Menu
Third Eye Crime
  • Tout support
  • PC
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Third Eye Crime
iOS
Third Eye Crime
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
20 mai 2014 à 14:37:03
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Partager sur :

Que feriez-vous si vous pouviez lire dans les pensées des gens autour de vous ? Pour Rothko, c'est tout vu. Sa capacité à savoir exactement à quoi pense son entourage lui permet de passer inaperçu en toutes circonstances et donc de se forger une solide réputation de voleur professionnel. Sa carrière est pourtant remise en jeu lorsqu'il accepte un job que lui propose la belle jeune femme qui vient de rentrer dans son bureau...

Third Eye Crime

Menée à la manière d'un film noir, l'histoire de Third Eye Crime est découpée en plusieurs actes, trois pour être précis, eux-mêmes scindés en chapitres puis en niveaux. Au total, on dénombre près de 110 niveaux qui représentent tous une petite zone à traverser aussi discrètement que possible, histoire de ne pas se faire passer à tabac ou, pire, de se faire descendre par quelques malabars armés.

A cache-cache, le télépathe est roi

Third Eye Crime
Les zones rouges sont à éviter à tout prix.
Présenté en vue plongeante, l'écran de jeu affiche tout ce qu'il faut pour s'en sortir en un morceau. Grâce à son talent de télépathe, Rothko sait à tout instant ce que compte faire chaque ennemi. Ainsi, un cône bleu représente la vision des gardes, tandis que des marques rouges indiquent les zones dangereuses vers lesquelles se dirigent un ou plusieurs ennemis. Voleur, mais pas tueur, Rothko avance à pas de loup en suivant fidèlement le tracé que vous lui indiquerez ou en se rendant de lui-même vers le point que vous taperez. Il possède quelques bonus qui lui permettent de repousser ou de ralentir ses adversaires. Ceux-ci sont toutefois accessoires puisque chaque niveau est conçu comme un casse-tête pouvant être résolu sans aide extérieure. Généralement, il s'agit donc de trouver la route idéale, et de marquer les pauses adéquates pour éviter de se faire voir. La marge d'erreur est quasi nulle. Si quelque chose tourne mal, qu'un mouvement est lancé un poil trop tard ou que Rothko prend à gauche au lieu d'aller d'abord à droite, c'est généralement la fin du niveau. L'improvisation n'a pas sa place dans l'infiltration de Third Eye Crime.

On ne s'improvise pas voleur

Third Eye Crime
Rothko suit le parcours que vous lui tracez.
Autant dire que les débuts sont assez laborieux. Pas vraiment parce que le jeu se montre difficile, plutôt parce qu'il peine à expliquer clairement ses ficelles. On apprend un peu sur le tas, souvent en recommençant plusieurs fois chaque défi. En insistant suffisamment, les mécaniques de jeu finissent heureusement par rentrer et par devenir plus évidentes. On comprend par exemple que le garde rouge qui court peut être semé en multipliant les changements de directions. On comprend aussi la fonction des quelques icônes disposées dans le niveau qui permettent de courir plus vite, de déclencher une diversion, ou même de se dédoubler. Les niveaux introduisent ainsi de nouveaux items au fil de la progression pour varier les plaisirs. A nous de les utiliser correctement pour en tirer partie. Attention, il s'agit là de bonus gratuits et indispensables pour franchir un niveau, pas des bonus payants dont nous parlions plus haut.

Third Eye Crime
Trois objectifs par niveau.
Ce n'est qu'une fois maître de son jeu que l'on commence à vraiment apprécier Third Eye Crime. On se surprend peu à peu à planifier chaque mission pour tenter de remplir les trois objectifs annexes donnés et décrocher la réjouissante mention "Parfait". En fonction des niveaux, les objectifs secondaires peuvent demander de se montrer plus rapide qu'un temps donné, de ne se faire repérer qu'une fois, de ne pas se faire voir du tout, de ne pas se faire tirer dessus ou même de ramasser l'intégralité du butin. En fait, jouer sans tenir compte de ces objectifs n'a pas vraiment de sens. Sans eux, les niveaux ne sont qu'une simple formalité. Ce sont eux qui apportent juste assez de difficulté pour rendre l'expérience intéressante sans qu'elle soit frustrante.

Le crime ne paye pas, mais il est payant

Third Eye Crime
Les interludes sont toujours très classe.
Third Eye Crime dégage une ambiance unique qui renvoie aussi bien à des films noirs qu'au monde de la bande dessinée, notamment à Dick Tracy. Le résultat se montre plutôt agréable, mais parfois aussi très inégal. Par exemple, les magnifiques mises en scène en ouverture de chaque chapitre peuvent être suivies par des niveaux parfois bien vides et sommairement dessinés. On note aussi des démarches assez… spéciales, presque comme si chaque personnage avait un taux d'alcool non autorisé dans le sang. Fort heureusement, on n'y fait plus vraiment attention sur la longueur. Il reste toutefois un problème plus délicat à souligner et qui concerne le modèle économique choisi. Ici, les microtransactions ne sont pas gênantes puisqu'elles ne servent qu'à obtenir plus de bonus inutiles. Ce qui est plus embêtant, c'est l'obligation de payer pour obtenir l'intégralité de l'histoire. A l'achat, seul le premier acte des trois chapitres est jouable et il faut obligatoirement repasser à la caisse pour débloquer les deux autres. Les sommes ont beau être minimes, le principe d'un jeu saucissonné de la sorte a de quoi énerver. Nous ne sommes pas dans un jeu épisodique, distribué à raison d'un épisode tous les mois. Non, les trois actes sont déjà présents et disponibles. Un prix d'achat plus élevé dès le départ aurait sans doute permis de faire passer la pilule plus facilement. Au final, cette petite ombre au tableau agace, mais n'a rien de dramatique ; elle ne ternit pas vraiment le plaisir de jeu qui se dégage une fois le jeu bien en main.

Third Eye Crime trailer

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Simplicité de la jouabilité
  • Une vraie identité graphique
-Points négatifs
  • La lenteur du personnage
  • Le héros accroche lorsqu'il longe les murs
  • Inégal dans la réalisation
  • Pas vraiment de place à l'improvisation dans les niveaux
  • Payer pour jouer aux actes 2 et 3

Dans une ambiance film noir très prononcée, Third Eye Crime est un jeu d'infiltration qui se découvre petit à petit. En insistant un peu pour passer les premières frustrations et le manque d'explications initial, on finit par se prendre au jeu et à apprécier ces parties de cache-cache. Il faudra toutefois payer plusieurs fois pour débloquer l'intégralité des trois actes et connaître le dénouement de l'histoire.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
20 mai 2014 à 14:37:03
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 20/05/2014
iOS Infiltration Moonshot Games Gameblyr
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Ghost Recon Breakpoint - Un TPS narratif, survivaliste et coopératif en monde ouvert
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Code Vein : Le Souls-Like vampirique sera-t-il à la hauteur ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce