Test Lara Croft and the Guardian of Light- Xbox 360

Xbox 360

Histoire de faire patienter les fans de Tomb Raider entre deux épisodes, Eidos lâche un peu la bride de sa pitchounette anglaise. Loin d'être un sous-produit vite développé vite rentabilisé, Lara Croft and the Guardian of Light se montre incroyablement immersif grâce à une réalisation haut de gamme et un gameplay parfaitement huilé. Chronique d'un certain renouveau basé sur plusieurs valeurs sûres.

Lara Croft and the Guardian of Light

Lorsqu'on jette un oeil à Lara Croft and the Guardian of Light, le premier jeu qui nous vient en tête n'est pas nécessairement Tomb Raider. On pensera en effet davantage à Diablo ou tout autre hack'n slash à jamais lié à la 3D isométrique. On pourra d'ailleurs s'étonner que les développeurs aient opté pour ce mode de visualisation peu compatible avec des phases de plates-formes demandant généralement pas mal de doigté et de précision. Pourtant, et pour peu qu'on ne soit pas totalement réfractaire à cet angle de caméra, il ne nous faudra pas plus d'une vingtaine de minutes pour se retrouver comme dans un cocon. En effet, la maniabilité basée sur celle des précédents épisodes, se joue avec une grâce éhontée de la vue isométrique pour se montrer rapidement à la hauteur. De ce fait, on prendra rapidement ses marques afin de récolter les artefacts et autres reliques nous permettant d'augmenter notre défense, vitesse, nos armes, etc. Pour autant, on aurait aimé un aspect évolutif plus important surtout qu'en l'état, il est difficile de dire avec exactitude si ces items ont un réel effet. A contrario, il sera possible de récolter des améliorations de santé ou d'armes ayant un réel impact sur notre avancée.

Test Lara Croft and the Guardian of Light Xbox 360 - Screenshot 39L'équilibre entre l'action et la réflexion est parfaitement dosé.

A ce sujet, sachez que deux modes de difficulté sont présents. Si le challenge est bien réel, on notera la volonté d'Idea Works de ne pas brider le plaisir de la découverte. Ainsi, on profitera d'un système de sauvegarde automatique et de checkpoints parfaitement placés, ceux-ci n'étant ni trop nombreux, ni trop espacés et permettant toujours de ne jamais reprendre un combat trop long ou un passage difficile. De plus, l'équilibre entre l'action et la réflexion étant parfaitement dosé, on appréciera de pouvoir profiter d'une bonne panoplie d'armes (lance-flammes, lance, mitraillettes, fusil à pompe, lance-grenades...) puis de faire travailler ses méninges pour résoudre un puzzle. Toutefois, retenez que la plupart des énigmes sont dans la droite lignée de celles des précédents Tomb Raider. Mécanismes à actionner, boules à pousser, timing à respecter, tout sera bon pour vous faire cogiter dans une certaine mesure.

Test Lara Croft and the Guardian of Light Xbox 360 - Screenshot 40On aurait aimé un aspect évolutif plus prononcé mais en l'état, ce n'est déjà pas si mal.

Le plus beau dans l'histoire reste qu'en parallèle du mode solo, ne proposant que Lara en tant que personnage jouable, le mode coop (local ou online) faisant intervenir le guerrier Totec, proposera des énigmes légèrement modifiées. Pas de quoi fouetter un T-Rex mais suffisamment intéressant pour reprendre deux fois l'aventure. Ainsi, outre quelques mouvements spécifiques à l'un ou l'autre personnages, on notera une réelle complémentarité très bien exploitée. Par exemple, Lara pourra utiliser un grappin sur lequel Totec se déplacera pour passer au-dessus d'un précipice. Le guerrier, quant à lui, pourra planter des lances sur lesquelles Lara et sa taille de guêpe prendront appui pour atteindre des endroits inaccessibles. Dans le même ordre d'idées, Totec pourra profiter d'un bouclier pour renvoyer des projectiles ou bloquer quantité astronomique de flèches provenant de pièges multiples et variés. Bref, un beau numéro de duettistes même s'il est étonnant que certains puzzles soient plus difficiles avec un ami que seul dans son coin.

Test Lara Croft and the Guardian of Light Xbox 360 - Screenshot 41La plupart des mécanismes, dans l'esprit de la série, demanderont une approche différente en solo et en coop.

