Menu
Grand Theft Auto V
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • PS3
  • 360
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story

News jeu
GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story
GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story
PC PS4 ONE PS3 360
Partager sur :

C’était le 17 septembre 2013. Il y a six ans (déjà !), Grand Theft Auto 5 débarquait sur Xbox 360 et PlayStation 3 et, fait rare, il mettait tous les joueurs d’accord. Le titre de Rockstar, attendu comme le messie depuis plusieurs années déjà, a rapidement enchaîné les records de vente et fait pleuvoir les billets verts. Retour sur l’histoire d’une success story, celle d’un game-changer comme on n’en connaîtra plus avant un bon moment.

Notre histoire commence à Aurillac, dans le chantant département du Cantal, au début du mois de septembre 2013. L’été n’est pas encore tout à fait terminé et, une fois de plus, le thermomètre fait mentir la réputation de la ville, supposément la plus froide de France. À la rédaction de jeuxvideo.com, où le port du combo short / t-shirt est encore de rigueur, Panthaa traîne encore ses tongs d’un bureau à l’autre et discute avec les petits nouveaux. Il est content, le Panthaa : depuis quelques mois, il n’est plus le "petit dernier" ; jeuxvideo.com a recruté pendant l’été, conduisant aux arrivées de Kaaraj, 87 et l’auteur de ces lignes. Mais malgré la douceur de la météo, on peut percevoir comme une légère tension, dans ce coin du village d’entreprises : la rédaction attend sa copie de Grand Theft Auto V afin de démarrer le processus de test. Le jeu de Rockstar fait parler de lui depuis des années déjà, il suffit de fouiller la gigantesque rubrique News de Jeuxvideo.com pour s’en convaincre. C’est certain, GTA V est le jeu le plus attendu de l’année. De la décennie, peut-être : c’est un événement incontournable pour n’importe quel joueur. Alors, hors de question de passer à côté.

Rockstar, maître du suspense

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story
L'image qui déchaîne les passions, courant 2009. « GTA Ouessant, ça va déchirer sa race » explique non sans humour l'article de jeuxvideo.com.

Sur Jeuxvideo.com, la première news liée à GTA V est datée du 29 octobre 2009. À l’époque, une folle rumeur se répand sur les internets français : et si le prochain Grand Theft Auto se déroulait en France ? C’est une drôle d’image, repérée par les joueurs dans le manuel fourni avec Episodes from Liberty City, qui met le feu au bout. On est alors persuadé que le studio prépare le terrain et tease la prochaine destination de la série. En effet, le dessin rappelle le quart nord-ouest du pays. Il n’en faut pas beaucoup plus pour que les gamers s’emballent. À vrai dire, dans les mois et années à suivre, toutes les grandes villes du monde seront soupçonnées d’accueillir les aventures de GTA V. Mais, comme à son habitude, Rockstar ne pipera mot pendant des années. Il faut attendre le 25 octobre 2011 pour que le studio annonce officiellement l’existence d’un jeu que tout le monde connaissait déjà. Là encore, Rockstar fait les choses avec sobriété. Un logo, et c’est marre. Pour le moment, en tout cas : une semaine plus tard, le studio délivre un premier trailer, qui, dans un style très Rockstar, ne nous apprend absolument rien. Et tellement de choses à la fois. Aucune information sur le scénario, sinon que le jeu se déroulera à Los Santos, bien connu des fans de l’épisode San Andreas. Rien sur les personnages, non plus. En fait, avec cette première bande-annonce, Rockstar communique plutôt sur le ton, sur l’atmosphère de son jeu. Et laisse percevoir ce qu’il sera possible de faire dans cet univers. C’est assez unique, pour un AAA. Mais le studio peut se le permettre, et les réactions du public comme des professionnels de l’industrie du jeu vidéo vont lui donner raison. On prophétise rapidement des records de vente tandis que Leslie Benzies, patron de Rockstar North et producteur de GTA V, promet que leur nouveau bébé va « ''redéfinir les jeux multijoueur en open-world'' ». Aussi grandiloquent que cela puisse paraître, on était encore assez loin de la vérité, tant sur les ventes que sur l’impact de GTA V sur l’industrie du jeu vidéo.

