Menu
The Unfinished Swan
  • Tout support
  • PS4
  • PS3
  • Vita
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : The Unfinished Swan
PS3
The Unfinished Swan
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 octobre 2012 à 11:08:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (25)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Tous les prix
Partager sur :

Militant pour une autre forme de jeu vidéo aux côtés de Journey ou bien encore Flower, The Unfinished Swan opte néanmoins pour une approche légèrement différente. Ainsi, tout en invitant le joueur dans un monde immaculé qu'il découvrira par le biais de projections d'encre, le titre se construit également au gré de ses expérimentations picturales. Ou quand le gameplay et l'histoire fusionnent afin d'ouvrir la porte d'un conte où se croisent l'amour et la désillusion.

The Unfinished Swan

Si Monroe était devenu orphelin trop tôt, il avait néanmoins pu garder un souvenir de sa défunte mère. Le Cygne Inachevé, c'est l'un des innombrables tableaux que sa génitrice n'avait jamais pu terminer, qu'il décida de s'approprier. Un matin, alors que le jeune garçon s'extirpait de ses songes, il s'aperçut que le cygne n'était plus là, qu'il s'était échappé de sa prison de papier. L'étonnement laissa place à la stupéfaction lorsque Monroe vit cette porte qu'il n'avait jamais remarquée auparavant, cette porte qui allait le mener vers un univers entier à parcourir. C'est ici que notre aventure commence ou plutôt notre découverte, au sens premier du terme, puisqu'il vous faudra littéralement faire apparaître votre environnement en l'aspergeant de billes d'encre. Déroutant dans son approche, The Unfinished Swan nous transporte rapidement dans un monde magnifique régi par des idées originales.

The Unfinished Swan
Bienvenue dans La Cité du Roi Perdu.
Ainsi, à mesure qu'on exhume des pans de décor à l'aide de notre pinceau d'argent, on se prend au jeu en voulant savoir ce qui a bien pu arriver à ce royaume régi par un roi ne semblant plus avoir toute sa tête. De fait, alors que le récit gagne en épaisseur, le joueur tâtonne et prend de plus en plus de plaisir à lever le voile sur son environnement et l'histoire. C'est ce moment que choisissent les développeurs pour marquer une évolution dans la façon de progresser qui se transforme au gré des pages du conte qu'on lira au fil de notre avancée. Chaque page sera alors synonyme d'une idée plus ou moins importante amenant une véritable densité au jeu. Il faut également voir que The Unfinished Swan est court, très court même puisqu'il se termine en trois heures. Néanmoins, cette faible longévité décuple l'impact de quelques idées de gameplay véritablement exquises et introduites par les errances du monarque dont on suit le périple.

The Unfinished Swan
L'aspect visuel évolue au fil des quatre chapitres pour le plaisir des yeux.
En somme, si le premier chapitre vous demandera simplement d'avancer en faisant apparaître votre chemin à l'aide de l'encre que vous jetterez via le PS Move et le Navigation Controller, le deuxième chapitre vous demandera d'user de billes d'eau. Si dans l'absolu, l'évolution ne semble pas flagrante, il en sera tout autrement dans les faits. C'est d'ailleurs ici qu'on se rend compte que l'histoire est intimement liée au gameplay. En effet, le roi ayant décidé de peindre des ombres dans son royaume afin de faciliter la vie de son peuple, on se retrouvera alors dans un univers un peu plus tangible où les repères seront plus nombreux. Néanmoins, il faudra ici user de l'élément liquide pour faire pousser des plantes grimpantes et ainsi atteindre des endroits inaccessibles. Mais à peine avons-nous le temps de profiter de cet élément donnant lieu à des passages haut perchés que le chapitre suivant se basera sur la notion d'ombres et de lumière. Ici, le joueur devra faire bouger une source lumineuse, grâce à ses projectiles, afin d'avancer dans une forêt peuplée d'araignées prêtes à nous sauter dessus.

The Unfinished Swan
Seule la pilule rouge vous sera proposée.
Inattendu mais pas autant que l'idée nous transportant dans une sorte de monde 1.0, reflet de celui d'où l'on vient et dans lequel on fera apparaître des volumes pour atteindre sa majesté trônant au sommet d'un édifice construit à sa gloire. Si l'explication de The Unfinished Swan peut paraître métaphysique par moments, n'allez surtout pas croire que le jeu se perd dans des expérimentations n'aboutissant à rien. Comme précisé plus avant, c'est tout le contraire puisque l'ensemble des éléments s'intègre parfaitement au récit tout en dynamisant l'expérience ludique et poétique. Si l'on ne reviendra pas nécessairement au jeu une fois qu'on l'aura terminé, les bonus à débloquer n'étant pas suffisamment intéressants, on éprouvera une véritable satisfaction une fois arrivé au bout de notre voyage. La surprise et l'émerveillement céderont alors leur place à une sorte de quiétude qui aura finalement accompagné d'un bout à l'autre l'oeuvre de Giant Sparrow.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    L'aspect graphique, au centre du jeu, se perd dans une sorte d'expérimentation synonyme d'univers immaculé qu'on découvrira au gré de nos jets d'encre. Qu'on aime ou non, inutile de nier que la découverte est enivrante et que l'univers dépeint sied admirablement à l'histoire contée.

  • Jouabilité 16 /20

    La jouabilité, entièrement pensée au PlayStation Move et au Navigation Controller, ne souffre d'aucun souci. Simple, le gameplay use à bon escient des idées disséminées au gré des chapitres. De fait, en plus de tapisser l'écran d'encre pour trouver notre chemin, le PS Move sert ensuite à projeter de l'eau sur des plantes grimpantes pour progresser, etc. En somme, si le jeu est court, il fourmille de belles trouvailles offrant un vrai plaisir dans la découverte. Notez que vous pourrez également y jouer au pad.

  • Durée de vie 8 /20

    Comptez sur trois heures pour faire le tour des quatre chapitres, voire un peu plus si vous décidez de récolter tous les ballons de couleur. Malheureusement, ces derniers n'offrent que quelques bonus sous forme d'illustrations ou d'items à utiliser dans le mode principal. Le hic est qu'une fois qu'on aura terminé l'aventure, rien ne nous poussera à nous replonger dans le rêve du monarque.

  • Bande son 15 /20

    Les musiques sont peu nombreuses mais de grande qualité. Si elles collent parfaitement à l'ambiance aérienne du jeu, il en va de même pour les doublages français nous narrant l'histoire de ce roi triste.

  • Scénario 14 /20

    Tantôt acteur, tantôt spectateur d'un conte dépeignant l'histoire d'un roi désabusé, le joueur évolue à l'intérieur d'un rêve monochrome joliment mis en scène. Sobre tout en étant par moment émouvant, le scénario de The Unfinished Swan vaut surtout pour sa complémentarité fusionnelle avec le gameplay afin de visualiser ce récit enfantin où la folie côtoie de près l'amour.

De conceptuel, The Unfinished Swan se transforme en une forme d'apaisement à mesure qu'on progresse. Sans atteindre la maestria globale d'un Journey, le titre de Giant Sparrow trouve toutefois une véritable légitimité dans sa somptueuse approche visuelle, son histoire touchante et l'aspect fusionnel entre cette dernière et son gameplay. Si on lui reprochera une durée de vie limitée et une rejouabilité inexistante, il serait néanmoins dommage de passer à côté de cette expérience picturale issue de l'art avec un grand A et les contes pour enfants.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 octobre 2012 à 11:08:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (25)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Mis à jour le 15/10/2012
PlayStation 3 Autres Sony Giant Sparrow
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live