Menu
Basketball Pro Management 2015
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Basketball Pro Management 2015 sur PC /

Test Basketball Pro Management 2015 sur PC du 01/12/2014

Test : Basketball Pro Management 2015
PC
Basketball Pro Management 2015
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
01 décembre 2014 à 11:13:40
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.3/20
Tous les prix
Prix Support
9.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après 3 épisodes développés avec très peu de moyens, la série Basketball Pro Management a reçu cette année un petit coup de pouce de la part d'un studio réputé pour son expérience en matière de jeux de gestion : Cyanide. Est-ce que cela se ressent vraiment en jeu ? Est-ce que BPM franchit un vrai palier cette année ? C'est ce que nous allons voir.

Basketball Pro Management 2015

Au premier lancement, Basketball Pro Management paraît d'emblée mieux fini que ses prédécesseurs. L'interface, bien qu'à nouveau très sobre, fait vraiment plus professionnelle, tout en conservant sa simplicité. On retrouve donc ses marques très rapidement, et on effectue toutes les tâches de base assez facilement. Le recrutement, la gestion des entraînements et des rotations, l'amélioration des infrastructures, le repérage, etc., tout se fait assez naturellement malgré la quantité assez importante de responsabilités qui nous incombent. Certains éléments sont toutefois moins poussés que l'an passé, ce qui est tout de même un peu étrange. Par exemple, les propositions de contrats sont moins complètes (impossible de proposer des voitures, appartements, etc.), la gestion de la presse a disparu, la construction d'infrastructures ne comprend plus les améliorations de vestiaires, et il n'est même plus possible de visualiser son effectif complet sans avoir à passer par le menu Contrats ou Tactiques. Autre petit défaut : on est obligé de quitter le jeu pour charger une seconde partie, dans la mesure où il est impossible de revenir sur le menu général une fois la partie lancée. Dommage.

13.000 joueurs et 1.600 équipes

Basketball Pro Management 2015
L'interface est plus propre que dans les épisodes précédents.
Ne croyez pas pour autant que BPM 2015 est moins bon que son prédécesseur. Malgré quelques petites absences, il comprend aussi bon nombre de nouveautés. La première se situe au niveau de la base de données qui a clairement été étoffée cette année. On a donc droit à un total de 43 ligues jouables, avec la présence de 6 championnats féminins, mais aussi 4 ligues françaises et la NBA avec ses règles bien spéciales (trades, draft, salary cap, exceptions, etc.). Cela représente un total de plus de 13.000 joueurs et 1.600 équipes, ce qui est à la fois une force et une faiblesse dans la mesure où des erreurs sont inévitables. Certains joueurs à la retraite sont meilleurs que d'autres dans la force de l'âge, et certains joueurs NBA sont une nouvelle fois sous-notés. Si vous voulez un petit exemple, sachez que j'ai fait signer un Andrew Bynum enfin en pleine forme à Limoges et il s'est avéré qu'il avait à peine le niveau d'un bon joueur de Pro A. A contrario, Mickaël Gelabale fait un excellent titulaire en ligue américaine. La notation par étoiles n'est donc plus vraiment suffisante pour couvrir une gamme aussi large de joueurs. Des compétences sur 100 auraient peut-être été plus adaptées. Quoi qu'il en soit, il faut avouer que malgré ce nombre d'équipes et joueurs revu à la hausse, la durée des simulations a elle été nettement raccourcie, ce qui est extrêmement positif. Comptez une dizaine de secondes seulement pour passer une journée avec matchs et une ou deux secondes pour passer une journée de repos. C'est là un gros plus par rapport aux versions précédentes.

Une IA améliorée

Basketball Pro Management 2015
Attention à bien surveiller la confiance des fans et des dirigeants.
En dehors de cela, on trouve aussi diverses petites améliorations qui contribuent à rendre l'expérience plus crédible. L'IA a ainsi été revue afin d'être plus réaliste, que ce soit en match ou en matière de gestion. Le recrutement est donc désormais plus cohérent, et les joueurs prennent des décisions plus censées. Leurs prétentions sont également plus logiques et dépendent de leur niveau, mais aussi de leurs anciens contrats, leurs statistiques en carrière (pour certains joueurs seulement), etc. Autre nouveauté, les dirigeants et les fans disposent chacun d'une barre de satisfaction dont l'importance est capitale. Du côté des dirigeants, la réussite est influencée par le classement évidemment, mais aussi par des objectifs définis en début de saison et qui sont propres à chaque championnat joué. Les supporters sont quant à eux sensibles à la réussite de l'équipe, mais aussi à des oppositions contre des équipes ennemies qu'il s'agit de gagner sous peine de voir le stade se vider, les revenus de la buvette et du merchandising chuter, et le budget en prendre un coup. Bref, le nombre de paramètres à prendre en compte pour garder sa place est plus important qu'auparavant, ce qui est une nouvelle fois positif.

Des matchs plus réalistes

Basketball Pro Management 2015
Les matchs en 3D ne sont pas d'une beauté à couper le souffle, mais sont tout de même une amélioration intéressante.
Enfin, comment ne pas évoquer les matchs en eux-mêmes, puisqu'il s'agit là de la principale nouveauté de cet opus. Déjà, sachez que certains joueurs sont désormais amenés à évoluer en équipes nationales et peuvent donc être indisponibles sur certaines périodes. Malheureusement, ces compétitions en elles-mêmes ne sont pas jouables, mais leur ajout est déjà une bonne chose en soi. Bref, venons-en aux matchs qui sont pour la première fois jouables à 3D cette année. Alors, ne vous attendez pas à un rendu à la Pro Cycling Manager, jeu phare de Cyanide, ni même à la Football Manager, puisque BPM 15 reste un jeu de niche développé par une équipe restreinte. Les matchs ne sont donc pas visibles en plein écran et il est impossible de reconnaître le moindre joueur, mais gageons tout de même qu'une fois que vous y aurez goûté, vous ne pourrez plus vous en passer. Aussi perfectibles soient-ils, ces matchs en 3D sont bien plus agréables à regarder que l'ancien rendu 2D (qui est toujours disponible en option). Le déroulement des matchs y est aussi plus crédible et les actions sont souvent plus facilement compréhensibles. Finalement, c'est globalement une réussite, tout comme le jeu dans son ensemble.

Les notes
+Points positifs
  • Interface plus propre que par le passé
  • IA plus crédible, en match comme sur les recrutements
  • Simulation assez rapide
  • Matchs en 3D globalement plus intéressants que l'ancienne formule
  • Nombre de joueurs et championnats revu à la hausse
  • Ajout des compétitions internationales (malheureusement non jouables), des équipes rivales, des indices de satisfaction des dirigeants et des fans, etc.
-Points négatifs
  • Encore quelques soucis d'ergonomie (obligation de fermer l'application pour charger une seconde sauvegarde par exemple)
  • Quelques options manquantes dans les négociations de contrats et l'amélioration des infrastructures
  • Les notes de certains joueurs surprenantes, surtout en NBA

De prime abord, Basketball Pro Management 2015 ne paraît pas forcément révolutionnaire, mais quand on s'y penche de plus près, on se rend compte que chaque aspect a été amélioré, de la durée des simulations au comportement de l'IA en passant par le rendu en match qui est pour la première fois en 3D. Alors certes, on a connu plus beau, et il manque quelques options pourtant présentes dans le passé, mais ce cru 2015 n'en reste pas moins très bon.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
01 décembre 2014 à 11:13:40
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.3/20
Mis à jour le 01/12/2014
PC Gestion Sport Umix Cyanide
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live