La première bande-annonce de Grand Theft Auto V

Chargement de la vidéo Grand Theft Auto V trailer

Certains avaient vu venir le coup. Comme Nintendo, par exemple, qui dans les coulisses remue ciel et terre pour que Rockstar produise une version Wii U de GTA V. Mais Nintendo a choisi une autre voie que PlayStation et Xbox en produisant une console abordable mais techniquement datée. Dan Houser, le vice-président de Rockstar et principal créateur de la série Grand Theft Auto, n’est pourtant pas hostile à l’idée. Si dans l’immédiat, GTA V doit sortir sur PlayStation 3 et Xbox 360, ces deux machines arrivent en fin de vie ; de fait, Rockstar mise beaucoup sur les prochaines consoles de Sony et Microsoft, qui siéront beaucoup mieux aux ambitions démesurées du studio. Au grand dam de Reggie Fils-Aime, le président de Nintendo of America, la Wii U n’aura jamais son portage de GTA V. À vrai dire, cela importe peu à Take-Two et Rockstar : si la console de Nintendo connaîtra des ventes solides lors des premières semaines de sa commercialisation, elles s’effondreront vite par la suite.

Le jeu de tous les records

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story
Trevor va vite devenir le personnage préféré des joueurs.

Finalement, le mardi 17 septembre 2013, GTA V est là. Les tests sont dithyrambiques et les ventes, astronomiques. Dès le premier jour, le titre se vend à 11 millions de copies et génère 800 millions de dollars, un record pour la série, et ce alors même que GTA Online n’est pas encore disponible. Le milliard est atteint 48h plus tard. Dans les jours, semaines, mois et années à venir, le titre va déchaîner les passions et se vendre encore, encore et encore. En cinq jours, il s’écoule à 16 millions d’exemplaires, confirmant au passage les prévisions faites l’année précédente par l’analyste Arvind Bhatia. Il avait alors estimé que le titre se vendrait mieux dans sa première semaine d’exploitation que GTA IV dans toute sa première année de commercialisation. Et il avait raison : en 2008, GTA IV s’était vendu à 14 millions d’exemplaires. Il n’aura fallu qu’une poignée de jours à GTA V pour faire mieux que GTA IV en huit mois.

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story
Aaah, l'époque où Logan faisait encore des news.

Un départ canon qui va se transformer en marathon de l’extrême par la suite. Normalement, un AAA très attendu se vend extrêmement bien pendant les deux ou trois semaines qui suivent sa commercialisation. Par la suite, elles diminuent petit à petit, pour devenir presque nulles, quelques mois plus tard. Mais pas celles de Grand Theft Auto V, qui confirme peu à peu son statut d’OVNI. Fin octobre 2013, Take-Two annonce avoir expédié 29 millions de copies en six semaines. Début février 2014, le titre passe la barre des 32,5 millions d’unités distribuées, alors qu’entre temps, les Xbox One et PlayStation 4 sont arrivés et connaissent d’excellents lancements. Take-Two se frotte les mains : sur le dernier trimestre 2013, l’éditeur a fait un bénéfice net de 210 millions d’euros. Et d’ailleurs, sur l’année fiscale en cours, c’est un véritable triomphe puisque son chiffre d’affaire est en hausse de… 94 % ! L’éditeur amasse ainsi 2,4 milliards, contre un peu plus de 1,2 milliard l’année l’année précédente. Et ce n’est qu’un début, l’éditeur le sait : les versions PlayStation 4, Xbox One et PC vont faire fructifier ses affaire.

À partir de là, les ventes de GTA V vont suivre un rythme rarement vu dans l’histoire du jeu vidéo. Sur Steam, il devient le jeu non développé par Valve le plus joué, avec des pics à plus de 300 000 gamers par jour. Il bat ici un record établi précédemment par le Skyrim de Bethesda. Au Royaume-Uni, avec six millions de jeux vendus, il y devient en novembre 2014 le jeu le plus vendu de tous les temps. Le temps passe mais les ventes ne faiblissent pas : GTA V passe la barre des 54 millions d’unités écoulées en août 2015 ; un an plus tard, en novembre 2016, ce sont 70 millions de copies qui ont trouvé preneurs ; puis 80 millions, fin mai 2017, et 90 millions début 2018. Car c’est bien cela qui surprend le plus avec le jeu : sa capacité à se vendre encore et toujours, à travers le temps. La poule aux œufs d’or de Rockstar continue de truster les podiums de meilleures ventes mensuels, encore aujourd’hui, en 2019, où il réintègre régulièrement le top 10 des jeux les plus vendus. C’est sans doute en Europe que son succès est le plus impressionnant : ainsi, en 2017, il occupe la troisième place des jeux les plus vendus sur le territoire, n’étant dépassé que par Call of Duty : WWII et FIFA 18, pourtant sortis cette année-là. Finalement, après avoir passé la barre des 95 millions en mai 2018, les 100 millions sont là, seulement trois mois plus tard, et donc deux mois avant la sortie de Red Dead Redemption II, la nouvelle production Rockstar. Fait extraordinaire, GTA V est seulement le deuxième jeu à atteindre un tel chiffre. Avant lui, début 2018, Minecraft avait annoncé 144 millions de copies vendues. Tetris pourrait y prétendre également, si l’on comptait les nombreuses variantes qu’il a connu. À lui seul, GTA V s’est mieux vendu que certaines grandes séries : il fait mieux que toutes les sagas Resident Evil (85 millions), Dragon Quest (76 millions) ou Halo (70 millions). Fin 2018, le groupe NPD, qui donne chaque mois les meilleures ventes sur le territoire étasunien, délivre un classement des meilleurs ventes de jeux PS4 et Xbox One depuis leurs lancements respectifs. Sans surprise, GTA V occupe la première place des deux tops 10.

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-storyGTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-storyGTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story

La dernière fois que l’on entendait parler des ventes de GTA V, c’était en mai dernier, lorsque Take-Two annonçait avoir vendu 110 millions de GTA V. Et quelque chose nous dit que ce n’est pas près de s’arrêter, et ce malgré la sortie de Red Dead Redemption 2.

GTA Online, le game-changer

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story

Car voilà, lorsqu’un joueur achète Grand Theft Auto V, il n’a pas simplement accès aux aventures de Trevor, Michael et Franklin. C’est en fait une autre composante du jeu qui a permis à GTA V de traverser les années – et de permettre à Take-Two de gagner chaque année des centaines de millions de dollars supplémentaires. Ce "petit plus", c’est GTA Online, une grande nouveauté pour Rockstar et GTA : il s’agit de transformer le monde de GTA V en un grand terrain de jeu, en constante évolution, dans lesquelles les joueurs peuvent se retrouver et se livrer seuls ou ensemble à de nombreuses activités. Dès son annonce, GTA Online nourrit de nombreux fantasmes de joueurs et lors de son lancement, le 1er octobre 2013, il fait tout de suite un carton. Entre les missions scénarisées, les modes de jeux compétitifs et coopératifs, les outils de création, les fans ont de quoi faire et surtout, Rockstar alimente chaque semaine la bête qui attire toujours plus de joueurs.

Des joueurs qui ne font pas qu’acheter une copie du jeu : ils dépensent aussi beaucoup d’argent en micro-transactions. C’est le modèle économique adopté par Rockstar et il montre rapidement tout son intérêt. Les joueurs peuvent ainsi acheter des cosmétiques en tout genre mais aussi de quoi progresser plus vite dans leur partie. Résultat, en avril 2016, on apprenait que GTA Online avait généré 500 millions de dollars, rien qu’en micro-transactions. Et cela ne s’arrête pas puisque l’année suivante, au moment de rendre son rapport financier de la période avril-juin 2017, Take-Two annonce que GTA Online a connu le meilleur trimestre de son histoire ; quelques mois plus tard, en décembre, GTA Online connaît son plus gros pic de fréquentation, signe qu’ils sont toujours plus nombreux à venir jouer en ligne.

