Test Rift : Storm Legion- PC

PC

Enrichi de nombreuses mises à jour de contenu depuis sa sortie en mars 2011, le MMORPG de Trion Worlds bénéficie enfin de sa première grosse extension, Storm Legion. Davantage destinée à fidéliser les abonnés qu'à séduire un nouveau public, elle propulse définitivement Rift parmi les meilleurs MMO PvE du marché.

Rift : Storm Legion

Plébiscité à sa sortie, Rift a comblé tous ceux qui ont su passer outre son manque apparent de personnalité (essentiellement dû à ses multiples emprunts et à sa direction artistique peu inspirée), pour profiter pleinement de son formidable PvE, d'une richesse et d'un intérêt peu communs. Mais son modèle économique payant, combiné à l'arrivée de quelques gros concurrents, a fini par décourager une partie des fidèles. Pourtant, s'il y a un MMO qui peut se permettre de requérir sans honte une souscription mensuelle, c'est bien Rift. Les équipes de Trion n'ont cessé de travailler d'arrache-pied pour multiplier les mises à jour de contenu. Jugez plutôt : depuis la sortie du jeu, les abonnés ont eu droit à de nouveaux donjons, raids et champs de batailles, à une option de recherche de groupe, à des mécaniques d'invasion inédites (failles d'artisanat et failles JcJ, défenses de Fontesource), à des instances scénarisées nommées "Chroniques", à des aventures instantanées à travers Telara, à un mode PvP supplémentaire (Conquête), à l'harmonisation planaire permettant de continuer à évoluer une fois le niveau maximum atteint, à des compétences de pêche et de survie, à des fonctionnalités sociales (tenues d'apparat et mariage), aux fameuses "récompenses de briscard", sans oublier les nouvelles zones comme l'Ile de Braise. Et il faut encore ajouter à cela les animations événementielles, la dernière en date ayant été Avis de Tempête, prélude à l'évasion de Crucia et à l'arrivée de Storm Legion, la première extension payante.

Test Rift : Storm Legion PC - Screenshot 35Ambiance crépusculaire et bestiaire sinistre sur Brunante.

Déesse dragon du plan élémentaire de l'air, Crucia est au centre de cette extension. Les Elus devront affronter sa Légion de la Tempête sur les deux nouveaux continents : Tynandra et Brunante. Le continent de Tynandra était jadis le berceau de la civilisation empyréenne, qui fût éradiquée par la Tempête Sanglante en tentant d'ouvrir un portail vers les Plans. Crucia a fait sienne la technologie pionnière des Empyréens pour construire des automates et des colosses mécaniques, puis a placé un certain Salvarola à la tête de cette sombre armée. Quant au continent de Brunante, il est au cœur de la lutte pour le contrôle de la Porte de l'Infini, que se disputent Crucia et Regulos - qui ne s'apprécient guère. Les habitants de Pelladane, menés par leur Reine Miela Aurentis, mènent une résistance difficile contre les Nécrosculpteurs de l'un et la Légion de la Tempête de l'autre. Les deux nouveaux territoires à explorer bénéficient donc chacun d'un background spécifique, et proposent des ambiances très différentes : la beauté exotique de Tynandra, qui émane aussi bien de ses ruines empyréennes envahies par la jungle que du magnifique désert d'Ashora, contraste avec l'atmosphère pesante et mortifère qui règne sur les régions désolées de Brunante. Mais ils partagent un point commun : leur immensité, puisque la taille de chacun d'eux équivaut à celle de Mathosia. La densité remarquable de leur zone d'arrivée respective (le Cap Yule et le Royaume de Pelladane) laissera progressivement la place à des étendues plus vastes et plus désertiques, mais tout aussi grandioses et agréables à parcourir, d'autant que cette extension bénéficie d'une direction artistique plus cohérente et, partant de là, plus convaincante. Signalons enfin qu'une île-capitale, la Baie de la Tempête, située entre les deux continents et accessible aussi bien aux Gardiens qu'aux Renégats, leur offrira un havre de paix où se ressourcer, doté de toutes les commodités nécessaires.

Test Rift : Storm Legion PC - Screenshot 36La ville de Baie de la Tempête est classique mais a de la gueule.

