Test Tetris- Gameboy

Gameboy

Noé et son déluge n’ont pas le monopole de la pluie interminable. Dans le panthéon vidéoludique, Tetris le détrône même largement. Il y pleut continuellement non pas de l’eau, mais des blocs de pixels. Et quarante jours ne suffiront pas à en voir le bout, loin de là. Cela fait même vingt ans que ça dure. Heureusement que les joueurs du Monde entier ne demandent qu’à s’y noyer.

Tetris

On se souvient que des millions de consoles Nes se sont vendues en bundle avec l'excellent jeu de plates-formes Super Mario Bros qui deviendra d'ailleurs par la suite la série fétiche de Nintendo. Pourtant, à l'arrivée de la Gameboy, Mario n'est pas choisi pour accompagner la première console portable du constructeur. A sa place, c'est l'obscur jeu soviétique Tetris qui obtient le privilège d'être distribué avec la nouvelle machine. Obscur, certes, mais plus pour longtemps car il suffit d'essayer le titre pour se rendre compte du bien-fondé de ce choix. En effet, les parties généralement courtes conviennent parfaitement à un mode de vie nomade, pour qui veut jouer sur le pouce dès qu'un temps mort se présente. La richesse de Tetris offre aussi un jeu vers lequel on revient inlassablement, et qui nous incite du coup à sortir régulièrement notre Gameboy de notre poche.

Test Tetris Gameboy - Screenshot 6Tetris en vue !

Si Tetris est aussi sorti sur Nes, c'est bien pour sa version Gameboy que le jeu est le plus connu. Pour la petite histoire, Tetris est à l'origine créé pour les ordinateurs par un fonctionnaire soviétique, Alexey Pajitnov. Mais comme le jeu est développé dans le cadre de son travail, c'est son administration qui en obtient les droits, et les met en vente à travers le Monde. La difficulté de traiter avec le régime communiste fait qu'il devint vite difficile de retracer à qui les droits du jeu sont vraiment vendus, d'où un imbroglio juridique qui s'étale sur bien des années. Entre-temps, Nintendo comprend le potentiel du jeu, et décide d'en faire sa nouvelle arme dans la course aux ventes.

Test Tetris Gameboy - Screenshot 7Le challenge le plus corsé du mode B.

Sur le papier, Tetris ne paye pourtant pas de mine. Il y a sept différentes formes de pièces composées chacune de quatre blocs carrés. Les pièces tombent indéfiniment les unes après les autres dans un ordre aléatoire au fond d'un puits large de dix blocs et haut de vingt. Le joueur peut contrôler la position de ces pièces pendant leur chute. Le but est de les empiler convenablement pour réaliser des lignes complètes, qui pourront alors disparaître et laisser de la place pour les pièces suivantes. Il faudra donc veiller à faire des lignes régulièrement, car si les pièces n'arrivent plus à tomber et restent bloquées en haut du puits, la partie est perdue. Suivant la dextérité du joueur pour assembler ces lignes, il gagnera plus ou moins de points, le summum étant de faire disparaître quatre lignes d'un coup, ce qui est appelé faire un Tetris.

Test Tetris Gameboy - Screenshot 8Quand la console « bêle », c’est perdu.

Il y a trois modes de jeu dans la version Gameboy de Tetris. En solo, le mode A est l'essence même du jeu : il s'agit d'un marathon, où le but est de réaliser le plus de lignes (et de points) possible. En conséquence, le flux de pièces ne s'arrête jamais, alors que la vitesse de chute augmente toutes les dix lignes réussies. Si la partie débute sur un rythme très tranquille, le jeu devient vite infernal. La seule possibilité du joueur est de retarder l'inéluctable, puisque Tetris est un jeu auquel on est condamné à perdre. Il arrivera toujours un moment où les mauvais choix dans les positionnements, la malchance dans la sélection de blocs qui chutent ou bien la vitesse du jeu provoqueront la défaite. En attendant, la partie ne s'arrêtera jamais, continuant même lorsque les compteurs de points ou de lignes atteignent leur maximum. Comme dans une partie de flipper, la défaite est certaine, le but est donc de perdre le mieux possible. En cas de bon résultat, une petite animation s'exécutera en fin de partie. Il est possible aussi d'inscrire son score, mais comme la cartouche ne dispose pas de pile de sauvegarde, leur souvenir s'effacera une fois la console éteinte… Le mode B est un peu moins sournois. Il suffit de réaliser 25 lignes pour gagner une partie. Les niveaux de vitesse et d'encombrement initial du puits peuvent être choisis par le joueur, mais même au plus fort, le challenge ne peut être le même que celui du mode Marathon.

Test Tetris Gameboy - Screenshot 9La situation est désespérée !

