Menu
Ys Seven
  • Tout support
  • PC
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Ys Seven / Ys Seven sur PSP /

Test du jeu Ys Seven sur PSP

Test : Ys Seven
PSP
Ys Seven
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 février 2011 à 17:20:49
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Amazon PSP 59.85€ Amazon PSP 101.87€ Amazon PSP 159.08€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Grande série d'action-RPG ayant fait la renommée de Falcom au Japon, Ys est de retour sur PSP dans un volet complètement inédit qui prouve que l'éditeur nippon n'a pas l'intention d'abandonner de sitôt Adol et ses compagnons. Grâce à l'initiative de l'éditeur XSEED Games, nous pouvons désormais profiter nous aussi du septième volet de la série disponible via le Playstation Store.

Ys Seven

Développé en exclusivité pour la PSP, Ys Seven n'est finalement proposé qu'en version dématérialisée en Europe. Les fans devront donc faire une croix sur les goodies qui étaient offerts avec l'édition collector américaine, mais ils peuvent néanmoins s'estimer heureux que le soft ait fini par trouver le chemin du vieux continent. En effet, rares sont les épisodes de la série à exister en version française (avec des textes en anglais, ne rêvez pas trop !). Les deux premiers sont tout de même téléchargeables sur la console virtuelle Wii et le sixième volet (The Ark of Napishtim) est sorti en 2005 sur PS2 et en 2006 sur PSP. Les remakes DS avaient été annoncés un temps avant qu'on n'en entende plus parler, contrairement au très moyen Ys Strategy qui a eu les honneurs d'une sortie européenne assez confidentielle. Ces derniers mois, l'éditeur XSEED Games a eu la bonne idée de proposer deux nouveaux épisodes en téléchargement sur le PSN européen pour la PSP : Ys : The Oath in Felghana et Ys Seven, ce dernier étant celui qui nous intéresse tout particulièrement ici.

Ys Seven
Les combats de boss sont toujours aussi intenses.
Ceux qui ont eu la bonne idée de s'essayer au remake de Ys III ne manqueront pas de constater qu'avec Ys Seven, Falcom semble avoir clairement décidé de moderniser la série en n'hésitant pas à procéder à de nombreux remaniements. Cette fois, ce ne sont pas seulement les décors mais l'ensemble des personnages qui est modélisé en 3D, pour un résultat plutôt convaincant même si la qualité des environnements demeure globalement assez inégale. Pour la toute première fois dans la série, le joueur a la possibilité de contrôler un vrai groupe de braves, et pas seulement Adol Christin, le héros attitré de la franchise. Lancés sur les traces des dragons d'Altago, Adol et son ami Dogi seront aidés dans leur aventure par un certain nombre d'individus qui, pour la plupart, s'avéreront être les descendants des cinq tribus évoquées dans la légende. Concrètement, le groupe actif est composé de trois personnages que l'on peut contrôler librement en passant de l'un à l'autre de manière quasi instantanée.

Ys Seven
Le tout 3D s'avère finalement plutôt joli.
Le fait de pouvoir passer ainsi très rapidement d'un héros à un autre est loin d'être anodin puisque les monstres possèdent chacun des caractéristiques qui les rendent bien souvent vulnérables à un seul type d'arme. Autrement dit, selon la nature des créatures que vous affronterez, vous devrez nécessairement changer de personnage régulièrement si vous voulez occire vos adversaires efficacement. Car même si les deux autres combattants actifs ne resteront pas les bras croisés, vous aurez plus vite fait d'en venir à bout, surtout si vous avez recours aux compétences apprises en maniant les nombreuses armes que vous serez amené à récupérer tout au long du jeu. Ys Seven possède ainsi un système d'équipement beaucoup plus complet que dans les précédents volets de la série. Non seulement l'arsenal diffère d'un personnage à l'autre, mais il permet surtout d'acquérir des techniques bien particulières dont le niveau de maîtrise augmente à chaque utilisation. Le niveau 1 permet de conserver définitivement l'aptitude liée à une arme sans être obligé de s'en équiper, les autres niveaux se traduisant simplement par une efficacité accrue de la technique en question.

Ys Seven
La super attaque est aussi dévastatrice que précieuse.
Bien sûr, tous ces changements n'atténuent en rien la fougue et la frénésie qui caractérisent les affrontements ayant fait la réputation de la série. A l'instar de ses aînés, Ys Seven est un véritable défouloir tant les coups partent à une vitesse vertigineuse et s'enchaînent sans la moindre baisse de régime. Les esquives remplacent judicieusement les sauts, la plate-forme étant inexistante dans cet épisode, et aux combos habituels s'ajoutent les attaques chargées et les parades d'impact. L'utilisation des compétences en relance d'autant plus l'intérêt, sans parler des techniques spéciales uniques, propres à chaque personnage, que l'on conserve généralement comme botte secrète pour achever les boss les plus résistants. Voilà d'ailleurs l'une des autres marques de fabrique de la saga. Chaque face-à-face avec un boss est un moment de très haute tension où il faut se surpasser afin de terrasser des monstres gigantesques en multipliant les esquives pour éviter de finir en charpie. Sans doute un peu moins ardus dans les précédents opus, ne serait-ce que parce qu'on dispose d'un nombre d'items de soin suffisant, ces combats n'en restent pas moins intenses et impliquent bien souvent une bonne préparation et un choix judicieux des compagnons et de leurs techniques.

Ys Seven
Les matériaux laissés par les ennemis ou trouvés dans des gisements servent pour la synthèse d'objets.
Les donjons font preuve eux aussi de davantage d'inventivité que par le passé, même si on reste malgré tout dans du très classique en matière d'énigmes et de level design. La carte du monde étonne par son gigantisme, d'autant qu'il n'est pas toujours possible de se téléporter et que ces grands espaces renferment moult trésors à récupérer. La possibilité de synthétiser des armes et des accessoires est d'ailleurs l'une des autres principales nouveautés de cet épisode. Elle implique la présence de très nombreux gisements de matériaux qu'il va falloir déceler pour mettre la main sur l'ensemble des éléments nécessaires à la conception d'objets de toutes sortes. Un changement important dans la série puisqu'on peut passer beaucoup de temps à chercher ces matériaux tout en traquant les monstres qui peuvent eux aussi abandonner des restes utiles pour la fabrication de notre équipement.

Ys Seven
La narration est plus présente que dans les précédents volets, mais les textes sont en anglais.
Globalement moins hardcore que ses aînés, Ys Seven autorise la sauvegarde n'importe où et les HP se régénèrent automatiquement lorsqu'on se trouve en extérieur. Malgré tout, le challenge reste bien présent et les joueurs auront fort à faire s'ils veulent compléter le jeu dans son intégralité. On y trouve bien sûr quelques boss optionnels mais aussi une vingtaine de quêtes totalement optionnelles qu'il convient de mener à bien pour récupérer les accessoires les plus intéressants du jeu. La durée de vie dépasse ainsi sans problème les 25 heures en ligne droite, mais il faut compter beaucoup plus pour faire évoluer les armes de tous les personnages et compléter toutes les entrées du journal. Tout concourt donc à faire de Ys Seven un très bon titre du genre qui parvient à se démarquer habilement de ses prédécesseurs sans pour autant renier ses origines. Les fans apprécieront certainement, tout comme ceux qui ne seraient pas encore touchés par le virus Ys.

Etant donné l'impossibilité de capturer nos propres images, les screens qui illustrent ce test proviennent de l'éditeur.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Le tout en 3D pourra rebuter dans un premier temps les fans de la licence, mais on s'y habitue très rapidement et la plupart des environnements s'avèrent franchement réussis. Le character design a bénéficié d'un soin tout particulier.

  • Jouabilité 16 /20

    Plus de modernité dit aussi plus de changements. Ys Seven introduit la possibilité de contrôler plusieurs personnages pour utiliser les bonnes armes aux bons moments en fonction des faiblesses de l'ennemi. Il apporte également un système de synthèse d'équipement vraiment riche et un apprentissage de techniques évolutives bien pensé. Et tout cela sans nuire à la fougue qui caractérise le gameplay de la série depuis ses origines.

  • Durée de vie 15 /20

    Beaucoup plus riche que ses aînés, Ys Seven garantit un minimum de 25 heures de jeu en ligne droite, et beaucoup plus pour qui souhaite en extraire toute la substantifique moelle. La synthèse d'objets et l'accomplissement des quêtes relancent en effet grandement son intérêt sur le long terme.

  • Bande son 17 /20

    Point fort de la saga depuis ses débuts, la bande-son de Ys Seven constitue aussi l'un de ses atouts, mais pas de la même façon qu'à l'habitude. Ici, les musiques d'inspiration rock progressif laissent la place à des thèmes plus variés mais aussi plus classiques qui, heureusement, sont très souvent excellents. Pas de doublage en revanche dans cet opus.

  • Scénario 14 /20

    La narration est clairement plus développée que dans les autres volets et de nombreux protagonistes entrent en scène jusqu'à la fin de l'aventure pour relancer la situation. Malgré tout, on décroche assez vite durant les dialogues, d'autant que ceux-ci sont en anglais.

Il n'est jamais facile de moderniser une série, surtout lorsque celle-ci a les faveurs des fans depuis plusieurs dizaines d'années. Pourtant, Falcom a parfaitement négocié le virage en proposant un épisode à la fois inédit et riche en remaniements, aussi bien dans la forme que dans le fond. Au moins aussi addictif que ses aînés, Ys Seven est surtout beaucoup plus profond et nous vous le recommandons sans hésitation.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 février 2011 à 17:20:49
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Mis à jour le 10/02/2011
PlayStation Portable Action RPG Falcom Xseed Games
Dernières Preview
PreviewDragon Ball Z Kakarot : Vers un Action-RPG respectueux et dynamique ? 10 déc., 16:05
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020