Menu
Super Hexagon
  • Tout support
  • PC
  • Mac
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Super Hexagon
PC
Super Hexagon
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de LegendsNeverDie
L'avis de LegendsNeverDie
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 septembre 2013 à 14:46:18
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (56)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Partager sur :

Si pendant cette période de forte activité vidéoludique les projecteurs sont plus tournés vers les annonces de la nouvelle génération de consoles, il ne faut tout de même pas oublier la scène des jeux indépendants, véritable mine d’or pour les amateurs d’expériences originales et rafraîchissantes. Dans cette jungle riche en softs de tous genres se trouve Super Hexagon, un jeu au concept enfantin mais sacrement addictif, et à la difficulté carrément démentielle.

Super Hexagon

“Easy to learn, Hard to master”

Dans Super Hexagon, le principe est très simple : en contrôlant un petit curseur qui se déplace sur les six côtés d’un hexagone, vous devez éviter des obstacles et survivre le plus longtemps possible. D’une simplicité évidente, ce concept cache en fait un jeu à la difficulté bien poussée qui le hisse rapidement dans la lignée des die and retry. Vous vous demandez sûrement comment un jeu au concept et au gameplay pareils peut être difficile, et vous faites déjà erreur : Super Hexagon n’est pas difficile, il est atrocement difficile. Rappelons-nous donc que le but du jeu est d’éviter les obstacles en nous déplaçant sur les faces de l’hexagone sur lequel nous pivotons. Bien. Ajoutons également à cela que ledit hexagone tourne sur lui-même, de gauche à droite, puis de droite à gauche, le tout en faisant des pointes d’accélération imprévisibles et que le moindre contact avec un obstacle amène au Game Over…

Super Hexagon
Dans Super Hexagon, pas de tutoriel ou de mode « Easy», on attaque directement par le Hard !
Vous commencez à cerner l’enjeu de Super Hexagon ? Rajoutez maintenant une musique frénétique et un fond psychédélique, ainsi qu’une panoplie de patterns bien traumatisants qui s’enchaînent sans interruption et vous devriez avoir une idée générale de ce qu’est le jeu. Tous les éléments sont réunis pour plonger le joueur dans une véritable transe hypnotique, transe de laquelle il ne pourra sortir qu’en remplissant le principal objectif du jeu : survivre au moins 1 minute dans ce festival haut en couleur et en Game Over. A ce titre, la durée de vie moyenne de Super Hexagon tourne autour des 10-15 heures de jeu, en fonction de vos capacités d’acharnement, pour arriver au terme du dernier niveau absolument cauchemardesque.

L’erreur est humaine, la persévérance aussi

Super Hexagon
Il n’est pas rare d’enchainer 10 tentatives de suite sans dépasser les 5 secondes de jeu…
Super Hexagon est un jeu atrocement difficile, comme il a été stipulé plus haut. Cette difficulté se traduit par le nombre incalculable de Game Over que le joueur se prend dans la figure dès les premières sessions de jeu. En effet, sur les 60 secondes requises pour finir le niveau, vous ne dépasserez que très rarement les 10 secondes lors de vos premiers essais. Cet aspect peut être d’une frustration immense si vous n’adhérez pas au principe du die and retry, qui consiste simplement à s’acharner sur le niveau, en essayant de mémoriser les patterns et d’optimiser sa précision et son temps de réaction.

Super Hexagon
C’est en mourant encore et encore qu’on apprend à surmonter les patterns les plus difficiles.
La panoplie de patterns de Super Hexagon est assez conséquente et variée, puisque chaque niveau dispose de ses propres obstacles qu’il faudra apprendre à surmonter. On notera entre autres les patterns en forme de C, les plus récurrents du jeu, mais également des hélices, des escaliers et littéralement des pluies de traits qui vous tomberont dessus. Le gameplay est d’une simplicité enfantine puisque vous ne contrôlez le curseur que sur des déplacements latéraux, et heureusement pour vous ce dernier répond au doigt et à l’œil dans une fluidité absolue. Retenez cependant que le moindre pixel en contact avec un obstacle amène à un Game Over immédiat, mais ça, vous en ferez les frais en jouant…

60 secondes pour une éternité

Super Hexagon
En Hyper Mode, votre temps de manœuvre sera grandement réduit, restez concentré !
Autant le préciser le plus tôt possible, il est évident que passer le seuil des 60 secondes sur un niveau n’est pas une fin en soi. En effet, une fois que vous aurez dépassé la minute fatidique, le niveau passera en « Hyper mode », version encore plus difficile du niveau de base, qui inclut changement de vitesse, de patterns et de couleurs. Dans un premier temps, 3 niveaux de base seront disponibles pour le joueur : Hexagon, Hexagoner et Hexagonest, ou bien « Difficile », « Plus difficile » et « Le plus difficile », mais vous débloquerez la version Hyper de ces modes en passant le seuil des 60 secondes. Ces modes de difficulté sont bien plus exigeants, compte tenu de la vitesse d’enchaînement des patterns et de la marge d’erreur tolérée, quasi inexistante.

