Menu
Pix the Cat
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Vita
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Pix the Cat
Vita
Pix the Cat
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 octobre 2014 à 15:20:42
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Tous les prix
Prix Support
8.99€ PC
9.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Avec Pix'n Love Rush, Maestro! Jump in Music et Rayman Jungle Run, la petite équipe de Pastagames nous a prouvé qu'elle avait un talent certain pour réaliser des softs particulièrement addictifs. Et ce n'est pas Pix the Cat, dernière création du studio, qui nous convaincra du contraire !

Pix the Cat

Lancé au tarif de 11,99 euros et gratuit pour les membres du PlayStation+, Pix the Cat avait déjà su nous faire de l'oeil avant de passer par la case test, attisant notre curiosité par ses visuels inspirés. Il faut dire que les concepteurs du jeu ont eu la bonne idée d'en faire, non pas un simple jeu de scoring limité à un mode unique, mais d'étendre la thématique à plusieurs modes de jeu radicalement distincts. En résulte un titre à la fois varié et complet, mais qui ne dévoile tout son potentiel que sur la durée puisqu'il convient de déverrouiller au compte gouttes l'ensemble de son contenu. Une tâche délicate compte tenu du challenge impitoyable des tableaux proposés, ces derniers exigeant autant de rigueur que de dextérité et de persévérance de la part de celui qui aurait l'imprudence de s'y essayer.

Pac-gommes et poupées russes

Pix the Cat
"Fever Time" ! C'est le moment d'engranger les points.
Seul défi accessible par défaut, le mode Arcade nous jette directement dans le bain après un briefing très sommaire. Il faut dire que les règles du jeu sont extrêmement simples, du moins sur le papier. Durant un laps de temps défini, vous êtes confronté à une série de tableaux imbriqués les uns dans les autres à la manière de poupées russes, le but étant de compléter chaque zone en conduisant un petit bataillon de canetons à bon port. En somme, vous devez collecter tous les œufs qui apparaissent à l'écran pour les voir éclore immédiatement, formant une file de plus en plus longue derrière vous, le danger étant évidemment de se marcher dessus en n'anticipant pas suffisamment les trajectoires. Un principe tout droit hérité du Snake et qui n'est pas sans conséquence en cas de bévue puisque cela provoque fatalement un "combo breaker" qui ruine d'un coup vos perspectives de high score. N'espérez donc pas faire des demi-tours impromptus si vous êtes suivi par l'un de vos petits protégés, et oubliez les trajectoires en escargot si vous ne voulez pas vous retrouver coincer par votre propre ribambelle de canetons.

Pix the Cat
Compléter tous les objectifs vous prendra un bout de temps.
Qu'il s'agisse de son gameplay ou de sa réalisation, Pix the Cat évoque immanquablement l'excellent Pac-Man Championship DX avec lequel il entretient de nombreux points communs. La caméra multiplie les ralentis pour nous donner une chance de nous sauver d'une situation mal embarquée à chaque fois qu'on est sur le point de se louper, et on peut gagner des mini dash en rasant les murs dans les virages. Entièrement basé sur le scoring, le titre fonctionne autour d'un bonus multiplicateur qui s'entretient en augmentant progressivement sa vitesse sans commettre d'erreurs. Plus le temps passe, plus ce bonus devient élevé, atteignant finalement son maximum avec le mode Fever dans lequel il convient de rester le plus longtemps possible afin de booster considérablement son score dans les toutes dernières secondes du jeu. Mais à la moindre faute, ou si vous déposez certains canetons avant d'avoir ramassé tous les oeufs, vous quitterez le mode Fever et la jauge de bonus redescendra légèrement.

Pix the Cat
Faites vos preuves en Arcade pour débloquer les modes bonus.
Le mode Arcade comprend trois degrés de difficulté qui s'échelonnent sur plusieurs séries de niveaux à débloquer en atteignant un score bien précis. La galerie de missions se charge d'ailleurs de nous indiquer précisément quels objectifs il nous reste à accomplir pour augmenter le pourcentage de complétion du jeu. En marge des trois séries de stages (Entrée, Plat Principal, Dessert) où les objectifs de scoring sont de plus en plus élevés, on trouve une variante Plat du Jour où les tableaux sont renouvelés quotidiennement. Une bien bonne idée dans le sens où on peut se lasser des modes principaux où on finit vite par mémoriser le level design de chaque tableau, seuls les œufs pouvant être disposés à des endroits différents. Outre le désir de se hisser au sommet du classement mondial, la motivation principale reste le déverrouillage de tous les modes de jeu. L'obtention d'illustrations et de voix diverses n'en est pas moins un plus, sachant qu'une dernière option nous permet d'activer le fantôme de notre dernier passage ou de celui dont le score est le plus proche du nôtre dans le classement mondial.

Faites chauffer les neurones

Pix the Cat
100 tableaux de type puzzle vous attendent dans le labo.
Vos premiers high scores devraient être rapidement récompensés par le déverrouillage du mode Laboratoire, un endroit constitué d'une bonne centaine de défis de type puzzle. Autant dire que la frénésie caractéristique du mode Arcade n'est plus vraiment de mise puisqu'il s'agit là de comprendre comment boucler chaque stage en un minimum de coups. Les règles changent d'ailleurs de manière conséquente avec notamment l'obligation de ramasser la totalité des cellules (équivalent des œufs) avant de les déposer dans les emplacements indiqués. On se retrouve aussi avec une contrainte de déplacement majeure, le personnage glissant maintenant en ligne droite jusqu'à ce qu'il heurte un mur, ce qui fait qu'on ne peut plus changer de direction en cours de route.

