Menu
Air Fortress
  • Nes
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Air Fortress sur Nes /

Test Air Fortress sur Nes du 23/03/2012

Test : Air Fortress
Nes
Air Fortress
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Goten67
L'avis de Goten67
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 mars 2012 à 17:24:34
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/20
Partager sur :

Lorsqu'on évoque le studio Hal Laboratory, on pense forcément à deux séries emblématiques des consoles Nintendo : Super Smash Bros et Kirby. Pourtant, le développeur est à l'origine de nombreux autres titres, parmi lesquels figure Air Fortress. Sorti à la fin des années 1980 sur NES (1987 au Japon, deux ans plus tard en Europe), le titre se présente sous la forme d'un jeu d'action varié et techniquement au top. Mais avec Hal Laboratory aux commandes, pouvait-on vraiment douter de la qualité du titre ?

Air Fortress

Vous incarnez Hal Bailman. Votre mission, si vous l'acceptez : détruire une série de huit forteresses volantes qui menacent les Forces Intergalactiques. Basique, le scénario ne s'embarrasse pas de fioritures et va à l'essentiel. Vous l'aurez compris, ce ne sont pas moins de huit niveaux qui composent le jeu. La force du titre réside d'ailleurs dans le fait que chacun des niveaux est divisé en trois phases distinctes. Dans la première, le but est d'atteindre la forteresse à faire exploser. Pour cela, on dirige Hal sur ce qui s'apparente à une moto futuriste, capable de voler. Dans ces phases de scrolling, les décors défilent pendant que le personnage avance automatiquement. Le joueur a alors deux objectifs. D'abord, il doit tirer sur les ennemis qui se présentent à lui pour se frayer un chemin vers la forteresse. D'autre part, il peut ramasser des bonus. Si les bonus marqués d'un « E » ou d'un « B » ne se révéleront utiles que dans la seconde partie du jeu, il peut également obtenir un bouclier pour son véhicule ou une bombe qui détruit automatiquement tous les ennemis présents à l'écran. Radical. Plutôt bien réalisées, avec des ennemis dont les aptitudes augmentent au fil des niveaux, ces phases sont plaisantes mais, malgré tout, affreusement classiques. Il faut attendre l'infiltration dans la forteresse pour découvrir l'originalité du titre.

Air Fortress
Les bonus sont vitaux pour la phase d’exploration qui va suivre.
Une fois arrivé à destination, Hal délaisse en effet son véhicule pour explorer à pied ce lieu hostile. Le but de ces phases ? Trouver la salle qui contient le « cœur » de la forteresse, ou en tout cas sa source d'énergie principale, qu'il faudra détruire. Si ces phases sont toujours l'occasion de dégommer les ennemis, elles intègrent également quelques séquences de plates-formes, sommaires mais appréciables. A la manière d'un Metroid, on observe un compteur qui s'égrène au fil du temps. La valeur de ce compteur au départ dépend en fait du nombre de pièces marquées d'un « E » ramassées dans la phase précédente. Tant que le nombre affiché par le compteur est conséquent, on ne risque quasiment rien face aux adversaires qu'on peut choisir d'affronter de front. Ils ne nous blessent pas directement mais font chuter plus ou moins vite le nombre affiché par le compteur, qui s'apparente donc à une jauge de vie originale. Si le nombre affiché ne peut pas descendre jusqu'à la fatidique valeur 0, il peut baisser jusqu'à 5. Autant dire qu'à ce moment-là, il vous suffit de rentrer en contact avec un seul projectile pour déclencher le fameux game over.

Air Fortress
Presque plus d’énergie. Si cet ennemi vous touche, c’est la mort assurée.
Les pièces marquées d'un « B », quant à elles, trouvent aussi tout leur intérêt dans ces phases d'exploration, puisqu'elles dotent Hal de missiles bien plus puissants que les projectiles de base. Là encore, il faut en ramasser le plus possible quand on est sur le véhicule, car cet équipement se révèle très utile – voire indispensable – dans la forteresse. La jouabilité est d'ailleurs extrêmement simple : on utilise le bouton A pour lancer à l'infini les projectiles de base, et on utilise B pour lâcher les missiles en nombre limité. Pas besoin de touche de saut, puisque pendant ces phases, Hal est capable de planer aussi longtemps qu'il le souhaite. La seule originalité dans ce gameplay banal vient du fait que l'arme utilisée dans ces phases d'exploration provoque un recul du héros, qu'il faut savoir appréhender. Les missiles sont en tout cas de précieux alliés pour détruire le cœur de la forteresse.

Air Fortress
Le but de Hal : détruire le cœur de la forteresse.
Une fois cette tâche accomplie, on entre dans la troisième phase du niveau : les lumières s'éteignent, et il faut désormais trouver la sortie de secours où nous attend notre véhicule volant. Si cette phase de fuite est quasi anecdotique dans la première forteresse, elle se révèle très vite ardue puisqu'il faut parvenir à trouver la porte de sortie dans ce qui s'apparente parfois à un véritable dédale. Pour couronner le tout, le temps pour trouver son chemin est limité, car la forteresse finit par exploser si on reste trop longtemps à l'intérieur. Dans ces différentes phases de jeu, Air Fortress s'apparente donc à un shoot'em up riche, mais aussi très exigeant. La difficulté augmente en effet très rapidement, et il devient relativement fréquent de mourir, une fois les premières forteresses passées sans encombre. Par moments, le challenge imposé se révèle même frustrant, puisqu'il faut arriver à abattre les différents ennemis tout en se repérant dans de véritables labyrinthes. Un système de mot de passe ainsi que le fait de pouvoir recommencer un niveau autant de fois qu'on le souhaite tant qu'on n'a pas éteint la console viennent cependant éclaircir le tableau. Heureusement, le fait de devoir recommencer un niveau n'est pas si frustrant puisque chaque environnement s'apparente à une réussite technique.

