Menu
Mega Man Xtreme
  • Tout support
  • 3DS
  • GB
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Mega Man Xtreme / Mega Man Xtreme sur GB /

Test Mega Man Xtreme sur GB du 11/03/2011

Test : Mega Man Xtreme
GB
Mega Man Xtreme
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de masterpad
L'avis de masterpad
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 mars 2011 à 14:24:16
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Partager sur :

Ne vous êtes-vous jamais demandé comment un produit classique peut-il à chaque parution et sans réelles innovations drainer des foules ? Dans le cas récurrent de Mega Man, l’interrogation est plus que jamais présente et nous sommes allés lui chercher réponse. La série parut en 1987 sur Nes et est depuis devenue une véritable franchise qui ne compte plus les spin-off, remakes, portages et autres adaptations animées. A la faveur de Mega Man X la deuxième déclinaison de la série, la Game Boy Color accueille l’épisode Mega Man Xtreme pour une énième aventure plates-formes en univers cybernétique.

Mega Man Xtreme

Le synopsis de Mega Man est celui d'un monde d'extrême avancée robotique, en proie à la vilenie d'un scientifique. C'est dans ce contexte trouble qu'intervient Mega Man (Rockman en V.O), l'androïde doué d'émotion créé par le Pr. Light qui prend à contrecœur la voie des armes pour restaurer la paix. Débutée sur Super NES et PC, la série Mega Man X prend place un siècle après les faits d'origine. Le monde voit l'émergence des Réploïdes, génération ultime d'androïdes basée sur X la dernière évolution en date de Mega Man. X doit affronter des Réploïdes dissidents les Mavericks, au sein de l'unité Maverick Hunter. Dans Xtreme qui fait suite à Mega Man X2 sur Super NES, l'ordinateur central Mother Computer a été piraté par un Maverick puissant nommé Techmo. Ainsi X va avec l'aide de Zero et Middy un génie informatique, découvrir la source du tumulte en s'infiltrant dans le monde virtuel de Mother Computer. Là, nous ferons la connaissance de plusieurs gardiens de niveau ennemi (Huit au total), tous plus patibulaires les uns que les autres. Chaque boss d'étape est associé à un élément et à un thème environnemental, de Chill Penguin pour la glace et la banquise à Flame Stag pour le feu et la montagne. Ce qui suggère, une aventure colorée mais qui demandera du répondant au jeu de X pour s'en sortir.

Mega Man Xtreme
Le niveau de difficulté est toujours aussi relevé dans cette série.
Mega Man Xtreme se joue comme beaucoup de titres de plates-formes 2D, en franchissant des obstacles au saut et en détruisant des ennemis par une touche de tir. Nous retrouvons en plus de ces aptitudes basiques, des capacités évoluées comme la charge du tir, les rebonds possibles sur les obstacles ou la course rapide vers l'avant. Parfois, nous avons accès à des engins motorisés mais qui restent sans grande incidence sur le jeu. Leur approfondissement aurait pourtant été une excellente voie à suivre. L'upgrade tient une place de choix dans le soft. En effet, il est possible au fil de la progression d'améliorer son saut, son sprint (Dash), son armure et son armement. En venant à bout de chaque boss nous pourrons disposer de son arsenal, ce qui offre un large éventail d'équipements très utiles. Un écran d'inventaire est à ce titre disponible pour répertorier nos acquisitions plutôt nombreuses, ce qui n'est pas un mal face au tracas de la tâche à accomplir. Oui pour en venir au fait le plus probant du système de jeu de Mega Man Xtreme, nous parlerons de sa difficulté.

Mega Man Xtreme
Les boss à battre un par un.
A l'image de tous les titres qui constituent la série, progresser dans Mega Man Xtreme n'est jamais de tout repos. Bien au contraire, c'est sur les aventures du robot en amure bleue que Capcom a jeté son dévolu pour avoir une saga portant l'estampille de la progression maniaque (après Ghosts'n Goblins bien sûr !), où chaque erreur se regrette. Pour plus de détails nous noterons qu'à l'encontre des titres comme Contra ou Metroid qui peuvent paraître très proches, le héros X ne peut ici que tirer dans une seule direction : à l'horizontale. Eh oui ! Pas de diagonale ni de « Tiens ça, toi qui te caches au-dessus de moi ! ». Pour apporter de la précision à nos salves, il ne nous reste que notre saut qui pour le compte a l'élégance d'être analogique. Ainsi par pression légère ou plus ou moins lourde sur le bouton A, il nous sera plus vite possible d'envoyer ad patres nos adversaires par des shoots bien placés. Toutes évolutions de notre canon d'attaque sont dès lors bénies. Mais cela reste une maigre consolation face au véritable casse-tête construit par Capcom. Le périple tient en un agencement vicieux des obstacles mobiles, une distribution sporadique des items de régénération et une imprévisibilité des ennemis. Ce qui a tôt fait de replonger le joueur dans la frustration ou plus fréquemment dans un goût du péril, à en juger par les nombreux fans. Les points de sauvegarde de mi-parcours sont présents et on évite d'enrager de devoir souvent tout refaire (quand même !). Malgré la possibilité du réglage automatique de la charge du canon et du tir continu, ou même le soutien possible de Zero par quatre techniques spéciales, le challenge reste élevé. Mega Man Xtreme taille sans concession dans le jeu difficile, ce qui est une réussite que l'aspect réalisation ne suit malheureusement pas.