Pix the Cat
Le mode Nostalgia donne envie de revoir l'intégrale des Silly Symphonies.
Pour les perfectionnistes, un tampon bonus est obtenu si on parvient à boucler un niveau dans la limite de déplacements indiquée. Attention tout de même à ne pas sous-estimer la difficulté du challenge, car de nombreux éléments inattendus viennent rapidement complexifier les parties. On trouve ainsi des téléporteurs, des bumpers qui nous font rebondir dans la direction opposée, des pièges de toutes sortes qu'il faut bien évidemment éviter, et même des sortes de gouttes entre lesquelles on peut former des ponts pour neutraliser certains ennemis mobiles. La plupart des stages voient aussi notre personnage se démultiplier en deux, trois ou même quatre clones qui se déplacent simultanément, compliquant d'autant la résolution des puzzles. En bons princes, les développeurs nous octroient tout de même quelques jokers pour nous éviter de coincer indéfiniment.

Séquence nostalgie

Pix the Cat
Si vous avez eu la bonne idée de parcourir les galeries de screenshots de Pix the Cat ou de visionner certaines vidéos, vous êtes peut-être vous aussi tombé sous le charme du mode Nostalgia. Sachant que celui-ci ne se déverrouille qu'à la condition de dépasser le million de points sur la grille principale du mode Arcade, voilà au moins une bonne raison de se surpasser ! Impossible d'être déçu par les 70 niveaux de ce mode Nostalgia qui constitue un véritable hommage aux cartoons des années 20, avec la musique d'époque qui va bien et une réalisation monochrome tout à fait dans le ton du sujet. On y contrôle un Pix rondouillard, devenu un lointain cousin de Félix le Chat, qui doit cette fois-ci ramasser un nombre défini d'oeufs apparaissant de manière complètement imprévisible au fur et à mesure que vous les récupérez.

Pix the Cat
La principale difficulté réside dans le fait que les oeufs, qui éclosent immédiatement, forment une file de poussins de plus en plus longue avec laquelle il est beaucoup plus facile d'entrer en collision que dans le mode Arcade. Cette variante de gameplay se révèle extrêmement bien pensée, avec une difficulté réellement progressive et des niveaux vraiment très inspirés. Les pièges ne manquent pas et il faut réellement anticiper son tracé avant même de savoir où vont apparaître les oeufs si on veut réussir à boucler tous les stages. Certains nous font même parfois traîner derrière nous plus d'une cinquantaine de poussins à la fois ! En allant suffisamment vite, il est possible d'empêcher la fleur souriante de se faire dévorer par la chèvre qui l'attend au bout de la ligne représentant le chrono du niveau, et d'obtenir ainsi le bonus associé. Au fil des niveaux, de nouveaux ennemis viennent compliquer la donne, comme ces crânes qui font leur ronde constamment au point de devenir très envahissants ou ces champignons qui vous éjecteront au loin tels des bumpers. A l'inverse, des hiboux surveillant la scène depuis leurs perchoirs accepteront d'accueillir la totalité de vos petits protégés pour vous donner le temps de changer de sens, dégageant temporairement l'écran de tous ces poussins envahissants ! Dommage que la version Vita n'intègre pas le mode Arena, empêchant ainsi les joueurs portables d'accéder au multijoueur, réservé aux possesseurs de PS4.

Pix the Cat Gaming Live

Chargement de la vidéo
Pix the Cat : Scoring moderne et puzzles rétro
Gaming Live : Pix the Cat : Scoring moderne et puzzles rétro
Pix the Cat : Gamescom : Le chat débarque
Bande-annonce : Pix the Cat : Gamescom : Le chat débarque
Pix the Cat : 10 conseils
Bande-annonce : Pix the Cat : 10 conseils
Pix the Cat : Le mode nostalgie
Bande-annonce : Pix the Cat : Le mode nostalgie
Les notes
+Points positifs
  • Des sensations de jeu qui rappellent Pac-Man Championship DX
  • Les stages qui s'imbriquent façon poupées russes
  • Challenge bien présent mais jamais rebutant
  • La galerie de missions pour se fixer des objectifs
  • Les 100 puzzles du mode Laboratoire
  • Le mode Nostalgia hommage aux premiers cartoons
  • Visuellement très diversifié
  • L'addiction vous guette
-Points négatifs
  • Pas de mode multijoueur sur Vita
  • Des problèmes de lisibilité par rapport à la version PS4
  • Quelques chargements
  • Répétitif à la longue
  • Même avec la croix directionnelle, la vitesse entraîne quelques dérapages

Très bonne surprise que ce Pix the Cat qui s'inscrit totalement dans l'esprit d'un Pac-Man Championship DX et qui se démarque par sa grande diversité. Si le concept de base n'est pas franchement original, la recette prend immédiatement et on a d'autant plus de mal à décrocher que les modes annexes proposent d'autres alternatives au pur scoring ! Préférez tout de même la version PS4, surtout pour le mode multi.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 octobre 2014 à 15:20:42
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.7/20
Mis à jour le 16/10/2014
PlayStation Vita Autres Pastagames
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Call of Duty : Mobile, du multi accessible dans le creux de la main – E3 2019
    IOS - ANDROID
  • Preview : Destroy All Humans ! – Vers un remake respectueux et déjanté – E3 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Carrion - L'horreur inversée dans un Metroidvania brutal et jouissif - E3 2019
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce