Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / gamescom 2019 / News gamescom 2019 /

gamescom 2019 : Résumé de la conférence Google Stadia

News jeu
gamescom 2019 : Résumé de la conférence Google Stadia
gamescom 2019 : Résumé de la conférence Google Stadia
Partager sur :

Après avoir présenté les contours des différentes offres tarifaires de son service Stadia, Google a profité de cette gamescom 2019 pour communiquer sur les jeux du futur catalogue de sa solution de Cloud Gaming. Une conférence constituée d’un défilé de bandes-annonces pour la plupart déjà connues, de quelques trop rares nouveautés et de beaucoup d’interrogations quant à la capacité du service à convaincre les joueurs.

Peu de rappel du principe de l'offre

gamescom 2019 : Résumé de la conférence Google Stadia

Toujours prévu pour un premier lancement « premium » en novembre 2019, Stadia se rendra disponible par le biais d’un pack baptisé « Founder’s Edition ». Commercialisé 129 €, ce dernier intègre une manette Stadia collector, un Chromecast Ultra (pour le moment nécessaire afin d’accéder au service), un abonnement de de trois mois à l’offre Stadia Pro (autrement facturé 9,99 euros par mois) ainsi qu’un abonnement d’essai supplémentaire à offrir à l’un de vos contacts. Si l’on sait que Stadia proposera aussi une offre gratuite dont le lancement est toujours prévu pour 2020, Google n’a pas du tout insisté sur les spécificités techniques et tarifaires de son offre pour se concentrer exclusivement sur les titres de son futur catalogue avec certes quelques maigres nouveautés, mais aussi un bon nombre de redites par rapport à la dernière prise de parole du géant du web lors de l’E3 dernier.

Si Google s'est entouré de plusieurs studios dont le principal, Stadia Games and Entertainment est dirigé par Jade Raymond, il semble encore trop tôt pour que ces derniers prennent la parole sur de réelles exclusivités propres à Stadia. Google s'est donc tourné vers des partenaires externes pour une conférence maigre en annonces et somme toute oubliable.

Google Stadia : Prix, jeux, offres d'abonnement, Cloud Gaming - tout ce qu'il faut savoir

Une tête d’affiche pour rassurer

gamescom 2019 : Résumé de la conférence Google Stadia

La réussite de Stadia dépend de plusieurs facteurs dont le plus important pour le joueur réside dans une technologie de Cloud Gaming irréprochable. Latence faible, rendu visuel sans artefacts de compression, qualité et diversité des services proposés, Google a encore tout à prouver sur ce point et compte capitaliser sur les retours de sa première vague d’utilisateurs Founder Edition de novembre prochain pour préparer au mieux le terrain du lancement complet de son produit en 2020. Néanmoins, un autre point reste crucial dans le contexte d’une offre de Cloud Gaming : le nombre et la qualité des jeux disponibles au catalogue.

gamescom 2019 : Résumé de la conférence Google Stadia

Google abat donc la carte Cyberpunk 2077 dès les premières minutes de sa conférence et annonce l’arrivée prochaine du titre des Polonais de CD Projekt Red sur Stadia. Toujours prévu le 16 avril 2020 sur PC, Xbox One et PlayStation 4, le RPG futuriste devrait débarquer en 2020 sur la plateforme de Google sans plus de détails sur sa date exacte de mise à disposition. Véritable produit d’appel pour le service, Cyberpunk 2077 pourrait convaincre certains joueurs de se tourner vers l’offre de Cloud Gaming de Google afin de profiter du jeu dans des conditions techniques supérieures au rendu de leur console ou PC actuels. Avec son affichage en 60 fps et sa résolution adaptative allant du 720p 60 fps avec du son en stéréo pour les plus petites connexions (à partir de 10 Mbit/s), 1080p avec HDR et son en 5.1 (à partir de 20 Mbit/s) et un affichage en 4K (dès 35 Mbit/s de débit descendant), Stadia compte sur sa capacité technique à afficher des titres gourmands dans leur meilleur rendu possible sur une grande variété de supports tels que les TV, ordinateurs portables, smartphones, tablettes, etc.

