Menu
Black Mirror III
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Black Mirror III
PC
Black Mirror III
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 avril 2011 à 17:35:43
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (40)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Amazon PC 18.00€ Amazon PC 68.00€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Le second volet de la trilogie des Black Mirror avait pris son temps avant de débarquer en France dans le courant de l'année dernière, 7 ans après un premier épisode d'abord controversé, puis vite encensé. L'opus concluant cette saga familiale torturée suit heureusement son prédécesseur d'un peu plus près, voyons donc si celui-ci nous offrira notre dose d'aventure horrifique en clôturant la trilogie de la plus belle des façons.

Black Mirror III

Si The Black Mirror, sorti en 2003, n'avait alors pas vraiment provoqué l'engouement, du moins de la part des critiques, il avait tout de même peu à peu réussi à s'imposer comme une des quelques rares références du jeu d'aventure, en proposant une ambiance forte des plus réussies et une progression portée par des énigmes ardues sans être insurmontables. En reprenant les rênes de la franchise quelques années plus tard, les Allemands de Cranberry Production ne se sont pas faits prier pour la remettre au goût du jour afin qu'elle soit en phase avec les jeux d'aventure actuels axés vers l'accessibilité et la simplicité. En résultait un soft à l'écriture fine, tourné vers son scénario, ses personnages et leurs psychés torturées... sans que la progression ne soit inutilement entravée par des casse-tête hors de portée pour les joueurs non habitués. Cette recette qui ne plaît pourtant pas à tout le monde a bel et bien été conservée pour ce troisième volet, qui s'oriente toujours vers l'histoire qu'il raconte en mettant en avant sa galerie de personnages, et en particulier le fameux Adrian Gordon, déjà à l'honneur dans Black Mirror II. On y découvre d'ailleurs la suite directe de l'histoire qui nous y était narrée.

Black Mirror III
En douze ans, le château de Black Mirror a vraiment perdu de sa superbe.
On replonge donc directement et sans aucun effort dans cet environnement à glacer le sang, et au coeur de cette famille Gordon sous le coup d'une terrible malédiction. En tant qu'unique héritier direct de sexe masculin, notre cher Adrian en fait bien entendu lui aussi les frais, il devra donc continuer à lutter contre cet esprit maléfique tentant de le posséder, et le faisant peu à peu douter de sa propre santé mentale... la suspicion sera également de mise dans le petit village de Willow Creek, quelques meurtres plus que troublants venant perturber ce coin de campagne anglaise. Comme de coutume, on prendra beaucoup de plaisir à suivre ce scénario réservant quelques moments-clés des plus réussis, souvent à base de violence ou de folie meurtrière... encore une fois, la galerie de personnages rencontrés, dont certains déjà connus, est des plus réussie, avec des personnalités toujours plus complexes qu'il n'y paraît. Et notre personnage principal ne déroge pas à la règle. Les joueurs l'ayant découvert au cours du précédent opus auront plaisir à le retrouver changé, et plus que jamais en proie à ses démons intérieurs.

Black Mirror III
Les énigmes qui jalonnent votre chemin sont souvent à base de combinaisons d'objets.
Cette ambiance délicieusement sombre, glauque et horrifique est portée par des graphismes clairs-obscurs artistiquement réussis. On retrouve de nombreux lieux déjà traversés au cours de la trilogie, en ayant parfois du mal à les reconnaître. Ici, le temps a fait son effet et les bâtiments sont décrépis, là, l'angle de vue est si différent qu'on redécouvre l'environnement... Les graphismes sont assez fins et quelques éléments rendent les décors plus vivants, à l'image de certains reflets. Des animations de personnages approximatives sont par contre à déplorer, comme on peut régulièrement le voir dans les jeux d'aventure. Certaines lourdeurs viennent également ternir le tableau, à l'image de l'attente obligatoire lors du déplacement d'un PNJ à travers l'écran. Il faudra attendre que celui-ci disparaisse totalement avant de pouvoir à nouveau interagir avec l'environnement ou les objets de l'inventaire. En 2011, on aimerait ne plus voir ce genre de détails venant inutilement alourdir les mécanismes du gameplay, déjà peu dynamiques dans un jeu d'aventure.