Enfin, la version Gameboy de Tetris se distingue par son mode deux joueurs. Là encore, on se rend compte que le jeu est une parfaite démonstration des capacités ludiques de la console. Chacune d'entre elles était en effet livrée avec le Game Link, un câble permettant de relier deux Gameboy pour y jouer à plusieurs. Il y a alors deux possibilités pour l'emporter face à son adversaire : réaliser 30 lignes le premier, ou bien le pousser à perdre. En effet, lorsque l'on efface plusieurs lignes d'un coup, une partie d'entre elles se retrouve sur l'écran de l'adversaire, rendant du coup sa partie plus compliquée. Il faut alors deviner à quel moment ce genre d'attaque fera le plus mal. L'intérêt de la portable par rapport aux consoles de salon est l'impossibilité de regarder l'écran du voisin : il faut alors davantage de subtilité pour l'accabler au mieux.

Test Tetris Gameboy - Screenshot 10Chacune des 7 formes de blocs a son motif caractéristique.

Tetris affiche une thématique russe dans les musiques, l'écran titre et certaines de ses animations, cela reste toutefois très discret. Etant le premier jeu à sortir sur Gameboy, sa réalisation est techniquement très limitée et ne propose aucune fioriture mais a l'avantage d'être parfaitement claire et accessible. Et c'est tant mieux ! Car la particularité de Tetris est avant tout son côté hypnotique. La simplicité du gameplay met en relief le talent du joueur, et l'incite à aller toujours plus loin. Très rapidement, le jeu révèle l'ampleur de son potentiel addictif, et empiler au mieux des pièces devient une insoutenable obsession. A tel point qu'il n'est pas rare de voir le monde entier sous forme de blocs s'emboîtant les uns sur les autres, d'en rêver ou de rester hanté par les musiques rapides du jeu. A noter que cette simplicité permet aussi de rendre Tetris accessible à tous les publics. A tout âge, et dans tous les milieux, la recherche du plus grand nombre de lignes devient une quête éternelle. Tetris est d'ailleurs si indémodable qu'il est constamment adapté et réadapté depuis les années 80, que ce soit sur la plupart des consoles, mais aussi sur les téléphones portables, dont il reste aujourd'hui encore un best-seller.

Josh Lyman (contributeur de jeuxvideo.com), le 08 avril 2010

Les notes

  • Graphismes 7/20

    Austérité : c’est le mot qui convient le mieux à des graphismes sans aucune ambition. De toute manière, personne ne s’est jamais plaint du minimalisme graphique de cette version de Tetris, l’intérêt se trouvant ailleurs. Au moins, tout est clair et lisible, ce qui reste bien l’essentiel.

  • Jouabilité 18/20

    Deux boutons pour faire pivoter les blocs dans les deux sens, la croix pour les diriger, tout le reste repose sur la vivacité d’esprit du joueur… ou même plutôt sur ses réflexes. Quand cela tourne mal, on ne peut s’en prendre qu’à soi-même.

  • Durée de vie 19/20

    Les plates-formes changent, Tetris reste : sa durée de vie est telle qu’elle dépasse celle des consoles qui l’ont accueilli. Si les dernières versions de Tetris proposent des modes de jeu supplémentaires, celle de la Gameboy suffit déjà largement pour épuiser le joueur.

  • Bande son 14/20

    Trois musiques sont proposées pour accompagner les parties, deux d’entre elles étant tirées de chants traditionnels russes. A l’instar du jeu, leur simplicité et leur rythme rapide rentrent dans la tête pour difficilement en sortir.

  • Scénario

    -

  • Note Générale19/20

    Digne de bien des superlatifs, Tetris peut déjà se targuer d’avoir créé un genre à lui seul. A sa suite, de nombreux autres jeux s’appuieront sur l’idée de pièces à manipuler et à empiler. De nos jours, Tetris sur Gameboy reste toujours le quatrième jeu le plus vendu de tous les temps, et le succès de la console portable restera à toujours intimement lié à celui du jeu. Sa simplicité entièrement tournée vers le plaisir de jouer en fait un modèle fondamental pour tous les concepteurs de jeux vidéo.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 19/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Nintendo
  • Développeur : Bullet Proof Software
  • Type : Puzzle-Game
  • Sortie France : 1989
    (Juin 1989 aux Etats-Unis)
  • Existe aussi sur :
    Tetris - Nes Tetris - Megadrive Tetris - Amstrad CPC Tetris - Amiga Tetris - Atari ST Tetris - PC Tetris - Mac Tetris - PlayStation Portable Tetris - PlayStation 3 Tetris - Nintendo 3DS Tetris - Nes

Vidéos

Voir les 2 vidéos de Tetris