Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation

News hardware
Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation
Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation
PS4 PS5 PS3 PS1 PS2
Partager sur :

Chez PlayStation, la star, c'est la console. Vous avez pu le constater récemment, l’annonce officielle de la PS5 accapare l’attention médiatique et il en est de même à chaque nouvelle génération de machines. Sony a en revanche toujours accordé une place de choix à ses manettes, un constat qui semble se répéter avec la divulgation des premières informations sur celle qui portera probablement le nom de DualShock 5, réalisée en parallèle de l’officialisation de la PS5. L’occasion était idéale pour revenir sur plus de 20 ans de pads PlayStation, qui en bientôt 5 générations ont su s’offrir plusieurs évolutions majeures.

Quant la PlayStation sort il y a déjà près de 25 ans, le 3 décembre 1994, elle s’accompagne alors d’un controller qui s’offre quelques nouveautés vis-à-vis des consoles majeures de l’époque et du pad qui fait loi, celui de la Super Nintendo. 4 flèches remplacent la célèbre croix directionnelle - brevetée, forcément - mais l’on y retrouve ainsi deux éléments centraux à savoir Start et Select, ainsi que les 4 boutons de la partie droite. Visuellement, ceux-ci penchent alors pour un premier choix qui fera date, celui d’opter pour des symboles devenus indissociables de la marque PlayStation : Croix, Carré, Triangle, Rond.

Du PlayStation Controller à la naissance du DualShock

Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation

L’histoire a été révélée il y a quelques années par Teiyu Goto, designer de cette première édition de la manette du constructeur japonais. Là où une majorité de constructeurs optaient pour des chiffres, Sony s’est orienté vers 4 formes familières qui ont chacune un sens précis, même si les us et coutumes des joueurs occidentaux les ont poussés à inverser le plus souvent l’emploi de Rond et Croix dans les jeux, mais c’est une autre histoire :

Le Triangle se réfère au point de vue : il représente la tête de tout un chacun ou une direction, et je l'ai voulu de couleur verte. Le Carré symbolise une feuille de papier : il représente les menus ou les documents, le tout de couleur rose. Le Rond et la Croix représentent le "oui" et le "non". Je les ai fait respectivement en rouge et en bleu.

Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation
L’autre évolution majeure, c’est évidemment le passage d’un bouton sur chaque tranche à deux gâchettes, notamment permis par la forme spécifique de la manette. Fait amusant, le pad aurait cependant pu avoir une toute autre allure. C’est évidemment le cas de toutes les manettes, qui font l’objet d’un travail de recherche et d’itération poussé avant de trouver la formule idoine, mais celui de la PlayStation aurait ici pu être… plat, toujours selon les dires de Teiyu Goto :

La Super NES était un gros hit à l’époque, et nous voulions logiquement que les joueurs SNES passent sur notre système. C’est pourquoi l'équipe managériale ne voulait pas que le controller opte pour des choix radicaux - Ils ont dit qu’il devait adopter un design standard, sinon les joueurs ne l’adopterait pas.

L’équipe travaillait alors sur un nouveau prototype de manette plus proche de celui que nous connaissions aujourd’hui, avant de faire volte-face à cause des réticences d’une partie de la direction. Mais une partie seulement, car celui qui changera finalement la destinée de ce premier pad, c’est Norio Ohga, à l’époque président de Sony. Teiyu Goto raconte l’histoire de cette petite remarque qui a fait basculer le destin de la manette :

Nous avions décidé de passer à un design de controller aplati, qui a survécu jusqu’au moment ou nous devions commencer à en faire des moules. À cet instant, nous avons eu une présentation interne durant laquelle les groupes montraient leurs travaux en cours aux hauts-placés. Pendant cette présentation, j’ai montré le controller plat en expliquant que c’était comme ça que fonctionnaient les consoles de nos jours, et Ohga se tenait, furieux, face à moi. “Ce n’est pas bon ! Changez-le ! Quel était le problème avec ce que vous m’aviez montré plus tôt ?” Ca a été un vrai coup de pouce pour moi, de le voir affirmer ça devant tout le monde - J’ai ressenti que j’avais raison depuis le début.

Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation

Une version légèrement plus grande de la manette sortira en avril 1996 et Sony lancera un premier exemplaire de manette avec deux joysticks concaves dénué de vibrations - en occident en tout cas - répondant au doux nom de “Dual Analog Controller”, mais c’est bien le DualShock qui fera office de véritable successeur à la première version du pad lors de sa sortie survenue fin 1997 au Japon, et quelques mois plus tard en occident. Vous l’aurez compris, celui-ci conserve donc ses sticks analogiques fraîchement implantés, mais en change tout de même la forme, désormais concave, et le grip, ajoutant également sur les versions européennes et américaines de la manette un système de vibration apportant de nouvelles sensations en jeu. Pour l’occasion, les touches L2 et R2 gagnent également en épaisseur afin d’offrir un angle d’appui plus prononcé. Autant de nouveautés majeures qui dessineront les contours du DualShock pour les générations suivantes, transformant un modèle alternatif en support standard des consoles PlayStation.

