Test Orgarhythm- PlayStation Vita

PlayStation Vita

Prenez Patapon, ajoutez-y un peu de Pikmin, aromatisez le tout à la sauce stratégie, et vous obtenez Orgarhythm, la dernière création de Tak Hirai. Si ce nom ne vous dit rien, sachez qu'il a travaillé sur des titres comme Meteos, Space Channel 5 ou encore Rez. Il n'est donc pas à son premier coup d'essai en matière de jeu musical et de mélange des genres. L'idée d'un jeu de stratégie musical peut paraître séduisante, encore faut-il exploiter le concept correctement, et surtout mettre au point un gameplay solide. Ce qui n'est pas le cas ici...

Orgarhythm

Si le palmarès de Monsieur Hirai n'a pas forcément convaincu tout le monde (à l'exception du mythique Shenmue), il est composé de titres au concept pour le moins original. Orgarhythm ne fait pas exception, mis à part peut-être son «scénario». Le joueur incarne le Dieu des Lumières, en guerre contre son frère, le Dieu des... Ténèbres. Ils disposent tous les deux de trois armées de fidèles de couleur jaune, rouge et bleue, représentant respectivement un élément : la terre, le feu et l'eau. Vous l'avez compris, ce n'est pas sur cet aspect du jeu que les développeurs tentent de nous convaincre, mais bien sur la gestion des armées et sur la jouabilité à proprement parler.

Test Orgarhythm PlayStation Vita - Screenshot 1Enchaînez les Tri Tap pour augmenter le niveau et la taille de votre armée.

Comme son nom l'indique, dans Orgarhythm, le rythme est à la base du gameplay. Le contrôle des unités (le déplacement du héros est géré par la console) se fait en tapotant trois fois l'écran : une fois sur le héros, une fois sur l'armée que vous souhaitez déployer et une fois sur le type de soldats que vous enverrez combattre (fantassins, archers, catapultes, etc.). C'est ce que les développeurs appellent le «Tri Tap System». Si la taille de votre armée est relativement réduite au départ (4 unités par élément), elle peut grossir en enchaînant les Tri Tap dans le bon tempo et monter jusqu'à 16 unités par élément. Garder le rythme permet également de monter une jauge de combo et de renforcer vos fidèles. Il est donc primordial de s'imprégner dès le départ de la musique ou de se fier aux cercles lumineux qui apparaissent à l'écran et qui indiquent à quel moment le toucher. Vous n'avez alors plus qu'à faire glisser votre doigt sur la console pour envoyer votre armée sur les ennemis à anéantir. Plus votre tracé sera long, plus le nombre d'unités déployées sera important. En outre, le choix de l'élément est capital pour venir à bout des forces adverses. En effet, le système fonctionne à l'image d'un «pierre, papier, ciseaux» : la terre est efficace contre l'eau, l'eau contre le feu, le feu contre la terre, etc. Orgarhythm propose un gameplay plutôt complet, mais il souffre de trop nombreux défauts pour accrocher le joueur.

Test Orgarhythm PlayStation Vita - Screenshot 2Dans la confusion, il arrive souvent de perdre le rythme. Très frustrant.

Commençons par le point noir du jeu : l'intelligence artificielle. Soyons francs, elle est tout simplement désastreuse. Entre un pathfinding catastrophique (il n'est pas rare de voir plusieurs unités rester coincées dans un mur), un manque de réactivité de la part des armées et des soldats qui préfèrent s'attaquer aux ennemis qui leur infligent des dégâts plutôt que de suivre les instructions du joueur, on se retrouve avec un soft complètement injouable. Ajoutons à cela un système de combo beaucoup trop exigeant : la moindre erreur de tempo brise la chaîne et affaiblit votre armée. Notez que vous devez constamment enchaîner les Tri Tap si vous voulez maintenir votre jauge, même en dehors des combats, ce qui s'avère très vite fatigant. Mais ce n'est pas tout. L'action à l'écran devient vite confuse, surtout pendant les combats contre les boss ou lorsque vous disposez d'une armée complète. Le jeu accuse même quelques ralentissements lors de certains passages, ce qui nous fait perdre inexorablement le rythme. Finissons par une bande-son pas vraiment convaincante, un comble pour un titre musical. N'en jetez plus, la coupe est pleine. Même si l'idée de départ est intéressante, le résultat n'est clairement pas à la hauteur...

Les images qui accompagnent ce test proviennent de l'éditeur.

Sylhas, le 25 janvier 2013

Les notes

  • Graphismes 13/20

    Les textures sont correctes, mais les environnements sont un peu vides et manquent de variété.

  • Jouabilité 8/20

    Une catastrophe. L'IA est tout simplement pitoyable, l'action est bien souvent trop confuse pour garder le rythme. Le concept est séduisant, mais la réalisation beaucoup moins.

  • Durée de vie 12/20

    Plusieurs heures sont nécessaires pour finir la dizaine de niveaux, si tant est que vous teniez jusque-là...

  • Bande son 13/20

    Les musiques ne sont pas suffisamment entraînantes et nous empêchent par conséquent de garder le rythme facilement. Les bruitages, satisfaisants dans l'ensemble, relèvent le niveau.

  • Scénario

    -

  • Note Générale9/20

    Orgarhythm ne restera clairement pas dans les mémoires. Mélanger jeu de rythme et stratégie est une bonne idée, mais le gameplay ne suit pas. A force de chercher à tout prix un concept original, les développeurs ont oublié l'essentiel : faire un jeu... jouable.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 12/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Orgarhythm
  • Afficher recto jaquette
  • Editeur : Acquire
  • Développeur : Neilo
  • Type : Rythme / Stratégie
  • Sortie France : 16 janvier 2013
    (23 octobre 2012 aux Etats-Unis - 9 août 2012 au Japon)
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
Mots-clefs : Orgarhythme Orga rhythm Orga rhythme, Orga rythm Orgarythm Orgarythme Orga rythme

Vidéos

Voir les 3 vidéos de Orgarhythm