Super Hexagon
Si le pattern en forme de C est emblématique du jeu, celui-là n’en reste pas moins le plus traumatisant.
Cependant pour finir le jeu et observer la cinématique de fin (car oui il y a une cinématique de fin !), il faudra également inscrire un score de 60 secondes au moins pour valider ces versions « Hyper », chose bien plus facile à dire qu’à faire ! En effet, le dernier niveau, « Hyper Hexagonest », est un véritable festival de Game Over, même au prix de nombreuses heures de jeu acharnées. Il faudra batailler cœur et âme pour parvenir à tenir 60 secondes sur ce véritable monstre, mais la satisfaction de la réussite compense largement les efforts fournis ! Le potentiel de rejouabilité est quasi illimité, puisqu’une fois ce dernier niveau complété, vous posséderez tous les éléments en main pour marquer les plus hauts scores dans le leaderboard, et pourrez tenter de détrôner les Coréens des tops mondiaux, à vos risques et périls tout de même…

Bande-son 8-bit et graphismes 2D, du rétro comme on l’aime

Super Hexagon
L’alliance entre les couleurs et la musique offrent un rendu tout simplement unique en son genre.
Après avoir longuement déblatéré sur la difficulté du jeu, abordons maintenant les aspects laissés dans l’ombre, à savoir les graphismes et la musique, qui font de Super Hexagon une expérience de jeu inoubliable. A commencer par la patte graphique, minimaliste au possible puisque le jeu est entièrement composé de formes géométriques : un triangle pour le curseur, l’hexagone au milieu et les barres qui forment les patterns à éviter. Ces derniers ont, dans un premier temps, l’air de tous se ressembler, mais après quelques heures de jeu, on se rendra vite compte de quelques subtilités dans la manière d’éviter ces blocs meurtriers. Ne passons pas non plus sous silence le jeu de couleurs franchement réussi qui donne vie à de somptueux tableaux psychédéliques !

Super Hexagon
La concentration est à son maximum dès les premières secondes.
Un autre élément assez intéressant dans l’expérience de jeu est que l’apprentissage des patterns se fait également de manière inconsciente, puisque le joueur peut arriver à un point où les mouvements précèdent quasiment la vue et l’analyse du pattern qui arrive droit sur nous, ce qui est assez déroutant pour les non-initiés. Vient ensuite la musique, qui donne un rendu vraiment sympathique à tout le jeu. Même si au début, vous serez contraint de n’écouter que les premières secondes de la piste sonore à cause des Game Over incessants, cette dernière prend une place très importante dans l’ambiance frénétique qui se dégage de Super Hexagon. La bande sonore électro 8-bit, les fonds colorés psychédéliques et l’hexagone en perpétuelle rotation rendent le jeu absolument dantesque, pour peu que l’on n’abandonne pas au bout de 10 minutes !

Super Hexagon Gameplay

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Addictif, tout simplement
  • Jouabilité impeccable et difficulté progressive
  • Ambiance visuelle et sonore franchement réussie
  • Le prix !
-Points négatifs
  • Forcement répétitif, mais c’est le but du jeu !
  • A ne pas mettre entre toutes les mains !

Super Hexagon fait partie de ces jeux qui ne peuvent laisser indifférent : si vous accrochez au principe, vous l’adorerez et y jouerez des heures entières, dans le cas contraire vous le haïrez et arrêterez d’y jouer au bout de 3 minutes. Avec son design minimaliste, sa bande-son chiptune et sa difficulté redoutable, il a autant d’atouts pour plaire aux fans de die and retry que d’éventuels défauts que pourront lui reprocher les non-initiés. Etant donné son prix ridiculement bas, il ne vous reste plus qu’à l’essayer pour vous faire une opinion bien tranchée à son sujet, n’est-ce pas ?

Profil de LegendsNeverDie
L'avis de LegendsNeverDie
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 septembre 2013 à 14:46:18
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (56)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Mis à jour le 03/09/2013
PC Adresse Terry Cavanagh
Dernières Preview
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique Il y a 24 heures
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Jeu de combat opportuniste ou adaptation fidèle ? 03 nov., 18:06
Les jeux attendus
1
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Star Wars Jedi : Fallen Order
15 nov. 2019