DualShock 2 et 3, des évolutions de fond plus que de forme

Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation

Le succès du controller de la PlayStation ne pousse pas Sony à révolutionner son approche avec le lancement de sa deuxième console de salon. En dehors du passage du gris au noir - dû lui-même au nouveau coloris de la PS2 - celui-ci opte pour un design extrêmement proche de celui de son aîné. Quelques nouveautés sont bien présentes comme le logo DualShock 2 inscrit en bleu sur la coque, certaines formes légèrement moins arrondies, ou l’extension des touches analogiques, mais nous retiendrons surtout sa légèreté, d’une part, et le choix, d’autre part, de la rendre compatible avec… la première PlayStation. Une compatibilité qui s’étendra également à la génération suivante, par ailleurs plus riche en nouveautés.

Pour les changements plus marqués, il faudra toutefois attendre les travaux sur la troisième génération, qui va s’ouvrir sur une surprise de taille pour les manettes PlayStation. Vous vous en souvenez peut-être, c'est en effet pendant l’E3 2005 que la marque nippone dévoile un nouveau modèle adoptant la forme d’un boomerang - ou d’une banane, selon vos préférences visuelles - qui étonne forcément les observateurs par son parti-pris visuel très osé. Suscitant de vives réactions auprès du public, elle ne deviendra finalement pas la manette officielle de la PlayStation et sera remplacée par la Sixaxis, dévoilée un an plus tard à l’E3 2006. Un choix justifié à l’époque par Patrick Seybold (directeur de la communication de groupe et des médias sociaux chez Sony Computer Entertainment America) chez IGN :

Le controller original de la PlayStation 3 qui a été dévoilé à l’E3 2005 était une maquette que nous voulions avoir à disposition pour la première divulgation du produit. Il a visiblement fait face à de vives réactions, certaines favorables et d’autres opposées à son design. Après l’E3, tandis que nous procédions à de nombreux tests de groupes autour du monde, il était clair que les consommateurs et les fans de PlayStation voulaient expérimenter leurs jeux PlayStation 3 avec la familiarité et le feeling du déjà récompensé design du DualShock, et nous avons fait ce changement.

Un choix pertinent, mais aussi amusant au regard des déclarations de Teiyu Goto une décennie plus tôt. D’innovateur avec la première manette de la marque, PlayStation s’est mué en conservateur quelques années plus tard en préférant cette fois garder un modèle à la prise en main déjà éprouvée. La Sixaxis n’est toutefois pas qu’une simple redite du DualShock 2, s’offrant quelques nouveautés aussi pratiques que dans l’ère du temps : le passage au sans fil et une légère cure d’amaigrissement (138 grammes) accompagnent ainsi un nouvel agrandissement des touches L2/R2, l'ajout d'une touche centrale pour accéder à l’interface principale de la machine et de 4 leds permettant de savoir en cas de multijoueur local quel joueur possède la manette 1, 2, 3 ou 4.

Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation

Pour la partie technique, un coup d’oeil au nom de la manette suffit pour se rendre de ce qui est la fonctionnalité phare de cette nouvelle édition du pad PlayStation : Sixaxis, c’est aussi le nom de la technologie de reconnaissance de mouvement intégrée à la manette, qui permet concrètement de refléter à l’écran les mouvements réalisés avec celle-ci. Loin d’être utilisé dans tous les jeux, elle fera tout de même les beaux jours de titres tels que Heavy Rain, qui axait une partie de ses mécaniques de gameplay sur ce système. Finalement, c’est davantage la disparition des systèmes de vibrations qui a pu surprendre, tant ils semblaient indissociables du pad du constructeur. Un choix qui explique le changement de nom en Sixaxis et a été à l’époque justifié par des raisons techniques et financières. Pourtant, le Sixaxis sera suppléé un an plus tard par la DualShock 3, son héritière qui elle, propose bien un dispositif haptique. Son absence de la Sixaxis s’explique plus probablement par le procès entre Sony et Immersion Corporation, alors détentrice de brevets liés au système de vibration de la DualShock, qui n’a fait son retour qu’en mars 2007, soit quelques mois seulement avant le retour des vibrations via l’arrivée du DualShock 3. À l’instar du premier DualShock qui a remplacé le Dual Analog Controller sur la première génération, le DualShock 3 aura raison du Sixaxis et deviendra le pad par défaut de toutes les machines commercialisées pour le reste de la génération.

