Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : NBA 2K13
WiiU

Quelques mois après sa sortie sur PS3, Xbox 360 et PC, NBA 2K13 débarque sur Wii U avec des fonctionnalités inédites inévitablement liées au GamePad. Est-ce assez pour conseiller un achat aux fans ?

Si vous avez suivi l'actualité de NBA 2K13, vous savez probablement que Jay-Z a été impliqué personnellement dans le projet. Outre la production, celui-ci s'est ainsi chargé de la sélection des titres de la bande-son. On y trouve évidemment des morceaux de Jay-Z himself, mais également d'artistes connus et reconnus comme U2, Daft Punk, Kanye West ou encore Coldplay. Bref, il y en a pour tous les goûts et dans la majorité des cas, la qualité est là. Ce partenariat exceptionnel se traduit également par l'apparition de nombreuses cinématiques et clips faisant intervenir directement la star américaine. Couplés aux nombreuses inscriptions et références, cela donne malheureusement un léger aspect publicitaire au soft et pourra quelque peu opprimer. Ceci étant, la présentation n'en reste pas moins exemplaire, aussi bien avant que pendant et après les matchs. Les superstars bénéficient ainsi d'une pléthore de nouvelles attitudes, mimiques et célébrations, pour toujours plus d'authenticité. Enfin, on apprécie l'arrivée d'images et vidéos prises dans les grandes villes américaines afin d'améliorer l'immersion et de coller davantage aux retransmissions télévisées.

Le système de dribble est tout sauf révolutionnaire.

Au niveau du gameplay, la révolution mise en avant cette année concerne la gestion du stick droit. Pour rappel, l'an passé, celui-ci était entièrement dédié au tir ce qui fonctionnait plutôt bien. Il convient toutefois d'innover et ce fameux stick est désormais associé aux cross-over, spin moves ou autres hésitations. Bref, tout ce qui a trait au dribble est géré en un instant grâce à un simple mouvement avec le pouce. Mais alors qu'en est-il du shoot ? Eh bien, celui-ci est géré exactement comme dans l'épisode 2012, à ceci près qu'il convient désormais d'appuyer sur la gâchette gauche pour déclencher une action. Si cela change certainement la donne, dans la mesure où il faut désapprendre tout ce que l'on a appris par le passé, l'expérience n'en ressort clairement pas bouleversée. On note simplement que le jeu est désormais plus orienté vers le dribble et le un contre un, ce qui justifie le retour en grande pompe du hop step. Etrangement absente de l'opus précédent, cette touche permettant d'éliminer un adversaire en un instant afin d'aller au panier où shooter plus facilement est donc de retour. Tous ces éléments couplés au retour de l'excellent système de jeu dos au panier permettent donc d'atteindre le cercle encore plus facilement et de multiplier les possibilités offensives.

Le maillot des Knicks est à peine reconnaissable.

De nombreux ajustements ont également été opérés afin de rendre le jeu plus crédible et moins frustrant. Il est ainsi plus rare qu'un meneur contre un pivot ou que ces derniers traversent le terrain à toute allure afin de stopper une contre-attaque menée tambour battant par un Ty Lawson ou un Tony Parker. De même, il sera désormais plus risqué d'attaquer ligne de fond ou d'essayer de déborder par les ailes sur une remontée de balle, dans la mesure où il est très facile de mettre le pied en touche. Toutes les nouveautés ne sont malheureusement pas aussi bien senties à commencer par la gestion du rebond. En effet, dans la plupart des cas, la balle sera touchée par 3 ou 4 joueurs avant d'être attrapée franchement. Certes, cela arrive quelquefois dans la réalité, mais certainement pas aussi souvent. Le constat sera d'ailleurs le même au niveau des dribbles puisqu'il est bien trop facile de briser les chevilles de son adversaire. Ainsi, même sans disposer d'un joueur extrêmement performant dans ce domaine, il est possible de faire chuter son défenseur direct une bonne dizaine de fois par match, ce qui est tout sauf réaliste. On note en outre quelques errements dans la détection des retours en zone et un comportement de l'IA assez inégal. Evidemment, des sliders personnalisés existent pour corriger ces petits soucis, mais par défaut, la perfection n'est pas atteinte.

