Menu
FIFA Online
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : FIFA Online
PC
FIFA Online
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 juin 2010 à 17:05:25
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (65)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.4/20
Partager sur :

Pour relancer FIFA sur PC, EA innove. Annoncé à la surprise générale en début d'année, FIFA Online présente un profil inédit dans la gamme de l'éditeur. Il s'agit en effet d'un free to play à mi-chemin entre le jeu de management et la simulation de foot. Alors, ce créneau peut-il convenir à un jeu de ballon rond ? Peut-on parler du renouveau de la série sur PC ?

FIFA Online

Lancée depuis quelques semaines déjà, la bêta de FIFA Online nous a servi de base pour ce test, la communauté, notamment anglophone, ayant déjà pris ses marques, les serveurs bien qu'encore en chantier, également. En effet, FIFA Online est en anglais et uniquement en anglais. Pour l'instant tout du moins car d'ici les 24 prochains mois, la bête sera localisée dans les différents pays européens. Toutefois, le handicap est moindre, les termes techniques employés parleront aux amateurs de ballon rond et la simplicité de l'interface utilisateur a été conçue pour briser toutes les barrières susceptibles d'exister, dont celle de la langue. Les menus sont parfaitement lisibles et les arborescences limitées, ce qui confère à FIFA Online un côté LFP Manager qu'EA ne semble pas renier, mais simplifié à l'extrême. En effet, ne prenez pas ce titre pour un véritable jeu de management, il s'agit plutôt d'une sorte de mix entre FIFA : Ultimate Team et Afrique du Sud 2010 puisqu'il est aussi question de Coupe du Monde dans ce nouveau jeu ! Grâce à cette pirouette, EA justifie la non sortie d'un opus spécial Coupe du Monde sur PC.

FIFA Online
En jouant à FIFA Online, on se croirait à PES sur Wii.
Avant d'aborder le terrain, parlons de nos premiers pas dans FIFA Online. Une inscription rapide sur le site officiel, le téléchargement de quelques 600 Mo permettant de faire tourner la bête et le tour est joué. Notez que pour lancer une partie, il suffit de se rendre dans sa page perso sur le site du jeu et de cliquer sur "Play now". Une pop-up apparaît et c'est dans celle-ci que tournera le jeu, dans une résolution définie par l'utilisateur, partant de 800x600 pour les petits écrans. Le lancement est ultra rapide et n'importe quel PC muni d'une connexion Internet de qualité sera en mesure de supporter FIFA Online qui en plus d'être gratuit, ne laisse personne sur le carreau. Cette légèreté et cette simplicité d'accès se paient toutefois sur le terrain. On retrouve évidemment le moteur de FIFA 10 et donc, une réalisation datée, bien que certains visages de joueurs aient gagné en crédibilité. Qu'à cela ne tienne, ceux qui se laisseront tenter ne le feront pas pour la technique mais principalement pour l'aspect communautaire et évolutif de FIFA Online, en ce sens très proche de ce que propose FIFA : Ultimate Team sur PS3 et 360. EA a visiblement cherché à se rattraper à tous les étages et à faire en sorte que les joueurs PC puissent eux aussi avoir accès à un contenu varié, qu'ils aiment jouer, entraîner ou collectionner. FIFA Online est donc un ovni, un cas unique, rendu doublement attractif par son modèle économique qui devrait prochainement inclure de nouvelles options payantes.

FIFA Online
Après chaque match remporté, une carte piochée. Ici, la chance n'était pas avec nous.
Premier écran, pas question de remplir une page profil souvent aussi pompeuse que superflue, on vous emmène directement à l'entraînement tester le tutorial pour apprendre à jouer à FIFA Online. Eh oui, l'originalité, ce sont les contrôles entièrement à la souris ! On rassure tout le monde, jouer au clavier (hum...) ou brancher un pad demeure possible mais vous vous couperiez d'un jeu dans l'espace ultra jouissif proposé par le gameplay à la souris. Comment peut-on courir, passer, frapper, dribbler, varier ses coups de pied à la souris ? Simplement en utilisant les deux clics de celle-ci, la durée du clic, le fait de relâcher ou non et surtout d'être en phase défensive ou offensive suffiront à doubler ou tripler l'usage de chaque bouton de clic. Par exemple, le clic gauche sert à passer ou à sprinter et le droit à frapper ou à tacler. Plus vous pressez un bouton, plus vous passez ou tirez fort et loin, tout n'étant question que de dosage, nécessitant un léger temps d'adaptation. Mais le véritable intérêt d'opter pour ces contrôles-là et pas pour un bon vieux pad, c'est le fait de pouvoir envoyer le ballon à n'importe quel endroit du terrain en pointant simplement celui-ci avec la souris avant de cliquer. Là, les joueurs Wii de Pro Evolution Soccer retrouveront très vite leurs marques, le principe est le même que celui qui consiste à jouer à la Wiimote. La qualité de jeu y gagne énormément car il est possible de jouer plus souvent dans l'espace et de contourner le placement des joueurs adverses, ce qui n'est pas forcément le cas avec un pad, a fortiori sur PC où le dribble à 360 degrés n'est pas des plus fameux.

