Menu
Earthrise
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Earthrise
PC
Earthrise
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 février 2011 à 17:24:46
5/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
5.2/20
Partager sur :

Comme souvent lors de l'annonce d'un nouveau MMO, le jeu des comparaisons ouvre grand ses portes. Pour Earthrise, le parallélisme avec Tabula Rasa était inévitable et beaucoup de joueurs espéraient y trouver un véritable titre bac à sable laissant une grande liberté d'action et de choix. Mais maintenant que le titre est dispo, le doute n'est plus permis : le lancement de Earthrise est un ratage complet.

Earthrise

Que sait-on exactement de Masthead Studios, les créateurs d'Earthrise ? Pas grand-chose. Nous savons qu'il s'agit d'un petit studio bulgare créé il y a quelques années et dont Earthrise est le premier grand projet. Et quand on dit grand projet, nous pesons nos mots car nous sommes devant ce qui est censé représenter le MMORPG nouvelle génération d'après les propres dires de ses concepteurs. Rien que ça ? Malheureusement, si nous sommes habitués à être aveuglés par l'ambition de certains développeurs, nous sommes tout aussi habitués à tomber de haut devant le résultat parfois catastrophique de la version finale. Et sans réelle surprise, c'est le cas de Earthrise.

Earthrise
Et voici les innombrables possibilités de personnalisation de l'avatar réunies en une seule image.
Dans un univers futuriste et post-apocalyptique, les humains n'ont pu survivre qu'en sauvegardant leurs données personnelles dans des ordinateurs. De ce fait, ils sont maintenant capable d'utiliser des « corps » à volonté en gardant leurs souvenirs et leurs compétences. Pratique pour expliquer le respawn des morts dans un MMORPG. Peu importe, il se trouve que l'île d'Enterra, où se déroule toute l'histoire, est divisée en deux camps bien distincts. D'un côté nous avons les Continomas, qui représentent le pouvoir et tendent à prôner une société stricte pour garder un maximum de contrôle sur la population, et de l'autre nous avons les Noirs (aucun rapport avec la couleur de peau), qui luttent contre ce qu'ils appellent « l'oppression » des Continomas et espèrent plus de liberté, bien que leurs actions peuvent parfois s'avérer très radicales. Si nous avons ici les deux principales factions, d'autres « micro-factions » viennent s'y ajouter, permettant ainsi un peu de rôleplay.

Earthrise
On a vu plus joli...
Comme dit précédemment, Earthrise est un MMO bac à sable. Si le principe de base semble simple comme bonjour, il est aussi le plus difficile à mettre en place. Pas de classes, pas de races, ce sont les choix du joueur dans la partie qui lui feront prendre une direction tout à fait personnelle. Les monstres et les quêtes vous rapportent des Battle Points, qui s'utilisent pour apprendre de nouvelles compétences. Puisqu'il n'y a pas de réel arbre d'évolution, libre à vous de faire un mélange selon vos préférences, d'autant qu'il est possible de lier ses compétences d'attaques avec des techniques supplémentaires. Bien sûr, si vous mettez des points dans des skills offensifs, vous en mettrez moins dans le crafting, ce qui semble logique. Toutefois, les possibilités sont vraiment nombreuses. Heureusement d'ailleurs, car physiquement tout le monde se ressemble, la faute à une customisation du personnage en dessous de zéro et ceci dès la création. En ce qui concerne les combats, n'importe qui peut utiliser les armes de base, que ce soit une arme à distance ou un lance-flammes, voire des lames de corps-à-corps. Ce choix est très important quand on sait que les différents ennemis y sont plus où moins sensibles. A vous de faire évoluer vos capacités selon votre façon de jouer et les mobs que vous avez l'habitude de rencontrer.

Earthrise
Le PVP constitue une grosse partie du gameplay.
Mais justement, le gameplay, comment ça marche ? Car dans Earthrise, il ne suffit pas, en théorie, de cliquer sur un monstre jusqu'à sa mort. Non, non, loin de là. Nous sommes ici dans un véritable third person shooter où la visée n'est pas automatique. Comprenez par là que vous allez devoir pointer l'ennemi de votre mitraillette pour espérer le toucher. Du coup, il faut rester attentif à chaque combat, d'autant plus que vos armes sont plus où moins efficaces selon la distance à laquelle vous vous trouvez. Avec un fusil de précision, vous faites un maximum de dégâts de loin, mais si l'ennemi s'approche, il vaut mieux prendre le fusil à pompe. Tout cela pourrait s'avérer très agréable si seulement Earthrise n'était pas continuellement criblé d'immondes lags. En effet, il n'est pas rare que vous essayiez de tirer sur un ennemi qui se trouve en fait à une autre position... D'ailleurs, le placement des personnages est un problème plus que récurrent ! A ce niveau-là, Earthrise semble être en version alpha ! Quand certains mobs apparaissent carrément sous l'eau et vous mitraillent tranquillement pendant que vous nagez, on peut dire que l'effet de surprise est réussi... Sauf que c'est juste un bug. Malheureusement, le mot bug risque de s'inviter souvent dans votre bouche à chaque découverte de nouvelle zone.

Earthrise
Une mer laiteuse, un horrible bug visuel et un effet d'escaliers... Achievement unlocked !
Car d'un point de vue visuel, c'est exactement la même chose. Si vous pensiez avoir vu le pire de ce qu'on appelle « l'effet d'escalier », nous venons de trouver un maître en la matière. Les décors apparaissent de façon erratique et la plupart des effets sont tellement laids qu'on se demande s'ils sont volontaires ou non. Cela est d'autant plus étonnant que les textures ne sont pas trop laides, et que certains clichés pourraient avoir un certain charme, du moins si l'environnement général ne sonnait pas aussi creux et vide. De plus, même avec une bête de guerre en guise de PC, Earthrise rame comme jamais et les freezes et plantages sont récurrents. A partir de là, vous pensez bien que le plaisir de jeu disparaît vite, peu importe le nombre de compétences à votre portée... Et pourtant, on ne peut pas dire que le soft manquait d'initiatives. Par exemple, le système de PVP permet de tuer à peu de choses près tout le monde, mais pas sans conséquences. En effet, et notamment selon votre faction, les NPC peuvent très bien vous prendre en chasse si vous êtes considéré comme un criminel. Du coup, ceux qui partent sur cette voie ont plutôt intérêt à se faire discrets et à apprendre des compétences en adéquation, surtout quand on sait que les autres joueurs sont récompensés lorsqu'ils tuent des « teamkillers ». Que les pleutres se rassurent, il existe des zones protégées où l'on est inattaquable. De plus, il est possible d'assurer ses objets pour ne pas les perdre en cas de mort... Ah oui, car vous perdez tous vos objets quand vous mourez, il est peut-être important que vous le sachiez.

Earthrise
Vous voyez l'ennemi à ma droite ? Eh bien en vrai, il est derrière l'arbre...
Le système de Crafting semble lui aussi partir sur des bases intéressantes. Chaque objet, arme ou armure peut être assemblé et désassemblé selon vos compétences. Du coup, vous pouvez très bien récupérer les pièces d'un item pour en faire un autre si besoin est. Bref, si Earthrise nous promet beaucoup de choses, tout se gâte dans la pratique à cause d'un manque de finition omniprésent causant bugs, freezes, lags, et autres plantages. Non seulement le titre est instable, mais un bon nombre d'éléments n'ont pas encore été implémentés malgré les promesses des développeurs. Même si le jeu était free-to-play, on ne l'aurait déjà pas recommandé dans l'état actuel, mais quand on sait qu'il est vendu 50 € plus 15 € par mois, on se demande comment une boîte peut oser nous proposer un jeu dans un tel état... Bien qu'il soit à la mode aujourd'hui de sortir des titres loin d'être finis, Earthrise atteint vraiment des summums...

Les notes
  • Graphismes 7 /20

    Les textures ne sont pas nécessairement désagréables et certains effets de lumières pourraient être sympas si les décors n'étaient pas totalement dépourvus d'âme et de contenu. De plus, les bugs visuels pleuvent littéralement et le jeu rame dès qu'on ne reste pas le cul assis par terre (et encore).

  • Jouabilité 5 /20

    Dans l'état actuel, c'est à la limite de l'injouable. Dans un jeu qui demande autant de précision qu'un third person shooter, il aurait été sympa que les monstres soient à la même position côté client que côté serveur. Parfois, vous ne touchez plus l'ennemi sans comprendre pourquoi, alors que votre viseur est effectivement rouge et que votre adversaire est bel et bien en train de vous allumer. De plus, le respawn constant des mobs en plein sur votre tronche alors que vous venez de les occire la seconde précédente démontre un joli problème de gestion.

  • Durée de vie 12 /20

    Dans l'absolu, il y a assez de compétences pour vous occuper fort longtemps, du moins si vous avez la patience. Dans la pratique, un bon nombre de features annoncées ne sont pas encore en place, et vu la population actuelle des serveurs, il n'est pas promis qu'Earthrise dure assez longtemps pour qu'elles le soient un jour.

  • Bande son 3 /20

    Encore plus vide que les décors, la bande-son d'Earthrise frôle souvent le néant. Et quand une musique décide soudainement d'agresser nos tympans on a envie de couper le son. Les thèmes mélangent les genres sans aucun goût et certains morceaux n'ont strictement rien à faire là. Quelques NPC osent de temps en temps prononcer une phrase sans aucune conviction et le bruit des mitraillettes semble avoir été fait avec des jouets en plastique.

  • Scénario 10 /20

    Dur d'apprécier le scénario dans de telles conditions, mais de toutes façons la trame de base sent encore une fois le réchauffé. Toutefois, un effort a été fait pour inciter les joueurs à se lancer dans le rôleplay, c'est déjà pas mal.

Earthrise est la version alpha d'un titre que l'on ne verra sans doute jamais. Malgré de belles promesses, Masthead Studios a oublié le principal : finir son jeu avant de le sortir. En l'achetant, vous ne payez pas pour jouer, mais pour financer un projet en cours de construction qui semble aller droit dans le mur. Décidément, la ligne entre joueurs et vaches à lait se fait de plus en plus mince... Ne la traversez pas.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 février 2011 à 17:24:46
5/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
5.2/20
Mis à jour le 24/02/2011
PC MMO RPG Masthead Studios
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live