En définitive, ce spin-off de Tomb Raider montre bien que la franchise a encore suffisamment de recul pour se poser afin de proposer quelque chose de frais. Bien entendu, si dans l'absolu, le fond ne change pas vraiment, la forme et surtout la façon d'amener une autre manière d'apprécier un jeu mettant en scène la Miss Croft font plaisir à voir. Bénéficiant d'une longévité extrêmement correcte pour un jeu téléchargeable, techniquement très évolué, Lara Croft and the Guardian of Light ne semble avoir mis aucun élément de côté puisqu'on a même droit à une version française inégale mais dans la droite lignée de celles des anciens Tomb Raider. En somme, à moins de brandir le poing en refusant obstinément cette déclinaison d'un univers connu et reconnu, il serait tout simplement criminel de bouder cet excellent jeu préfigurant, on imagine, de multiples suites si succès il y a au bout du tunnel. C'est tout le mal qu'on lui souhaite car pour une fois qu'une série se remet plus ou moins en question, à travers une saga parallèle, on aurait tort de jouer les vierges effarouchées.

Logan, le 16 août 2010

Les notes

  • Graphismes 17/20

    Bien qu'on puisse regretter que la caméra soit un peu lointaine, le titre profite d'un design magnifique renforcé par des jeux d'éclairages maîtrisés. De plus, si l'ensemble du soft affiche une certaine homogénéité environnementale, Crystal Dynamics a alterné niveaux en intérieur et en extérieur afin de mieux faire passer la pilule. La formule est convaincante d'autant qu'on appréciera également un bestiaire conséquent à même de nous donner du fil à retordre.

  • Jouabilité 16/20

    Le temps d'adaptation nécessaire pour dompter la maniabilité du jeu ne devrait pas excéder une demi-heure. Passé ce délai, vous pourrez alors viser sans aucun problème et utiliser tous les mouvements à disposition, la plupart étant hérités des Tomb Raider de Crystal. L'autre point positif, outre un léger aspect customisation lié aux reliques à dénicher, vient du fait de la complémentarité entre les modes solo et coop. Il faut en effet savoir qu'en fonction de l'aventure choisie, les énigmes ne se résoudront pas de la même façon, le mode deux joueurs n'omettant jamais de mettre en avant les spécificités de Lara et Totec. Une excellente idée.

  • Durée de vie 15/20

    Comme précisé plus avant, les modes solo et coop disposent d'énigmes quelque peu différentes. Un bon moyen pour rallonger la durée de vie pouvant aussi compter sur les 14 niveaux proposés. Si la longévité de ces derniers est très fluctuante (de 10 à 40 minutes), les détrousseurs de tombes pourront y passer beaucoup plus de temps pour dénicher la totalité des items.

  • Bande son 16/20

    La bande-son de Lara Croft and the Guardian of Light renoue avec celles des derniers Tomb Raider en date. Passant allègrement de titres symphoniques à quelques morceaux plus «New World», l'ambiance sonore s'avère délectable d'autant qu'elle dispose à nouveau de la prestation de Françoise Cadol et des bruitages de ses aïeuls. Signalons tout de même que les autres doubleurs surjouent, ceci donnant un aspect un peu kitsch aux phases de dialogues.

  • Scénario 6/20

    Peu évolué, le scénario nous conte la réapparition d'un démon que Lara et son poto Totec vont devoir ramener dans la tombe de laquelle il n'aurait jamais dû sortir.

  • Note Générale17/20

    Lara Croft and the Guardian of Light est une excellente surprise qui devrait ravir les fans tout en faisant du gringue à un public plus large. Si la vue isométrique était un pari loin d'être gagné, surtout pour un jeu avec des phases de plates-formes, Crystal Dynamics s'est une fois de plus montré à la hauteur. Beau comme un camion, maniable, profitant d'une bonne complémentarité entre les modes solo et coop, ce Lara Croft prouve à qui de droit que la lady britannique évolue avec son temps. Au final, si ce spin-off peut s'avérer déroutant dans l'orientation choisie, on espère qu'il marquera le début d'une grande aventure à la croisée du hack'n slash et du jeu de plates-formes/action.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 17/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Lara Croft and the Guardian of Light
  • Afficher recto jaquette
Mots-clefs : Tomb Raider : Lara Croft and the Guardian of Light, Lara Croft et le Gardien de la Lumière

Vidéos