Google réaffirme le soutien des éditeurs

Un catalogue complet ne serait rien sans le soutien de différents éditeurs prêts à alimenter le futur de Stadia avec plusieurs sorties majeures. Ne vous attendez néanmoins pas à des annonces inédites et des révélations coup de poing puisque Google a avant tout tenu à consolider les bases de son offre avec des titres pour la plupart déjà annoncés ailleurs, mais indispensables à la mise en place d’une image de marque orientée joueurs.

gamescom 2019 : Résumé de la conférence Google Stadia

Ubisoft réaffirme son partenariat avec Google avec la confirmation de sortie de Watch Dogs Legion sur Stadia et de son prochain jeu d’aventure Gods & Monsters. Doom Eternal et The Elder Scrolls Online permettent à Bethesda d’affirmer qu’un fast FPS et qu’un MMORPG n’auront aucun mal à tourner sur la plateforme. THQ Nordic sortira aussi son prochain hack’n slash Darksiders Genesis sur la plateforme. Le déjanté Destroy All Humans! est lui aussi confirmé sur Stadia. Au cas où l’information ne soit pas passée depuis le dernier E3, Borderlands 3 sera aussi de la partie pour faire pleuvoir le loot dès le mois de novembre au sein de l’offre de lancement.

Au final, on ne retiendra qu’une petite poignée de véritables nouvelles annonces d’arrivée de jeux depuis juin dernier lors de ce Stadia Connect. L’indé Kîne nous proposera ses énigmes cubiques à une date encore indéterminée, tandis que Superhot figera le temps et les balles lui aussi en Cloud Gaming. Les amateurs d’arcade et de compétition auront néanmoins eu le plaisir de découvrir des séquences de gameplay du prochain Windjammers 2. 18 "nouveaux" titres rejoignent ainsi le catalogue Stadia, sans réelle surprise pour la plupart d'entre eux.

Les 18 annonces de la conférence Stadia gamescom 2019

Une seule et unique véritable exclusivité

Seule annonce inédite de cette conférence, Google s’associe à Robot Entertainement pour l’arrivée de Orcs Must Die! 3, suite du Tower Defense dont le dernier épisode canonique était sorti en 2012 (sans compter l’échec de sa déclinaison free-to-play Unchained). Si cette révélation aura de quoi ravir les amateurs du genre, la portée de cette annonce reste à l’image d’une conférence finalement assez pauvre en contenu et réelles exclusivités capables de convaincre le public de joueurs ciblés.

Bande-annonce Orcs Must Die! 3

Chargement de la vidéo

Des expériences techniques pour convaincre ?

À travers de nouvelles présentations de Mortal Kombat 11, Samurai Shodown 2019, Windjammers 2 ou encore Doom Eternal, on sent que Google tente de séduire un public de joueurs exigeants, amateurs d’expériences où le moindre problème de latence peut se révéler rédhibitoire. Il en faudra cependant plus qu’une simple présentation de trailers de jeu pour parvenir à convaincre cette catégorie de personnes.

Plutôt chiche en véritables nouveautés, cette conférence Stadia Connect peine à nous rassurer sur le futur catalogue du service. Si les licences fortes répondent pour certaines à l’appel, Google n’avance ni réelles nouveautés coup de poing, ni preuves techniques de la qualité de son service pour parvenir à convaincre son audience. Certes Stadia compte sur son pré-lancement de novembre pour faire ses preuves en utilisation réelle, mais il lui reste encore fort à faire pour parvenir à éclaircir son offre et ses services auprès des joueurs.

Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
Par mrderiv, Journaliste jeuxvideo.com
MP
gamescom Stadia Games and Entertainment
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
laurentpoussin
laurentpoussin
MP
le 21 août à 13:54

stadia = aucun intérêt

C'est juste un lanceur de jeu comme steam, mais sans installation... ça nécessite toujours un écran de très bonne qualité (donc une télé 4k, une tablette ou un pc pas trop vieux), des périphériques de jeux (clavier souris ou manette compatibles) et surtout une connexion en béton armé. Il faudra acheter ses jeux à l'unité sans aucune garantie. Vos jeux ne vous appartiendrons pas, aucune revente possible et si votre connexion est trop faible, vous aurez juste une bouillie de pixels avec du retard et de la latence dans les contrôles.

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
le 20 août à 19:10

La Stadia ne me rassure pas, non, pas du tout.

Lire la suite...
BeGame
BeGame
MP
le 20 août à 16:00

Attention cet article manque d'une bonne relecture... :svp:

Lire la suite...
-Artegore-
-Artegore-
MP
le 20 août à 14:50

Google StadiaRé

Prends un Smecta !!

Lire la suite...
Arawndin
Arawndin
MP
le 20 août à 14:39

Même avec la fibre je n'irais pas sur ce service.

Lire la suite...
Pseudo7456
Pseudo7456
MP
le 20 août à 13:56

J'entends déjà le bruit des vestes qui vont se retourner quand Sony et Microsoft vont lancer leurs propres systèmes de cloud gaming et que les gens seront raccordés à la fibre. :hap:

Lire la suite...
g2r2vfr
g2r2vfr
MP
le 20 août à 13:38

Stadia n'est pas un service mais une console.
Les jeux doivent être porté dessus comme sur n"importe qu’elle console.
C'est plus facile si le jeu de départ est proche de l"'architecture" stadia. A savoir Vulkan (et non DirectX12), Unreal Engine ou Unity etc...
https://stadia.dev/intl/fr_fr/about/
Les fonctions "Google assistant" doivent être pris en charge par les jeux (à l'instar du pavé tactile d'une DS4).
Il ne faut pas s'attendre a des miracles sur les jeux, ils offrent la console donc compte gagner de l'argent avec les jeux (comme sony et ms en fait).
A terme ça devrait tourner partout,tel, tv, ordinateurs etc...

Lire la suite...
Game-system
Game-system
MP
le 20 août à 12:47

La OUYA version streaming. Le rêve. :hap:

Lire la suite...
poseidon360
poseidon360
MP
le 20 août à 12:29

Google ne sera jamais un concurrent. Il suffit de regarder leur com, ils pissent sur les joueurs en nous prenant de haut, même MS n'a pas fait ça pour la xbox One.
Et puis tjrs être co pour jouer, c'est la goûte de trop personnellement. Le physique c'est le feu, le demat c'est pas le top mais il reste tjrs la possibilité d'y jouer hors ligne mais la. Non merci, de toute façon jouer ou je veux quand je veux ça m'intéresse pas. Je veux pouvoir jouer sur ma télé 4k, en levant mon cul pour changer le cd

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 20 août à 12:13

Résumé plus court de la Stadia : c'est de la M....

Lire la suite...
Top commentaires
LaVerite29
LaVerite29
MP
le 19 août à 23:15

Espérons un immense flop pour un meilleur avenir au jeu vidéo et celui du joueur

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 19 août à 22:20

Mon résumé : comment faire confiance à une boite qui veux faire du JV en passant exclusivement par internet s'ils ne sont pas foutu d'avoir un stream correct ?

L'idée du streaming est peut-être bonne mais Google n'est absolument pas un acteur du JV, il n'a donc aucune exclus valable et la seule sortie est un jeu de niche (un très bon jeu certes mais un jeu de niche tout de même).

Si on couple ça avec le fait qu'ils étaient les seuls à avoir des problèmes de stream ce qui n'aide pas du tout à construire une bonne image surtout dans leur cas.

On ce demande des fois comment les grandes sociétés réfléchissent.

Lire la suite...
Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 52,99€
The Legend of Zelda: Link's Awakening Amazon 44,49€
Call of Duty: Modern Warfare - Edition Exclusive Amazon (PS4) Amazon 58,99€
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
FIFA 20
27 sept. 2019
4
Death Stranding
08 nov. 2019
5
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020