Menu
Rugby 15
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • PS3
  • 360
  • Vita
  • Box SFR
  • Box Orange
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Rugby 15
PS4
Rugby 15
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
25 novembre 2014 à 09:37:44
7/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
3.2/20
Fnac Marketplace PC 0.90€ Fnac Marketplace ONE 6.10€ Fnac Marketplace PS4 8.33€ Amazon PC 8.50€ Amazon PS4 8.90€ Amazon ONE 8.90€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Il faut bien l'avouer, les fans de rugby et de jeux vidéo n'ont pas grand-chose à se mettre sous la dent en ce moment. Pro Rugby Manager 2015 s'est avéré très décevant et aucun nouvel épisode de Jonah Lomu Rugby Challenge n'est prévu pour l'instant. C'est donc avec une certaine excitation qu'on accueille en cette fin d'année un Rugby 15 qui a le mérite d'être développé par une équipe d'expérience étant déjà à l'origine de Rugby 04, 05 et 08.

Rugby 15

Avant de rentrer dans les détails du gameplay et des modes de jeu, attardons-nous dans un premier temps sur les licences acquises ou non par BigBen pour Rugby 15. Sont donc bien présents : le Top 14 et la Pro D2 avec tous les joueurs et clubs officiels de 2015, le Pro 12 et l'AVIVA Premiership Rugby. Le Super 15 est quant à lui présent mais avec des clubs qui n'ont ni leur identité visuelle ni leur nom officiel et joueurs. Il en va d'ailleurs de même pour les sélections nationales. En soi, ce n'est pas un gros problème puisqu'il aurait simplement suffi de remplacer une lettre ou 2 dans chaque nom pour que les choses fonctionnent. Malheureusement, chaque équipe nationale comprend uniquement des joueurs fictifs créés de toutes pièces et aux noms à consonance très anglaise. Cela est vrai pour toutes les sélections, que ce soit la France, ou même le Japon. Les stars nippones sont donc nommées Royce Molder ou encore Dino McCarty, ce qui est assez perturbant. Alors certes, il est possible d'éditer chaque nom et statistique manuellement (mais pas le physique), mais cela n'en reste pas moins problématique, d'autant que les notes attribuées à chaque joueur ou club sont aussi à revoir. Par exemple, Montpellier est la meilleure équipe française avec son 86 d'évaluation générale quand Toulon a 85, Clermont a 83 et Toulouse 79. Il est évident que cela vient du classement à un instant t l'an passé, mais sur les qualités individuelles, Toulon aurait tout de même mérité d'être premier.

Un gameplay perfectible

Rugby 15
L'IA de Rugby 15 dans toute sa splendeur.
Au niveau de la jouabilité à proprement parler, le constat est là encore bien décevant. Pourtant, en voyant les commandes s'afficher au premier lancement, on a l'impression que tout a été prévu : des passes normales, sautées ou précises dirigées avec le stick droit, des chisteras, des coups de pied rasants ou longs, le drop, une gestion des mauls, des mêlées ouvertes avec la possibilité de faire une passe, un coup de pied ou de courir directement, etc. Bref, ça paraît complet, mais en lançant une partie, on déchante vite. Les rucks sont 10 fois trop faciles puisqu'il suffit de trouver l'angle idéal avec le stick droit pour remplir une jauge puis d'appuyer sur R2 avant l'adversaire pour avoir le ballon, ce qui même en mode Difficile débouche systématiquement sur un changement de possession, les animations sont très rigides, les contacts mal gérés, mais c'est surtout l'IA catastrophique qui choque. Déjà, la défense sur les ailes est lamentable, si bien qu'il suffit souvent de traverser le terrain latéralement en multipliant les passages à vide non sanctionnés pour trouver un trou et ainsi aller directement jusqu'à l'en-but. Même un 2ème ligne peut ainsi récupérer le ballon dans son camp puis passer tranquillement sur les ailes et traverser le terrain complet avant d'aller jusqu'à l'essai. Et si un joueur plus rapide nous rattrape, pas de panique, il suffit de zigzaguer pour le perdre. Cela est explicable par un comportement malheureusement général : les joueurs adverses comme alliés courent systématiquement dans la même direction que nous, même quand ça n'a pas de sens. Il est ainsi fréquent de voir les ailiers sortir en touche quand on élargit le jeu, ou les défenseurs courir vers leur en-but alors qu'ils nous précèdent. D'ailleurs, il arrive aussi qu'ils s'arrêtent brutalement sans aucune raison au cours d'une poursuite ou qu'ils partent carrément dans une autre direction. En niveau Difficile, l'IA compense ces faiblesses en faisant des hors-jeu sur tous les rucks, ce qui ternit encore un peu plus l'expérience. Le résultat fait finalement peine à voir et le plaisir de jeu s'envole rapidement.

