Test Farm Frenzy 3- Nintendo DS

Nintendo DS

Simple, peu exigeant et tournant en boucle, Farm Frenzy 3 joue à fond la carte du jeu très grand public. Si le titre n'éblouit pas par sa profondeur, son prix mini en fait toutefois une bonne pioche pour le joueur occasionnel adepte des concepts addictifs.

Farm Frenzy 3

Pas vraiment un jeu de gestion sans pour autant n'être qu'un jeu de réflexes, Farm Frenzy reprend à son compte les mécaniques simples et chronophages que bien des jeux flash ont mis en pratique depuis des années. Votre but est de devenir le roi des éleveurs en franchissant différentes étapes de progression, chaque nouveau niveau établissant des défis inédits. En somme, vous avez des ressources et vous devez les exploiter au mieux pour amasser de l'argent afin d'améliorer vos moyens de production et atteindre certains objectifs chiffrés. Si on en reste aux bases, on commence par élever un animal (la pintade) qui a besoin pour survivre d'herbe, donc on arrose le sol pour faire de l'herbe, ce qui va l'aider à pondre des œufs. On commence par vendre les œufs, puis on s'offre une broyeuse pour produire de la farine d'œufs avant de pouvoir dégotter une fabrique de biscuits, une couveuse pour faire éclore une partie des œufs, une fabrique de pâtisseries etc. Et comme on ne dispose pas d'une capacité de stockage illimitée, on envoie régulièrement un camion livrer les boutiques pour toucher le pactole.

Test Farm Frenzy 3 Nintendo DS - Screenshot 1On arrive vite à se remplir les poches.

Evidemment, il faut garder un oeil constant sur ce qui se passe à l'écran. Chaque produit doit être collecté au stylet avant qu'il ne disparaisse, mais surtout, on doit en permanence s'assurer qu'il reste de quoi nourrir les bestiaux, or, votre réserve d'eau doit elle aussi être régulièrement réapprovisionnée. Et il faut également guetter les prédateurs que l'on capture en les martelant de coups de stylet avant de les vendre à on ne sait trop qui sans trop se poser de questions sur leur devenir (paraît que la pantoufle de lion c'est exceptionnel en hiver). Et ce qui se fait avec les oeufs de pintades se décline ensuite sur d'autres animaux et outils de fabrication (comme un atelier de tissage). Les mécaniques ne changent donc guère dans le fond, seule la forme évolue. Et comme quantité de jeux casual, la progression est très lente, chaque niveau débloqué augmentant légèrement les objectifs de production, mais sans vraiment modifier vos actions. Qu'on vous demande d'obtenir 50 ou 60 animaux ou encore 40 ou 80 items, ça ne change pas grand-chose. On réagit plus qu'on agit et perdre est assez inconcevable. Voilà bien pourquoi on conseillera uniquement le titre à un public peu exigeant qui cherche surtout à passer le temps.

Test Farm Frenzy 3 Nintendo DS - Screenshot 2Au moins, les implications politiques de l'élevage de pintades ne lui font pas perdre le sourire.

En outre, malgré sa simplicité, l'interface de Farm Frenzy sur DS n'est pas toujours d'une clarté exemplaire. Quand on commence à produire beaucoup de choses, la situation se complique vite, devant un parterre de 40 pintades, pas facile de percuter que sous leurs pattes, il n'y a plus un seul brin d'herbe. En général on le réalise quand leur nombre commence à diminuer faute de nourriture. Or, certains défis consistent précisément à produire un maximum d'animaux. Bon, on ne perd pas, mais bonjour le bazar sur le petit écran de la console. De même, quand les recettes de fabrication se perfectionnent parce qu'on doit mélanger plusieurs produits de base, rien n'indique vraiment si on dispose de suffisamment de ressources. Du coup, on clique de temps en temps sur l'unité de production en question pour voir si c'est bon et zou. Ce qui résume un peu le principe général du jeu finalement : on clique et zou. Pour autant, il n'y a rien de vraiment désagréable et le titre parvient même à se montrer addictif pour un certain public. Le tout pour moins de 20 euros.

Dinowan, le 16 janvier 2012

Les notes

  • Graphismes 12/20

    Le style cartoon sied plutôt bien au genre mais le tout manque singulièrement de clarté et de détails sur le petit écran de la DS.

  • Jouabilité 12/20

    Farm Frenzy 3 tisse son fil sur un métier qui ne change pas beaucoup du début à la fin, les modules de fabrication et les animaux évoluent mais le principe demeure le même, simpliste et parfois un peu confus. C'est son aspect addictif qui lui permet de séduire un public occasionnel.

  • Durée de vie 16/20

    Pour le coup, il y a de quoi faire. La progression est très lente puisque les nombreux niveaux proposent des objectifs qui augmentent peu. Et il y a près d'une centaine de challenges à relever. Mais gare à la lassitude.

  • Bande son 2/20

    On fera simple : coupez le son ou vous allez devenir dingue.

  • Scénario

    -

  • Note Générale11/20

    Si vous êtes un joueur très occasionnel qui cherche avant tout un moyen économique de passer le temps sans vous prendre la tête, Farm Frenzy a des chances de vous séduire. Il ne propose pas de challenge insurmontable et à moins de 20 euros sur DS, il remplit plutôt bien sa mission. Ceci dit, son aspect très répétitif et sa progression ralentie de façon un peu grossière ne tardent pas à provoquer une lassitude certaine. Le genre de titre que l'on s'attendrait plutôt à voir sur mobiles aux environs de quelques euros.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 4/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Farm Frenzy 3 : Ice Age

Vidéos

Voir la vidéo de Farm Frenzy 3