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-storyGTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-storyGTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story

À vrai dire, le succès de GTA Online est tel qu’il façonne peu à peu la façon de penser le jeu vidéo, notamment en interne, chez Rockstar. Cette réussite permet, entre autre, de passer plus de temps sur de nouveaux développements internes. Red Dead Redemption II a peut-être nécessité sept ou huit années de travail, et engendré des centaines de millions d’euros de dépense, mais cela est largement contre-balancé par le succès de GTA Online, qui, avec GTA V, remplit les coffres. En 2017, Stauss Zelnick, le PDG de Take-Two, confirmait que GTA Online avait « transformé les activités de Rockstar ». Le studio peut se permettre de développer moins de titres et donc de se concentrer sur le live-service de GTA Online, et la production de son prochain block-buster. Une stratégie qui n’est d’ailleurs pas toujours au goût des gamers, et notamment celles et ceux qui attendaient un DLC solo pour GTA V ; car, en octobre 2017, on apprenait par l’un des réalisateurs du jeu que le studio avait abandonné l’idée de produire un tel DLC. Plus faciles à produire et donc beaucoup plus rentables, les contenus additionnels et mises à jour apportés à GTA Online occupent désormais pleinement le studio, qui par son succès trace le chemin à suivre pour n’importe quel jeu "game-as-a-service". S’ils sont aussi nombreux aujourd’hui, c’est en grande partie parce que GTA Online a été, et est encore, un véritable carton. De quoi alimenter bien des jalousies.

La première bande-annonce de GTA Online

Chargement de la vidéo Grand Theft Auto V trailer

La rançon du succès

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story
Le personnage pointé du doigt par Lindsey Lohan, en 2013.

Bien entendu, Grand Theft Auto V n’a pas échappé aux polémiques, comme ses prédécesseurs d’ailleurs. Ainsi, en Australie, après quelques mois de commercialisation, le jeu a purement et simplement été retiré des étals de deux revendeurs majeurs. L’Australie a toujours été très sensible sur le sujet de la violence dans les jeux vidéo et forcément, GTA V, qui comporte quelques scènes très graphiques, en a fait les frais. Mais il y a aussi des faits plus légers, comme le procès intenté à Rockstar par l’actrice Lindsey Lohan, qui fin 2013 estime que le studio a utilisé son image contre son gré. Et qu’est-ce qui lui fait dire ça ? Une série de visuels utilisés pour faire la promotion du jeu, qui dépeignent une jeune femme en maillot de bain rouge, smartphone à la main. Pas de chance pour l’actrice, elle se fait débouter en septembre 2016, sans toucher le moindre centime.

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story
Leslies Benzies

Le succès du jeu crée aussi quelques désagréments en interne. Il se trouve que le studio est dirigé par une poignée d’hommes aux caractères bien trempés et lorsqu’il est question de gros sous, comme c’est le cas avec GTA V, cela peut vite déraper. Ainsi, on apprend au mois de janvier 2016 que Leslie Benzies, l’emblématique président de Rockstar North, a pris la décision de quitter le studio. Débarqué en 1999 chez DMA Design, qui deviendra Rockstar North quelques années plus tard, Benzies est considéré comme un vétéran et personne ne s’étonne qu’il décide de changer un peu d’air, voire même de prendre du repos. Sauf que voilà, surprise : le 13 avril de la même année, les avocats de Benzies publient une notification à destination de la presse et font savoir que l’ex-producteur de GTA V attaque en justice son ancien employeur et lui réclame 150 millions de dollars de royalties, une somme que se seraient accaparés Sam et Dan Houser, les deux cerveaux derrière GTA, après l’avoir poussé à quitter l’entreprise. Malgré ses affirmations, Benzies perdra un premier procès face à Rockstar en 2016, avant que l’on n’apprenne début 2019 de la bouche même de Take-Two que le conflit était désormais terminé. Le document ne précise pas si Benzies a touché une partie de ce qu’il réclamait à l’origine. Mais on suppose que les deux parties se sont arrangés à l’amiable.

Il faut dire que les frères Houser ne sont pas n’importe qui. Ils ont une vision, une façon de travailler, et ce qui se met sur leur route peut vite devenir un problème. C’est ce que constate la vénérable BBC elle-même lorsqu’en 2015, elle annonce la sortie prochain d’un docu-fiction qui retracera les aventures du studio Rockstar North au début des années 2000. Les Houser, qui déclarent ne pas avoir validé le projet, attaque en justice la BBC. Il faut dire que dans l’industrie, les deux frères n’ont pas toujours très bonne réputation et les méthodes managériales des studios Rockstar sont régulièrement pointés du bout du doigt. Quelques années plus tôt, le public lui-même en a eu vent suite aux plaintes des épouses de développeurs de Red Dead Redemption. Les Houser craignent la manière dont le film pourrait les dépeindre. Mais malgré toutes leurs tentatives, la justice britannique ne leur donne pas gain de cause. La colère reste vive et lorsque The Gamechangers est finalement diffusé, le compte officiel de Rockstar Games se laisse aller à un tweet plutôt violent, à l’encontre de la BBC. Ultime camouflet pour les frères Houser : The Gamechangers est réussi et reçoit de nombreuses bonnes critiques au Royaum-Uni.

