Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur 3DS / Mario & Luigi : Dream Team Bros. sur 3DS /

Test Mario & Luigi : Dream Team Bros. sur 3DS du 12/07/2013

Test : Mario & Luigi : Dream Team Bros.
3DS

Après avoir laissé à l'équipe d'Intelligent Systems (Fire Emblem) le soin d'ouvrir la voie avec son Paper Mario : Sticker Star sur 3DS, le studio Alpha Dream se lance pour la première fois sur la portable de Nintendo avec un nouveau Mario & Luigi. On retrouve donc avec plaisir le concept du RPG délirant qui met à l'honneur la complicité entre les deux frangins les plus populaires du jeu vidéo !

Depuis la sortie du Super Mario RPG de Squaresoft sur SNES, on sait que le concept du jeu de rôle se prête merveilleusement bien à l'univers de Mario, surtout lorsqu'il est entre les mains de l'équipe d'Alpha Dream. Après un épisode GBA inoubliable et deux excellents opus DS, il était temps que la branche des Mario & Luigi fasse un tour sur 3DS, et c'est désormais chose faite avec Mario & Luigi : Dream Team Bros. Dans ce nouveau volet, ce poltron de Luigi est plus que jamais à l'honneur puisqu'il nous faudra explorer les tréfonds de son subconscient de manière particulièrement originale.

Du monde réel au monde onirique

Luigi a le nez chatouilleux, mais ses éternuements vous seront utiles.

Peuplé d'individus bien connus des fans de la série et venus de tous horizons, comme les pois du royaume de Végésia, les Yoshi ou les incontournables Toad, le monde de Mario & Luigi : Dream Team Bros. est en grand danger ! Les membres du peuple Koussinos ont en effet été pris au piège dans des fragments de cauchemar, signature du redoutable roi chauve-souris Antasma qu'il vous faudra remettre à sa place en allant délivrer non seulement tous les Koussinos pris au piège, mais aussi la pauvre princesse Peach qui n'a pas pu s'empêcher une fois encore de se faire kidnapper. Bowser est dans le coup, mais ce n'est pourtant pas lui qui constituera votre principal sujet de préoccupation dans cet épisode, car il y a plus grave. Doté d'une capacité de somnolence à toute épreuve, Luigi est le seul être en mesure de s'assoupir sur les oreillers dans lesquels ont été piégés les Koussinos, condition sine qua non pour sortir victorieux de cette aventure invraisemblable. Dans la peau du dévoué Mario, vous allez donc devoir pénétrer à l'intérieur des rêves de Luigi pour découvrir les mystères du monde onirique et rencontrer un certain Oniluigi.

Oniluigi et les Luiginoïdes

Les deux frangins se contrôlent chacun avec un bouton et se suivent tout le temps.

L'aventure démarre ainsi dans le monde réel et se prolonge dans le monde onirique à chaque fois que Luigi pose la tête sur un oreiller des Koussinos. Evidemment, les rêves de Luigi déforment très largement la réalité, celui-ci surmontant son complexe d'infériorité par rapport à Mario en s'imaginant nettement plus fort et courageux qu'il ne l'est en réalité. Qu'à cela ne tienne, vous allez pouvoir compter sur une aide non négligeable en la personne d'Oniluigi, le double surpuissant de Luigi doté de pouvoirs Luimagik. Concrètement, lorsque vous explorez le monde onirique, l'écran tactile affiche une image de Luigi qui dort dans le monde réel et vous avez la possibilité d'interagir avec son visage en lui chatouillant le nez, en lui tirant la moustache ou en effectuant diverses actions avec le stylet qui auront pour effet de déclencher des pouvoirs étonnants sur l'écran supérieur de la console.

Les combats au tour par tour reposent essentiellement sur le timing.

Par exemple, faire éternuer Luigi permettra de faire passer les blocs du premier au second plan, étirer sa moustache servira d'élastique pour propulser Mario dans les airs, et faire tourner son nez se révélera utile pour se projeter au loin en utilisant la force centrifuge de certains mécanismes. D'autres pouvoirs tout aussi surprenants se débloquent par la suite, comme la manipulation du temps ou la température des niveaux. Plus original encore, le fait d'activer des constellations à l'effigie de Luigi changera les étoiles qui les composent en une pile de Luiginoïdes, autrement dit des dizaines de clones que Mario pourra escalader en essayant de ne pas perdre l'équilibre. Se balader sur un tel édifice a d'ailleurs bien des avantages, comme celui d'écraser les ennemis sans avoir à les affronter ou de pouvoir se compacter pour s'élancer en hauteur avant de broyer les blocs qui se trouvent en dessous. En changeant la forme de la pile, on peut même en faire une vrille géante capable de flotter au-dessus des précipices et de s'engouffrer dans les courants aériens.

Plongez dans les rêves de Luigi pour délivrer les Koussinos.

Les habitués de la série ne manqueront pas de noter que la vrille faisait justement partie des techniques utilisées en duo par Mario et Luigi dans les anciens volets de la saga. On retrouve ainsi dans le monde réel un certain nombre de capacités combinées déjà expérimentées par le passé, comme le saut en vrille ou le fait de pouvoir donner un coup de marteau sur la tête de Mario pour le miniaturiser ou l'enfoncer dans les sols mous afin de déterrer des haricots qui boostent les stats de manière permanente. A cela s'ajoutent bien sûr des techniques inédites, à l'instar du forage latéral qui permet de se projeter violemment dans les fissures en détruisant tout ce qui se trouve devant soi. Comme toujours, la progression dans le monde réel se fait de manière intelligente en exploitant les diverses possibilités offertes par les sauts et le marteau. N'oublions pas que Mario et Luigi se suivent constamment et que le joueur doit veiller à effectuer chaque action avec le bouton qui correspond à l'un ou à l'autre pour évoluer dans le jeu. Un concept à maîtriser surtout lors des affrontements qui se déroulent au tour par tour et où la notion de timing s'avère essentielle pour esquiver les attaques des ennemis au bon moment et si possible contre-attaquer à la moindre ouverture.