Black Mirror III
Les dialogues sont passionnants, mais restent très linéaires.
Comme on le disait précédemment, ce troisième épisode s'oriente toujours vers une certaine accessibilité, actuellement de mise afin de toucher un plus large public. Celle-ci se manifeste par une progression quelque peu simplifiée, même si certains enchaînements ne seront pas forcément évidents pour autant. Classiquement, ce point and click se base sur de nombreux dialogues étoffant son scénario afin de faire avancer le tout. Ceux-ci débloquent certaines situations, et permettent ensuite de continuer la progression en comprenant nos objectifs. On retrouvera des icônes représentant les divers sujets de discussion accessibles en bas de l'écran, mais aucun choix n'est vraiment envisageable. On se contentera de les sélectionner les uns après les autres sans aucune réflexion. A ce propos, la bande-son en anglais du jeu est vraiment agréable, la plupart des voix dans le ton permettant de donner vie à cette tripotée de personnages plus qu'étranges qu'hébergent Willow Creek et ses alentours. Les sous-titres en français sont également de bonne qualité.

Black Mirror III
L'inventaire comporte toujours un grand nombre d'objets divers et variés.
Les dialogues ne font pas tout, et vous devrez souvent et toujours aussi classiquement combiner des objets dans votre inventaire afin d'agir sur votre environnement. Récupérer une batterie sur une voiture pour remettre en état un vieux détecteur de métaux, fabriquer un pétard à l'aide de divers matériaux ramassés au préalable pour créer une diversion... Les combinaisons d'objets se font parfois évidentes, il faudra simplement comprendre ce que le jeu attend de vous, à quel moment et à quel endroit. De nombreux points d'interaction avec les décors ne servent pas à faire avancer l'histoire, mais permettent encore une fois de rendre le jeu et son univers plus riches et étayés. Après avoir épuisé toutes les remarques facultatives que pouvait faire Adrian, ne restera plus que les points d'interaction cruciaux, de manière à rendre le jeu plus accessible. On pourra d'ailleurs les faire apparaître d'une simple touche. Votre inventaire se gonflera rapidement de divers objets dont vous n'aurez pas toujours l'utilité, mais qui contribuent encore une fois à rendre Black Mirror III plus riche et abouti. Cet épisode final se place donc dans la droite lignée du second opus de cette trilogie d'aventure, en tentant de rendre son univers et son gameplay accessibles au plus grand nombre. La progression ne s'y fait pas pour autant simpliste, loin de là, mais les joueurs débutants pourraient tout de même être rebutés par certains mécanismes de jeu un peu lourds et n'ayant que peu évolués au fil des années. Ils se priveraient pourtant d'un titre et a fortiori d'une trilogie de grande qualité, centrée sur une intrigue sombre et particulièrement prenante.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Les décors proposés sont artistiquement très réussis, et chaque environnement dispose d'animations rendant le tout plus vivant. On pourra par contre pester contre les animations des personnages, rigides et parfois à côté de la plaque. Le nombre de résolutions disponible n'est pas non plus particulièrement satisfaisant.

  • Jouabilité 15 /20

    Parcourir Black Mirror III ne devrait pas troubler le joueur aguerri, puisque le gameplay n'est pas des plus novateurs, entre dialogues, recherches et combinaisons d'objets et résolution d'énigmes éparses. Néanmoins, le tout fonctionne parfaitement, et reste assez facile d'accès.

  • Durée de vie 16 /20

    Les six chapitres que compte le jeu ne se bouclent pas particulièrement rapidement, malgré la relative facilité de l'ensemble. Black Mirror III vous happera donc pas loin d'une quinzaine d'heures au coeur de son univers torturé.

  • Bande son 17 /20

    Les thèmes musicaux contribuent parfaitement à l'ambiance horrifique du titre, et chaque petit évènement ou changement de ton en cours de dialogue est ponctué par un effet sonore des plus lugubres et inquiétants. Les voix anglaises sont également de grande qualité, ce qui permet de rendre des dialogues parfois un peu trop longs bien plus intéressants et prenants.

  • Scénario 16 /20

    Le mystère de la malédiction des Gordon sera-t-il bientôt résolu ? Black Mirror 3 nous fait suivre les fascinantes péripéties d'Adrian Gordon, malheureux héritier de la famille torturé par un esprit maléfique. Le scénario passionnera sans doute le joueur avide de connaître le fin mot de l'histoire. En parlant de fin, celle-ci devrait encore une fois diviser les foules.

Black Mirror III clôt magnifiquement cette trilogie ayant remis l'aventure horrifique au goût du jour. Tout en conservant des mécanismes très classiques, celui-ci s'ouvre encore une fois aux joueurs occasionnels en s'articulant autour d'une intrigue passionnante et d'un univers cloisonné presque étouffant. Accessibles, les énigmes n'en sont pas pour autant insipides, et devraient donc plaire à tous les joueurs, pour peu qu'ils aient fait les précédents épisodes de la série.

Profil de Lena
L'avis de Lena
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 avril 2011 à 17:35:43
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (40)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Mis à jour le 28/04/2011
PC Aventure Point'n Click Cranberry Production DTP Entertainment AG
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes Hier, 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? Hier, 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019