Un contenu assez pauvre

Rugby 15
Le fameux international français Garry Neisler vaincra-t-il le Japon de Dino McCarty ?
Reste alors à s'intéresser aux différents modes de jeu au programme. Malheureusement, cela ne nous occupera pas bien longtemps dans la mesure où, à ce niveau, Rugby 15 se montre bien pauvre. Outre les matchs amicaux classiques dans lesquels on peut jouer avec l'équipe de son choix en paramétrant la durée des mi-temps (5, 10, 20 ou 40 minutes), la difficulté, l'heure (nuit ou journée), la force du vent, la présence de prolongations ou non et enfin les conditions météo, on peut vivre une saison complète avec l'équipe de son choix dans une des ligues citées dans le premier paragraphe, faire un tournoi des 6 Nations, des 4 Nations ou un Trophée Européen. Enfin, la dernière possibilité est de créer sa propre coupe en définissant les équipes et leur nombre (jusqu'à 32), le format des poules et des playoffs, etc. Ce dernier point s'avère assez intéressant, mais c'est finalement l'arbre qui cache la forêt. C'est en effet tout ce qu'a à proposer Rugby 15, ce qui en comparaison des jeux de sport classiques, paraît bien faible. Evidemment, il est possible de jouer jusqu'à 4 en local, mais il n'y a pas de mode multijoueur en ligne, pas de mode Mon Joueur ni aucune forme de gestion. Bref, vous l'aurez compris, ce n'est pas une franche réussite...

Rugby 15 Gaming Live

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Possibilité de créer de toutes pièces son tournoi
  • Tous les gestes typiques du sport sont présents
  • Présence des licences du Top 14, de la Pro D2, du Pro 12 et l'AVIVA Premiership Rugby
-Points négatifs
  • Les joueurs IA dont le seul but est de nous suivre
  • Aucune défense sur les ailes
  • Pas bien riche en modes de jeu
  • Mêlées ouvertes trop faciles
  • Pas beau et mise en scène sommaire (pas de ralentis, cutscenes, etc)
  • Animations très rigides
  • Nombreux hors-jeu, en-avant et passages à vide non sifflés d'un côté comme de l'autre
  • Notation des équipes un peu spéciale (Montpellier meilleur que Toulon)
  • Internationaux fictifs (dont le magnifique français Lyndon Borth et le Japonais Kenny Slayton)

Amateurs de rugby, nous ne pouvons que vous conseiller de passer votre chemin ! Rugby 15 se montre à la fois pauvre en modes de jeu, mais aussi très décevant au niveau du gameplay, notamment à cause d'une IA catastrophique qui laisse des trous béants sur les ailes et enchaîne les fautes et incohérences. En prime, les graphismes sont décevants, les licences incomplètes et le système de mêlées ouvertes trop facile. Bref, que vous soyez fan ou non, il s'agit d'un jeu à éviter.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
25 novembre 2014 à 09:37:44
7/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
3.2/20
Mis à jour le 25/11/2014
PlayStation 4 Sport HB Studios Bigben Interactive Rugby
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
FIFA 20
27 sept. 2019