2019 afin de permettre aux sportifs pantouflards qui sommeillent en nous de s'affronter bien au chaud. Délaissant la portable de Nintendo, qui avait pourtant vu naître cette série, la saga offre à la dernière née de Big N un multi-épreuves dans la veine de ses prédécesseurs. Que celles et ceux cherchant de l'originalité passent donc leur chemin en laissant la porte ouverte aux compétiteurs qui profiteront cette fois de 21 épreuves, de trois variantes en mode Rêve mais aussi d'une dizaine de disciplines dans un délicieux style rétro.

Citius, Altius, Fortius

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Bien que partant d'une très bonne idée, les épreuves rétro sont plutôt décevantes

Malgré le fait qu'il soit aujourd'hui seul sur le marché du multi-épeures, Mario & Sonic essaie malgré tout de proposer quelques petites nouveautés à chaque épisode tout en restant, il faut bien l'avouer, dans sa zone de confort depuis un peu plus de 12 ans. Bien que cela passe généralement par un nombre plus élevé d'épreuves, ces dernières ont également le mérité d'être un peu plus variées, les développeurs en délaissant certaines au profit d'autres. Ainsi, cette année, bien qu'on constate que Sega ait réintégré les épreuves Rêve, leur faible nombre ne fait que mettre en avant celles rétro. Une idée sympathique sur le papier qui se révèle cependant moins efficace que prévu. La faute en incombe en premier lieu aux choix desdites épreuves puisque si on compare ces dernières à celles de base, cinq d'entre-elles sont plus ou moins identiques. Deuxièmement, on constate que le gameplay s'avère simpliste et que les disciplines n'apportent pas de vrai challenge alors qu'on aurait au contraire apprécié qu'elles renvoient aux jeux d'époque, Track & Field en tête.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de funMario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de funMario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Le shooter Rêve se révèle un peu mou et sans grand intérêt

Paradoxalement, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 tire un trait sur cette époque et ce malgré la volonté de revenir dans le passé via un mode Histoire sur lequel nous nous pencherons un peu plus loin. Comme toujours, le maître mot se veut ici synonyme d'accessibilité en proposant à chaque fois trois configurations différentes : avec un Joy-Con, deux Joy-Con ou tout simplement les boutons. Oubliez cependant les techniques du briquet ou du mouchoir, elles ne vous seront ici d'aucune utilité sachant qu'il conviendra tout le temps d'appuyer sur un unique bouton pour prendre de la vitesse. Il n'en restera pas moins que la compétition fera rage, surtout si vous avez des amis sous la main pour jouer à quatre en local (via une seule Switch ou plusieurs consoles reliées) ou en Online, en Partie Livre ou Classée. A contrario, on se rend vite compte en Solo que le tout manque de challenge et que décrocher l'or deviendra une formalité en Normal ou Difficile. Si vous voulez un peu de difficulté contre l'IA, optez dès le départ pour le Très Difficile, c'est un conseil.

Mario décrochera-t-il l'or dans ce 4X100m en Très Difficile ?

Au delà de cet état de faits, on regrette un peu, comme c'est souvent le cas, que plusieurs épreuves donnent l'impression d'être davantage là pour gonfler le nombre global, au détriment de leur profondeur autant dans la jouabilité que dans le fun qu'elles procurent. Alors oui, on passe de 17 pour Rio à 34 pour Tokyo mais est-ce suffisant ? Vu sous cet angle, le joueur semble gagnant sauf qu'à y regarder de plus près, c'est un peu plus compliqué. Déjà, celles et ceux qui appréciaient les épreuves Rêve seront déçus de n'en retrouver que trois d'autant que le Karaté s'avère terriblement brouillon. Restent la course Rêve plutôt bien fichue et le Tir Rêve, sorte de shooter un peu mollasson nous permettant d'évoluer dans un temple japonais en nous demandant d'atteindre le plus de cibles dans le temps imparti afin de se hisser sur le podium. Pour palier à l'absence de plus de variantes Rêves, les disciplines rétro débarquent dans ce volet. Excellente idée sauf que tout comme leurs homologues actuelles, beaucoup d'entre-elles sont simplistes ou peu intéressantes comme le Judo, le Tir, le Kayak ou bien encore le Volley-ball. Notons cependant que le Marathon, aussi simple soit-il, s'avère intéressant dans la gestion de notre fatigue. Cependant, on lui reprochera, à l'inverse des autres épreuves, une difficulté mal dosée avec une endurance ayant tendance à baisser très rapidement, ceci rendant la victoire quasi impossible tant les premiers participants sont difficiles à rattraper.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de funMario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de funMario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun

Pour ce qui est des autres épreuves, si certaines sont toujours aussi efficaces (en double Joy-Con) car mimant réellement les gestes du sportif à l'image du Tir à l'arc, on sera très déçu par les quatre petites nouvelles autrement dit le Surf, le Skate, l'Escalade et la Karaté Kumite manquant singulièrement de fun. Même constat pour le Tennis de table ou le Badminton manquant de finesse dans leurs approches se résumant la plupart du temps à balancer des patates de forain pour déborder l’adversaire et à attendre le Super Coup pour le clouer sur place. A l'inverse, on saluera le Football ou le retour du Rugby à sept, plutôt agréables à prendre en mains. En somme, on aurait préféré que le jeu délaisse par moments l'éclectisme au profit par exemple d'un peu plus d'épreuves d'athlétisme en y intégrant notamment le Saut en hauteur ou à la Perche.

Des disciplines pour tous ?