La progression jusqu'au lvl 60 (Storm Legion offre 10 niveaux d'expérience supplémentaires) a la bonne idée d'entraîner les Elus alternativement sur un continent puis sur l'autre, histoire de varier les ambiances et de dérouler parallèlement ses deux fils scénaristiques. Il faut toutefois concéder qu'en comparaison de certains de ses récents concurrents (Star Wars : The Old Republic, The Secret World ou Guild Wars 2), Rift souffre d'une narration obsolète, calquée sur le vieux modèle de World of Warcraft, le phasing en moins. Les PNJ sont statiques (ou basiquement dupliqués à plusieurs endroits pour simuler leur cheminement sur le continent) et la mise en scène, souvent inexistante, ne s'autorise que quelques trop rares sursauts épiques. En réalité, plutôt que de s'inscrire dans la mouvance actuelle, qui consiste à intégrer une scénarisation inspirée des RPG solos, les équipes de Trion ont préféré concentrer leurs efforts sur le dynamisme de la progression dans les zones et les opportunités de jeu en groupe. Tout a été fait pour que le joueur, constamment sollicité à droite et à gauche, ait le moins possible à revenir aux différents camps de PNJ : quêtes de loot et de carnage saisies à la volée, aventures instantanées, événements de faille, invasions et défenses de Fontesource... Voilà de quoi favoriser les regroupements, d'autant qu'on note l'apparition d'un nouveau mécanisme : les failles de chasse. En se procurant un leurre de chasse, il est possible d'ouvrir soi-même une faille permettant de traquer un boss planaire de son choix. Voilà des trophées qu'on se plaît vite à collectionner ! D'ailleurs, il ne se passe pas une heure sans qu'un joueur invite les autres à relever avec lui un défi de ce type. Storm Legion étoffe également son contenu PvE d'une Chronique inédite, de 7 nouveaux donjons et de 3 raids supplémentaires, autant d'occasions d'évoluer en groupe, quelle que soit la taille de ce dernier.

Test Rift : Storm Legion PC - Screenshot 37Quoi qu'on en dise, les serveurs de Rift sont encore très peuplés.

Les joueurs intéressés par l'optimisation de leur personnage apprécieront l'intégration d'une âme supplémentaire pour chacun des quatre archétypes disponibles. Le Foudroyeur, destiné aux guerriers, est un DPS à distance spécialisé dans les attaques électriques et la création d'illusions. Le Faucheur représente pour les mages une option de DPS au corps-à-corps enfin viable, car couplée à une faculté de résistance bienvenue. La nouvelle âme du clerc, le Profanateur, lui permet d'absorber les attaques destinées à ses alliés et de poser des liens infectieux sur ses ennemis. Il devrait être très prisé des groupes, tout comme le Stratéguerre, un ingénieur polyvalent conférant au voleur des capacités d'AOE, de buff et de soin. Ces âmes additionnelles ouvrent non seulement chaque archétype à de nouvelles perspectives (comblant certaines de leurs lacunes), mais s'inscrivent aussi en complémentarité avec les âmes de base les moins populaires, dont elles relèvent habilement l'intérêt. Trion a donc effectué un gros boulot en matière d'équilibrage. Il est vrai que si on le compare une fois de plus à ses récents concurrents, Rift ne propose pas les combats les plus dynamiques. Mais le système d'âmes et la variété des pouvoirs, qui autorisent plus que jamais une infinité de builds, les rendent plus tactiques que ceux de n'importe quel autre MMO. Alors quand Storm Legion parvient à nous proposer des rencontres épiques, du calibre de celle qui nous oppose au colosse Volan dans une zone dédiée du désert d'Ashora, on jubile ! Ce géant de fer, d'une taille si titanesque qu'elle motive un système de ciblage, est capable de détruire des pans entiers de la ville située à proximité grâce à ses armes de technologie empyréenne. Cet affrontement représente un grand moment de MMORPG qui restera dans les annales. Les efforts déployés par Trion pour mettre au point cette zone de combat en valaient largement la peine !

Test Rift : Storm Legion PC - Screenshot 38Le système de housing, très complet, est assez chronophage.

Mais la fonctionnalité la plus attendue des joueurs était peut-être le système de housing : les Dimensions. Il ne se montre, à l'évidence, pas aussi ambitieux que les meilleurs du genre (Star Wars Galaxies et Vanguard) en raison de son instanciation qui le rapproche davantage de celui d'un Everquest II ou d'un LOTRO ; mais il n'a pas grand-chose à envier à ces derniers. Après avoir choisi son havre de paix, qui reprennent tous des endroits fameux de Telara y compris des donjons, le joueur peut en personnaliser à la fois les bâtiments et les décors environnants. L'outil d'édition est simple à prendre en main (possibilité de manipuler les éléments à volonté) mais suffisamment riche pour permettre de modifier la météo et le thème musical d'ambiance. Chaque Dimension peut être ouverte à la visite, avec la possibilité pour les joueurs de recommander leurs préférées afin de les propulser en haut du classement. Précisons que les objets de décoration peuvent être achetés ou obtenus de diverses manières, mais aussi fabriqués grâce à l'artisanat, qui connaîtra sans doute un regain d'intérêt. Voilà donc une fonctionnalité intégrée avec réussite dans le système de jeu. Certains regretteront que le PvP n'ait pas bénéficié des mêmes égards. Il est le parent pauvre de l'extension, avec seulement un nouveau Front de guerre et quelques rangs supplémentaires. Mais c'est logique s'agissant d'un jeu PvE ; on compte sur les prochaines mises à jour pour enrichir Rift en la matière. Il en est de même pour l'aspect graphique, qui évolue au fil des patchs successifs : Storm Legion ne propose donc pas de grosse refonte, mais quelques améliorations notables comme celle du rendu des capes, qui fait un peu passer la pilule d'animations toujours aussi rigides. On mentionnera enfin la présence de quelques bugs, là où le jeu de base bénéficiait d'une finition irréprochable. Là encore, on peut faire confiance à Trion pour honorer sa réputation en matière de suivi !

