Test Farming Simulator 2013- PC

PC

Après avoir cartonné sur PC en 2011, la série Farming Simulator revient sur nos écrans sous la forme d'un épisode 2013 doté de quelques améliorations que les fans de l'agriculture virtuelle ne manqueront pas d'apprécier.

Farming Simulator 2013

Malgré les quolibets et le mépris affiché d'une partie des joueurs, la série Farming Simulator a eu tellement de succès sur PC que le dernier opus édité il y a 2 ans est arrivé en tête des ventes devant des licences aussi prestigieuses qu'Assassin's Creed ou que The Witcher. Loin du tapage médiatique et des feux de la rampe, ce sympathique jeu de gestion agricole a réussi à séduire un vaste public nettement plus intéressé par de petites escapades champêtres devant leur écran que par de grands champs de bataille. Pour autant, Farming Simulator 2011 souffrait de nombreux défauts que ni la critique ni les joueurs expérimentés n'ont pu lui pardonner. Entre la physique déplorable des véhicules, la qualité graphique douteuse des décors et la répétitivité du gameplay, nombreux sont ceux qui ont lâché l'affaire au bout de quelques heures.

Test Farming Simulator 2013 PC - Screenshot 51Qu'il est bon de récolter ce qu'on a semé !

Qu'une chose soit bien claire avant de poursuivre cet article : si vous n'avez pas aimé le précédent Farming Simulator, il y a très peu de chances que vous changiez d'avis cette année. En effet, les mécanismes principaux du soft demeurent largement inchangés et les nouveautés ne concernent finalement guère que le contenu et le mode multijoueur. Comme dans les épisodes précédents, le joueur doit simplement s'occuper d'une exploitation agricole à son rythme en cultivant ses champs et en s'occupant de son bétail. Un vaste choix de tracteurs et d'outils est disponible pour rentabiliser au maximum nos terres et des missions aléatoires nous permettent d'arrondir notre portefeuille en rendant divers services aux habitants du village voisin. On conduit les véhicules en temps réel mais on est libre de se "téléporter" de l'un à l'autre et on peut régler le défilement du temps pour travailler plus sereinement en dehors des missions. Bien entendu la météo est prise en compte, de même que le cycle jour /nuit.

Test Farming Simulator 2013 PC - Screenshot 52On peut désormais élever des poules.

En ce qui concerne les nouveautés, on constatera tout d'abord que la carte est immense. Couverte de champs, de bâtiments ou de montagnes, elle constituera pour les agriculteurs virtuels le plus grand terrain de jeu qu'ils aient eu l'occasion de parcourir jusqu'ici. En plus des cultures habituelles (blé, orge...), on peut désormais s'attaquer aux pommes de terre et aux betteraves. Contrairement aux céréales ou au colza, ces dernières ne poussent pas à l'air libre ce qui nous oblige donc à acheter non seulement des semoirs spécifiques mais aussi des récolteuses parfois hors de prix. Le jeu en vaut cependant la chandelle puisqu'en faisant bien attention aux fluctuations du marché, on pourra les revendre à bon prix. Par ailleurs, le joueur a désormais la possibilité d'acheter des poules et des moutons pour commercialiser leurs œufs et leur laine. Le poulailler est directement situé dans la ferme mais pour les moutons ou les vaches, il faudra se rendre un peu plus loin, ce qui nous oblige à faire quelques trajets pour les nourrir quotidiennement. Pas spécialement rentable comparé aux autres activités, l'élevage a tout de même l'avantage de favoriser l'immersion en nous donnant vraiment l'impression de vivre à la campagne. Et tant pis si le coq commence à chanter dès 5 heures du matin !

Test Farming Simulator 2013 PC - Screenshot 53Cette étrange machine sert à planter des patates.

