Menu
Resonance
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Resonance
PC
Resonance
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 août 2012 à 15:38:05
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.5/20
Partager sur :

Avis aux «vieux de la vieille» ! Si les jeux d'aventure signé Lucas ou Sierra ont su faire briller vos petits yeux dans les années 90, et que, depuis, aucun autre point and click n'a vraiment pu se mesurer à ces souvenirs vidéoludiques émouvants, alors nous vous conseillons de vous pencher avec nous sur le cas de ce mystérieux Resonance.

Resonance

Développé depuis cinq longues années par Vince Twelve, un créateur passionné à l'origine du petit studio XII Games, Resonance est, semble-t-il, doté de tous les attributs physiques qui pourrait bien permettre d'attirer un public de connaisseurs boudant parfois les productions actuelles voguant allègrement vers le casual. Ce qui saute aux yeux, c'est donc l'aspect visuel du titre, qui fleure bon le rétro. En effet, les décors en deux dimensions sont fait de pixels bien apparents, les animations des personnages sont simplistes et l'interface sobre du jeu semble elle aussi directement tirée de l'un de ces point and click emblématiques. L'ensemble n'est pourtant pas minimaliste, et les décors restent assez jolis à regarder et surtout bien plus lisibles que certains titres que l'on avait pu découvrir à l'époque, proposant parfois une bouillie de pixels un peu plus indigeste. Les amateurs se sentiront donc peut-être irrésistiblement attirés par cette enveloppe charnelle, qui n'est heureusement pas qu'une coquille vide. En effet, sachez-le, Resonance se dote aussi de nombreuses autres qualités qui lui permettent d'accéder aisément au titre envié de point and click de qualité.

Resonance
On commence l'aventure dans l'appartement miteux du scientifique.
C'est déjà du côté de son scénario, de son ambiance et du travail effectué autour de l'univers et des personnages que l'on se penchera. Resonance place son action dans la ville de Aventine (Aventine City, pour être exact) et nous fait rapidement comprendre qu'il sera possible de suivre la destinée de quatre personnages distincts, qui devront bientôt se rencontrer pour coopérer s'ils veulent découvrir le fin mot de l'histoire. On débute notre aventure avec le scientifique Ed, réveillé par la sonnerie de son téléphone alors qu'il roupille dans son appartement vétuste et crasseux. Son chef de service au laboratoire le contacte en effet pour lui faire part de ses hésitations... il s'apprête à détruire ses recherches, car il les juge trop dangereuses, surtout si elles tombaient entre de mauvaises mains ! Edward se rend rapidement au laboratoire pour le faire changer d'avis... et se trouve face à une ruine, puisque celui-ci a plus ou moins explosé, emportant le bon docteur Morales dans la tombe... Quatre personnages, ce ne sera sans doute pas de trop pour comprendre de quoi il retourne, et vous serez donc amené à contrôler le médecin Anna, nièce du scientifique décédé, le reporter ambitieux Ray, mais aussi le détective blasé Bennett. Le jeu vous permet d'ailleurs de passer de l'un à l'autre à volonté, ce qui compliquera rapidement votre tâche.

Resonance
Ca y est, notre quatuor est réuni.
En effet, Resonance se comporte tout d'abord comme un point and click classique, vous demandant de récupérer des objets dans les décors, qui viennent ensuite s'ajouter automatiquement à votre inventaire, accessible depuis l'interface en haut à gauche de l'écran. Ces items pourront être combinés, détaillés, décrits par le personnage, utilisés dans les décors ou sur des PNJ pour débloquer de nouveaux dialogues ou vous faire progresser dans l'histoire. Bref, la formule habituelle est ici efficacement appliquée. Mais le joueur plus ou moins attentif tombera rapidement sur deux autres onglets un peu plus mystérieux, et donc forcément prometteurs. LTM et STM... Ces catégories représentent tout simplement les mémoires à court terme et à long terme, indépendantes pour chaque personnage. Concrètement, certains événements ou informations viennent automatiquement s'ajouter à l'onglet Mémoire à Long Terme, et pourront y être sélectionnés plus tard afin de trouver un indice ou d'en parler à un autre protagoniste de l'aventure. Les choses se compliquent pour la mémoire à court terme... En effet, chaque zone interactive de l'environnement peut être ajoutée à cette interface, qui contient dix emplacements ! Autant dire que les possibilités sont multiples, et qu'il est parfois difficile de distinguer les éléments importants, qui pourraient vous servir lors d'une conversation, de ceux qui ont un intérêt frôlant le zéro. Heureusement, on finit par comprendre comment s'utilise le système et par sélectionner un peu plus judicieusement les mécanismes ou informations à y ajouter. Un exemple ? Ray le journaliste se fera parfois passer pour un réparateur auprès d'une hôtesse d'accueil placée à côté d'un serveur auquel il voudra avoir accès. On devra alors faire glisser ce fameux serveur jusqu'à l'onglet «Mémoire à Court Terme» pour ensuite, lors d'un dialogue, sélectionner cette nouvelle entrée pour en toucher deux mots avec ce fameux PNJ qui nous barre pour l'instant la route.