Il est possible de gérer les stratégies directement sur le GamePad.

Cette version Wii U comprend évidemment des fonctionnalités inédites liées au GamePad. Ainsi, s'il est possible de jouer directement sur la mablette, sans recourir à une télévision, c'est surtout la gestion en direct des stratégies qui nous a séduits. Il est possible de définir l'attitude des joueurs (pressing sur les tireurs, verrouillage de la raquette, poser un écran, aérer le jeu, etc.), mais également les tactiques (zone 2-3, presse tout terrain, isolement, etc.). Certes, cela était déjà possible sur les autres versions du jeu via quelques raccourcis, mais il faut avouer qu'on gagne ici en fluidité et en ergonomie. Le constat est toutefois différent au niveau des remplacements. Regarder la mablette sans mettre le jeu en pause afin de faire défiler les noms des joueurs jusqu'à trouver l'heureux élu est ainsi tout sauf pratique et peut éventuellement perturber l'action. Enfin, la dernière fonctionnalité inédite est nommée Biometric Scan et consiste à faire passer la mablette devant sa télé afin de visualiser le niveau de fatigue de chaque joueur. Ceux-ci sont alors représentés sous la forme de jauges cliquables permettant de consulter l'hydratation ou le niveau de stress de chacun.

Tout est bon pour obtenir des VC Points.

Mais avant d'entrer en jeu, il convient de créer son propre avatar. Celui-ci peut être personnalisé de toutes pièces pour commencer à engranger des VC Points. Obtenus après chaque match ou chaque réalisation, ces points sont associés au compte en ligne du joueur et peuvent ensuite être utilisés dans tous les modes de jeu au programme. Ceux-ci peuvent par exemple servir à acheter des compétences supplémentaires dans le traditionnel mode Carrière, à débloquer les meilleurs joueurs dans le mode Bitume (comprenez ici Playground), à acheter des accessoires pour votre avatar (manche, protège-poignet, élastique, maillot de corps, chaussures, etc.) ainsi qu'une tenue d'avant-match, voire même à obtenir de nouvelles stars dans le tout nouveau mode Mon Equipe. A l'instar d'un classique Ultimate Team, ce dernier vous propose de collectionner des figurines de joueurs, des coachs, des terrains, des maillots et des stratégies afin d'affronter en ligne les équipes de vos adversaires. Seulement voilà, nous n'avons pas pu nous essayer à ce mode sur Wii U dans la mesure où celui-ci freeze systématiquement la machine. Il s'agit donc là d'un gros point noir !

Heu... La réponse D ?

D'autres modes de jeu ont également été revus à commencer par le mode Carrière cité précédemment. Ainsi, après des débuts somme toute classiques, vous vous rendrez vite compte que tout a été fait pour améliorer l'immersion. Le coach est plus présent que jamais et peut par exemple vous donner des conseils en temps réel, vous féliciter après une belle action ou vous houspiller après plusieurs échecs. Dans le même registre, il est désormais possible de demander des réunions avec le manager général de son équipe. Le but peut être multiple : demander la tête du coach ou le féliciter, critiquer un joueur donné, exiger un transfert ou du temps de jeu supplémentaire, etc. Ces réunions réservent souvent des échanges savoureux et pas mal de surprises dans la mesure où l'issue n'est jamais garantie. Certains GM peuvent refuser vos demandes ou ne céder qu'après maintes relances. Il est également possible de s'y donner une image de bad boy ou de gentil garçon, ce qui influence à la fois l'image et le nombre de fans à disposition. Bref, cet aspect nous a beaucoup plu et contribue à améliorer encore un peu plus l'immersion. Il aurait toutefois été de bon ton de pouvoir jouer plusieurs carrières simultanément...

