Aperçus The Legend of Zelda : A Link Between Worlds- Nintendo 3DS

Nintendo 3DS

Une impression délicieuse de retrouver un vieil ami perdu de vue depuis plus de 20 ans… Voilà le premier sentiment du joueur lorsqu’il pénètre dans cette nouvelle aventure de Link qui fait directement suite au monumental The Legend of Zelda : A Link to the Past, sorti en 1992 sur Super Nintendo. Après environ deux heures de jeu, 3DS bien calée en mains, le doute ne semble plus permis : ce voyage vidéoludique apparaît tout simplement grandiose…

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds

L’aventure débute par un rêve de Link, jolie manière d’assurer une transition douce entre les deux jeux. Remis de ses émotions, le jeune garçon quitte sa chambre et rejoint le forgeron local qui lui donne sa première mission : rapporter au capitaine des gardes l’épée qu’il a oubliée. En chemin, Link se retrouve très vite impliqué dans le sauvetage d’une jeune fille enfermée dans un sanctuaire. Dès lors, notre héros n’aura de cesse de voyager au sein des royaumes de Hyrule et plus tard de Lorule (qui existe de manière parallèle), à la rencontre de personnages tous plus familiers, loufoques ou dangereux les uns que les autres. A commencer évidemment par la princesse Zelda et le vilain de l’histoire, Yuga, qui, grâce à ses grands pouvoirs, veut libérer Ganon. Mais de nombreux protagonistes secondaires ont aussi leur importance. Telle qu’Irene, une sorcière très sympa que vous pouvez appeler en faisant tinter une clochette : celle-ci vous transporte alors gratuitement sur son balai jusqu’à l’un des points de sauvegarde de la carte que vous avez déjà utilisé. Merveilleusement pratique ! Il y a aussi les habitants du village Kakarico (alias Cocorico - les noms étaient en anglais dans la démo mais seront bien sûr traduits au final), comme le fossoyeur ou la diseuse de bonne aventure. Sans oublier plusieurs marchands indispensables pour acheter des recharges de vie, des armes (comme le bouclier) ou des bonus (comme le Scoot Fruit qui vous téléporte directement à l’entrée du donjon dans lequel vous vous trouvez). Et il y a enfin le lapin violet Lavio, marchand ambulant, qui habite chez Link et lui loue ses objets…

Les recettes de Lavio(li)

Aperçu Zelda : A Link Between Worlds Nintendo 3DS - Screenshot 27Tout un arsenal est à votre disposition pour venir à bout des donjons.

Marteau, arc, boomerang, bâton de feu, grappin, bâton de vent, bombes… Les objets / armes disponibles auprès de Lavio – en échange d’une poignée de rubis – sont indispensables pour pénétrer dans les donjons et affronter les boss. En effet, à chaque fois que de nouveaux donjons apparaissent sur la carte, un symbole est présent sur un pylône à l’entrée correspondant à un des objets présents chez Lavio. Au début de l’aventure, lorsque vous avez terminé le premier donjon, deux nouveaux apparaissent. Libre à vous de choisir celui que vous désirez. Celui au sud est accessible après avoir appris à nager auprès d’un personnage particulier, tandis que celui au nord s’ouvre lorsque vous êtes équipé du marteau - à louer auprès de Lavio - pour enfoncer les troncs de bois qui bloquent l’entrée. Il est d’ailleurs conseillé de conserver cet objet spécial pendant l’exploration car il sert aussi à trucider certains ennemis et à progresser plus facilement. A ce titre, le second donjon étant organisé à la verticale, il faut frapper sur des blocs avec le marteau pour faire apparaître des trampolines et rebondir dessus, dans le but d’atteindre les niveaux supérieurs. Au passage, l’effet en relief, inhérent à la 3DS, se révèle assez impressionnant car le joueur a quasiment l’impression de ressentir les décors et objets autour de lui. Très cool. Un gros boss attend en général à chaque fin de donjon, comme ici une grosse chenille jaune (il faut frapper sa queue pour lui infliger des dommages). A noter qu’en cas de décès de Link dans un donjon, Lavio récupère automatiquement ses objets. Link doit donc retourner chez lui pour les louer à nouveau. De toute façon, à ce moment-là, le jeu offre à Link deux choix possibles : recommencer la partie soit à l’entrée du donjon, soit depuis sa maison…

Un bon coup de peinture

Aperçu Zelda : A Link Between Worlds Nintendo 3DS - Screenshot 35Link peut s'incruster sur les murs et s'y déplacer verticalement.

