Test Battlefield Play4Free- PC

PC

Plutôt satisfait du succès rencontré par un certain Battlefield Heroes, EA remet le couvert avec un nouveau free-to-play bourré de troufions à l'équipement payant. Mais là où Heroes misait sur son look cartoon et sa vue à la troisième personne pour appâter le chaland, ce nouveau projet se veut au contraire très proche des grosses pointures de la série et notamment de Battlefield 2. Vous en conviendrez, le modèle aurait pu être pire, surtout lorsqu'on souhaite s'attirer les bonnes grâces des fans "hardcore" de la licence. Mais ces bonnes intentions sont-elles suffisantes pour faire de ce titre une réussite ?

Battlefield Play4Free

En bon représentant de son illustre lignée, Battlefield Play4Free conserve évidemment les grands principes de ses aînés tout en se présentant sous la forme d'un FPS exclusivement multijoueur. On compte ainsi sur quatre classes de soldats issues de Bad Company, une tripotée de véhicules terrestres et aériens, un système de tickets pour réapparaître et un unique mode de jeu, Assault, dans lequel il s'agit tout simplement de capturer des points de contrôle matérialisés sur le terrain par de jolis drapeaux. Tant que nous y sommes, sachez que les 3 cartes disponibles à l'heure actuelle sont en fait des mises à jour de maps de Battlefield 2 : Karkand, Oman et Sharqi (cette dernière étant d'ailleurs finalement moins réussie que l'originale, car plus étriquée et dénuée de véhicules). En somme, rien de vraiment nouveau en termes de contenu.

Test Battlefield Play4Free PC - Screenshot 5Les cartes proposées feront resurgir bien des souvenirs dans l'esprit des fans de la série.

Même constat pour la technique, le jeu étant là encore basé sur une version modifiée et améliorée du moteur de Battlefield 2. Ainsi, s'il n'est pas question de décors destructibles et de super textures qui baboulent, le jeu a quand même le mérite de pouvoir tourner sur des configs modestes, avec des specs similaires à celles demandées par Heroes. Jugez plutôt : Windows XP ou Windows Vista, Intel Pentium 4 1.7 GHz, 512 Mo de RAM (1 Go sous Vista), carte 256 MB compatible shader 2.0 et DirectX 9.0c, 1 Go d'espace libre sur le disque dur et une indispensable connexion internet haut débit. Le contenu de la bête étant maintenant connu de tous, il est donc temps d'entrer dans le vif du sujet en nous attardant sur le modèle économique de la bête. Dans ce domaine précis, on se retrouve également avec quelque chose d'assez similaire à ce qui a déjà été fait sur Heroes, à ceci près que les objets achetables dans la boutique ont manifestement plus d'influence sur le champ de bataille que dans le soft de 2009. Tout repose en effet sur la monnaie virtuelle du jeu, qui se distingue en deux sous-catégories. D'un côté, on trouve les Crédits que vous obtiendrez en faisant des frags, en remplissant des objectifs, bref en jouant normalement. Et de l'autre côté, on tape dans le luxe avec les Battlefunds qui ne peuvent manifestement s'acquérir qu'en échange d'espèces sonnantes et trébuchantes. Comme dans Heroes, il vous faudra ainsi débourser 10 € pour 1500 Battlefunds...

Test Battlefield Play4Free PC - Screenshot 6Bibi vient de se faire vaporiser par un avion de chasse. La vie est parfois injuste.

Ne restera plus alors qu'à aller dépenser vos sous virtuels pour acquérir des armes plus performantes ou mieux adaptées à votre style. Les coûts varient en fonction de la puissance de l'arme et peuvent, selon le cas, être louées pour une journée, un mois, ou achetées définitivement. Mais en gros, les armes vraiment efficaces et les achats permanents ne pourront se faire qu'avec des Battelfunds. Sans eux, vous devrez globalement vous en tenir aux pétoires de base. Même système pour les options esthétiques censées vous permettre de customiser votre troufion, qui devront être achetées avec du vrai pognon. Signalons également la présence de boosters, qui en échange de Battlefunds, permettront d'augmenter sensiblement l'expérience ou les crédits empochés au combat. Enfin, un autre élément important à savoir est qu'une fois que vous aurez créé deux soldats de base et choisi leur classe, ces derniers ne pourront pas en changer à moins de lâcher encore quelques euros. Ainsi, si vous optez pour un médic et assault et ne comptez pas dépenser d'argent pour jouer avec un sniper ou un ingénieur, il vous faudra soit créer un autre compte EA (avec un autre adresse email donc) soit vous en tenir ad vitam aeternam aux armes et aux compétences liées à ces deux classes.

Test Battlefield Play4Free PC - Screenshot 7Faire évoluer les compétences de votre troufion ne vous demandera pas d'argent, juste du temps.

Cela dit, EA a tout de même eu le bon goût d'offrir aux joueurs la possibilité d'évoluer et de débloquer de nouvelles aptitudes sans pour autant dépenser de l'argent. Concrètement, chaque action réussie sur le terrain vous fait gagner de l'expérience et franchir des niveaux. Cette montée en puissance se traduit par le gain de Training Points, qui peuvent ensuite être dépensés dans diverses compétences qui s'utilisent via une barre correspondant aux touches numériques, avec un temps de cooldown. En guise d'exemple, on peut citer la possibilité de porter jusqu'à 4 grenades, le déploiement de caisses de soins ou de munitions plus efficaces que celles d'origine, la possibilité d'utiliser des armes supplémentaires lorsqu'on se trouve à bord d'un véhicule, une chance de ne pas se faire mal lorsqu'on tombe de trop haut ou encore la joie de lâcher une grenade réflexe lorsqu'on succombe sous les balles ennemies. Bref, avec ce système, si vous vous en donnez le temps, vous pourrez ainsi éviter de stagner et donc avoir du plaisir à jouer, même face à des adversaires nantis et mieux équipés que vous.

Test Battlefield Play4Free PC - Screenshot 8Si le soft est très propre visuellement, il n'y a quand même pas de quoi grimper aux rideaux.

On regrette toutefois que le système des Valor Points de Battlefield Heroes n'ait pas été repris ici. On se souvient en effet qu'en remplissant des objectifs spécifiques en cours de partie, comme capturer un drapeau tout seul ou infliger 500 points de dégâts en un seul round, il était possible d'obtenir des versions améliorées des armes de base. Hélas, il n'y a semble-t-il rien de similaire ici, ce qui fera sans doute grincer quelques dents. Pour le reste, le titre cherche avant tout à se rendre accessible et réduit les options du joueur exigeant au minimum. Ainsi, il est impossible de choisir son serveur (même si on pourra obtenir un serveur perso moyennant finances) ou même de sélectionner des filtres. On se contente en effet d'un bouton "Play now" et donc d'un système de matchmaking potable qui donne rapidement accès à une partie au hasard. Sur le terrain même, on a vraiment l'impression de se retrouver dans Battlefield 2, avec un gameplay rapide, nerveux, des niveaux vastes et agréables (sauf pour Sharqi, clairement moins réussie que l'originale) avec des mitrailleuses fixes, des postes de DCA ou des armes antichars et des véhicules dans tous les coins. Manque de bol, on note tout de même quelques méchants soucis, allant des lancers flottants de grenades à un lag quasi permanent, tout de suite plus inquiétant.

Test Battlefield Play4Free PC - Screenshot 9Les tourelles et autres armes de défense disposées sur chaque carte peuvent être une plaie ou un bonheur.

En résumé et en l'état, Battlefield Play4Free ne constitue pas une franche réussite. Tout sympathique qu'il soit, surtout pour ceux qui regrettent vraiment l'époque bénie de Battlefield 2, le soft est bien évidemment pensé pour nous pousser à dépenser des pépettes. Car s'il est effectivement possible de partir au combat sans débourser un sou, ce ne sera finalement que pour se sentir un peu frustré face à ceux qui ont la possibilité de lâcher leurs fiers euros afin de débloquer de meilleures armes, des armes dont le tarif, parfois exorbitant, dépend d'ailleurs directement de leur efficacité sur le terrain. Sans payer, on devra donc logiquement batailler beaucoup plus pour faire bonne figure dans les classements de fin de partie. Car si le nivellement par l'argent est intimement lié au concept même de free-to-play, il semble peut-être un petit peu trop prononcé dans ce nouveau Battlefield. En effet, si l'on aura tout de même la possibilité de faire évoluer son soldat via les Training Points, on se sentira toutefois plus bridé que dans un Battlefield Heroes. Enfin, même si le jeu s'avère assez fun, le faible nombre de cartes (plus ou moins bien recyclées d'ailleurs) proposées pour l'instant pourra constituer un frein non négligeable. Souhaitez-vous vraiment dépenser quinze euros pour disposer d'un médic jouable sur 3 cartes que vous aviez déjà retournées dans tous les sens ? Si nous vous laissons le soin de répondre à cette question très personnelle, il ne faut pas exclure le fait que le soft sera amené à évoluer dans le futur, mais ça, nous ne pouvons évidemment pas en tenir compte dans ces lignes.