Justin est dans la place !

En dehors de cela quelques nouveautés sympathiques peuvent être notées. On apprécie ainsi l'arrivée des sélections américaines de 1992 et 2012 (au complet), de certaines stars comme Justin Bieber, mais également de quelques équipes de légende supplémentaires. Néanmoins, à ce sujet, on regrette la disparition des effets qui nous avaient éblouis l'an passé et notamment les retransmissions en noir et blanc. Jouer avec les équipes des années 60 n'apporte quasiment rien, si ce n'est un raccourcissement des shorts. Même la ligne à 3 points est présente, ce qui détonne avec le souci du détail normalement propre aux productions de Visual Concepts. Dans le même registre, il paraît assez étonnant que les nouveaux maillots des Knicks et de Brooklyn ne soient toujours pas corrects. Les premiers présentent ainsi un col en V et une couleur tout sauf réaliste, quand les second affichent un col rond. Ajoutez à cela des menus assez indigestes et vous l'aurez compris, NBA 2K13 ne procure pas la claque que nous avait réservée son prédécesseur. Celui-ci n'en reste pas moins un excellent titre susceptible de satisfaire tous les fans de basket et de sport en général.

Les notes
  • Graphique 15 /20

    Un gros travail a été à nouveau consenti sur la présentation, si bien que l'on a désormais quasiment l'impression d'assister à une retransmission télévisée. On apprécie en particulier les nouvelles vidéos des villes américaines ainsi que les animations, mimiques et célébrations des joueurs. Malheureusement, cette version Wii U présente une certaine propension à freezer la console, ce qui est tout sauf appréciable.

  • Jouabilté 16 /20

    Peu de nouveautés sont au programme cette année, si ce n'est une réattribution pas franchement nécessaire des commandes de tir et de dribble ainsi que le retour du hop step. Quelques retouches plus ou moins bien senties permettent toutefois de rendre l'expérience à la fois plus crédible, plus profonde et moins frustrante. On apprécie en outre la gestion des tactiques et stratégies via la mablette.

  • Duree 16 /20

    La refonte du mode Carrière et des playgrounds ainsi que la possibilité de jouer avec différentes équipes américaines et une sélection de stars offrent une durée de vie plutôt conséquente au titre. Il est toutefois dommage que le mode Mon Equipe fasse planter systématiquement la machine.

  • Son 17 /20

    Entièrement choisie par Jay-Z, la tracklist de ce NBA 2K13 ne comprend que des artistes reconnus. Les commentaires des journalistes américains et les différents bruitages sont quant à eux à nouveau très réussis, à l'image des cris que poussent les joueurs dans le trafic.

  • Scénario /

2K Sports s’essouffle un peu et sort un NBA 2K13 relativement pauvre en nouveautés. Parmi celles-ci, la gestion des dribbles et du tir ne convainc que partiellement et il faut donc chercher du côté des petits ajustements de gameplay et de la refonte du mode Carrière pour trouver un réel intérêt au titre. On en attendait clairement davantage, surtout de cette version Wii U qui freeze très régulièrement. Cela ne remet toutefois pas en cause la qualité du travail de Visual Concepts, notamment au niveau de la mablette, et ne nous empêchera donc pas de conseiller l'investissement aux fans du genre.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste de jeuxvideo.com
02 janvier 2013 à 16:52:02
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14/ 20
Mis à jour le 02/01/2013 Voir l'historique
Wii U Sport 2K Sports Visual Concepts Basket
  • Partager cette page :
NBA 2K13
PC WiiU PS3 360 iOS Android PSP Wii
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (9)
  • News (21)
  • Vidéos (28)
  • Images (374)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : NBA 2K13 sur WiiU
    -
    WIIU
Boutique
  • NBA 2K13 WIIU
    8.28 € Neuf
    3.00 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.