FIFA Online
FIFA Online n'est pas joli certes, mais FIFA 10 ne l'est pas davantage et est payant...
Rapidement, on apprend à apprécier ce gameplay, assez original bien qu'entaché de quelques défauts qui font que les matches finissent rapidement par se répéter. Paradoxalement, le jeu dans l'espace ne suffit pas à étirer les lignes et régulièrement, une forêt de joueurs se battent la possession du cuir dans quelques petits m². Difficile dans ces conditions de faire la différence proprement ou de construire une action lentement, le jeu direct et rapide vous est implicitement dicté si vous ne voulez pas collectionner les buts casquettes. Car aussi agréable et intuitif que peut être FIFA Online, les changements de direction à la souris sont trop lents et dribbler dans de petits espaces est relativement compliqué. Surtout, on peine à courir en diagonale à l'approche des buts, les joueurs ayant tendance à repiquer systématiquement dans l'axe perpendiculairement à la ligne de touche. Un pad corrige évidemment ce genre de soucis. On peut aussi noter que certains joueurs se marchent dessus et lorsque vous faites une passe dans l'espace, il arrive régulièrement que ce ne soit pas le joueur le mieux placé qui sprinte en direction du ballon, quittant ainsi son poste pour venir empiéter sur celui du destinataire escompté. Des réglages sont nécessaires à ce niveau. Pour le reste, on demeure assez admiratif de la manière dont les développeurs ont réussi à imposer ce gameplay à la souris, tout en doigté et s'il est encore perfectible, cela ne signifie pas qu'il est injouable en l'état, bien au contraire.

FIFA Online
Le Store permet d'acheter de quoi améliorer l'équipement de vos joueurs, selon leur poste.
L'autre facette de FIFA Online, c'est son côté gestion. Dès lors que vous avez sélectionné le club que vous souhaitez prendre en main (parmi 500 équipes issues d'une trentaine de championnats, pour un total de 15 000 joueurs), on vous impose un premier dilemme. Les fonds dont vous disposez ne sont pas suffisants pour reconduire tous les joueurs en fin de contrat et il va falloir faire des choix. Dans notre partie, pour conserver Sessegnon et Hoarau au PSG, nous avons notamment dû nous séparer de joueurs comme Armand ou Giuly. Il fallait trancher ! Cette gestion des contrats va être permanente durant la saison, chaque joueur disposant d'un contrat différent qui lui permet de jouer un nombre précis de matches sous vos couleurs. Lorsqu'il arrive à terme, il quitte l'équipe si vous ne l'avez pas renouvelé. Pour ce faire, il faut piocher dans votre porte-monnaie virtuel qui se garnit petit à petit au fil des rencontres et surtout des victoires. Cet argent peut servir également à restaurer la forme physique d'un joueur, que ce soit une simple accumulation de fatigue ou une blessure plus grave. Mais il est aussi et surtout indispensable pour acheter de nouveaux joueurs et pas n'importe lesquels. Comme FIFA : Ultimate Team, une victoire vous donne droit à piocher parmi plusieurs cartes masquées. Derrière elles se trouvent des joueurs de niveaux très variables. Dans la même pioche peut par exemple se trouver Robinho et un joueur de Ligue 2 ! L'essentiel est d'avoir suffisamment de chance pour cliquer sur la bonne carte. Débloquer un joueur ne veut pas dire le recruter. Il est simplement ajouté à un inventaire depuis lequel vous pouvez conclure la transaction, en déboursant quelques deniers.