Dans le monde onirique, les pouvoirs de Luigi sont décuplés.

Le passage à la 3D ouvre d'ailleurs de nouvelles possibilités en la matière, et notamment le fait de devoir parfois se déplacer en jouant sur la profondeur du terrain en parant des attaques qui peuvent venir de tous les côtés. Les ennemis disposent tous de patterns variés qui rendent leurs actions souvent imprévisibles, ce qui fait justement tout le charme des combats. Qui plus est, ces derniers se révèlent encore plus sympas dans le monde onirique où chaque attaque de Mario est suivie d'un assaut massif de Luigi et de ses clones qui peuvent causer des dommages collatéraux non négligeables et venir à bout de dizaines d'ennemis à la fois. Quant aux pouvoirs Luimagik, ils se traduisent en combat par des techniques exploitant au maximum les spécificités de la console, comme la boule géante à contrôler à l'aide du gyroscope pour la faire grossir au maximum avant qu'elle n'atteigne l'ennemi. Leur équivalent dans le monde réel réside dans les fameuses « attaques frères » qui s'obtiennent en trouvant toutes les pièces d'attaques d'une zone donnée et qui se traduisent par des ricochets de carapaces à la chaîne et autres lancers de boules de feu souvent dévastateurs.

Diversité et accessibilité

Tirez sur la moustache de Luigi pour vous projeter en l'air.

Bien que le rythme de l'aventure soit très progressif et que les premières véritables quêtes annexes n'arrivent qu'après dix bonnes heures de jeu, Mario & Luigi : Dream Team Bros. n'est pas avare de petits à-côtés qui viennent relancer continuellement sa trame principale un peu dirigiste. Outre les échanges d'objets, les photos à trouver et à reconstituer à la manière de puzzles et la recherche des pièces d'attaque, l'omniprésence de défis optionnels à valider durant les combats permet d'obtenir de nombreuses récompenses. Pris en compte tout au long de la partie en fonction de ce que vous réussissez à faire pendant les batailles, ces défis sont également progressifs et leur réussite influe directement sur les stats de certains équipements. La collecte des badges a également beaucoup d'importance dans la mesure où ces derniers ouvrent un panel de 36 combinaisons d'effets utilisables durant les affrontements, comme le fait de pouvoir regagner de la vie ou d'infliger des dégâts massifs aux ennemis les plus résistants. En plus de bénéficier de bonus de stats à chaque passage au niveau supérieur, l'expérience acquise par Mario et Luigi leur permet de changer jusqu'à quatre fois de rang, ce qui se traduit par l'obtention de boosts extrêmement profitables. Le dilemme sera d'autant plus rude qu'il faudra choisir, en son âme et conscience, les autres bonus proposés étant définitivement à oublier une fois écartés. Enfin, parmi les nombreuses surprises que renferme le titre, on ne manquera pas d'évoquer les combats de titans qui se déroulent sur les deux écrans de la console qu'il faut alors tenir dans le sens de la longueur pour ces phases spéciales. D'une manière générale, on regrette quand même que le soft ne soit pas plus ardu, un mode facile étant même accessible dès le premier game over pour ceux qui auraient du mal à appréhender les points faibles des ennemis. Reste que ce titre fait honneur à la série dont il est issu et à laquelle on souhaite une très longue vie !

Les notes
+ Points positifs
  • Une formule RPG toujours aussi efficace
  • Deux mondes (réel et onirique) qui renouvellent bien le gameplay
  • La pile de Luiginoïdes et les autres pouvoirs Luimagik
  • Pas mal d'à-côtés
  • Les combats de titans
  • Des musiques toujours signées Yoko Shimomura (Kingdom Hearts)
  • Une bonne quarantaine d'heures de jeu
- Points négatifs
  • Trop facile dans l'ensemble
  • Pas mal d'idées empruntées aux anciens volets
  • Des boss qui s'éternisent parfois
  • Moins d'humour que dans les précédents titres de la série

Attendu de pied ferme pour son entrée en scène sur 3DS, Mario & Luigi : Dream Team Bros. s'en sort avec les honneurs. L'exploitation des spécificités de la console et l'introduction d'idées complètement inédites relancent continuellement l'intérêt de l'aventure. En revanche, on regrette que le soft soit aussi facile et qu'il ne fasse pas autant dans l'humour et la dérision que les précédents Mario & Luigi. Malgré tout, on le recommandera au même titre que Paper Mario : Sticker Star sur la même machine.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
12 juillet 2013 à 08:59:00
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (202)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 12/07/2013 Voir l'historique
Nintendo 3DS RPG Nintendo Alpha Dream
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (9)
  • Vidéos (11)
  • Images (39)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Mario & Luigi : Dream Team Bros. sur 3DS
    -
    3DS
  • Aperçu : Mario & Luigi : Dream Team Bros. sur 3DS
    - 144
    3DS
Boutique
  • Mario & Luigi : Dream Team Bros. 3DS
    36.90 € Neuf
    27.00 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.