Air Fortress
Dans une atmosphère pesante, Hal doit s’échapper au plus vite.
Pour un jeu NES, Air Fortress s'en tire avec les honneurs. Les différents lieux sont variés, même si certaines forteresses finissent par se confondre. Avec un nombre d'ennemis relativement élevé, le titre s'envolait presque vers un sans-faute. Mais les quelques saccades qui surviennent lorsque trop d'éléments apparaissent à l'écran viennent nous rappeler qu'on est sur NES. Ces soucis de ralentissement n'altèrent aucunement le plaisir de jeu. La bande-son est elle aussi d'une qualité rare. Les quelques thèmes présents sont simples mais aussi assez répétitifs pour être rapidement enregistrés par nos oreilles. On apprécie d'ailleurs le fait qu'ils sont étudiés pour correspondre à la situation : ainsi, c'est une musique rapide qui accompagne la phase de fuite, logique!

Air Fortress
Pendant les phases d’exploration, le jeu propose même de la plate-forme.
Pas de doute possible : nous sommes face à un jeu à mettre dans le haut du panier des productions NES. Quasiment irréprochable sur le plan technique, il impressionne par la diversité des situations proposées. Ainsi, d'un jeu qui s'apparente à un shoot'em up efficace mais plutôt banal, on passe sans mal à un jeu d'action/exploration qui se rapproche d'un Metroid. Air Fortress est un très bon titre qui s'adresse avant tout aux accros du genre. Ils risquent bien d'y trouver un challenge à leur niveau, et pourront même pousser le supplice jusqu'à entamer une seconde partie, plus compliquée encore. Cette difficulté un peu trop élevée constitue d'ailleurs le seul véritable point litigieux d'un jeu tout simplement réussi.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Du tout bon. On aurait pu penser que le jeu peinerait à se diversifier, comme l'action se déroule soit de nuit, soit dans une des huit forteresses. Pourtant, il s'en sort parfaitement avec des lieux plutôt variés. Seule ombre au tableau : des saccades qui apparaissent lorsque le nombre d'éléments à afficher est trop important. Une preuve que le jeu est ambitieux pour un titre NES.

  • Jouabilité 15 /20

    Le maniement de Hal ne pose quasiment aucun problème, que ce soit sur son véhicule ou dans la forteresse. Une fois que le recul provoqué lorsqu'on tire est maîtrisé, on prend plaisir à contrôler le héros. Dommage que la jouabilité soit même trop simple : on aurait par exemple aimé avoir plus d'armes disponibles. Un seul type de projectiles sur le véhicule contre deux dans les phases d'exploration, c'est un peu léger.

  • Durée de vie 15 /20

    Attention, le jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains. Si les premières forteresses sont rapidement détruites, tout se complique assez rapidement et les fins de partie prématurées s'enchaînent. Pour les acharnés, Hal Laboratory a même prévu un mode « 2nd Quest », une deuxième partie qui se déroule dans les mêmes niveaux, mais avec des ennemis encore plus nombreux et résistants.

  • Bande son 16 /20

    Les musiques 8 bits ont encore leur charme, et Air Fortress le prouve avec brio. Les thèmes sont en adéquation avec le côté épique de notre mission spéciale, et leur simplicité aura tôt fait de les inscrire dans notre esprit.

  • Scénario 12 /20

    Comme on pouvait s'y attendre, l'histoire est rudimentaire. Sauver un monde futuriste attaqué par une menace venue de l'espace... On aura vu plus original. Néanmoins, l'histoire a le mérite d'exister. Mais l'intérêt du titre réside, de toute façon, autre part.

Hal Laboratory démontre toute sa maîtrise avec un titre ambitieux qui atteint ses objectifs. Plutôt beau et doté de musiques prenantes, Air Fortress brille surtout par la variété de son gameplay. On passe continuellement d'une phase de shoot'em up plutôt basique à une séquence davantage basée sur l'exploration, même si le dégommage d'ennemis est toujours au programme. Cette diversité des situations représente la force majeure du titre. Tout juste pourrait-on reprocher à Hal Laboratory de ne pas avoir poussé le concept un peu plus loin. Le jeu aurait en effet pu devenir excellent avec davantage d'armes ou des bonus plus nombreux. Néanmoins, Air Fortress reste un très bon jeu pour les joueurs chevronnés, amateurs d'action old-school.

Profil de Goten67
L'avis de Goten67
MP
Journaliste jeuxvideo.com
23 mars 2012 à 17:24:34
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/20
Mis à jour le 23/03/2012
Nes Action Tir HAL Laboratory Hal America Inc. Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live