DualShock 4, du neuf à tous les étages

Après trois générations de pad visuellement proches, Sony se trouve face à un nouveau défi : repenser son emblématique manette alors que la concurrence ne cesse d’évoluer sur ce point. Du côté de chez Nintendo, l’arrivée du Motion Gaming a rebattu les cartes, mais le constructeur japonais avait de toutes façons déjà l’habitude de renouveler l’apparence et les fonctionnalités de son pad sur chaque génération. Pour Microsoft, le constat est similaire et après une première génération plus que perfectible, la manette de la Xbox 360 est devenue la référence du secteur. Une concurrence accrue et l’arrivée de nouvelles pratiques qui vont donc pousser Sony à réinventer son pad, dont les premiers travaux débutent dès 2010 sous la gouverne de Oshimasa Aoki, fraîchement nommé manager du product planning department chez Sony Computer Entertainment.

Annoncée en même temps que la PS4 (qui ne sera elle montrée qu’à l’E3) en février 2013, le DualShock 4 marque d’emblée par ses choix visuels qui lui confèrent une esthétique différente de celle de ses aînés. Les touches Start et Select sont légèrement décalées pour faire place à un écran tactile, les réseaux sociaux et la notion de “partage” y trouvent directement place via le bouton “Share” qui remplace justement la touche Select, des leds s’invitent aussi à l’avant de la manette, et changent de couleur pour distinguer les joueurs en multijoueur local. Également plus arrondie et plus lourde que celle à laquelle elle succède, elle ajoute un haut-parleur juste au dessus de la touche centrale PlayStation et modifie les sensations d’une partie de ses touches originales : Les gâchettes sont une nouvelle fois repensées pour offrir un contour plus arrondi aux touches L1/R1 et une meilleure accroche sur le duo L2/R2. Les sticks analogiques, quant à eux, s’offrent encore un nouveau grip et une forme légèrement revue, toujours convexe, mais avec un léger creux près des bords qui permet une meilleur prise en main.

Avant la PS5, retour sur 4 générations de manettes PlayStation

La réussite ne sera pas pleinement au rendez-vous au regard de la fragilité du plastique utilisé et de l’utilisation globalement limitée du pavé tactile, mais pour le reste, cette dernière mouture du pad a permis à la marque de se rapprocher de la référence du marché, à savoir celui de la Xbox One. Une deuxième version du DualShock 4 sera d’ailleurs proposée avec seulement quelques changements mineurs, comme la modification des couleurs des joysticks, gâchettes et touches Share et Start, désormais grisées, et l’ajout en haut du pavé tactile d’un liséré s’allumant conjointement au halo de lumière placé à l’avant de la manette. Le pad va également davantage s’ouvrir à d’autres pratiques sur cette génération, accentuant d’une part la variété des manettes proposées par le biais de designs spécifiques et de couleurs diverses, et s’ouvrant d’autre part aux autres plateformes comme le PC via le PS Now ou plusieurs types de smartphones et d’OS dédiés : Xperia, iPhone, et Android.

Des changements à prévoir sur la DualShock 5 ?

Ce long cheminement nous mène finalement à la prochaine étape : maintenant officialisée, la PlayStation 5 sortira fin 2020 et s’accompagnera d’une nouvelle manette au nom encore inconnu, que nous appellerons ici DualShock 5 par commodité. Pas encore révélé, celui-ci a tout de même livré quelques uns de ses secrets en terme de fonctionnalités : l'utilisation d'une technologie de retour haptique qui remplacera les vibrations traditionnelles tout d’abord, des gâchettes L2/R2 à pression adaptative ensuite, sans oublier quelques éléments supplémentaire allant du rechargement via un câble USB-C à un haut-parleur de meilleure qualité et une batterie à la durée de vie étendue. Pour Jim Ryan, président de Sony Interactive Entertainment, l’objectif avec ces nouvelles technologies est de “porter le sentiment d’immersion à un niveau supérieur”. Ce qu’il illustre par un exemple plus précis :

Par exemple, s’écraser dans un mur pendant une course produira un ressenti très différent de celui produit par un tacle fait sur un terrain de football. Vous pourrez même avoir une idée des sensations liées à différentes textures, lorsque vous courrez dans des champs d’herbes ou que vous ramperez dans la boue.

Un peu plus lourde que celle à laquelle elle entend succéder, mais légèrement plus légère que la manette de la Xbox One d’après les dires de Jim Ryan, elle sera scrutée avec attention à l’heure de sa divulgation. Le pavé tactile fera-t-il son retour ? À quels changements s’attendre sur les touches ? Quid du grip des joysticks, voire du placement de celui de gauche ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses l’année prochaine, à quelques mois du lancement de la nouvelle génération.