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story
GTA Online a donné naissance à de nombreux fantasmes.

Autre conflit, plus surprenant : celui des joueurs, pourtant jamais avares en compliments à l’égard du studio, lorsque Rockstar décide de faire la guerre aux mods. Il faut dire que le jeu doit une grande partie de son succès à l’existence de milliers de mods de plus ou moins bonnes qualités, certains permettant de donner une allure photo-réaliste au jeu, d’autres de tricher en ligne. C’est sans doute pour cette deuxième raison que le studio décide, en mai 2015, d’empêcher l’utilisation de mods GTA Online grâce à un patch. De quoi agacer celles et ceux qui aimaient customiser leur expérience de jeu, tout en restant dans les clous. Les mods vont longtemps faire l’actualité de GTA V : comme la fois où des joueurs repèrent un malware caché au sein de deux mods. Un malware qui cache un keylogger, permettant au pirate de récupérer les mots de passe saisies par toutes ses victimes. Forcément, ce genre de problèmes finit par entacher l’image de GTA V et plus particulièrement de GTA Online, qui se fait une bien vilaine réputation sur internet. Ce serait un nid à tricheurs et Rockstar ne ferait rien pour luter contre eux ! Alors, en juin 2016, le studio décide de frapper un grand coup : il interdit l’utilisation de OpenIV, l’outil communautaire le plus utilisé pour créer des mods pour GTA V. La décision soulève la gronde des joueurs qui n’avaient rien à se reprocher, ce qui force le studio à modérer sa décision : seuls les mods à destination de GTA Online seront désormais interdits.

GTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-storyGTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-storyGTA 5 fête ses 6 ans : retour sur une incroyable success-story

Le dernier de son genre ?

Pourtant, à en croire les déclarations de Strauss Zelnick, le PDG de Take-Two, GTA V et son petit frère Red Dead Redemption 2 pourraient bien être les derniers jeux de leur genre. Alors que les deux titres ont explosé bien des records de vente et que GTA V continue de générer chaque mois des dizaines de millions de dollars, Zelnick a déclaré en juin dernier qu’il souhaitait que les productions non-sportives (NBA 2K, WWE 2K…) de l’éditeur soient moins espacés dans le temps. Dans le collimateur : les jeux de Gearbox évidemment, mais aussi et surtout ceux de Rockstar, que l’homme d’affaire a nommément pointé du doigt. Red Dead Redemption II a beau être un immense succès critique et commercial, Zelnick a fait remarquer que « huit ans de production, c’est probablement trop long ». Le PDG de Take-Two voudrait améliorer les outils de développement des studios afin qu’ils puissent travailler plus vite et plus efficacement ; et surtout ils voudraient qu’ils produisent des jeux plus courts mais mieux suivis sur le temps.

Il est possible que la capacité à proposer du contenu de manière continue, longtemps après la sortie initiale d'un hit, implique que le jeu initial ne soit pas aussi long en termes d'heures de jeu que ce qu'il était autrefois nécessaire de proposer dans un monde où, une fois le jeu sorti, les joueurs ne recevaient plus rien.

Des déclarations étonnantes qui laissent penser que Rockstar pourrait être amené à se diriger vers un modèle à la Ubisoft. Mais est-il compatible avec les critères de qualité des frères Houser ? On en doute un peu. Il faudra attendre encore quelques années pour voir les répercussions d’une telle décision, si elle a effectivement été actée. Si c’est le cas, GTA V pourrait bien être le dernier représentant de son espèce. Tout un symbole.

Profil de Epyon,  Jeuxvideo.com
Par Epyon, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PC PlayStation 4 Xbox One PlayStation 3 Xbox 360 Action FPS TPS Take-Two Interactive Rockstar Games Contemporain Amérique du Nord
Annonce
Commander Grand Theft Auto V
PC
26.99 €
PS4
14.99 €
ONE
18.99 €
PS3
19.09 €
360
22.48 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Capoupacap2403
Capoupacap2403
MP
le 27 sept. à 06:58

Rockstar en une édition est passé de petit studio à mastodonte et à chaque production il marche fermement sur la tête de l’industrie en fixant de nouveaux standards.