Sans conteste, l’objet le plus important de Lavio s’avère être le bracelet permettant à Link de se transformer en peinture. Pour cela, le joueur doit s’approcher de n’importe quelle surface (mur, roche…) et presser simplement sur la touche A. Sous forme de peinture en 2D, Link peut ensuite se déplacer, plaqué sur la paroi, uniquement à gauche ou à droite (mais jamais de haut en bas ou bas en haut). Il faut donc bien observer l’architecture du décor. Par exemple, pour grimper les étages du second donjon, il faut parfois se transformer en peinture et se déplacer jusqu’à se coller sur un bloc de pierre qui bouge régulièrement de bas en haut. Arrivé au sommet, vous devez vite vous décoller du bloc en reprenant la forme normale de Link (il suffit de presser à nouveau A). La possibilité de se transformer en peinture permet d’atteindre des plates-formes éloignées ou des endroits inaccessibles. Mais c’est aussi un moyen de récupérer un tas de rubis dessinés sur les murs et surtout de pénétrer dans les fissures murales pour passer de l’autre côté d’une pièce. Certaines de ces fissures, à l’aspect particulier, offrent de voyager dans le monde alternatif de Lorule.Enfin, sous forme de peinture, Link a aussi la capacité d’échapper momentanément à des ennemis ou pièges. Par exemple, si un rocher risque de l’écraser, il peut se transformer en peinture et se coller sur la paroi la plus proche afin d’éviter le danger. Attention, votre déplacement sous forme de peinture est néanmoins tributaire d’une jauge de pouvoir qui se vide en quelques secondes au fur et à mesure que vous vous déplacez. Heureusement, elle se remplit ensuite à nouveau assez rapidement. D’ailleurs, cette jauge concerne également quelques objets de Lavio. Par exemple, elle diminue rapidement lorsque vous tirez plusieurs flèches d’affilée avec l’arc (dans le premier donjon, ces flèches permettent d’activer à distance des interrupteurs sous forme de boules perchées au sommet de pylônes).

Un gameplay accessible

Aperçu Zelda : A Link Between Worlds Nintendo 3DS - Screenshot 40La maniabilité de Zelda : A Link Between Worlds est accessible à tous.

Pas de doute : le joueur familier de l’univers de A Link to the Past va retrouver très facilement ses marques, grâce au gameplay quasi identique, aux graphismes stylisés et à la bande-son géniale (dont les musiques et bruitages typiques comme lors de la découverte d’un passage secret). Cela dit, l’aventurier novice, qui n’a jamais pratiqué le jeu original, ne devrait avoir guère de mal, puisque le jeu offre quelques éléments qui facilitent l’aventure, comme une croix rouge sur la carte montrant le lieu précis où se rendre pour chaque mission ou donjon. Ou encore jusqu’à 20 marqueurs à positionner sur le plan, très utiles pour se remémorer lieux ou personnages importants. Enfin, la maniabilité se révèle on ne peut plus aisée. Ainsi, selon la pression exercée sur le joystick, Link avance plus ou moins rapidement, tandis que la croix directionnelle permet de déplacer légèrement la caméra sur l’écran autour de lui. Grâce à la touche A, le jeune garçon a la possibilité de ramasser ou lancer un objet (tonneau, pot, buisson…), se transformer en peinture à proximité d’un mur et parler à un personnage à proximité (il y a parfois le choix entre deux réponses à l’écran lors d’un dialogue mais sans vraie influence sur la suite des événements). De son côté, le bouton B sert à donner des coups d’épée (en le maintenant appuyé, il charge son coup et effectue une large attaque autour de lui). La touche R, maintenue, permet de recourir au bouclier pour contrer les projectiles ou attaques adverses, alors que la touche Y est dédiée aux objets spéciaux, notamment de Lavio, comme une lampe à huile qui met le feu aux ennemis. Link peut transporter jusqu’à 20 objets / armes en même temps. Et pour s’en équiper, rien de plus simple : il suffit de les déplacer du doigt sur l’écran du bas jusqu’à la case dédiée. A noter que, sur la 3DS, l’écran du haut affiche l’action, tandis que l’écran du bas sert à la gestion des objets et affiche la carte du monde sur laquelle il est possible de zoomer. Au final, il ne fait donc aucun doute que A Link Between Worlds devrait être une aventure aussi magique que colossale.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Nos impressions

  • JackBradford
  • L'avis de JackBradfordMessage privé
  • Journaliste Jeuxvideo.com
  • le 18 octobre 2013
  • Aperçu The Legend of Zelda : A Link Between Worlds : tres bon
Personnages charismatiques, esthétique enchanteresse, gameplay aux petits oignons, aventure aussi énorme que passionnante… Après la prise en main de cette nouvelle aventure de Link, un seul constat s’impose : A Link Between Worlds s’annonce comme une pure merveille et devrait devenir non seulement le hit incontournable de Nintendo pour Noël, mais aussi LE jeu de référence de la 3DS. Ni plus, ni moins…

Aperçu Zelda : A Link Between Worlds Nintendo 3DS - Screenshot 43

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Nintendo
  • Développeur : Nintendo
  • Type : Aventure / Action
  • Multijoueurs : Confrontations StreetPass
  • Sortie France : 22 novembre 2013
    (22 novembre 2013 aux Etats-Unis - 26 décembre 2013 au Japon)
  • Version : textes en français
  • Classification : Déconseillé aux - de 7 ans
Mots-clefs : The Legend of Zelda 3DS A Link to the Past 2 New Zelda 3DS The Legend of Zelda : A Link to the Past 2, The Legend of Zelda : Kamigami no Triforce 2