FIFA Online
Face à un humain, il est possible de s'entraîner brièvement avant chaque match.
L'argent permet également d'acheter des habilités dans le Store prévu à cet effet. Des chaussures ou des protège-tibias tout neufs vous attendent et les prix peuvent varier selon le poste des joueurs. A terme, on s'attend à ce que ce Store accueille des articles payables avec de vrais euros. D'un point de vue tactique, FIFA Online fait dans le strict minimum et reprend simplement les tactiques standards de FIFA 10, avec la possibilité de choisir les tireurs de coups de pied arrêtés et c'est tout ! Reste plus qu'à enchaîner les matches face à l'IA pour gagner des points d'EXP perso et d'autres pour chacun des joueurs, des points qui seront proportionnels à leur temps de jeu et à leur performance. Cette étape est essentielle puisqu'elle permet de se constituer une équipe de qualité, d'apprendre à maîtriser le gameplay et accessoirement, de débloquer les quelques achievements du jeu, là aussi pour se faire un peu d'argent supplémentaire. A partir de là, FIFA Online vit grâce aux duels en ligne, entre joueurs humains. Trouver un match est simple et rapide, il suffit de sélectionner un serveur parmi une petite liste pour démarrer une partie. Avant chaque opposition entre deux joueurs, ceux-ci sont lancés dans l'arène et peuvent échanger des ballons ou s'intimider avant d'en découdre réellement. La plupart des parties que nous avons trouvées ramaient, la faute à une optimisation pas totale, loin s'en faut. Espérons que dans un avenir proche, ces matches seront plus jouables qu'à l'heure actuelle.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    En reprenant le moteur de FIFA 10, FIFA Online ne se pare pas d'un modèle du genre, c'est une évidence. Ce qui est aussi évident, c'est qu'un free to play de 600 Mo ne peut ambitionner de rivaliser avec les références actuelles. Du coup, on arrive aisément à passer outre cette faiblesse technique, d'autant qu'un important effort de lisibilité a été concédé au niveau de l'interface, d'une rare simplicité.

  • Jouabilité 14 /20

    Plus simple, tu meurs. Une souris et deux boutons suffisent à mettre en place une configuration de touches solide et intuitive. Grâce à ce gameplay original, il est facile de jouer dans les espaces et d'accélérer les courses des joueurs à l'instar de ce qui se fait dans PES sur Wii. C'est l'une des grosses satisfactions de FIFA Online qui demeure jouable au clavier ou au pad pour ceux qui n'adhèrent pas au gameplay à la souris.

  • Durée de vie 16 /20

    FIFA Online est une sorte de LFP Manager + FIFA 10 + FIFA : Ultimate Team + Coupe du Monde de la FIFA : Afrique du Sud 2010. Il s'inspire de mécanismes et de contenus issus de ces quatre titres pour être au final, un condensé FIFA, une sorte de titre hybride capable de convenir à n'importe qui. Toutefois, là où certains voient une interface simple et accessible, d'autres verront une base assez pauvre qui amènera le jeu à être redondant.

  • Bande son 14 /20

    Les commentaires en anglais sont du niveau de ceux que nous avons traditionnellement dans l'hexagone. Le vrai point positif, c'est la tracklist du jeu, notamment composée de morceaux tirés du dernier Coupe du Monde.

  • Scénario /

FIFA Online n'a pas d'égal et à défaut d'inventer un genre, invente un créneau dont la particularité est de mêler simulation, gestion, MMO et jeu Web. Il réussit son pari, se permettant quelques fantaisies comme le gameplay à la souris, une vraie satisfaction. Gratuit et léger comme une feuille de papier, il pèche un peu techniquement parlant et ses aspects tactiques et financiers auraient mérité d'être un poil plus approfondis. Pourtant, et malgré le risque d'une certaine répétitivité, notamment dû à la progression que l'on juge un peu trop rapide, FIFA Online est un titre soigné et dont le concept devrait contaminer de nombreux PCistes. A essayer, vous ne risquez rien, c'est cadeau.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 juin 2010 à 17:05:25
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (65)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.4/20
Mis à jour le 08/06/2010
PC Gestion Sport EA Sports Electronic Arts
A lire aussi
PreviewFIFA Online 08 févr. 2010, 11:45
Images de FIFA Online 04 juin 2010, 21:57
Dernières Preview
PreviewDoom Eternal : Un début d'aventure plus fou, plus dense mais aussi plus aérien ? 21 janv., 16:00
PreviewMonster Energy Supercross - The Official Videogame 3 - Vers un jeu plus technique ? 20 janv., 15:43
PreviewZombie Army 4 Dead War : Des zombies nazis et de la série B pour un Shooter coopératif décomplexé 07 janv., 16:00
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020