Hiro, le 06 avril 2011

Les notes

  • Graphismes 12/20

    Le jeu est basé sur une version modifiée du moteur de Battlefield 2 et offre donc un rendu correct, quoiqu'un peu terne et un petit peu trop lisse. Comme vous le savez, il n'est pas non plus question de décors destructibles et de super textures de l'espace, mais l'ensemble est fluide et surtout très lisible. Enfin, ce moteur peu gourmand permet au soft de tourner sur des configs assez modestes.

  • Jouabilité 14/20

    Le gameplay original de Battlefield revient tel qu'on l'a connu du temps du 2ème épisode mais se trouve ici associé à des classes et à un système de progression venus de Bad Company 2. A tout cela s'ajoute évidemment le concept des armes payantes, qui tend donc logiquement à déséquilibrer un tantinet les combats. Pour le reste, le soft est maniable, très nerveux mais souffre à l'heure actuelle de soucis de lag, d'un peu de flottement lors de l'utilisation de certaines armes et de quelques bugs, comme des véhicules qui spawnent mais ne peuvent pas être utilisés.

  • Durée de vie 14/20

    Un critère très difficile à évaluer dans le cas d'un jeu multijoueur reposant sur un système de micro-transactions. Car pour l'heure, si le contenu proposé est assez limité et qu'il est possible de jouer correctement en ne dépensant que quelques euros, le soft aura néanmoins besoin d'évoluer pour ne pas s'essouffler trop vite. Reste que la formule Battlefield, même bridée ou tronquée par ce modèle économique, fait toujours mouche.

  • Bande son 14/20

    Une bande-son un petit peu moins percutante que ce à quoi la série nous avait habitués. Restent de solides bruitages et des voix/cris en anglais convaincants qui nous plongent efficacement dans le bain.

  • Scénario

    -

  • Note Générale14/20

    Pour l'heure, ce nouveau Battlefield a franchement des airs de très petit remake du deuxième épisode de la série, le tout étant associé à un système de customisation et d'armes payantes aussi frustrant que diaboliquement bien conçu. Très accessible et logiquement plus sérieux qu'un Heroes, le jeu cherche à attirer les fans les plus "hardcore" de Battlefield tout en nivelant un petit peu trop les parties par l'argent. Certes, un bon fraggeur restera toujours bon même avec une pétoire en mousse, mais le fait est que certaines armes lui seront totalement inaccessibles s'il ne consent pas à débourser des euros. Du coup, on vous laisse imaginer le calvaire d'un joueur lambda sur le champ de bataille. Malgré ces reproches, ce free-to-play reste assez plaisant, grâce à ses parties dynamiques, sa poignée de maps plus ou moins bien recyclées et la possibilité d'obtenir de nouvelles compétences pour ses soldats, que l'on paie ou pas. Ne reste plus maintenant qu'à voir comment tout cela évoluera dans le futur...

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Electronic Arts
  • Développeur : Dice
  • Type : FPS
  • Support : Disponible uniquement en ligne
  • Multijoueurs : Jusqu'à 32 joueurs en ligne
  • Sortie France : Avril 2011
    (Avril 2011 aux Etats-Unis)
  • Version : française
  • Config minimum : Windows XP ou Windows Vista, Intel Pentium 4 1.7 GHz, 512 Mo de RAM (1 Go sous Vista), carte 256 MB, Pixel compatible shader 2.0, DirectX 9.0c, 1 Go d'espace libre sur le disque dur, connexion internet
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Web : Site web officiel
Mots-clefs : Battlefield Play 4 Free, Battlefield Play for Free, Battlefield gratuit

Vidéos

Voir les 10 vidéos de Battlefield Play4Free