Pixelpirate, le 03 décembre 2012

Les notes

  • Graphismes 16/20

    Quelques améliorations graphiques, une direction artistique plus cohérente et des zones de jeu plus immersives : Storm Legion est visuellement plus convaincant que ne l'était le jeu de base. On ne lui reprochera que certaines zones moins fouillées que d'autres, ses intérieurs trop vides et la présence de quelques bugs résiduels.

  • Jouabilité 16/20

    S'agissant d'un add-on davantage destiné à fidéliser ses abonnés qu'à conquérir un public plus large, Storm Legion ne propose pas énormément de nouvelles fonctionnalités en dehors de son système de housing. Mais le gameplay est toujours aussi solide, les nouvelles âmes et les failles de chasse sont intéressantes et on profite de quelques séquences mémorables comme le combat contre Volan.

  • Durée de vie 17/20

    Les deux nouveaux continents, qui triplent la surface de l'univers, les 10 niveaux d'expérience supplémentaires, le contenu PvE (nouveaux donjons et raids, Chronique inédite, failles de chasse...) et le système de housing vous assurent de très, très nombreuses heures de jeu en plus.

  • Bande son 15/20

    A l'instar du jeu de base, Storm Legion ne brille pas particulièrement sur le plan musical, mais profite malgré tout d'une bonne ambiance sonore. On apprécie notamment les interventions de Crucia, qui réagit à vos hauts faits en faisant entendre sa voix dans votre esprit.

  • Scénario 15/20

    On apprécie le soin apporté au background, et l'idée de dérouler parallèlement deux fils scénaristiques au gré de la progression sur chacun des continents. Dommage que Rift n'ait pas évolué sur le plan de la narration et de la mise en scène, où il se laisse aujourd'hui facilement distancer par ses récents concurrents.

  • Note Générale17/20

    Rift : Storm Legion est un add-on modèle, qui préfère répondre aux attentes de ses abonnés plutôt que d'essayer de conquérir un nouveau public en tentant de se faire passer pour ce qu'il n'est pas. Le PvE, qui figure parmi les meilleurs du marché, s'enrichit pour l'occasion d'un contenu astronomique : deux continents grandioses et immersifs triplant la surface de jeu, 10 niveaux d'expérience supplémentaires, de nouvelles âmes pour les personnages, des donjons et raids inédits et un système de housing aussi complet que chronophage. A côté de ça, le PvP est laissé pour compte, et Rift se laisse distancer par ses récents concurrents sur le plan de la mise en scène et du dynamisme des combats. Mais ce sont autant de lacunes assumées, qui ne pèsent pas bien lourd dans un jeu où l'on ne s'ennuie absolument jamais, tant on est sollicité à droite et à gauche. Cette note récompense également le suivi exemplaire assuré par Trion depuis la sortie du titre : rarement un MMORPG se sera autant enrichi et amélioré sur une aussi courte période. Un grand bravo.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Rift : Storm Legion
  • Afficher recto jaquette
  • Editeur : Trion Worlds
  • Développeur : Trion Worlds
  • Type : MMO / Jeu de Rôle
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : MMO, abonnement mensuel requis
  • Sortie France : 13 novembre 2012
    (13 novembre 2012 aux Etats-Unis)
  • Version : française intégrale
  • Config minimum : Windows XP/Vista, processeur Dual Core 2.0 Ghz, 2 Go de Ram, carte graphique nVidia GeForce 5900 ou ATI Radeon X300, 15 Go d'espace libre sur le disque dur
  • Config conseillée : Windows XP/Vista, processeur Core 2 Duo 2.2 Ghz, 4 Go de Ram, carte graphique nVidia GTS 250 ou équivalent ATI, 15 Go d'espace libre sur le disque dur
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Web : Site web officiel
  • Similaire à :
    Aion
    Guild Wars 2

Vidéos

Voir les 10 vidéos de Rift : Storm Legion