Que l’on apprécie ou non le titre, RDR2 a redéfini plus récemment ce que voulais dire immersion dans un monde ouvert.

C’est un succès mérité et j’espère qu’ils conserveront cette ligne comme « marque de fabrique ».

Lire la suite...
ilPadriinoo10
ilPadriinoo10
MP
le 24 sept. à 18:05

trés trés bon jeux , solo excellent online pas mal :-)))

Lire la suite...
zzr5010
zzr5010
MP
le 23 sept. à 15:48

Ce fut un bon jeu solo avec un bon online... Mais vous faites pitiez ceux qui ont acheté full de shark Card.

Lire la suite...
maxscript
maxscript
MP
le 23 sept. à 13:24

vivement le 6... Dans 4 ans...

Lire la suite...
MorcarFree
MorcarFree
MP
le 23 sept. à 12:01

Depuis "Vice City", tous les GTA m'avaient ennuyé, mais ce 5è volet, grâce à l'alternance entre les trois personnages, était déjà plus sympa. Trop long malgré tout, et trop répétitif encore, à mon goût. Et puis bon, il serait temps que Rockstar nous propose des doublages, et pas des jeux en VOST, vu la quantité de dialogues qu'il y a dans leurs productions.

Lire la suite...
burque
burque
MP
le 23 sept. à 10:54

ouais bah dommage qu'il n'y ait pas eu de contenu solo en plus.

Lire la suite...
Urleur
Urleur
MP
le 23 sept. à 10:39

de base il est excellent mais sa s'arrête là, tout à été fait pour que vous débourser : game service, on connaît la suite et c'est dommage.

Lire la suite...
Resorbence
Resorbence
MP
le 23 sept. à 10:38

Un bon GTA mais clairement pas le meilleure beaucoup de qualités mais aussi beaucoup de défauts....

Lire la suite...
ludopad-pro
ludopad-pro
MP
le 23 sept. à 09:31

" Mais Nintendo a choisi une autre voie que PlayStation et Xbox en produisant une console abordable mais techniquement datée."
PUTAIN, LOL!!!! :rire: :objection:
La wii-u vaut techniquement les ps360 qui ont eu leurs versions ! Il y avait aussi le gamepad qui aurait apporté un plus au jeu. L'arrivée de GTA sur wii-u aurait eu un impact certain sur les ventes de la machine!
C'est une coutume douteuse que d'écrire ce genre de phrase sur ce site !!! :honte:

Lire la suite...
morcook1
morcook1
MP
le 23 sept. à 09:28

Personne n'est indifférent sur GTA, perso j'ai vraiment kiffé le solo mais l'online ne m'a pas laissé une grosse empreinte.
GTA fait partie de ces sagas (Simpsons, South Park etc) qui ironisent sur notre modèle éco de surconsommation et ça marche puisqu'il y a beaucoup de référence et d'intelligence par les scénaristes & les devs.
J’espère un GTA VI dans la même veine (même si les scénaristes annonçaient qu'il serait compliqué de repeindre avec ironie notre modèle, puisque l'IRL commence à être aussi scénique de le virtuel).

Lire la suite...
Top commentaires
Wouhouhou
Wouhouhou
MP
le 22 sept. à 11:37

6 ans et aucun dlc solo , la faute a cette génération qui cautionne le online et ses micros transaction

Lire la suite...
ProfesseurChien
ProfesseurChien
MP
le 22 sept. à 11:49

"Pire épisode gneugneugneu"

Vous disiez tous pareil de GTA IV et aujourd'hui pour vous c'est un chef d'oeuvre.

Incroyable cette manie a toujours cracher sur les nouveaux opus et à mettre sur un piédestal les précédents.

Je serai pas étonné que vous fassiez pareil avec GTA VI en adulant le V.

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace ONE 18.03€ Fnac Marketplace PS4 18.80€ Fnac Marketplace ONE 18.88€ Fnac Marketplace PS4 25.00€ Fnac PC 29.99€ Amazon PC 29.99€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
4
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
5
Death Stranding
08 nov. 2019