Resonance
Voici notre système de mémoire à court terme.
Ce système donne du relief au gameplay du jeu mais vous complique donc un peu les choses, et le fait de pouvoir sélectionner à tout moment l'un des quatre personnages de l'aventure augmente encore le nombre déjà imposant de possibilités à essayer avant de trouver la bonne. Car malgré cette richesse apparente, il n'y a au final qu'une manière de résoudre les diverses énigmes vous barrant la route, en choisissant le bon personnage, et en lui faisant faire exactement les bonnes actions, dans le bon ordre. Ceci dit, certains héros sont parfois interchangeables, d'autant plus qu'il est possible de donner un objet présent dans un inventaire à un autre protagoniste. On trouvera quand même ces changements entre héros un peu rébarbatifs, surtout qu'il faudra souvent passer assez rapidement de l'un à l'autre, après avoir perpétré une ou deux actions avec le premier. Certaines énigmes, comme celle se déroulant dans les locaux de la police, vous demanderont d'ailleurs de faire coopérer trois de ces quatre enquêteurs, en coordonnant leurs actions... On l'aura compris, Resonance se destine à des joueurs qui n'auront pas peur de rester bloqués un certain temps face à quelques situations plus retorses, et le nombre de personnages jouables et ce système de mémoires permettent de compliquer un peu les choses, même si la difficulté du titre n'est pas du tout insurmontable. C'est aussi par son ambiance réussie et ses personnages complexes que le soft se démarque, même si l'ensemble, flirtant joyeusement avec la science-fiction, reste classique et joue avec les clichés du genre. Bref, des énigmes donnant du fil à retordre, un scénario disposant de quelques rebondissements bienvenus et explorant la psyché des personnages en exploitant les codes du genre, un style graphique titillant la fibre nostalgique d'une certaine catégorie de joueurs... Pas de doute, XII Games manie ici certains codes avec brio et fait de Resonance un point and click passionnant, qui vous tiendra en haleine durant une dizaine d'heures, pour peu que vous ne soyez pas allergique à la langue anglaise, puisqu'aucune traduction française n'a pour l'instant été ajoutée.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Il ne s'agit pas ici de noter l'aspect technique des graphismes de Resonance, mais bien de saluer la direction artistique choisie, rendant hommage aux jeux d'aventure des années 1990, tout en caressant certains joueurs dans le sens du poil. Dans tous les cas, le résultat est plaisant et l'univers cohérent.

  • Jouabilité 16 /20

    Resonance garde les éléments classiques du point and click (inventaire, clics dans les décors pour trouver des objets ou déclencher des remarques de notre personnage, dialogues... ) et y ajoute un système de mémoires à court terme et à long terme vraiment intéressant, qui rend le jeu plus riche et plus complexe même si, au final, le soft semble justement un peu trop linéaire par rapport aux nombreuses possibilités offertes.

  • Durée de vie 16 /20

    Pour un peu moins de 10 euros, ce sont une dizaine d'heures de jeu qui vous attendent. De plus, Resonance ne dispose d'aucun temps mort, l'action y est menée tambour battant.

  • Bande son 14 /20

    Certaines musiques se distinguent du lot, mais au final, l'ambiance musicale ne se fait pas particulièrement marquante et accompagnera votre progression en se faisant donc assez discrète. Les voix anglaises (attention, les sous-titres sont en anglais également) sont de bonne qualité et les joueurs pourront notamment retrouver la voix de Logan Cunningham, omniprésente dans l'excellent Bastion.

  • Scénario 15 /20

    Une conspiration mettant la liberté des citoyens en danger, un scientifique assassiné, quatre personnages que rien ne lie pour mener l'enquête... l'univers de Resonance est sombre, l'ambiance travaillée et le scénario ne manque pas de relief, malgré son aspect «déjà vu» un peu trop marqué.

Avec Resonance, les amateurs de point and click ayant découvert le genre dans les années 90 seront aux anges. Ce jeu d'aventure dispose en effet de nombreux points communs avec les productions d'antan et son créateur se permet même d'y ajouter un système de mémoires original, complexifiant un peu le gameplay. Vendu une petite dizaine d'euros, Resonance vous procurera une bonne dizaine d'heures de jeu, dans une aventure soignée et menée de main de maître jusqu'à la fin !

Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 août 2012 à 15:38:05
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.5/20
Mis à jour le 28/08/2012
PC Aventure Point'n Click Wadjet Eye Games XII Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live