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 propose une variété assez disparate d'épreuves réparties comme suit :

  • Épreuves d'athlétisme: 100m, 110m haies, Relais 4 X 100m, Lancer de javelot, Lancer de disque, Triple Saut
  • Épreuves en équipe : Football, Rugby à sept
  • Autres : Escalade (Inédit), Surf (Inédit), Skateboard (Inédit), Karaté (Inédit), Boxe, Canoë, Natation, Gymnastique, Sports équestres, Badminton, Tennis de table, Escrime, Tir à l'arc
  • Épreuves Rétro d'athlétisme : 100m, 400m haies, Saut en longueur, Marathon
  • Autres épreuves Rétro : Haut vol 10m, Saut de cheval, Kayak, Judo, Volley-ball, Tir

Raconte-moi une histoire

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Le scénario du mode Histoire s'étire malheureusement à travers d'innombrables longueurs

Avec autant d'épreuves, il fallait donc un mode Histoire à la hauteur. Malheureusement, on est loin du compte, ce qui est d'autant plus dommageable que l'amorce est bien trouvée. Mario & Sonic, après s'être fait aspirés par un jeu vidéo rétro, retournent en 1964, lors des Jeux Olympiques de Tokyo. Pour revenir à leur époque, ils devront gagner des médailles d'or en contrant les plans machiavéliques de Bowser et Eggman. Oui, je sais, l'histoire n'est qu'un prétexte à intégrer les épreuves rétro mais cela aurait pu fonctionner d'autant qu'en parallèle de la timeline de 1964, on retournera, au grès des chapitres, en 2020, où Luigi et sa pt'ite bande tentent eux aussi de ramener leurs amis en gagnant des médailles. La vie est parfois bien faite.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de funMario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de funMario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun

Au delà de l'histoire naïve et un brin tirée pour les cheveux (même pour un Mario & Sonic), ce sont surtout les énormes longueurs qui la composent qui finiront par avoir raison de votre patience. Entre des dialogues inutiles, des animations de personnages (impossibles à zapper) rallongeant les scénettes et des va-et-vient entre les différents lieux du site (accessibles via une sorte de plateau de jeu), les épreuves paraissent beaucoup trop diluées dans un récit qui, avouons-le, n'intéressera pas grand monde. On subira donc ce mode plus qu'on en profitera même si c'est par ce biais qu'on glanera quantité d’anecdotes sur les J.O. et les personnages jouables. Toujours bon à prendre tout comme la dizaine de mini-jeux à débloquer. Rien de bien passionnant mais apportant cependant un peu plus de variété bien que certains soient basés sur les épreuves existantes.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : copieux mais manquant de fun
Bien que jolie, la nouvelle épreuve du surf déçoit elle aussi

Vous aurez sans doute compris que ce Mario & Sonic aux Jeux Olympiques donne l'impression d'avoir privilégié la quantité à la qualité en optant le plus souvent pour la solution de facilité. Dans sa globalité, il reste plutôt avenant d'un point de vue visuel et sur l'ensemble des épreuves, vous devriez en trouver plusieurs qui vous correspondent. Malheureusement, si le jeu pourra satisfaire lors de petites sessions entre amis, il montre vite ses limites dès lors qu'on s'y plonge plusieurs heures durant : Trop d'épreuves manquant de profondeur, un gameplay n'offrant pas assez de challenge et risquant de ne pas convenir aux compétiteurs, un mode Histoire beaucoup trop bavard, une absence globale de fun... A vous de voir néanmoins comment vous comptez le consommer mais retenez qu'en fonction de votre approche du genre, le titre pourra vous satisfaire le temps de quelques parties ou au contraire grandement vous décevoir, surtout si c'est l'aspect compétitif qui vous attire le plus.

Les notes
+Points positifs
  • Un bon nombre d'épreuves
  • Les épreuves rétro
  • Certains mini-jeux sont sympathiques
  • Plutôt joli
  • Le gameplay accessible
  • La myriade d'anecdotes sur les JO et les personnages jouables
-Points négatifs
  • Beaucoup de disciplines, dont les quatre nouvelles, sont peu intéressantes
  • On aurait aimé sur certaines épreuves (rétro notamment) un gameplay à l'ancienne (façon Track & Field)
  • Le mode Histoire traîne beaucoup trop en longueur
  • Obligation de jouer en Très Difficile pour avoir un minimum de challenge
  • Un manque de fun global, surtout en Solo

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 n'entend nullement chambouler nos habitudes et reste sur le fond très classique si on le compare aux précédents épisodes. On ne jouera donc pas les étonnés en constatant que plusieurs épreuves (sur la trentaine de disponibles, disciplines rétro comprises) sont peu intéressantes et que le gameplay, malgré plusieurs configurations possibles, ne franchisse jamais le pas en optant pour quelque chose d'un peu plus compétitif à la façon des Track & Field et autres Olympic Games. Enfin, bien que Sega ait essayé de soigner le mode Histoire, il n'en reste pas moins trop longuet et sans véritable intérêt. Toutefois, avec sa forme soignée et son multijoueur local et online gonflant la durée de vie (tout en mettant en exergue un certain manque de fun global), cette nouvelle itération de Mario & Sonic se laissera apprécier le temps de quelques parties. On regrettera néanmoins que la concurrence ait depuis longtemps déserté le domaine du multi-épreuves, ceci n'aidant pas vraiment Sega à revoir sa copie autrement que par le biais d'ajouts de nouvelles épreuves.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 novembre 2019 à 16:45:02
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.1/20
Mis à jour le 10/11/2019
Dernières Preview
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Jeu de combat opportuniste ou adaptation fidèle ? 03 nov., 18:06
Les jeux attendus
1
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
2
Star Wars Jedi : Fallen Order
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020