Les véhicules agricoles ont toujours fait l'objet d'un soin particulier dans les Farming Simulator et l'édition 2013 semble la plus aboutie dans ce domaine. En fait, ce ne sont pas 20 ou 30 machines que l'on pourra utiliser dans cet épisode mais bien une bonne centaine. Des tracteurs de marque (Same, Deuz-Fahr, Grimme...) aux pulvérisateurs (Amazone...) en passant par les épandeurs à fumier (Gilibert...), on n'aura que l'embarras du choix pour s'équiper correctement et s'adonner à nos occupations favorites. On regrette néanmoins que les missions que l'on nous propose régulièrement ne concernent que deux ou trois véhicules seulement. Avec autant de matériel, il y avait de quoi en imaginer bien plus. Mais le principal reproche que l'on pourra adresser aux développeurs concerne une fois encore la physique de nos machines. C'est bien simple, on a l'impression de conduire des boîtes en carton et non des engins de plusieurs tonnes. On peut dévaler des pentes à 60 degrés au volant d'une moissonneuse sans dommage, traverser des piétons avec une remorque, et les collisions sont absolument grotesques. C'est d'autant plus regrettable que ce problème est connu depuis des années et qu'il ruine une bonne partie de la crédibilité du soft.

Test Farming Simulator 2013 PC - Screenshot 54Les missions de livraison sont ennuyeuses mais lucratives.

Question crédibilité, il y a malheureusement d'autres soucis à déplorer. Au niveau des revenus par exemple, comment se fait-il que la récolte d'un champ entier de blé ne nous rapporte qu'environ 5000 euros pour des heures de travail alors qu'une petite mission consistant à livrer des ballots de laine en moins de trois minutes soit parfois rémunérée jusqu'à 9000 euros ? C'est parfaitement incohérent. Dans un autre registre, comment se fait-il que nos ouvriers soient stupides au point d'être incapables de contourner un obstacle ou de changer d'outillage ? Voilà sans doute la raison pour laquelle le mode multijoueur coopératif a été étendu à 10 joueurs mais tout le monde n'a pas la chance d'avoir jusqu'à 9 amis en ligne pour lui venir en aide. Et encore faut-il qu'ils sachent y jouer car ce n'est pas le petit tutoriel de cette année qui leur apprendra à gérer une ferme. Trop court, trop spécialisé, il n'aide pas le joueur à démarrer son activité facilement en lui expliquant, entre autres, comment faire des emprunts, etc. Sachant qu'il n'y a toujours pas d'encyclopédie des outils non plus, on devra donc tâtonner un moment avant de comprendre à quoi sert tout le matériel que l'on peut acheter dans la boutique du village. Tout ça pour dire qu'à l'instar de ses prédécesseurs, Farming Simulator 2013 s'adresse à un public de passionnés. Certes, il n'y a pas mieux à l'heure actuelle dans le domaine de la gestion agricole et la communauté des fans édite régulièrement des mods pour améliorer l'expérience mais les défauts du soft sont tellement décourageants qu'on y réfléchira à 2 fois avant de se le procurer.

Dharn, le 26 octobre 2012

Les notes

  • Graphismes 11/20

    Une fois encore, les véhicules et l'outillage sont bien modélisés et les effets de lumière sont réussis. Malheureusement, les décors sont toujours aussi vides, les textures sont grossières et la gestion des collision est aussi ridicule qu'irréaliste.

  • Jouabilité 8/20

    Les contrôles sont efficaces mais la physique des véhicules n'a toujours pas été corrigée. De fait, on a souvent l'impression de conduire des caisses en carton et non pas des machines de plusieurs tonnes. Les activités sont plus variées qu'en 2011 (pommes de terre, betteraves, poules...) mais elles restent très répétitives et peu rentable en comparaison des missions inintéressantes qu'on nous propose régulièrement. L'intelligence artificielle de son côté, est à revoir

  • Durée de vie 14/20

    La carte est immense et des dizaines de mods ne tarderont pas à faire leur apparition sur Internet. Par ailleurs, le nombre d'outils est considérable et le multijoueur est désormais accessible à 10 personnes simultanément. Il faudra cependant pleinement adhérer au concept du jeu pour ne pas s'en lasser au bout d'une semaine ou deux.

  • Bande son 13/20

    Les bruitages des moteurs sont crédibles et l'ambiance sonore est agréable même si l'on aurait aimé entendre quelques voix humaines de temps à autre.

  • Scénario

    -

  • Note Générale11/20

    Plus complet que son prédécesseur, Farming Simulator 2013 manque encore singulièrement de crédibilité pour une simulation de son envergure. Les fans se réjouiront sans doute de pouvoir planter des pommes de terre ou d'élever des moutons sur une carte immense mais les néophytes risquent d'avoir du mal à digérer la physique déplorable des véhicules ou la répétitivité des activités.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

Vidéos

Voir les 9 vidéos de Farming Simulator 2013