Vous aimerez également :

Retrouvez toutes les dernières news sur la PS5

PlayStation 5 : Période de sortie, nouvelle manette, interface : notre analyse en vidéo

Chargement de la vidéo
Profil de Kaaraj,  Jeuxvideo.com
Par Kaaraj, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PlayStation 4 PlayStation 5 PlayStation 3 PlayStation PlayStation 2 Sony
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Eufrahim
Eufrahim
MP
le 14 oct. à 18:20

C'est purement esthétiques Sony nous fait du mal en ravivent la flamme de l'ancienne génération je pence a vous très fort les collectionneurs

Lire la suite...
Edwin-Hubble
Edwin-Hubble
MP
le 14 oct. à 13:18

Franchement la dualshock 4 c'est juste LA meilleure manette que j'ai testé toute plateforme.

Poid, fonctionnalité, équilibre, feeling des boutons, tu peux même la relier à ton PC et l'utiliser comme une souris :oui:

Lire la suite...
Commentaire édité 14 oct., 13:18 par Edwin-Hubble
Telsan-XD
Telsan-XD
MP
le 13 oct. à 13:03

Nintendo à eu l'idée des sticks asymétrique, Microsoft l'a étudié et amélioré avec la manette de la X360 et la XOne.
Je ne comprends pas l'idée de Sony qui persiste avec ses sitcks symétriques alors que la concurrence fait mille fois mieux. Car autant avec les analogues et les vibrations la manette PS1 et PS2 étaient mes préférés. Mais une fois qu'on a goûté à la manette GameCube, il est beaucoup plus dur de revenir aux sticks symétrique.
Je trouve ça triste que Sony persiste dans cette voie là car on voit clairement qu'il y a mieux ailleurs. Heureusement qu'avec le PSNow on peux jouer avec la manette XOne sur PC :)

Lire la suite...
flolor
flolor
MP
le 13 oct. à 11:49

Elles ont toujours été parfaites, le seule problème de la manette ps4, c'est l'autonomie de la batterie, ridicule.

Lire la suite...
Aurios54
Aurios54
MP
le 13 oct. à 09:28

La sixaxis etait cheap sans deconner. La première manette ps1 avait des fils de mauvaise qualité.

La manette ps2 rien a dire, elle etait bien.

Lire la suite...
Fallout83
Fallout83
MP
le 12 oct. à 23:02

C'est sur que la dualshock 4 est la plus aboutie. Néanmoins sa batterie est tres faiblarde... et c'est un réel problème pour ma part. La dualshock 3 tenait bien plus longtemps.
Faute au néon qu'on ne peut pas éteindre via les paramètres. Bon ils ont déjà mis une maj au départ pour la régler en eco.
Le mini haut parleur aussi certainement et le pavé tactile qui bouffe du jus.
Après en terme de batterie pure aucune idée si ce sont les meme puissance..

Lire la suite...
Jimmy31400
Jimmy31400
MP
le 12 oct. à 20:13

La ps1 qui fallait retourner pour qu'elle continue à marcher :cool:

Lire la suite...
Siniorjosepp
Siniorjosepp
MP
le 12 oct. à 19:15

J'ai toujours cru que la sixaxis était la manette boomerang-banane de la PS3. Du coup c'était quoi le vrai nom du boomerang-banane prototype ?

Lire la suite...
Akabeach
Akabeach
MP
le 12 oct. à 08:35

Une manette sans fil qui ne se decharge pas tant que la console est allumée : ça ! ca serait une révolution ! :)

Pour moi les manette Xbox reste les meilleurs pour leur maniabilité, malgré un catalogue de jeux plus intéressant chez sony.

Lire la suite...
wellan46
wellan46
MP
le 11 oct. à 18:59

les analogues sont convexes jusqu'à la ps4, pas concaves merci

Lire la suite...
Commentaire édité 11 oct., 19:00 par wellan46
Top commentaires
Yunlien
Yunlien
MP
le 10 oct. à 19:01

11/10/2019 à 10:00

On est dans le futur ou quoi ?

Lire la suite...
Riebeck
Riebeck
MP
le 10 oct. à 19:10

La manette PlayStation, j'en ai de bons souvenirs sur PS1. Mais désormais c'est juste un calvaire... :(

La comparaison est passée par là.

Lire la suite...
Commentaire édité 10 oct., 19:11 par Riebeck
Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 50,45€
The Legend of Zelda: Link's Awakening Amazon 44,49€
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 299,98€
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019
4
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
5
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019