Mega Man Xtreme
Les affrontements contre les boss demandent des réflexes.
L'exécution de Mega Man Xtreme n'a visiblement pas fait l'objet de recherches poussées. C'est clair les designers ne se sont pas donné beaucoup de mal, vu que l'ensemble est assez pauvre en détails et en animations. On plaindra certes le support mais on a vu mieux sur GBC comme avec Le Roi Lion ou Wario Land. Les lieux sont variés mais sans aucune surprise. Heureusement le visuel général est plutôt bien rattrapé par les couleurs, celles-ci servent bien les environnements urbains ou métalliques pour la plupart. Les mélodies sont celles croisées fréquemment dans la série, enjouées et épiques. Les orchestrations connues prennent un sale coup avec l'hardware Game Boy Color mais quelques-unes restent digestes. Au niveau de la structure, un fait singulier est toutefois à remarquer, les étapes sont réparties par niveau de difficulté. Nous parcourons quatre étapes au mode normal et quatre autres au mode hard tandis que le mode extrême (extreme) regroupera la totalité de ces niveaux. Ce qui aboutit à une longévité conséquente pour le support et ceux que l'exaspération ne chassera pas, passeront quelques bonnes heures d'adrénaline.

Appelant plus le téméraire qui est en nous, Mega Man Xtreme s'affirme comme maillon scénaristique bien trouvé et surtout un moment de dépassement de soi plaisant. Sur Game Boy Color comme ailleurs, nous y jouerons aussi pour la fierté de le terminer qu'on voudra renouveler à chaque opus.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Sans véritable inspiration, Capcom nous sert toutefois quelques jolies artworks en gros plan lors d’événements scénaristiques majeurs. Hormis les boss, les ennemis sont quelconques. Les couleurs de la portable de Nintendo donnent tout ce qu’elles ont mais face au design pauvre et aux détails rares le résultat est figé.

  • Jouabilité 15 /20

    Classique et efficace, la prise en main rassure immédiatement mais le peu d’actions possibles inquiète pour le plaisir à long terme. C’est alors que l’on adjoint au soft les situations les plus insoutenables, qui relèvent du brio à chaque victoire. Le jeu se parcourt le pouce sur la touche de saut avec un doigté de dosage digne d’un chimiste. Recommandation aux non habitués des acrobaties entre boutons, configurez la charge du canon et le tir continu en mode automatique. Plusieurs augmentations de pouvoirs viennent fignoler le gameplay dont l’inflexibilité est assurément le point fort du titre.

  • Durée de vie 14 /20

    Une fois que la mesure du titre est prise, il est possible de terminer Mega Man Xtreme en une demi-journée. Effectivement, plus de 4 heures car même les plus vifs ne manqueront pas de s'y prendre par deux fois face aux boss dignes de l’ère arcade. Et les plus tenaces qui s’attaqueront une seconde fois aux Mavericks en mode extrême seront gratifiés de détails scénaristiques supplémentaires. Un bon casse-tête d’après-midi ou par prises au compte-gouttes.

  • Bande son 13 /20

    Plus entêtante dans l’ensemble, l’ambiance sonore de la série paie les frais de son style électro devenant énervant dans des haut-parleurs pas très performants. Les dialogues sont muets et il n’est pas évident de distinguer les nuances entre les différents thèmes. Les bruitage sont malgré tout assez dignes.

  • Scénario 14 /20

    L’histoire des relations hommes machines avec en point d’orgue le débat sur l’humanisme, n’est nullement présentée ici comme c’est souvent le cas dans ce contexte. X en Néo, Middy en opérateur de la matrice et Zero en support intermittent qui s’attaquent aux Mavericks, est surtout une excuse pour retrouver l’esprit Mega Man sur portables. La trame s’inscrit dans la série générale avec cohérence. Sans être bouleversé, on apprécie l’univers futuriste et le caractère revêche de Zero, le reste étant du cent fois vu.

Sur la première console portable couleur de Nintendo, Mega Man ne déroge pas à sa propre règle. Poussé au culte du mérite par la difficulté, le joueur exulte à chaque boss vaincu et upgrade obtenu : une rythmique addictive digne du RPG. Même si pour l’épisode Xtreme on a droit à des épreuves moins longues que celles sur support de salon, le défi reste intact. Bien qu’intransigeante, au vu des opus qui pérennisent la saga cette recette se révèle être de bon goût. Nous souhaitons donc bonne continuation au personnage de métal et de cœur de Keiji Inafune dans des aventures encore plus intrépides.

Profil de masterpad
L'avis de masterpad
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 mars 2011 à 14:24:16
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Mis à jour le 11/03/2011
Gameboy Action Plate-Forme Capcom Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce