Kinectimals
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : 360 Android
Créer un contenu
Test : Kinectimals
360
Kinectimals
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 novembre 2010 à 17:21:21
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (75)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Tous les prix
Prix Support
7.99€ 360
29.90€ 360
Voir toutes les offres
  • Partager sur :

Le monde des jeux vidéo est souvent dépeint comme un univers violent destiné à assouvir nos penchants les plus primaires. Empreint de poésie et de charme, Kinectimals tente aujourd'hui de prouver que l'on peut également créer de belles choses sur consoles HD en nous proposant d'adopter cinq félins virtuels tout ce qu'il y a de plus craquant.

Kinectimals

Qu'il semble long, le chemin parcouru depuis la commercialisation des premiers Tamagochi ! En 2005 déjà, Nintendogs émerveillait la communauté des joueurs DS avec ses adorables chiots virtuels. Criants de vérité, ces derniers léchaient l'écran, se roulaient par terre et répondaient même à notre voix. Muni de notre stylet, on pouvait leur apprendre des tours ou leur offrir des tonnes de jouets et d'accessoires. Quelques années plus tard, Eye Pet repoussait les limites du genre en nous permettant de faire apparaître une gentille bestiole directement dans notre salon en utilisant une caméra Playstation 3. Kinectimals cependant, va encore plus loin. En effet, grâce à son système de reconnaissance corporelle, ce soft attendrissant destiné aux plus jeunes nous donne cette fois-ci l'impression saisissante de communiquer réellement avec une créature vivante.

Kinectimals
Les divers félins à adopter sont trop mignons.
Comme beaucoup de simulations animalières, Kinectimals commence par la sélection de notre futur compagnon. Guidé par un petit lémurien à la voix insupportable le joueur fera connaissance avec cinq types de félins : un tigre du Bengale, un léopard, un lion, une panthère et un guépard. Chacune de ces créatures a été modélisée avec un soin remarquable et les regards qu'elles nous décrochent feraient fondre le coeur le plus endurci. Le choix est donc difficile mais que l'on se rassure, il sera possible de changer de compagnon plus loin dans l'aventure. Après avoir nommé notre bestiole et lui avoir enseigné quelques tours simples (assis, couché...), nous voici rapidement immergés dans un monde merveilleux où les tigres mangeurs d'hommes jouent au Frisbee et où les plus redoutables prédateurs préfèrent s'amuser avec une pelote de laine qu'avec la dépouille ensanglantée d'une pauvre gazelle.

Kinectimals
A l'usage, les mini-jeux se révèlent aussi basiques que répétitifs.
Le mode de jeu principal de Kinectimals se déroule sur une île divisée en cinq environnements distincts et une multitude de zones. Bien que la progression soit totalement scriptée, Kinectimals offre néanmoins au joueur la liberté d'interagir à tout moment avec son petit protégé en ouvrant un menu d'un simple geste de la main. Il peut par exemple le nourrir, le nettoyer avec une éponge ou le brosser. Il peut lui donner divers accessoires afin de personnaliser son apparence. Il peut également lui apprendre des tours en effectuant des mouvements précis. Ainsi, en tapotant ses genoux, il le fera asseoir. En mettant ses mains au-dessus de sa tête, il lui demandera de se lever sur ses deux pattes arrières. Et ainsi de suite... Si les animations de notre compagnon sont vraiment convaincantes et si la reconnaissance spatiale est bonne, on regrette toutefois que la version française de Kinectimals ne nous permette pas de donner des ordres oralement comme la version US. C'est vraiment dommage car cette fonctionnalité épatante se révélait particulièrement immersive. Tant pis, on se consolera en admirant les expressions irrésistibles de notre félin qui n'hésite pas par ailleurs à lécher l'écran ou à nous bondir dessus simplement par jeu.

Kinectimals
On peut acheter des tonnes d'objets dans la boutique.
Le jeu, justement, est à l'honneur dans Kinectimals. Achetés à la boutique ou obtenus d'une autre façon (trésors enfouis dans le sol, bons scores, etc.), les jouets utilisés pour distraire notre petit protégé sont nombreux et variés. Balle de tennis, pistolet arroseur, voiture téléguidée... Nous n'aurons que l'embarras du choix pour lui faire passer un agréable moment en nous essayant à divers mini-jeux. Bien entendu, grâce à Kinect, les épreuves auxquelles nous participerons pour gagner des objets inédits, de l'argent et des médailles, se joueront en effectuant des gestes aussi réalistes qu'immersifs. Ainsi, on shootera dans un ballon de football virtuel avec le pied et on pilotera nos petites voitures en tenant un volant virtuel. D'un intérêt inégal et souvent répétitives, les 30 activités que l'on pratiquera dans Kinectimals bénéficient cependant d'une réalisation en béton et d'une reconnaissance spatiale globalement convaincante même si les lancers sont à revoir. Certes, les amateurs de party-games s'ennuieront ferme d'autant qu'il n'y a pas la moindre jauge de besoins à gérer ni le moindre tableau de statistiques à prendre en compte mais il est clair que des joueurs moins expérimentés s'en contenteront largement. On réservera donc avant tout le soft aux enfants ou aux débutants en matière de simulations animalières.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    La modélisation de nos cinq félins est admirable et leurs animations sont criantes de vérité (à l'exception du sourire niais dont ils sont affublés). Les décors colorés et lumineux inspirés de Viva Pinata sont également très réussis.

  • Jouabilité 14 /20

    Malgré quelques faiblesses (la navigation dans les menus, les lancers...), la reconnaissance de mouvements est suffisamment bonne pour nous permettre d'interagir et de jouer correctement avec notre compagnon. Donner des ordres par geste est amusant et l'immersion est bien réelle même si on regrette la disparition de la reconnaissance vocale. L'absence de challenge et la répétitivité des épreuves réservent cependant le soft à un public jeune.

  • Durée de vie 14 /20

    Entre les cinq environnements à explorer, la trentaine d'activités à pratiquer, et la tonne d'objets à obtenir pour personnaliser nos compagnons ou notre maison, Kinectimals jouit d'une durée de vie honnête. Il est néanmoins recommandé d'y jouer par petites sessions pour éviter la lassitude.

  • Bande son 14 /20

    Les musiques à la Disney et les bruitages restituent parfaitement l'esprit naïf et bon enfant du soft. Malheureusement, la voix du petit lémurien qui nous accompagne en permanence est insupportable.

  • Scénario 11 /20

    Clairement destiné aux tout petits, le scénario principal de Kinectimals ne présente pas grand intérêt au-delà de l'école élémentaire. On aurait également voulu disposer de quelques informations sérieuses sur les animaux représentés dans le jeu.

Bénéficiant d'une réalisation particulièrement accrocheuse, Kinectimals préfigure ce à quoi pourrait ressembler la simulation animalière de demain. Les animaux présentés sont absolument craquants et les interactions à effectuer avec eux sont sympathiques. Néanmoins, son scénario naïf et le manque de profondeur de son gameplay le réservent à un public très jeune.

Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 novembre 2010 à 17:21:21
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (75)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Tous les prix
Prix Support
7.99€ 360
29.90€ 360
Voir toutes les offres
Mis à jour le 10/11/2010
Xbox 360 Gestion Simulation Microsoft
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : L'Ombre de la Guerre : L’avènement d’un Balrog
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : gamescom 2017 : Assassin's Creed Origins - Une formule réinventée et séduisante
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : L'Ombre de la Guerre : Une épopée foisonnante, connectée et évolutive
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Destiny 2
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live